suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/08/2013

Trois casse-cou au Casselouvre !

 

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Nous voilà partis pour une nouvelle descente de torrent avec un compère de plus, Jo, grand amateur, comme nous, de bains montagnards par tous les temps et que notre virée dans le Vialais (voir la note de la semaine passée) a mis en appétit. Comme vous l’allez voir, il ne sera pas déçu !

Nous grimpons tout d’abord au portail de Roquendouire, lieu que mes lecteurs connaissent bien, à partir duquel nous allons dévaler la pente pour rejoindre le cours du Casselouvre. Le ciel est menaçant, mais la météo étant optimiste pour la journée, nous ne nous laissons pas impressionner par cette éphémère manifestation  de mauvaise humeur de Jupiter. Une fois de plus Junon a dû carboniser ses œufs au bacon du petit déjeuner pour se venger de ses infidélités. Cela dit, malgré leurs sautes d’humeur, les dieux gréco-romains me sont plus sympathiques que ces dieux autoritaires, misogynes et rétrogrades qui prétendent nous imposer des règles alimentaires, vestimentaires et se mêlent de notre vie amoureuse.  Qu’ils se contentent de nous parler d’amour et de fraternité et ça ira mieux !

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

L’ami Gibus étudie la topographie pour déterminer le meilleur cheminement pour atteindre notre objectif et nous dévalons la pente comme de jeunes cabris (l’image est, pour moi, un peu flatteuse, je l’avoue !) impatients d’aller nous rafraîchir dans les eaux claires du Casselouvre. Car malgré la couverture nuageuse il fait une température de 30°, idéale pour ce genre d ‘aventure.

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Au début de notre périple nous prenons garde à ne pas nous enfoncer dans l’eau au dessus de la taille car notre pique-nique est dans le sac à dos qui n’est pas imperméable. Certes le rosé, lui, ne risque rien à l’abri de son bouchon, mais nous n’avons pas envie que nos sandwichs servent de nourriture aux truites qui abondent dans le torrent.

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Tous les moyens sont bons pour éviter ce genre de mésaventure et je suis reconnaissant à cet arbre de me tendre son tronc secourable pour me tirer d’un mauvais pas.


casselouvre,jupiter,junon,libellule

Jo, qui est le plus petit de nous trois, préfère mettre son sac à dos sur son épaule, ce qui, toutefois,  ne présente aucune protection contre une éventuelle glissade.

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Le lit du torrent par endroits s’élargit, nous permettant de progresser sans avoir à marcher dans l’eau, ce qui nous permet de jeter un œil sur notre spectaculaire environnement. Et vous en avez l’exclusivité car à part les mouflons et les sangliers et quelques casse-cous comme nous,  peu d’êtres vivants doivent s’aventurer par ici.

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Nous sommes en des lieux - de plus en plus rares hélas sur notre planète - non affectés par les activités humaines et qui le resteront pour les millénaires à venir sauf si le réchauffement climatique tarit le Casselouvre, ce qui provoquerait la mort de l’abondante végétation à laquelle son eau donne vie.

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Des drames s’y déroulent aussi en silence quand des libellules se font prendre dans le piège fatal d’une toile d’araignée. De ces drames là, on n'en parle jamais au J.T alors qu'on nous bassine les oreilles pendant des jours pour la naissance d'un rejeton de britons royaux alors qu'on a zigouyé notre dernier roi. Quel curieux peuple nous sommes, nous les gaulois !

 

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Pour ce qui nous concerne nous avons d’autres pièges à éviter, en particulier les toboggans rocheux difficiles à aborder debout en raison de nos semelles glissantes. Jo et moi avons plutôt une technique basique pour les franchir….

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Alors que l’ami Gibus les évite  en empruntant la voie des airs. A chacun son style ! Je pense avec un brin de jalousie que mes lectrices ont leur préférence, mais je m’en tirerai en disant qu’il faut bien que quelqu’un prenne les photos !

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

En tous les cas, il  y prend bien du plaisir et je tenais à vous le faire partager, car ici, vous le savez, on est entre amis et on est heureux de vous offrir de l’émotion par procuration.

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

D’autres dangers nous guettent venant du ciel, comme la chute d’un rocher ou d’un arbre, mais bon il faudrait vraiment être malchanceux pour passer à ce moment là. Mais chanceux nous sommes vu le nombre d'épreuves que nous avons traversées jusqu'ici sans gros dommage !

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Nous arrivons à un endroit où le lit du torrent devient tellement étroit que nous sommes obligés de passer à la nage mettant en péril notre pique-nique. Nous le mettons à l’abri dans un sac plastique en espérant que ce sera plus efficace que d’adresser une prière à Saint jacques, patron des randonneurs. D’autant que vu son âge canonique, il doit être sourd comme un pot.

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Nous parvenons au bout de la vasque pour découvrir que l’eau se précipite, un peu plus loin, une dizaine de mètres en contrebas, sans moyen de descendre avec la corde car rien ne permet de l’accrocher. Nous devons donc grimper sur la berge très pentue à cet endroit en espérant trouver une configuration de terrain qui nous permette de rejoindre le torrent en aval.

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

La découverte d’un humérus de randonneur, qui a probablement dû faire une chute en ces lieux, nous donne une poussée d’adrénaline.

 

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Mais nous rejoignons sans encombre le lit du torrent au niveau d’une magnifique vasque qu’il a creusée dans la roche.

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Nous profitons d’un replat pour y faire la pause pique-nique, nos sandwiches ayant été fort heureusement épargnés malgré leur immersion dans l’eau.

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Revigoré et plein d’énergie Gibus nous fait une nouvelle démonstration de sa technique de franchissement d’obstacle en trois temps, trois mouvements. Et de un ….

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Et de deux ….

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Et de trois !

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Avec Jo nous n’avons pas d’autre choix que de le suivre mais avec moins de dynamisme. Nous entrons dans l’eau à la façon « Bidochon » c’est à dire en y mettant d’abord les pieds, puis les jambes, puis  le reste …(alouette, alouette !)

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Mais il y a des moments où malgré toute son agilité l’ami Gibus, trahit par une roche glissante, doit se raccrocher aux branches…..Il y a eu plus de peur que de mal fort heureusement !

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Et notre descente se poursuit ensuite sans encombre, avec le sentiment que nous sommes au paradis. Seul manque à notre bonheur la présence de naïades, mais s’il y en avait, nous ne serions pas sûrs de revenir et alors adieu Eldorad’OC!

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Comme je subodore que mes lectrices ont frissonné à la vue des sauts de l’ami Gibus, je vous en offre un dernier, le plus beau sans doute. J’espère que vous serez aussi sensibles au talent du photographe. Non mais ! Allez on compte ensemble : et de un….

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Et de deux…..

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Et de trois ! Ouf, il est passé pas loin du rocher mais c’était voulu pour pimenter la scène.  C’est le prix à payer pour attirer l’attention aujourd’hui : toujours plus  fort !


casselouvre,jupiter,junon,libellule

Nous admirons au passage le fantastique et magnifique travail d’érosion de l’eau qui a crée en ces lieux une sculpture qu’aurait admirée Michel Ange. Mais n’est ce pas en observant la nature et en voulant la recréer pour se l’approprier et devenir ainsi l’égal des dieux que les hommes ont inventé les arts.

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Nous descendons un dernier goulet sous l’œil étonné d’une fleur qui s’est installée dans un endroit improbable et qui n’a sans doute jamais vu passer de tels êtres aquatiques.

 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Nous arrivons au terme de notre périple, un brin fourbus mais heureux comme des gosses qui ont fait l’école buissonnière et ont vu des choses que peu d’hommes ont vu, ces beautés méconnues de l'Hérault que nous sommes heureux de vous faire découvrir.


casselouvre,jupiter,junon,libellule

Une fois n’est pas coutume, mais le bonheur étant communicatif, je vous mets un gros  plan de nos visages qui rayonnent de celui que nous a procuré cette épopée. Voici tout d'abord celui de l'ami Gibus, sans l'expertise duquel ces aventures ne seraient pas possible. Merci l'ami !

 

casselouvre,jupiter,junon,libelluleVoici Jo, grand avaleur de cols, mais qui a, pour une fois, délaissé sa "petite reine" pour nous accompagner.  Merci aussi l'ami !


 

casselouvre,jupiter,junon,libellule

Et puis, me voici, votre humble serviteur, tricoteur de mots, fauteur d'images et qui vous remercie, fidèles lecteurs et fidèles lectrices, pour votre fidélité à nous suivre. Mais aussi bienvenue aux nouveaux qui découvrent ce lieu d'aventures, de partage et de fraternité.

A la prochaine !

 

Si vous appréciez Eldorad'Oc & Piquesel je vous invite à découvrir mon nouveau blog consacré à la photographie grand format 

 

  FOTORAMA

 


 

Texte & photos Ulysse

 

Commentaires

Ça a l'air beau ! Un petit signe d'amitié depuis Greoux où je suis en cure ...bises.

Écrit par : Michèle | 08/08/2013

Il faut avoir beaucoup d'entrainement et d'endurance pour vous suivre. Même des jeunots n'en seraient capables.

Merci pour ce périples..... Amicalement

Écrit par : patriarch | 08/08/2013

Epoustouflant !!!

Oui j'ai ressenti de l'émotion par procuration, merci Ulysse.
Gibus m'a fait peur (que la branche casse) quel casse-cou
Jo a bien le profil d'un coureur cycliste (peut être est-ce le casque)

Vous ne pouvez pas savoir a quel point il est agréable de partager vos sorties, j'aurai bien mis la musique d'Indiana Jones ;-))

Bye bye, qui sait où vous êtes aujourd'hui....

Écrit par : Arécol | 08/08/2013

Archimède ton théorème est faux !!
Tout le monde se rappelle ses années de collège et ce prof de physique qui enseignait la théorie d'Archimède ; "tout corps plongé dans un liquide reçoit une poussée verticale de BAS en HAUT .....etc, etc,
Et bien si l'on saute dans l'eau en godasses de rando avec un casque sur la tête, un bidon d'eau à la taille, un sac sur le dos contenant une réserve d'eau, un thermos de thé, une bouteille de vin blanc, un pique-nique, une serviette et des vêtements de rechange, plus une corde de rappel fixée sur le sac, ..........et bien ;
la poussée exercée est de HAUT en BAS !!! et il n'est pas évident de remonter et nager !

Écrit par : GIBUS | 08/08/2013

superbe reportage ! Bravo aux courageux randonneurs acrobates (plongeurs et voltigeurs !).

Écrit par : lamigeorges | 08/08/2013

Bravo à vous trois ! j'avoue que cette fois je trouve quelque peu périlleuses certaines situations .............!

Écrit par : Colette | 08/08/2013

Oufff toute une balade casse-cou en effet, vos photos sont «époustouflantes»!!! Je vous admire tellement, tout un trio!!! Un gros merci pour ce magnifique partage qui nous fait voir des endroits presque secrets... Bise et bonne journée toute douce!

Écrit par : Maria-lina | 08/08/2013

quel sauts impressionants ! J'aurais eu peur

Écrit par : gazou | 08/08/2013

Quelle magnifique randonnée qui donne à tout moment des frissons. Tous les trois, vous êtes des artistes... sportifs. Merci pour les superbes photos de vos beaux moments.
Bien amicalement.

Écrit par : Denise | 08/08/2013

Je regardais et je lisais et je me disais ILS SONT FOUS !!! puis ensuite j'ai pensé normal ce sont de petits génies de l'escalade et de bien autres choses encore... et pour être génie c'est bien connu il faut être un peu fou...alors.... je ne vous cache pas j'ai adoré !

Écrit par : monique | 08/08/2013

Ah j'ai oublié, elles sont belles les photos aussi belles que ton sourire Ulysse Bravo !

Écrit par : monique | 08/08/2013

Michèle Gréoux est une ville d'eau donc tu n'es pas dépaysée !

Patriarch mais nous sommes des jeunots.....dans notre tête !

Arécol même Indiana Jones aurait du mal à nous suivre.....

Gibus et pourtant nous sommes remontés sans doute parce que la densité du rosé est inférieure à celle de l'eau !

Lamigeorges merci de ton bravo pour avoir bravé l'eau !

Colette à vaincre sans péril on triomphe sans gloire

Maria-Lina époustouflés nous étions aussi par la beauté des lieux

Gazou mais nous avons eu peur aussi !

Denise oui ne pas chuter dans ces circonstances est un art !

Monique tu nous flattes indûment, car génies nous ne sommes pas mais de bons vivants qui entendent profiter pleinement de la vie en la dévorant avec de temps en temps quelques rondelles de piment ! Je suis sûr que tu es de la même trempe !

Écrit par : ulysse | 08/08/2013

tout en muscles.. quels beaux sourires nature..magnifique reportage plein d'action. quelle vie!

Écrit par : telos | 09/08/2013

Pétard de diou de diou, z'allez y laisser votre peau dans ces balades
Bon Dredi Gibus

Écrit par : H-IL | 09/08/2013

Bonjour Ulysse,
Un peu trop sportif pour moi, mais que du bonheur de trouver des endroits rafraîchissants pour se balader par ces temps caniculaires :-)
Bonne fin de semaine, Frans

Écrit par : Frans | 09/08/2013

super !!! génial à vivre .... par procuration ... snifff ! heureusement que ça fait remonter des souvenirs en moi vos expéditions sinon, je serai morte de jalousie de n'avoir pas vécu de tels moments jubilatoires !!!

Écrit par : maevina | 09/08/2013

Dis moi vous êtes une équipe de casse-cou. Ce n'est pas la rando "pépère" ....
Magnifiques photos et bravo tant pour les performances photographiques que par les performance physiques.
Super tout ça. BRAVO les "PRO"

Écrit par : elisa-bonheurs | 09/08/2013

vous rayonnez de bonheur !!! ça fait du bien de voir des gens heureux !
quel éclate mes amis !!

Écrit par : Framboise44 | 09/08/2013

Voilà un moment que je suis là, les doigts suspendus au-dessus du clavier ! je ne trouve pas de mots assez forts pour exprimer ce que je ressens à lire et regarder tes photos Ulysse. C'est à toi d'abord que je dis que tu es très bel homme, (na d'abord), plein d'humour et de charme, que tu es un grand écrivain rigolo comme je les aime et qu'ensuite, prendre de telles photos dans de telles conditions !!! grand bravo ! Tu sais "voir" l'art dans la nature et tu sais fixer au meilleur moment, les prouesses de beau Gibus. J'admire enfin le courage de l'ami Jo de vous avoir suivi jusqu'au bout. Amusant, vous avez tous les trois le même sourire jusqu'aux oreilles, preuve de votre bonheur.
Merci pour le bonheur apporté par ton blog que j'adore.
A très vite et amitiés à tous les trois d'AnnickAmiens

Écrit par : Anniclick | 09/08/2013

pendant que vous traversez des aventures montagneuses ... je peine depuis que j'ai un nouvel ordi avec windows 8 .... bref des connexions qui ne tiennent pas .... des énervements avec mon cher et tendre qui n'arrive pas à se connecter et me laisse retricoter tout ça ... alors quel plaisir de voir tes photos et vos exploits.
J'adore ce type de paysage et en ARdèche les jeunes ados sautaient de haut dans la rivière, mais un peu trop loin pour faire d'aussi belles photos...
bon week end

Écrit par : durgalola | 09/08/2013

bonsoir Ulysse

c'est magnifique mais faut le faire nom d'une pipe sacrés sportifs que vous êtes, c'est pas tout le monde qui pourrait en faire autant
chapeau !!

oups l'humérus :o((

bonne soirée
bises

Écrit par : nays | 09/08/2013

Cette fois ci j'ai eu vraiment peur pour vous trois.
Bravo pour l'exploit sportif et encore et toujours pour la beauté et la qualité des photos.
Même si j'avais cent ans de moins, je serais incapable de vous suivre :-)

Écrit par : Françoise | 09/08/2013

Bravo pour cette belle aventure dans un site grandiose, ce que je n'ai jamais osé faire.

Écrit par : bernard | 10/08/2013

Telos il ne faut pas que du muscle mais aussi de la "jugeote" pour faire face aux difficultés

HIl de toute façon il faudra bien un jour laisser notre peau !

Frans rafraîchissant c'est le mot !

Maevina si tu as pratiqué alors tu dois encore plus apprécier

Elisa et pourtant "pépères" nos sommes

Framboise qui ne serait pas heureux dans un tel environnement !

Annick tes compliments m'ont fait rougir jusqu'aux oreilles et ils me touchent sincèrement. Sache que j'aime aussi à venir flâner en ta compagnie dans ta belle vie d'Amiens

Andrée les misère informatiques je connais aussi et c'est vrai que la nature est une belle consolation

Nays à ce jour on n'a pas retrouvé l'identité du propriétaire de l'humérus

Françoise bien entourée on fait des choses dont on ne se croyait pas capable !

Bernard tu es assez jeune et aguerri pour tenter l'aventure mais il est certain qu'il ne faut pas y aller seul !

Écrit par : ulysse | 10/08/2013

Cher Ulysse je vois avec bonheur que vos escapades sont toujours aussi captivantes, et de plus en plus aventurières et sportives ! Bravo ! et merci pour ces magnifiques photos !
J'ai une demande à vous adresser : je souhaiterais vous entretenir de quelque chose et j'aimerais savoir comment il m'est possible de vous écrire en privé. Peut-être simplement que vous, vous pourriez m'envoyer un petit mot, car vous avez mon adresse e-mail par l'intermédiaire de ce message ?
Merci d'avance, il s'agit de quelque chose d'important pour moi.
Bonne journée, et bel été cher Ulysse !
Amitié
@+ michelle

Écrit par : michelle | 10/08/2013

Magnifique !!! Bravo
tout est beau, bon
pétri d'amour et d'humour
j'aime
quelles jambes vous avez, tous
et avec le sourire toujours
je comprends le port du casque pour la baignade
;-)

la photo n°16 est géniale
ce lion et cette lionne qui se font face

Écrit par : Maria-D | 11/08/2013

Quels casse-cous !
Je me pose des questions :
- une, comment votre sac à dos reste-t-il sec après ces baignades, vous avez quasiment passé plus de temps dans l'eau, qu'à crapahuter ? Vos sac à dos sont-ils étanches, comment une serviette peut-elle rester sèche après un bain forcé ?
2 - vous voyez un humérus, d'humain ou de bête !!! et, vous ne vous posez pas de question ? Vous n'avez pas averti la police ? A moins que ce ne soit une blague de potache !!!
En tout cas, encore une balade...avec un seul aile, bien sympath pour des lecteurs avides de sensations, assis derrière leur écran..Merci à vous 3.

Écrit par : juliette | 11/08/2013

Michelle je vous ai adressé un mail et j'espère qu'il est arrivé à bon port

Maria vous avez toujours l'oeil aux aguets et j'avoue que je n'avais pas aperçu ce lion et cette lionne J'en ai rétrospectivement des frissons dans le dos !

Juju nos sacs étaient trempés et nos serviettes aussi mais c'était super "fun" comme disent les "d'jeunes" que nous sommes restés !

Beau dimanche à tous

Écrit par : ulysse | 11/08/2013

ah ah ah
c'est drôle
intrépide
beau
courageux
bravo clap clap clap !!!!

Écrit par : jeanne | 12/08/2013

Alors les Papys, vous avez voulu faire les marioles !!

Écrit par : TOM | 12/08/2013

Jeanne ca sera pour cette saison le "clap" de fin car nous allons revenir vers des chemins plus tranquilles

Tom mais on a encore le droit de faire les marioles vu que l'on n'a pas encore 77 ans l'âge où on arrête de lire Tintin !

Écrit par : ulysse | 12/08/2013

Oh la là... Vos randonnées deviennent de plus en plus sport et quand on voit
un humérus dans le ruisseau, ça glace le sang... Fait gaffe quand même !

Écrit par : Monia | 15/08/2013

Mais c'est que cela devient spectaculaire, ne prenez pas trop de risques quand même ...
vos fidèles lectrices sont épatées de toute façon, avant tout par votre joie de vivre, la beauté des paysages, et la philosophie qui se dégage de ces belles randonnées !!!

Écrit par : Pâques | 16/08/2013

Marcelle c'est cette beauté qui nous donne cette joie de vivre

Écrit par : ulysse | 16/08/2013

Chapeau!Ou casque bas! J'en ai le souffle coupé!

Bien mieux que les mousquetaires à qui vous auriez fait honneur!Que de talents réunis!

et quelle beauté dans les découpes de rochers, vasques et bains que les romains auraient aiméavoir depuis leurs lits d'apparat!

Écrit par : Maïté/Aliénor | 18/08/2013

Toute cette fraîcheur est un délice pour nous sudiste de l'extrême sud (à chacun ses défis, pour nous c'est plutôt la juste mesure de l'eau fraîche dans le Ricard, une autre sorte de gouffre si l'on s'y appesanti trop...une chute dans le Ricard peut aussi être mortelle...) Bonne continuation...

Écrit par : Béal Arlette | 21/08/2013

Les commentaires sont fermés.