suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/01/2013

In vino veritas !


vin,roquessels,peyregrandes,baudelaire

Aujourd’hui on ne boit plus du vin pour se désaltérer comme on le faisait autrefois mais pour rêver. Car le (bon)  vin est un divin élixir qui nous fait téter le sein de Gaïa notre mère et nous permet de remonter le temps.  Vitis vinifera, dont il est issu, plonge, en effet, ses racines dans les entrailles de notre planète pour produire un nectar auquel le soleil, la pluie et le vent d’un printemps et d’un été donnent un corps, une robe et des arômes singuliers.  Nul autre breuvage ne reflète autant le pays d’où il vient ni le climat qui l’a vu naître. Nul autre n’est associé aussi intimement à l’histoire de l’homme. Le seul vin qui vaille « c’est celui qui a la gueule de l’endroit et la tripe du vigneron » comme le dit Jean-Robert Pitte, Géographe professeur des Universités, spécialiste du paysage et de la gastronomie et auteur de lHistoire du paysage français (1983)

« L’oenotourisme est la plus belle manière de se réconcilier avec la géographie » assure encore cet auteur d’où cette invitation qu’il fait aux professeurs de cette matière aujourd’hui délaissée :   « Emmenez  vos étudiants par un petit matin frais dans les vignes de Pouilly face à la Loire qui sort de la brume et promène ses méandres argentés.  Expliquez-leur ce qu’est un terroir à faites parler un vigneron du cru qui leur expliquera pourquoi le sauvignon se plaît tant ici et comment il le traite pour donner le meilleur de lui même. Puis, donnez à chacun un verre de ce pouilly-fumé qui a vu le jour ici, faites-leur admirer le soleil levant au travers du vin qui passe du jaune pâle à l’or, faites-leur humer les effluves mêmées de silex, d’agrumes, d’aubépine et de ciboulette puis invitez les à caresser une gorgée de bon vin entre langue et palais en l’aérant pour en reconnaître à la fois la vivacité et le charnu, le fruit mûr et le miel, le mélange d’arêtes vives et de rondeurs. (interview figurant dans Le Monde du 27/28 septembre 2009  

Et c’est pourquoi je vous convie, aujourd’hui, à une balade au cœur du vignoble du Faugérois, près de Roquessels, effectuée à la fin octobre 2012 au moment où les vignes étaient à l’acmé de leur splendeur. 

vin,roquessels,peyregrandes,baudelaire

La Bible attribue la culture de la vigne à Noé le premier agriculteur, mais plus sérieusement (car la Bible, on le sait aujourd’hui, a été écrite par le Marquis de Sade à partir d’un brouillon rédigé par la Marquise de Sévigné ) les experts pensent qu’elle est née en Arménie où des fouilles archéologiques ont mis au jour un pressoir à vin et une cuve de fermentation en argile datant de plus de six mille ans avant J.C. Elle s’est étendue ensuite dans le Caucase et la Mésopotamie et a été pratiquée par les Sumériens, les Babyloniens  les Assyriens et surtout les anciens Egyptiens, dont les fresques comportent la première représentation du processus de vinification.

Puis la culture de la vigne s'est pleinement épanouie sous l’impulsion des Grecs et des Romains dans le bassin méditerranéen, qui est considéré comme le berceau de la civilisation du vin. Ce terme de « berceau » est au demeurant, assez révélateur de l’affectueux intérêt que l’homme porte au vin. Jamais, par contre, vous n’entendrez parler du « berceau » de la pomme de terre, de la tomate, du rutabaga ou du topinambour.  

 

vin,roquessels,peyregrandes,baudelaire

Le premier vignoble de France a été implanté au sixième siècle avant J.C. par les Phocéens à Massalia, devenue Marseille. Ce qui est sans doute la raison pour laquelle le vin nous fait verser dans les « fossés » quand on en abuse ! Bon, vous n’êtes pas obligés de rire. 
Mais l’extension de la culture de la vigne à travers toute la Gaule  s’est faite à partir du 1er siècle après J.C. sous l’impulsion des Romains, bien que l’empereur Domitien ait décidé l’arrachage de 50% du vignoble languedocien qui concurrençait les vins romains .

 

Elle a gagné ensuite la Bourgogne et  le Bordelais au 2ème siècle, atteint la Vallée de la Loire au 3ème siècle, puis la  Champagne et la vallée de la Moselle au 4ème siècle. 
La région parisienne, du fait de la grande concentration de population et l’absence de moyens de transports rapides,  fut pendant longtemps l’une des plus grandes régions viticoles françaises. Il ne reste aujourd’hui que le vignoble de Montmartre dont les vendanges sont faites en « grande pompe ».

 

 Les Gaulois, que les traditions présentent à tort comme des buveurs de Cervoise, ont amélioré les procédés de vinification par le vieillissement en fûts de chêne, les vins étant jusqu’alors conservés dans des amphores lourdes et fragiles.

Le christianisme a aussi contribué à propager la vigne et le vin en France en encourageant les viticultures épiscopales et monastiques, le vin étant le symbole du sang du Christ. Bien qu’athée j’avoue, d’ailleurs, que j’ai un brin d’indulgence pour cette religion et je plains sincèrement les adorateurs d’un dieu buveur d’eau !


 

 

vin,roquessels,peyregrandes,baudelaire

Dans l’Antiquité, les vins étaient coupés d’eau et agrémentés d’herbes, de miel et d’aromates pour leur assurer une meilleure conservation. C’est au Moyen Age qu’est apparu le vin tel que nous le connaissons aujourd’hui, bien que les vins rouges étaient plus clairs que ceux d’aujourd’hui, car on ne procédait pas alors à la macération des peaux avec le moût.

 

vin,roquessels,peyregrandes,baudelaire

Quand on contemple la splendeur de ces vignes parées de couleurs automnales on ne peut que regarder de travers les abstinents. Car comment peut-on résister à un breuvage né d’une telle magnificence ? Au demeurant les buveurs de vins sont les meilleurs amis qui soient ou du moins les plus francs, car comme l’on dit  « in vino veritas » !

 


vin,roquessels,peyregrandes,baudelaire

Admirons avec gourmandise ces grappes gavées de rayons de soleil qu’elles ont transformé en nectar doré. Car même les raisins noirs donnent un jus blanc et c’est la macération avec la peau qui lui donne sa couleur rouge plus ou moins prononcée.

  

vin,roquessels,peyregrandes,baudelaire

Dirigeons nous vers Roquessels pour accéder au château et jouir d’une vue d’ensemble du vignoble. C’est dans ce village que vous trouverez l’un des meilleurs domaines de l’appellation, « le Château des Peyregrandes », gérée par Marie Geneviève Boudal, dont les vins ont une finesse exemplaire à l’instar de ceux généralement produits par les femmes vigneronnes. Il faut absolument que vous goûtiez une fois dans votre vie sa cuvée « Marie Laurencie » qui n’est produite que les bonnes années. C’est un très grand vin  à un prix raisonnable.

 

 

vin,roquessels,peyregrandes,baudelaire

Voilà le paysage  que l’on découvre du château construit au Xème siècle : on peut dire qu’il y a de plus vilains endroits sur terre ! Les châtelains qui ont vécu en ces lieux devaient passer des heures à contempler ce magnifique patchwork de vignes qui montrent bien que les (bons) vignerons sont des artistes dans l’âme.

 

vin,roquessels,peyregrandes,baudelaire

Ne dirait-on pas qu’un morceau de soleil a fondu sur ce coteau ? N’avez vous pas la gorge sèche en pensant au nectar qui sortira d’une telle splendeur ?

  

 

vin,roquessels,peyregrandes,baudelaire

Les herbes qui courent entre les rangs de vigne vous montrent qu’ici on respecte la nature et que le vin qui en est issu ne sera pas un cocktail de pesticides comme il s’en produit dans quelques régions plus humides.

 

 

vin,roquessels,peyregrandes,baudelaire

Ici, le photographe amateur que je suis s’en donne à cœur joie pour capter la quintessence de cette nature « géométrique » où la ligne verticale d’un cyprès et la sphère d’un chêne vert font contrepoint  aux parallèles mordorées  des rangs de vignes.

 

vin,roquessels,peyregrandes,baudelaire

« Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté » comme l’a célébré Baudelaire dans son poème « L’invitation au voyage ». Mais a-t-on besoin de voyager quand on a un tel paysage à quelques tours de roue de chez soi ?

 

 

 

vin,roquessels,peyregrandes,baudelaire

Ici et là une vigne à l’abandon apporte à ce patchwork multicolore la note argentée de ses herbes duveteuses qu’illuminent les rayons du soleil.

 

 

vin,roquessels,peyregrandes,baudelaire

Le soleil commence à plonger vers son berceau de collines faugéroises  et ses rayons horizontaux transpercent les feuilles de vignes qui deviennent autant de cœurs ensanglantés suspendus aux treilles. Ces cœurs là assurément sont généreux et réjouissent le cœur de l’homme !

 

 

Texte & Photos Ulysse (Sauf citation)

 

Commentaires

Quel merveilleux reportage sur le vignoble! Mon père vient d'un petit village dans la région de Vérone en Italie et tout autour dans son village, c'est plein de vignobles et c'est tellement beau à voir! J'y suis allée quelques fois pendant les vendanges, c'était magnifique! Un gros merci pour votre billet si intéressant! Vos photos sont superbes! À bientôt!

Écrit par : Maria-lina | 17/01/2013

Bonjour Ulysse,

Oh que c'est beau! Mon sang du pays des vignobles du SO circule plus vite en contemplant ces vignes magnifiques! Tes clichés sont de véritables bijoux. Quels paysages! Quels beaux sujets pour un peintre fou de couleurs! Et bien sûr, un verre de doux nectar n'est pas à dédaigner, cela va de soit.
Merci pour ce partage somptueusement poétique
Bonne pause Ulysse
Bise
Martine

Écrit par : Martine | 18/01/2013

Bonjour Ulysse,
On te sent en pays connu là ;-)
Les couleurs sur ces vignobles sont tout simplement divines comme ce nectar!
Bon voyage et à bientôt, Frans

Écrit par : Frans | 18/01/2013

Un chouette article, de jolies photos, de magnifiques vignes (et ici nous n'en manquons pas) et des vins de mieux en mieux travaillés et qui deviennent de bon à excellents !
Merci et a bientôt donc.
Bises

Écrit par : Nokomis | 18/01/2013

Des vignes de rouille et d'or avec un grapillon ci ou là, tout comme chez moi
Bon Dredi Ulysse

Écrit par : H-IL | 18/01/2013

Que ces photos sont belles !
Les vignes nous offrent différents visages selon la saison; nous sommes entourés de vignes vers chez nous et je suis fière non pas d'être "vigneronne" mais d'avoir participé à un ouvrage écrit par un ami très cher ..
http://www.sommeliers-international.com/fr/livres/300-citations-pour-aimer-le-vin_-choisies-par-hubert-piat.aspx
Un vrai régal ce petit recueil de citations .
Bon repos et nous attendrons ton retour.
Amitié & santé !

Écrit par : Michèle | 18/01/2013

La verité est dans le vin ! Ce doit être vrai, puisque les prêtres en boivent tous les matins.

Ce ne peut-être le sang du Christ puisque c'est du blanc ....Belles journée et à plus

Écrit par : patriarch | 18/01/2013

Un bonheur de te lire Ulysse. Issue d'une famille ultra catholique, je suis la vilaine qui s'est éloignée un jour de cette église car seuls les prêtres avaient le plaisir de boire un coup ! du blanc en plus ! pourquoi pas du vin couleur rouge-soleil comme tu sais si bien le décrire ?
Je bois peu de vin car je n'aime que le très bon, tout comme le champagne, du super bon sinon rien. Mais les occasions sont hélas de plus en plus rares ... aussi j'ai "dégusté" ton article.
Dégusté aussi tes photos, toutes très très belles, ces couleurs, ce premier plan, ces paysages...
Merci Ulysse.
A bientôt
Bisous

Écrit par : Anniclick | 18/01/2013

Merci pour ce voyage bien renseigné ! très peu de vignes dans ma région ! a bientôt !

Écrit par : Colette | 18/01/2013

J'adore la photo de la grappe de raisin sur fond de ciel bleu..Tu as l'oeïl photographique.....La plume n'est pas mal non plus pour donner même aux abstinents, le plaisir de plonger dans le divin nectar...Vont pas être contentes les ligues anti-alcooliques..

Écrit par : juju | 18/01/2013

De terre en vigne-La voilà la jolie vigne-Vigni-vignons, vignons le vin-La voilà la jolie -vigne au vin-La voilà la jolie vigne.
De vigne en fleur-La voilà la jolie fleur-Fleuri-fleurons, fleurons le vin-La voilà la jolie fleur au vin-La voilà la jolie fleur.
De fleur en grappe-La voilà la jolie grappe-Grappi-grappons, grappons le vin-La voilà la jolie grappe au vin-La voilà la jolie grappe.
(ancienne chanson de ma jeunesse ....)

Écrit par : Lamigeo | 18/01/2013

Merci, Ulysse, pour ces très belles photos et ce texte. C'est toujours un réel plaisir de lire tes articles et d' admirer tes prises de vue. Bonnes découvertes. A bientôt.

Écrit par : Christine | 19/01/2013

Ainsi, grâce à cette note j'ai pu entrevoir toutes ces choses essentielles que j'ignorais.
Moi à qui une vigne est immédiatement associée aux éventuelles piqures d'abeilles.

Écrit par : Arécol | 19/01/2013

Quel bonheur en ces jours gris de lire et voir des mots et photos de si tonique couleur

Merci !

Écrit par : colette | 19/01/2013

Photographe "amateur" dis-tu? Moi, je dirai que dans ce mot il y a "amour", non?

Écrit par : lutinbleu | 19/01/2013

La photo des grappes est SUBLIME.
Bonne fin de semaine

Écrit par : Fethi | 19/01/2013

tu en parles très très bien .. et on ne parle très très bien de choses que l'on aime ...
Bon week end

Écrit par : Framboise44 | 19/01/2013

Oh! Comme j'aime vos photos, Ulysse! Ces vignes sont tout simplement somptueuses avec des couleurs qui réchauffent le coeur. Le paysage est féerique. Par chez nous, nous avons aussi des vignes et j'aime m'y promener en toute saison.
Je suis sous le charme de cette très belle région aux jolis vallons et comment ne pas apprécier un bon verre de vin sans pesticide... Un grand merci de ce joyau qu'est la vigne.
Bien amicalement.

Écrit par : Denise | 19/01/2013

Merci pour ces cabanons des vignes qui mériteraient bien une visite de ma part pour compléter ma collection dans mon ouvrage"Rêveries des cabanons et des vignes". Ces couleurs flamboyantes par ce jour de pluie froide réchauffent le coeur. A bientôt.

Écrit par : Béal Arlette | 20/01/2013

Les vignes, l'automne offrent à mes yeux leurs plus belles couleurs, quelle générosité, après avoir donné leurs fruits. Quand on pense que la photo prise du château de Roquesels aurait pu être polluée par des éoliennes. Heureusement, des associations ont eu gain de cause, mais pour combien de temps ! http://www.dailymotion.com/video/xmpjaw_non-aux-eoliennes-dans-laurens-protegez-le-faugerois_news

Merci encore pour ces belles photos qui donnent envie de défendre ce passage menacé.

à bientôt

Écrit par : Charly | 20/01/2013

Merci pour ces ocres
et cette odeur de terre
merci

Écrit par : Maria-D | 20/01/2013

jene bois pas mais je cause
les couleurs ici sont soleil
magnifiques

Écrit par : jeanne | 20/01/2013

les photos sont magnifiques - très belles tonalités
et avec le vin, je n'ai pas encore réussi à faire comprendre ... que l'alcool ne m'intéresse pas .. (même si j'admets que l'alcool en est un élément nécessaire) uniquement le goût du vin. Car pour rêver, rire, planer, il n'est pas nécessaire de boire, fumer ou se droguer.
Pourtant je persiste, le raisin est délicieux, le jus de raisin aussi et le vin, bu en petite quantité et surtout en bonne compagnie est un plaisir.
Bonne soirée

Écrit par : durgalola | 20/01/2013

Ces vignes sont merveilleuses et j'ai rarement vu par ici les vignobles rougis avec une telle intensité.
Bravo pour tout ce terroir, cette passion.

Écrit par : Maïté/ Aliénor | 20/01/2013

Belle balade dans le vignoble et photos superbes... comme toujours.
Tchin tchin... à ta belle santé Ulysse...

Écrit par : Françoise | 21/01/2013

Mon père avait une vigne dans le St Ponais, je suis habituée à boire un verre de vin à chaque repas....sinon ton article m'en aurait donné envie... Magnifiques ces patchworks de couleur que tu nous partages si bien. Merci

Écrit par : tanette2 | 22/01/2013

Tes photos, un véritable feu d'artifice coloré et j'admire, en silence,
le magnifique paysage du haut du château du Xème siècle de Roquessels.
À bientôt Ulysse !

Écrit par : Monia | 23/01/2013

Des couleurs de la vigne en Automne aux couleurs du vin dans le verre toute l'année, un rayon de soleil et c'est du bonheur. De l'art dans les images, du goût (aux deux sens du terme) et un beau sujet pour se délecter pendant votre absence.Merci.
"Le vin est défendu, car tout dépend de qui le boit,
Et aussi de sa qualité et de la compagnie du buveur.
Ces trois conditions réalisées, tu peux dire :
Qui donc boit du vin, si ce n'est le sage ?"
Omar Hhayyam

Écrit par : monique | 23/01/2013

Maria Lina Ah ! Verone ! N'est ce pas la ville de Roméo et Juliette ? Le vin doit y être délicieux

Martine oui les vignes sont un un beau sujet pour un peintre surtout s'il en apprécie les nectars

Frans même en terrain inconnu je suis à mon aise

Nokomis oui le Languedoc a fait sa révolution qualitative en matière de vins

HIl chez nous les vendangeurs laissent toujours quelques grapillons pour les randonneurs

Michèle merci pour la référence de cet ouvrage J'y ferai référence dansun prochain article

Patriarch peut être que le sang du Christ était blanc !

Annick moi aussi je ne bois que du bon qui n'est pas forcément hors de prix dans ma région

Colette je pense que je m'ennuierais dans un pays sans vignes !

Juju je tempe ma plume dans du bon vin pour qu'elle soit en verve

Lamigeo c'est aussi une chanson de ma jeunesse

Christine je sais que tu apprécies les paysages et les vins de cette région

Arécol les abeilles ne piquent que les buveurs d'eau

Colette un verre de vin chasse les nuages.... de notre esprit !

Lutin bleu sans amour que vaudrait la vie ?

Fethi les vignes elles mêmes étaient sublimes

Framboise je ne fais pas qu'en parler...je déguste aussi !

Denise le climat assez sec de nos régions favorise heureusement la culture biologique

Arlette si vous visitiez notre région vous ne sauriez plus où donner de la tête en matière de cabanons

Charly cette région est effectivement magnifique . je ne suis pas à priori contre les éoliennes mais dans des endroits où elles ne polluent pas un beau paysage le long des autoroutes par exemple ou au larges des côtes

Maria je sais que c'est une couleur qui vous "parle"

Jeanne dans votre prochaine vie peut être aimerez vous le vin...

Andrée je suis comme toi je ne bois du vin qu'en bonne compagnie car c'est le breuvage de l'amitié

Maïté les vignes rouges sont un cépage particuliers au midi (grenache)

Françoise à ta santé aussi toi qui vit au coeur d'un beau vignoble

Monia oui la beauté de la nature appelle le silence

Monique je vous sais épicurienne et je vous rejoins dans votre goût pour la poésie du grand poète persan Omar Kayham qui a bravé les imams de son époque en célébrant le vin et l'amour

Belle fin de semaine à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 23/01/2013

Je viens de cliquer sur mon nom-lien sous mon commentaire, effectivement Midiblog ne reconnaît pas mon serveur. Je l'utilise pourtant depuis que j'ai un ordinateur (5 ans).
Cela ne m'étonne pas que ce serveur ne soit pas reconnu car il n'existe qu'à Amiens pour l'instant. FCV cela veut dire France Cité Vision, c'est tout comme Free ou Orange ... donc pas de soucis.
Etonnant que çà n'arrive que maintenant ! peut-être parce que j'ai changé de pseudo, avant c'était Mamychachat que je remets cette fois pour essayer (tu comprends pourquoi j'ai voulu changer de pseudo, hi hi)
Bonne soirée Ulysse et à bientôt
Bisous
Mamychachat Anniclick (et on se moque pas ! lol)

Écrit par : Mamychachat | 23/01/2013

Etrange, mon lien t'envoie direct sur le site de France cité vision ????? voyons, je vérifie, ah, çà-y-est, j'ai compris, me suis trompée en écrivant mon URL.
Désolée, voilà, c'est rétabli, et pas de piratage ...
Gros bisous
Annick

Écrit par : Anniclick | 23/01/2013

la première photo est bien belle ... rêver d'un petit bout de maison est bien léger et agréable. bonne soirée

Écrit par : durgalola | 23/01/2013

Après le voyage en Egypte, le reportage dans les vignes m'offrait des paysages familiers. Grâce à certains liens, j'ai compris pourquoi je croyais reconnaître les coins. Une partie de la famille de mon père habite le sud de la France, vers Béziers, Narbonne. J'ai même fait les vendanges dans les Corbières, dans ma jeunesse qui commence à être lointaine.

Bon œil d'artiste qui repère bien le beau. De magnifiques couleurs. J'aime tout particulièrement la photo de la feuille de vigne avec deux mini-grappes. Bravo et merci.
Bonne soirée et à bientôt.

Écrit par : Françoise | 23/01/2013

Bienvenue Françoise sur mon blog je connais aussi les Corbières qui sont un endroit magnifique

Écrit par : Ulysse | 24/01/2013

Un peu de culture .... Pourquoi les bouteilles de vin font-elles 75cl ????

Les bouteilles de vin font 75 centilitres et non un litre. D'où vient cette exception ?
La contenance de la bouteille de vin a été standardisée au 19e
siècle et depuis les théories les plus folles sont nées de cette mesure singulière.
Cela correspondrait à :
* La capacité pulmonaire d'un souffleur de verre
* La consommation moyenne lors d'un repas
* Une meilleure façon de conserver le vin (le vin premier prix est lui vendu dans des bouteilles en plastique d'un litre)
* Une facilité de transport.
La réponse n'est dans aucune de ces théories
Il s'agit simplement d'une organisation pratique et historique.
A cette époque, les principaux clients des viticoles français
étaient les Anglais.
Mais nos voisins britanniques n'ont jamais eu le même système de
mesure que nous. Leur unité appelée "gallon impérial" valait précisément 4,54609 litres.
Pour éviter un casse-tête dans la conversion, ils transportaient le
Bordeaux en barriques de 225 litres, soit 50 gallons, en arrondissant.
Et 225 litres correspondent à 300 bouteilles de 75 centilitres.
Or 300 est un chiffre plus aisé pour faire des calculs que 225.
On avait donc : 1 barrique, 50 gallons, 300 bouteilles .
Ainsi un gallon valait 6 bouteilles.
C'est d'ailleurs pourquoi, aujourd'hui encore, les caisses de vin
sont la plupart du temps vendues par 6 ou 12 bouteilles.
ben vouis !

Et comme disait un vieux Breton ! Mieux vaut être saoul que con, ça dure moins longtemps !

Écrit par : marc | 24/01/2013

Ouah !!!
super ces commentaires
la dernière boutade n'est pas exclusive aux bretons ;-))

Écrit par : Arécol | 25/01/2013

Marc merci pour ce cours magistral d'embouteillogie et ton mot de la fin se déguste comme un nectar

Arécol on est d'accord le mot de Marc a une portée universelle

Écrit par : Ulysse | 25/01/2013

Découvrant ce reportage avec retard et par le plus grand des hasards, j'ai débouché ce midi une bouteille achetée lors de mon dernier séjour dans le Caroux, un Faugères élaboré par une vigneronne à Caussiniojouls,un divin breuvage. Ces photos aux couleurs exceptionnelles ne font que renforcer mon attachement à la vigne, ma journée se termine en beauté et à ces paysages je vais rêver ! Un grand merci !

Écrit par : eric | 27/01/2013

Eric tu mets le Languedoc dans ton verre même quand tu n'y es pas ! A ta santé

Écrit par : Ulysse | 28/01/2013

Bonsoir Ulysse,

C'est une dive promenade! Elle est rythmée par ton texte et tes photos magnifiques (je te tutoie car je t'avais demandé si nous pouvions nous tutoyer et tu as répondu "oui") qui traduisent la dimension tant charnelle et délicieuse que mystique de la vigne.
Nous avons un lien privilégié avec elle. Pendant longtemps je n'ai pas su apprécier le vin, je l'avoue. Je trouvais les différentes couleurs de ses robes magnifiques et j'aimais beaucoup la poésie qui s'en dégageait mais l'alchimie ne s'opérait pas dans ma bouche et quelque chose de magique s'est passé. Alors que mon corps affrontait la souffrance j'ai perçu les saveurs du vin, avec raison et gourmandise mêlées. Je sais apprécier différents vins désormais et je ne m'en prive pas. Je plonge dans les rubis et les ors qui dansent et je chemine vers ce berceau mémoriel où l'Humanité s'est nourrie.
Merci pour ce voyage magnifique, c'est un plaisir immense de lire tes reportages empreints de poésie.
Gros bisous Ulysse, je te souhaite une belle nuit
Cendrine

Écrit par : Cendrine | 08/02/2013

Cendrine je suis heureux que ce nectar des dieux t'apporte plaisir et réconfort .Il est d'autant plus précieux qu'il fortifie l'amitié et c'est pourquoi il ne faut jamais boire seul ! Je t'embrasse

Écrit par : Ulysse | 08/02/2013

photos magnifiques,le charme de cette très belle région, bravo

Écrit par : Dubois | 14/02/2013

Les commentaires sont fermés.