suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/07/2017

Rando aquatique dans le Vialay

vialay,vautour,paradis,canyoning

En ce matin de juillet qui, malgré les orages de la nuit, affiche une température quasi tropicale, nous avons décidé de remonter les Gorges du Vialay jusqu’au lac Blond que nous avons découvert l’automne dernier. Gibus, en montagnard avisé et prudent, emmène l’attirail adéquat sans lequel notre périple risquerait de ne pouvoir être conté sur Eldorad'Oc. Vous  verrez au cours de ce récit que cet équipement était loin d’être superflu.  

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

Après avoir pris le chemin des « poètes disparus » (mes fidèles lecteurs savent de quoi je parle) nous arrivons au point de vue d’où nous découvrons les magnifiques gorges creusées dans le massif du Caroux par le modeste (sauf en cas d’orage) torrent du Vialay.

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

La part contemplative de notre âme ayant eu son dû, nous descendons vers le torrent pour offrir, au vieux gamins que nous sommes restés, une journée que l’on espère mémorable. Je vais vous confier un secret : pour ne pas vieillir, n’écoutez ni les cliquetis de vos articulations ni surtout les conseils de votre médecin, vivez à « donf » ! La dépense physique est le meilleur baume pour le mental et les cartilages ! Bon cela dit ne prenez pas de risques inutiles et je vous conseille de suivre à la lettre les conseils de Gibus si vous voulez revenir intact de notre périple .

Premier conseil : on garde ses chaussures car les cailloux du torrent peuvent vous blesser les pieds. Deuxième conseil : une fois que vos godasses sont mouillées méfiez vous en grimpant sur les rochers, car ça glisse ! Troisième conseil qui découle du deuxième : mieux vaut  laisser son smartphone à 500 euros  à la maison ! Pour ce qui est de mon appareil photo, il est anti-choc et « waterproof », ce que j’ai pu vérifier !!

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

Un dernier conseil assurez bien vos prises à chaque pas car on a vite fait de se retrouver le postérieur dans l’eau. En soi, ce genre d’incident n’est pas dramatique, mais il y a par contre dans l’eau des rochers plus dur que notre postérieur, même pour des vieux pachydermes comme nous !

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

Il y a heureusement des endroits plus aisés  à franchir  que d’autres, ce qui permet de jouir d'un paysage qu’assez peu de bipèdes ont le loisir d’admirer. Nous sommes , on peut le dire, à l'écart des sentiers battus !

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

L’intérêt premier de cette balade est que, malgré le soleil estival,  on ne souffre pas de la chaleur car, d'une part, une partie de l'itinéraire très encaissé est à l'ombre et, d'autre part,  la température du torrent dans lequel nous évoluons n’a rien à voir avec celle de la mer des Antilles .

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

Stimulé par la fraicheur de l'eau, j’arrive à grimper sur les rochers sans ressembler à une grosse marmotte. Pour une fois je fais la pige à mon copain Gibus dont de nombreuses lectrices célèbrent l’agilité et la belle musculature.

 vialay,vautour,paradis,canyoning

Quand on fait ce genre de périple on est ébahi par la force de l’eau qui, lorsqu’elle dévale en furie dans ces gorges étroites à l’occasion d’épisodes orageux, roule des rochers de plusieurs tonnes comme si c’était des grains de sable.

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

Par endroits les vasques sont  si profondes que l’eau menace de mouiller le sac et le pique-nique qu'il contient. Or le pique-nique en rando c’est sacré, surtout l’élément liquide blanc, rosé ou rouge qui l’accompagne et qui est fort heureusement dans son flacon à l’abri de cette substance ludique mais insipide dans laquelle nous évoluons et dont nous ne faisons qu’un usage externe.

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

Au détour d’un coude du torrent nous  arrivons  soudain devant une cascade tombant dans une superbe vasque entourée de parois rocheuses. Ce site est sans conteste aussi beau que celui du lac Blond, le seul « hic » est que dans le sens où nous sommes il est infranchissable. Les « canyonneurs » qui fréquentent les lieux font la virée dans l’autre sens et descendent les chutes en rappel. Mais, pour ce qui nous concerne, nous sommes, c’est le cas de le dire, « le bec dans l’eau » .

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

Mais avant de chercher une issue pour nous sortir de cette impasse, nous décidons de mettre plus que notre bec dans l’eau et d’aller se faire masser sous la chute. Je peux vous dire que cela vaut toutes les séances de thermalisme du monde et c’est gratuit !

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

Finalement nous décidons de monter dans la pente ultra raide - mais praticable grâce à quelques arbres qui nous tendent leurs branches secourables - qui borde la rive nord du torrent.

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

Et après quelques frayeurs (pour ce qui me concerne) nous arrivons au dessus de la chute. 

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

Notre soulagement d’avoir franchi cet obstacle est de courte durée, car de nouvelles vasques nous attendent, encore plus profondes que les précédentes qui nous obligent à porter les sacs sur nos têtes. A vrai dire nous jubilons intérieurement de ce parfum d’aventure qui imprègne notre périple.

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

Nous arrivons au pied d’une nouvelle chute tombant dans une vasque entourée de falaises. Gibus explore sans succès les rives pour vérifier si on peut y prendre appui afin de ne pas mouiller nos sacs. Il n’y a pas d’autre échappatoire que de grimper dans la falaise de la rive sud qui présente par chance quelques anfractuosités.

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

L’ami Gibus qui possède une agilité de félin ouvre la voie et accroche la corde à un arbre à une dizaine de mètres au dessus afin que je puisse le rejoindre.

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

Et nous grimpons, nous grimpons inlassablement, cherchant un passage permettant de rejoindre le bord du Vialay. Mais nenni, les seuls passages que l’on trouve nous mènent toujours plus haut. Ce qui fait que l’on aboutit sur une plateforme rocheuse d’où l’on domine le cours du torrent et où il n’y a,  à priori, pas d’autre issue que de héler un vautour ou notre ange gardien. La première solution apparaît au demeurant plus réalisable que la seconde car cela doit faire bien longtemps que nos ange-gardiens nous ont abandonnés à notre triste sort d’invétérés mécréants.

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

Gibus qui est, vous l’avez compris, le plus audacieux et le plus agile de nous deux, grimpe sur le promontoire qui domine la plateforme afin de voir si un passage est possible aux alentours. Il finit par découvrir une brèche dans les rochers qui mène vers une pente abrupte mais arborée dont on espère qu’elle nous permettra de sortir de cette nasse. Et « «bingo » au bout de quelques centaines de mètres d’un parcours en montagnes russes on finit par rejoindre la piste qui mène vers le pont du Vialay, là où le torrent, constitué de plusieurs affluents prend son nom. Pour cette fois, nous renonçons à rejoindre le lac Blanc qui était notre but initial, mais nous reviendrons !

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

En trois quarts d’heure nous arrivons au pont pour la pause pique-nique et le traditionnel bain préalable pas du tout lassés d’avoir mijoté dans ce rafraîchissant liquide toute la matinée. A vrai dire nous sommes insatiables car nous savons, pauvres mortels, que les heures de paradis qui nous restent à vivre nous sont comptées ! Ca sera toujours ça de pris vu que nous sommes plutôt dubitatifs sur le paradis post mortem.

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

Nos agapes terminées, nous reprenons le chemin du retour avec l’idée de rejoindre le Vialay là où nous avons commencé notre périple le matin même, car nous avons repéré une superbe vasque en aval qui nous paraît mériter un détour.

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

En descendant vers notre point de départ du matin, nous croisons un jeune mouflon de l’année qui apparemment n’a encore jamais vu d’homme et ne sait pas que notre espèce est la plus dangereuse qui soit. Il nous regarde, l’air ahuri, sans doute étonné de nous voir marcher sur deux jambes. Il finit par nous fausser compagnie, sans doute guidé par son instinct animal qui lui recommande de s’éloigner de tout inconnu.

 

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

Nous arrivons au dessus de la vasque qui avait fait rêver Gibus le matin même et qu’il se prépare à descendre en rappel pour  prendre un dernier bain. Pour ma part je préfère contourner l’obstacle par l’aval sous le prétexte de prendre des photos de la descente en rappel, mais secrètement bienheureux de me défiler !

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

Car pour pratiquer ce genre d’exercice il faut une souplesse et une agilité que ma carcasse  septuagénaire ne possède plus.

 

vialay,vautour,paradis,canyoning

Gibus, qui n’est pas non plus né de la dernière pluie, se révèle par contre à son aise dans ce genre d’exercice et pourrait postuler pour doubler les scènes d’action si jamais on faisait un remake de « Tarzan ». Je suis sûr que dans ce cas plusieurs de mes lectrices postuleraient pour la doublure de Jane.

Admirez le style ! Bon, même si la corde craque l’ami Gibus ne risque pas grand chose,  mais la beauté du geste mérite qu’on enlève son chapeau !

 vialay,vautour,paradis,canyoning

Le bonheur que l’on prend à faire ce type de sorties resplendit sur le visage de mon ami. Ces sorties sont de fait pour nous un élixir de vie et c’est ce qui nous permet de garder notre jeunesse d’esprit, garante de celle du corps !

 

vialay,vautour,paradis,canyoning Allez,  il est temps de se rhabiller et de rentrer au petit trot car le périple nous a pris plus de temps que prévu. Et nos chères épouses vont commencer à s’inquiéter, du moins on l’espère ! On ne sait jamais, elles en ont peut être assez d’avoir deux vieux gamins à la maison!

 

*****

Mon dernier CD "La casa de Maria" comportant dix nouvelles chansons est disponible sur les plateformes musicales (Itunes, Google Play, Amazon, Spotify et Deezer)

cliquez ICI pour y accéder

Vous pouvez écouter librement mes autres chansons sur mes autres blogs

CANTA-la -VIDA

(blogs de chansons illustrées par des photos)

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)



Texte & Photos Ulysse 

 

Commentaires

Sportif le parcours !!! mais il en faut bien plus pour vous arrêter ! c'est un bonheur de vous suivre.........virtuellement !!! bonne journée !

Écrit par : Colette | 01/08/2013

Pétard, z'êtes des mouflons de taille vous deux. Pas peur des mouches. Moi je me baigne qu'à 38°.
Longue vie à vous deux dans vos belles montagnes.
BonApm Gibus et Ulysse

Écrit par : H-IL | 01/08/2013

j'imagine que l'eau était la bien venue , beau reportage

Écrit par : keyouest | 01/08/2013

Bonjour Ulysse,
Quel bonheur de randonner près de l'eau par ces temps caniculaires! Pour ma part, c'était moins "sportif" mais le Hoëgne m'a rafraichie une bonne partie de la matinée avant que n'arrivent les hordes de "nordic walkers" pour rompre le charme de l'endroit :-)
Bonne fin de semaine, Frans

Écrit par : Frans | 01/08/2013

A l'heure où je vous lis j'aurais bien envie de plonger dans cette eau claire et fraîche !
Mais voilà ces "vasques" je n'y accèderai jamais, alors merci à vous deux de me permettre de les
découvrir.
Je vais y plonger... en rêve !
Bonne soirée à vous tous.

Écrit par : Françoise | 01/08/2013

Une super rando rafraichissante! Malgré la température caniculaire, je préfère vous suivre depuis mon fauteuil, un verre d'eau fraiche à la main! :-)))
Mille mercis de nous montrer ces paysages fantastiques!

Écrit par : Gaya Nature | 01/08/2013

Pour la descente en rappel dans la dernière vasque, les éléments de sécurité sont restés sur la berge; plus de casque, chaussures, sac, etc....
Le petit Gibus a grandit mais la guerre des boutons est toujours actuelle !!!

Écrit par : GIBUS | 02/08/2013

On voit que vous êtes aguerris à ses randonnées.... Bonne journée. Amicalement

Écrit par : patriarch | 02/08/2013

Quel bonheur de te lire, j'y prends de plus en plus de plaisir ... bon, faut dire aussi que tes photos sont géniales, en particulier celles de la vedette principale, waouhhhh ! mais le photographe a beaucoup de ... oui, ok, de muscles et tout aussi mais je voulais dire de talents. Prendre de telles photos dans ces conditions moi je dis bravo. Gibus est d'accord avec moi, je n'en ai aucun doute.
Par cette chaleur, oui oui, même en Picardie, parfaitement, ton article m'a bien rafraîchie. Merci beaucoup Ulysse et bravo à tous les deux pour cette grande aventure. J'imagine vos épouses bien soulagées de vous voir de retour à la maison, en entier !
A bientôt et bises amicales à partager
Annick

Écrit par : Anniclick | 02/08/2013

quelle équipe sportive...là je ne suivrais pas je n'aime pas l'eau..superbes photos de vie.merci

Écrit par : telos | 02/08/2013

Et bien dis donc, c'est un vrai sport de te suivre en randonnée toi ! Je suis entrainée pourtant, mais je ne sais pas si j'y parviendrais...
Merci pour le partage de ces endroits qui se méritent.
Bonne journée

Écrit par : Nokomis | 02/08/2013

Colette oui il en faut plus pour nous arrêter, de devenir cul de jatte par exemple !

HIl 38° mais c'est un bain Marie et sans Marie dedans nous on est pas preneur !

Keyouest et le rosé du midi aussi

Frans nous on ne risquait pas d'être dérangés sauf par les mouflons

Françoise je suis heureux de nourrir tes rêves

Caroline vraiment un verre d'eau fraiche ? c'est un peu fade non ?

Patriarch on est aguerri mais ça apaise !

Annick et nous on est heureux d'avoir une lectrice aussi enthousiaste que toi mais bon ça ne sera pas aussi sportif chaque fois !

Telos nous non plus on n'aime pas l'eau....en usage interne !

Nokomis mais si tu y parviendrais ce n'est que du bonheur avec de temps en temps un zeste d'adrénaline

Belle soirée à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 02/08/2013

Bonsoir Ulysse

mais vous êtes de véritables sportifs quand faut le faire ce que vous faites suis épatée oui oui

et la chouette rencontre avec le mouflon qui doit se demander mais quelle est cette espèce :o) pas tous les jours je présume qu'ils rencontrent des bipèdes humains

chouette super et beau

bon Week-end Ulysse

Écrit par : nays | 02/08/2013

Bonsoir Ulysse,

Le bonheur de retrouver tes promenades gorgées de vie dans une nature ensorcelante de beauté... Une communion entre le corps, l'esprit et les éléments. Très belle invitation à s'élancer dans ses rêves. C'est ce que j'aime et qui me motive.

J'ai bien aimé l'évocation de tes "secrets" de jeunesse. Ecouter ses envies et son intuition est primordial, trouver ce fil ténu entre les forces qui composent le monde...

Je te souhaite de radieuses balades ainsi qu'à Gibus. Pour ma part, je sors et je marche dès que possible, je dois composer avec une crise d'épilepsie par jour et mon hémophilie, chaque hémorragie que je vis est très dangereuse mais je tiens le choc. J'aurais bien fait trempette dans cette eau bien fraîche, merci pour ce beau moment.

Gros bisous

Cendrine

Écrit par : Cendrine | 02/08/2013

alors là c'est carrément la sortie kamikaze ... Je me posais une question au fur et à mesure de la marche et si l'un de vous se casse une jambe , ou à un malaise ?? vous avez quoi comme porte de sortie ?? perdus dans votre canyon !!!
vous devriez faire kho lanta .. LOL

Écrit par : Framboise44 | 02/08/2013

c'est très beau et j'admire ... et vos capacités physiques .... vous avez trouvé le bain de jouvence ... et c'est mieux que se faire tirer la peau ...
bonne soirée

Écrit par : durgalola | 02/08/2013

C'est tellement bon vous suivre à travers vos escapades. C'est un pur bonheur de se retrouver dans de si beaux endroits, un paradis sur terre!!! Bise et bonne journée toute douce!

Écrit par : Maria-lina | 02/08/2013

après l'effort le réconfort !!! pas de choc thermique ?? l'eau m'a l'air assez fraîche !!!!!!!!

Écrit par : maevina | 03/08/2013

incroyables vous êtes !!
ravie de vous suivre ( de ma chaise) !!!

amitiés

Écrit par : jeanne | 04/08/2013

Nays ce jeune mouflon n'avait jamais du voir d'humains avant nous !

Cendrine merci infiniment pour ta visite et j'admire ton courage et ta ténacité face à la vie qui ne t'a pas fait de cadeau Bises

Framboise si l'un de nous se blesse l'autre est là pour le secourir et la civilisation n'est pas très loin ...mais avant tout nous sommes prudents et nos virées apparaissent plus périlleuses qu'elles ne le sont en réalité

Andrée oui c'est un bain de jouvence pour nous offert gracieusement par la nature

Maria-Lina oui le paradis est là et l'on y rencontre peu d'âmes

Maevina l'eau était à une température agréable d'environ 18°

Jeanne on peut se faire mal en tombant d'une chaise !

belle journée à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 05/08/2013

C'est le paradis mais à quel prix:)
Je vous admire mais vous êtes jeunes et comme je vous approuve à voir la joie sur vos visages
et l'eau fraîche en ce moment
C'est le bonheur à l'état pur
Et puis vous faîtes de merveilleuses rencontres
J'ai eu plaisir à vous suivre .......

Écrit par : Rose | 05/08/2013

Même si la jalousie est un vilain défaut que je me targue de ne pas avoir, votre incroyable agilité fait bien envie et vous êtes loin d'être des dinosaures !!!
De superbes images et d'agréables chutes (d'eau) dans les vasques !
P.S. : Tarzan nous étonnera toujours par ses prises de risques, mais ne devrait-il investir dans un récipient "anti-choc" pour préserver les précieux flacons, sous peine d'en être privé à l'arrivée ? Bon souvenir aussi que le Vialais.
Amitiés à tous !

Écrit par : Eric | 06/08/2013

Vous êtes des casse-cous...J'espère que vos femmes savent où vous allez randonner...Que dieu vous donne la santé pour encore de nombreuses années..
Les photos sont superbes...
Il est vrai que Gibus, avec son sourire carnassier et sa carrure, en ferait pâlir plus d'un de jalousie...Merci aussi à lui de jouer un rôle dans ce blog.
Cela étant, j'arrête mon blog...mais, je garde mes liens favoris dans un coin de mon ordi, dont le tien, c'est toujours un plaisir de te lire..J'ai tellement d'articles en brouillons que je me demande comment j'aurai le courage de les supprimer..

Écrit par : juliette | 06/08/2013

Je me marre en voyant le regard ahuri du moufflon..On dirait que vous êtes les 1ers bipèdes qu'il rencontre effectivement..

Écrit par : juliette | 06/08/2013

Merci Ulysse pour ce magnifique partage de randonnée dans un lieu magnifique. C'est de toute beauté et j'admire votre courage pour vos baignades dans une eau qui ne doit pas être très chaude.
Amicalement.

Écrit par : Denise | 06/08/2013

Rose nous sommes surtout jeunes dans notre tête et c'est ce qui commande le reste !

Eric sois rassuré nous n'avons encore eu aucun accident de bouteille et ce n'est pas demain la veille que ça arrivera. Amitiés autour de toi

Juju la vie urbaine est plus risquée de nos jours que celle des montagnes car en montagne on est face à des risques que l'on connaît et pour lesquels nous avons acquis une certaine maîtrise. Quant au mouflon je pesne que c'était effectivement sa première rencontre avec des humains

Denise ce n'est pas tant se baigner dans l'eau qui demande du courage que d'y arriver !

Écrit par : ulysse | 07/08/2013

Je trouve beau cette amitié qui tient à chaque pas et que vos femme vous laissent ce bel espace de liberté. Bises et bonnes promenades...

Écrit par : Béal Arlette | 08/08/2013

De merveilleux endroits qui se méritent. J'ai suivi ce périple si bien raconté avec beaucoup de plaisir et de frayeur aussi en m'imaginant à votre place mais non je ne meux m'imaginer même si moi aussi je vis à donf mais en toute sécurité.

Écrit par : Martine 85 | 15/07/2017

C'est un vrai bonheur de vous voir et de vous lire mais là j'avoue je m'attendais au pire plus qu'au plouf, des vrais gamins ça c'est sûr, en tous les cas des caïds qui se régalent et vous avez raison, la tête et les jambes et le monde est à vous, faire ce que l'on aime avec pour récompense les meilleures sensations qui soient valent mieux il est vrai que tous les traitements thérapeutiques, c'est la meilleure façon pour rester en forme, tout à fait d'accord il suffit de doser selon ses possibilités et il n'y a rien de mieux ! j'ai quand même un petit pincement de compassion pour le soucis que doivent se faire vos dames, mais je crois qu'elles en ont depuis longtemps l'habitude et qu'elles doivent être très philosophes... Vos photos sont superbes et donnent l'ampleur de "la balade" et une idée du plaisir que vous y prenez et par là même du plaisir que vous nous offrez à suivre vos péripéties.

Écrit par : monique | 16/07/2017

Gibus et Ulysse. Voilà deux types que peu de choses arrête. C'est un plaisir de voud suivre même si j'ai craint tout du long pour le précieux liquide dans le fameux flacon. Santé! Et bises alpines.

Écrit par : Dédé | 16/07/2017

Vous êtes tout de même un peu foufou mais votre amitié vous fait vivre de grands moments de bonheur. Heureusement la condition physique ne vous fait pas défaut.

Écrit par : Chinou | 16/07/2017

bravo!! ça c'est sportif... avec mon entorse cela me serait difficile...

Écrit par : photodilettante | 16/07/2017

Merci pour ces magnifiques photos et ce reportage qui me fait rêver, tu ne peux savoir combien ...
Je recommence juste à marcher un peu, avec difficultés.
Je profite de ce long week end pour faire un petit coucou chez les amis que je n'ai pas eu le temps de visiter.
Bonne fin de semaine et, à bientôt !
Avec des bisoux, ulysse

Écrit par : dom | 16/07/2017

Yes ! A quoi bon ? Ben c'est de l'aqua bonne ! Super bonne ! Fraîche j'imagine mais bon.

Écrit par : tmor | 16/07/2017

Martine 85 ce fut un périple effectivement intense et nous en sommes revenus fourbus mais contents !

Monique quand nous étions au sommet de notre pic nous avons cru un moment être bloqués et qu'il nous faudrait faire le chemin inverse et cela ne nous enchantait guère, car les descentes souvent sont plus périlleuses que les montées! Nous avons eu une petite poussée d'adrénaline qui devient un nectar à savourer une fois que l'on est tiré d'affaire !

Dédé oui nous aussi avons craint pour le précieux liquide dans le flacon !

Chinou il faut être un peu fou pour être heureux

Photodillettante à chacun selon ses moyens

Dom heureux de te revoir parmi nous je te souhaite un prompt rétablissement

Tmor c'est mieux qu'une vodka glacée !

Écrit par : Ulysse | 16/07/2017

brrr elle doit être glaciale cette eau..mais bon belle récompense...
après toute cette marche au soleil...
les courageux !!!

Écrit par : ♥*¨*•.¸¸❤ ♥*¨*•.¸¸❤ | 16/07/2017

superbe ballade et super reportage Ulysse!
ton ecriture est vraiment agreable,
malgré la beauté du paysage, comme tu dis, il faut avoir l'habitude et faire bien attention de ne pas se casser les os en tombant sur les grosses pierres!
mais la vie est un risque à calculer tout de même, et l'aventure c'est l'aventure !
Angie

Écrit par : Angie | 16/07/2017

Bonjour Ulysse,
Sportif comme randonnée!!!
Mais certes rafraîchissant par temps caniculaire :-)
Bravo à vous deux.
Frans

Écrit par : Frans | 17/07/2017

Continuons de nous entrainer l'ami Ulysse, si nous voulons dans dix ans réaliser l'ascension de trois étages de l'EPHAD par la face nord !!

Écrit par : GIBUS | 17/07/2017

Bravo les aventuriers, je suis épatée, ce circuit est tout de même réservé à des panthères de haut niveau !!! Bises. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 17/07/2017

Petits coeurs courageux peut être mais surtout heureux !

Angie une vie sans risques ne vaut pas d'être vécue

Frans rafraichissant et épuisant !

Gibus il ne faudra pas oublier nos cordes !

Plumes d'Anges les vieux lions pelés s'en sortent pas trop mal !

Écrit par : ulysse | 17/07/2017

Belle façon de s'échapper de la chaleur.

Écrit par : bernard | 17/07/2017

Quelle aventure ! Un moment j'ai pensé que vous étiez un peu perdus...
Que faire dans ce cas ? Sans Tél ?
Mais à voir vos mines resplendissantes, pas de soucis ;-)
Tout fini bien, vraiment une belle randonnée !!!

Écrit par : Pâques | 18/07/2017

Bernard on a eu parfois un peu chaud aux fesses !

Marcelle on ne se perd jamais mais on s'égare parfois !

Écrit par : ulysse | 19/07/2017

Article mis pour la 3e fois en ligne et toujours d'actualité et pas démodé pour un sou.
Ma foi, Gibus, en 9 ans est toujours aussi souple, aussi agile qu'un mouflon, d'après vos dernières expéditions. L'Ephad n'est toujours pas d'actualité pour vous ; chic !..pour vous..et pour notre plus grand plaisir. Bien que, voir des papys faire le mur serait du plus bel effet.
Je disais en 2013 que j'arrêtais mon blog. Mais, toujours fidèle aux potes blogueurs avec mon nouveau blog.
Bonnes vacances avec vos petits enfants. Eux, pendant que nous rapetissons, grandissent, grandissent.

Écrit par : julie ou juliette | 19/07/2017

Où est-ce que j'ai pris que c'était un article de 2008 ! C'est moi qui suis bonne pour l'EHPAD..

Écrit par : julie ou juliette | 19/07/2017

En plus, je bégaie. Là, c'est trop fort. Je retourne regarder le Tour de France..

Écrit par : julie | 19/07/2017

Julie nos articulations sont une peu rouillées mais on arrive à jouer encore les (vieux) mouflons : pourvu que ça dure ! Et ne t'en fais pas pour l'EHPAD ce n'est pas demain que tu iras , tu es faite du même bois que nous !

Écrit par : Ulysse | 19/07/2017

Loin des sentiers battus, c'est le moins qu'on puisse dire...Quelle chance de pouvoir faire de pareilles ballades !

Écrit par : gazou | 21/07/2017

L'endroit est magnifique et vous le connaissez bien, heureusement. Vous êtes tous les deux des gamins pour vous aventurer là. Et surtout en pleine chaleur. Mais il y avait de l'eau fraîche ! Je vous admire.

Écrit par : elisabeth | 27/07/2017

Gazou oui quelle chance nous avons !

Elisabeth j'espère rester un gamin jusqu'à la fin

Écrit par : Ulysse | 27/07/2017

Gazou oui quelle chance nous avons !

Elisabeth j'espère rester un gamin jusqu'à la fin

Écrit par : Ulysse | 27/07/2017

Écrire un commentaire