suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/07/2013

Retour en hiver à Colombières

caroux,paradis,georges de la tour,calade

L’été a enfin daigné s’installer sur la majeure partie de notre hexagone, ce qui, pour les travailleurs, n’est finalement pas une bonne nouvelle, car cela leur fait plus cruellement ressentir leur manque de liberté. Aussi pour apaiser leur frustration, je leur dédie cette note hivernale qu’ils pourront ainsi lire en se disant qu’ils ont de la chance d’aller travailler pendant que des zigotos vont se geler en montagne sans y être obligés.

Nous partons du village de Colombières-le-Haut dont le clocher arbore une horloge qui semble uniquement là pour nous rappeler que le temps passe vite et que nous ne serons plus que des ombres alors que ses aiguilles continueront de tourner.  Carpe diem ! Ne passez donc pas un seul jour sans faire quelque chose que vous aimez !

 

caroux,paradis,georges de la tour,calade

Ce que Gibus et moi aimons par dessus tout est d’emprunter les chemins les plus pentus du Caroux pour sentir nos cœurs battre le plus fort possible, ce qui amplifie notre sentiment d’exister.  Les mauvais esprits, qui par erreur liraient ce blog (les lecteurs fidèles étant forcément des gens bien intentionnés)  pourraient croire que l’ami Gibus porte sur son dos un carton de flacons « bacchusiens »  pour notre pique-nique. Mais il n’y a dans ce carton qu’un fagot de petit bois sec pour faciliter l’allumage du feu. Je vous l’affirme droit dans les yeux, bien que la formule soit aujourd’hui bien dépréciée !

 

caroux,paradis,georges de la tour,calade

Il faut dire qu’en hiver le climat qui règne au sommet du Caroux n’a rien de méditerranéen, même si la grande bleue n’est qu’à 50 kilomètres à vol d’oiseau. Neige, blizzard et brouillard y sont fréquents et il est difficile d’y survivre une journée sans faire une bonne flambée dans le refuge de Fontsalès où nous vous avons maintes fois emmenés.

 

caroux,paradis,georges de la tour,calade

Les nombreux torrents qui prennent leur source dans ce massif et contribuent à son érosion – et oui, l’heure tourne même pour les montagnes – sont alors abondants, ce qui les rend parfois difficiles à franchir, comme nous l’allons voir tout à l’heure.

 

caroux,paradis,georges de la tour,calade

Après avoir essuyé une belle averse, nous faisons halte dans le refuge de Fontsalès, qui est pour les randonneurs mécréants ce que le paradis est pour les croyants, à la petite différence près que personne n’a encore jamais montré de photo du paradis.

 

caroux,paradis,georges de la tour,calade

Et histoire de vous prouver que le paradis est plutôt sur terre que dans les nues, voici la photo du menu servi à Fontsalès ce jour là et que Georges de la Tour peintre du XVIème siècle, célèbre pour son art de restituer les ambiances éclairées par une bougie, aurait été, j’en suis sûr, heureux d’immortaliser.

 

caroux,paradis,georges de la tour,calade

Revigorés, nous prenons le chemin du retour qui plonge – le mot n’est pas trop fort - vers la vallée où un  soleil timide daigne enfin se montrer.

 caroux,paradis,georges de la tour,caladeComme souvent en hiver, où les bipèdes se font rares dans le massif, nous apercevons sur un éperon rocheux quatre magnifiques mouflons qui font sans doute sécher leur pelage au soleil enfin revenu.

 

caroux,paradis,georges de la tour,calade

Ils ont, pour une fois, l’extrême amabilité de se laisser observer, mais probablement savent-ils qu’ils n’ont rien à craindre de nous car les Nemrods ventripotents n’empruntent jamais des chemins aussi escarpés. Ils se postent généralement là où leurs 4X4 ne peuvent plus passer.

 

caroux,paradis,georges de la tour,calade

Nous poursuivons notre descente sous l’œil bienveillant du roi des lutins du Caroux, perché sur son promontoire d’où il contemple  la beauté ineffable de son royaume.

 

caroux,paradis,georges de la tour,calade

Et il est vrai que  ce modeste massif  qui ne dépasse pas les 1100 mètres d’altitude n’a rien à envier à ses alter ego alpin ou pyrénéen en matières de gorges, de falaises,  d’à pics et d’aiguilles rocheuses, comme le savent celles et ceux qui nous suivent depuis des années.

 

caroux,paradis,georges de la tour,calade

Je vous ai laissé entendre, au début de mon récit, que les torrents du Caroux pouvaient poser, en cette saison hivernale,  quelques problèmes  de franchissement. A vrai dire, les problèmes sont pour votre serviteur car l’ami Gibus, qui doit être un clone de « superman », se rit de ce genre d’obstacles.

 

caroux,paradis,georges de la tour,calade

En deux temps, trois mouvements Gibus franchit les deux bras du torrent avec une élégance et une légèreté dignes d’un danseur étoile. Bravo l’artiste !

 

caroux,paradis,georges de la tour,calade

Cet obstacle franchi, la descente se poursuit sans encombre, les arbres morts ayant jusqu’à présent – touchons du bois – l’excellente idée de se coucher avant ou après notre passage. Ce qui est heureux sinon Eldorad'oc serait fermé depuis longtemps !

 

caroux,paradis,georges de la tour,calade

Et nous rejoignons notre point de départ par l’un de ces magnifiques chemins caladés bâtis par les anciens, qu’en pensée nous remercions chaleureusement pour le travail gigantesque qu’ils ont effectué et qui nous permet d’accéder à cette merveille qu’est le Caroux .


Si vous appréciez Eldorad'Oc je vous invite à découvrir mon nouveau blog consacré à la photographie grand format  

  

 FOTORAMA

 

Texte & Photos Ulysse

 

Commentaires

Chic ! un nouvel article, hop ! j'accours ... Quoi l'été ? où çà quand çà ? quoi ? on est en juillet ? 15°à Amiens ... ciel uniformément gris-triste-à-mourir ! mais donc, nos travailleurs sont très heureux !
Bravo au danseur étoile, effectivement qu'elle grâce ! sublime pas de géant. Bravo également au grand et célèbre photographe, faut cliquer au bon moment et avec le numérique ce n'était pas gagné d'avance.
J'ai aimé cette randonnée avec vous deux mais surtout la flambée, le repas et le p'tit nectar. Juste des brindilles de bois sec dans le sac ! c'est c'là c'est c'là ...
Merci beaucoup Ulysse et Gybus et bonne prochaine randonnée ... au soleil (grands veinards !)
Gros bisous d'Anniclick

Écrit par : Anniclick | 04/07/2013

D'ac dans le carton le petit bois et les topettes dans le sac à dos
C'est vrai que Gibus a un pas léger
BonApm Ulysse

Écrit par : H-IL | 04/07/2013

Quelle splendeur à travers vos photos, tout est tellement beau! Il faut la grande forme pour faire cette balade, merci pour ce magnifique partage! Bise et bonne journée!

Écrit par : Maria-lina | 04/07/2013

Des siècles, non, seulement un certain temps que je ne suis pas venue ici; non seulement à cause de mon péroné plâtré, mais aussi aucun désir de faire des visites mes neurones en sommeil ! !
Un vrai délice, cette promenade, rien ne manque, TOUT est là, les marcheurs motivés, les nourritures terrestres habituelles :) à ce sujet tu devrais venir "boire un petit coup" chez moi !
Félicitations pour les photos qui permettent de s'évader.

Écrit par : Michèle | 04/07/2013

ps / Gibus semble très "léger" ;)

Écrit par : Michèle | 04/07/2013

quand je vois Les sauts de Gibus, j'ai l'impression de voir un korrigan ... :-)
c'est un sacré sportif le bougre
Merci pour cette gentille balade en bonne compagnie comme toujours !

Écrit par : Framboise44 | 04/07/2013

ah si, j'oubliais .. Pourquoi ne mets tu pas les partages réseaux sociaux à la fin de tes billets .. afin qu'on puisse les partager avec nos amis ?

Écrit par : Framboise44 | 04/07/2013

Merci pour ce petit air frais.
Décidément le Caroux est une mine de bonheur.
à la prochaine.

Écrit par : Françoise | 04/07/2013

bonsoir Ulysse

et encore une superbe randonnée avec de photos sublimes et ta faconde très agréable
Carpe diem telle est ma devise aussi

et les mouflons savent très bien que vous ne leur voulez aucun mal

merci pour la balade Ulysse
exact pour Georges de la Tour :o)
je te souhaite une bonne soirée

Écrit par : nays | 04/07/2013

Annick avec un bon "réflex" ce n'est plus un problème pour saisir Gibus au vol !!! Quant au contenu du carton je le confirme droit dans les yeux !!!

HIl oui tu as vu juste les topettes sont dans le sac à dos ! on voit l'expert !

Maria-Lina c'est un cercle vertueux car c'est de grimper qui nous donne la grande forme !

Michèle merci de ta visite malgré ton handicap qui je l'espère sera vite réglé

Framboise non Gibus n'est pas un Korrigan c'est un Elfe !

Françoise oui le Caroux est une mine inépuisable

Nays le Caroux inspire ma "plume" comme une belle inspire le poète

Écrit par : ulysse | 04/07/2013

Bonsoir Ulysse,
Ce massif est vraiment riche en paysages variés! Merci pour cette belle ballade :-)
Amitiés, Frans

Écrit par : Frans | 04/07/2013

WAOU... Le pied aussi sûr que celui d'un chamois..... mon cœur tiendrait le coup, mais la forge exploserait.....

Bonne journée Amicalement.

Écrit par : patriarch | 05/07/2013

Les photos, prises de l'intérieur du refuge auraient pu être peintes par Vermeer..J'intitulerai bien la 1ere photo "l'homme et la saucisse".. la 2e "danse avec les flammes"..
J'ose espérer que vous avez en ce moment du beau temps dans le sud..Le contraire m'étonnerait fort..

Écrit par : juliette | 05/07/2013

bonjour Ulysse

merci de ta visite je revoie tes photos avec plsir
pour le quiz des couleurs je te réponds :

non non Ulysse tu ne dois pas t'inscrire tu cliques en dessous sur CORRIGER et tu as les réponses :o))

bon week-end :o))

Écrit par : nays | 05/07/2013

Les noms nous sont devenus si familiers que même si nous n'avons pas
de suite une photo qui accompagne notre lecture nous avons gardé en mémoire
les lieux et on se les imagine; Je pense notamment au refuge de Fontsalès.
Ceci dit, elle est excellente la photo de Gibus franchissant le torrent.
Bonne fin de journée Ulysse !

Écrit par : Monia | 05/07/2013

ah !! ce Caroux vous devez finir par le connaître point par point avec ton pote Gibus qui par ailleurs concurrence les bestiaux à cornes qui se baladent dans le coin

Écrit par : maevina | 05/07/2013

avec mes chevilles hs pas possible d'aller en haute montagne ,sniff

Écrit par : keyouest | 05/07/2013

j'aime votre convivialité

Écrit par : telos | 05/07/2013

Je viens de lire ton article relatant le paradis , celui qui nous envoûte avec des photos sublimes
Dans QQ heures je vais prendre le large " JUSTE POUR QQ JOURS "
@ bientôt et merci d'être passé sur mon blog pour me faire part de ton article :)

Écrit par : Rose | 06/07/2013

Frans sur un petite distance on a effectivement tous les paysages imaginables sauf les cocotiers !

Patriarch l'essentiel est de faire ce qui nous plaît

Juliette Vermeer décrivait un monde très bourgeois et raffiné...ici c'est plutôt le genre homme des bois !

Nays merci pour la précision Nays je n'avais pas compris la démarche

Monia jamais non plus je n'oublierai le Caroux quand mes jambes ne m'y porteront plus

Maevina il nous reste heureusement encore quelques recoins à découvrir !

Keyouest je le regrette pour toi

Telos c'est le sel de la vie

Rose alors bon vent si tu prends le large

Bon WE à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 06/07/2013

Été comme hiver, tes reportages ne prennent pas une ride ni une pierre de plus qu'il ne faut.
Paysages mérités, instant cheminée dont j'aime toujours autant la photo, mouflons et acrobates en prime!
A vous l'évasion, à nous le rêve!
Merci!

Écrit par : Maïté/Aliénor | 06/07/2013

Maïté je rêve aussi entre deux évasions ! Belle soirée

Écrit par : ulysse | 07/07/2013

Instants magiques en partage. Quel paysage.
Merci et bonne journée

Écrit par : Nokomis | 07/07/2013

Superbe endroit, Ulysse où la forme est de mise. Tes photos sont magnifiques et qu'elle belle excursion. Merci.
Belle soirée ;-)

Écrit par : Denise | 07/07/2013

Salut l'ami Ulysse! Toujours 1000 couleurs, 1000 parfums... Ulysse Sancto subito?

Écrit par : lutinbleu | 08/07/2013

Oh là là, Ulysse !!!
j'espère que Camille, ma charmante Ostéopathe, qui la semaine dernière m'a encore manipulé en douceur pendant une de temps et qui me conseille de me calmer un peu (car je n'ai plus 20 ans !!) n'est pas une lectrice de ton blog, sinon, gare à moi lors de la prochaine consultation !!

Écrit par : GIBUS | 09/07/2013

Nokomis oui ce furent des instants magiques , comme quoi l'hiver est une belle saison !

Denise comme le dicton le dit "un jour de sentier une semaine de santé"

Gibus c'est donc Camille le secret de tes exploits !!!

Écrit par : ulysse | 09/07/2013

Bonjour Ulysse,

Que j'aime ces paysages nature, de falaises, de rochers escarpés, de torrents joyeux..
La chaleur bienheureuse du refuge et repas à la bonne franquette..
Et surtout les belles photos des mouflons...Qui observe qui ? ;-)

Ici, on touche un peu à l'univers d'Henri Troyat...

Amitiés!!

Écrit par : Cassandre | 10/07/2013

Bienvenue sur mon blog Cassandre et si vous passez au refuge quand nous y sommes on vous fera un bon petit plat !

Écrit par : ulysse | 10/07/2013

Les commentaires sont fermés.