suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/10/2013

Ne manquez pas d’aller voir les oeuvres d'Andre Debru ferronnier d’art

 

coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

Connaissez vous le village des Costes Gozon situé au cœur de l’Aveyron à 15 kilomètres environ au nord ouest de ST-Affrique ? Probablement pas ! Et bien je vais vous donner une excellente raison d’aller un jour le visiter car c’est là qu’a élu domicile  André Debru, l’artiste le plus étonnant qu’il m’ait été donné de rencontrer. Cette rencontre s’est faite, au demeurant, de façon fortuite alors que nous étions en vadrouille dans ce beau département avec l’ami Gibus et Cie. Arrivant à l’entrée du susdit village nous y croisons un cavalier de fière allure auquel nous demandons la direction pour se rendre  au cimetière wisigothique du Sabel, lieu dont je vous recommande également la visite.

 

 

coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

Le cavalier nous renseigne fort aimablement d’une voix ferrailleuse en ajoutant que nous devrions aussi visiter  l’atelier du forgeron et ferronnier d’art André Debru, chez qui il vient de faire ferrer son cheval et qui se trouve à cinq cent mètres de là.

 

coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

Sur ces mots le cavalier reprend son chemin dans un grand bruit de cliquetis, nous laissant admiratif devant la santé de fer qu’il affiche malgré son âge probablement vénérable et ses articulations un brin rouillées. Mais les nôtres le sont aussi alors que nous ne sommes moins vieux que lui.

 

coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

Nous trouvons très vite l’antre de l’artiste signalée par un faux radar qui invite les « cabourds » - mot  qui vient de l’occitan cap-bord qui veut dire idiot -  à ralentir.  Ce signal est de bonne augure car il montre que notre homme a de l’humour. Et à vrai dire il en a le bougre comme nous allons le voir en allant à sa rencontre.

 

coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

Déjà les quelques personnages qui sont disséminés sur le terre-plein où est installé le hangar dans lequel il œuvre révèlent un talent iconoclaste. Par chance l’atelier est ouvert et nous nous dirigeons donc vers l’entrée, impatients de faire connaissance de cet étonnant artiste.

 

coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

Un singe qui se martèle la tête nous confirme que son géniteur pratique l’auto dérision, ce qui est rare chez les artistes contemporains dont la plupart se prennent pour des  génies incompris mais qui sont plus pique-assiettes que Picasso.

 

 coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

Un chien aux mâchoires d’acier garde l’entrée du hangar-atelier et bien qu’il ait un air débonnaire nous sommes plutôt rassurés qu’il soit attaché.

 

coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

André Debru nous accueille avec cordialité et s’empresse de nous montrer la maquette de l’énorme jambon sur lequel il est en train de travailler. Cette oeuvre lui a été commandée par la confrérie des charcutiers de Lacaune – justement réputée pour ses produits  - afin d’orner le rond point situé à l’entrée (ou à la sortie comme vous voulez) de la ville. Il a été installé depuis comme vous pouvez le découvrir ICI.

 

coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

Cette œuvre  monumentale est une prouesse technique. Elle est constituée pour l’essentiel, comme toutes les œuvres d’André Debru, de pièces métalliques provenant d’anciennes machines agricoles ainsi que tous les objets en fer qu’il peut récupérer. L’arrière grand père, le grand père et le père d’André Debru étaient maréchal-ferrand et lui même a été forgeron et réparateur de machines agricoles ce qui a déterminé sa vocation et lui a permis de constituer un gisement de pièces en fer dans lequel il puise pour créer ses œuvres.

 

coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

L’humour pince sans rire dont il fait preuve  s’exprime notamment dans cette sculpture féminine qui ne manque pas de piquant .

 

coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

Un grand nombre de ses œuvres ornent les villes de la région comme celle, célèbre, du « berger et de ses brebis » installée sur l’un des rond-points à l’entrée de Roquefort. Mais sur le terrain qui jouxte son hangar on découvre un grand nombre d’œuvres plus étonnantes les unes que les autres, surtout quand on observe dans le détail les objets  hétéroclites dont elles sont constitués et qui ne nuisent en rien à leur beauté rustique.

 

 

 

coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

On y croise ainsi des héros familiers d’un grand réalisme.

 

coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

Qui nous confirment que cet homme là a du génie. C’est un peu le Léonard de Vinci de la ferraille !

 

coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

Le plus extraordinaire est la justesse des proportions et de la gestuelle des personnages, alors qu’ils sont constitués de pièces métalliques rigides et hétéroclites.

 

coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

N’est-il pas impressionnant ce bœuf qui vous fixe de son œil rond ! On se surprend à faire marche arrière en voyant la longueur de ses cornes

 

coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

De même s’attend-t-on à ce que cet éléphant, qui sert involontairement de perchoir à deux échassiers, barrisse pour les faire fuir.

 

coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

On reste également à bonne distance de ce tyrannosaure rex qui, fort heureusement, ne regarde pas dans notre direction

 

coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

Il doit plutôt avoir des vues sur cette girafe qui reste sur ses gardes prête à décamper.

 

coste gozon,andré debru,lacaune,ferronnier d'art

Le prix de l’élégance revient sans conteste à cette danseuse nue condamnée à faire des pointes jusqu’à ce que la rouille ait eu raison de ses articulations !


Et si cette note vous a plu je  vous invite à suivre

sur mon blog PIQUESEL le récit de mon péripleà travers

le parc des Bardenas Reales en Espagne.


Texte & Photos Ulysse

Commentaires

Ce pauvre chevalier tout rouillé que nous avons rencontré sur la place du village
m'a avoué avoir trop consommé d'eau, ce qui fut nuisible à sa santé de fer !!!
Nous en tiendrons compte et continuerons au Rhum !!

Écrit par : GIBUS | 16/10/2013

J'adore ... moi, quand il y a de l'art avec humour, j'arrive tout courant !
Tes photos toujours réussies (t'en rates des fois dis ? car là je commence à être très complexée !) me montre en détails ces oeuvres incroyables. Pour faire le pencho d'Obélix il en faut des p'tites pièces rouillées !
La danseuse est très belle avec ses p'tites fleurs aux mains !
Merci et très belle soirée
Bises amicales
Anniclick

Écrit par : Anniclick | 16/10/2013

Bonsoir Ulysse
oh c'est extra j"'adore bravo l'artiste oui la danseuse est géniale

bonne soirée *
bises

Écrit par : nays | 16/10/2013

Quel travail, bravo à l'artiste, tout est tellement beau et si original, c'est magnifique! Bise et bonne journée toute douce!

Écrit par : Maria-lina | 16/10/2013

Quel artiste ! Il mériterait une exposition à Beaubourg.
Merci pour cette belle découverte.

Écrit par : Françoise | 16/10/2013

Superbe reportage, merci.
Je ne m'attendais pas à trouver le Chevallier de la Mancha ici ! Ni des bretons de mon village ;)
Excellent, l'artiste ! Et il a non seulement du talent mais aussi de l'humour.
Dommage, mes voyages ne m'entrainent pas en Pays d'Oc... Un jour, peut-être ?
Gros bisous

Écrit par : siratus | 16/10/2013

Bonsoir Ulysse,

C'est très chouette ce que fait cet artiste, et en plus tout avec de la récup, encore un bon point! Je ne suis pas du genre admirative des statues et compagnie, mais là, j'aime! :-))

Bises

Écrit par : Gaya Nature | 16/10/2013

Merci pour ce reportage qui nous permet de découvrir un véritable artiste. Un but de promenade à noter pour les prochains jours. Bonne journée à toi.

Écrit par : tanette2 | 17/10/2013

Je viens de découvrir avec plaisir les autres œuvres de l'auteur du berger et de ses moutons sur le rond point près de Roquefort
Ces sculptures originales m'avaient interpellées et j'espère bien un jour avoir l'occasion de monter un peu plus haut en Aveyron pour découvrir l'atelier de ce monsieur plein d'humour et de talent
Nos recoins de campagne cèlent des merveilles, heureusement que vous êtes là Ulysse (et vos complices) pour nous les révéler ;-)

Écrit par : Pat | 17/10/2013

Tous ces métalliques personnages rouillés sont extraordinaires !
Bravo aussi au photographe pour ces cadrages bien pensés.

Écrit par : lamigeorges | 17/10/2013

Gibus oui le rhum ça dérouille !

Annick bien sûr que je rate des photos....au moins les trois quarts !

Nays et Maria Lina oui on peut dire "bravo l'artiste"

Françoise à Beaubourg et ailleurs

Siratus surtout que dans le pays d'Oc il y a la mer !

Caroline le plus étonnant c'est effectivement les matériaux qu'il utilise

Tanette en plus les environs sont magnifiques

Pat oui il y a des merveilles aux alentours

Lamigeorges il a du aussi récupérer des pièces de vieilles motos

Belle fin de semaine à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 17/10/2013

il y a des artistes bof mais celui là n'en fait pas parti car il est génial ,impressionnant le réalisme de ces oeuvres ,belle journée
à chaque fois tes posts ,m'épate merci

Écrit par : voyage dans le passé | 18/10/2013

j'avais vu son cheval fontaine à Rignac avant de savoir où il résidait !! je ne le connaissais pas de visu, je ne le voyais pas aussi jeune !!!lol !

Écrit par : maevina | 18/10/2013

Ca y est, j'ai ma réponse..Je suis partie à la recherche de mes photos de l'aire de l'Aveyron...J'adore flaner sur le sentier du berger, en principe, je ne manque pas d'y faire une petite balade quand nous allons vers Rodez voir mon fils, puisque nous sortons ici..J'ai pris plusieurs photos du berger et de ses brebis...J'ai pris un mouton de près, effectivement, il y a la signature de ce monsieur..
Me voilà renseignée sur l'origine de ces sculptures..En plus, ce monsieur a de l'humour, alors, là, je dis bravo..
L'Aveyron regorge de trésors, c'est un des départements les plus riches de France - quand je dis riche, je ne parle pas d'argent, ses trésors sont autrement plus remarquables -
Merci pour ce reportage, on ne s'instruit jamais assez...Les blogs sont d'une richesse insoupçonnable..

Écrit par : juliette | 18/10/2013

A chacun ses passions jusqu'à l'obsession parfois. Il aime apparemment profondément ce qu'il fait et essaie de l'incorporer au mieux dans la nature, il y en a qui ont des petits vélos dans la tête, lui il a des petits boulons, ceci dit gentiment bien sur, et il faut reconnaître là un vrai travail d'artiste.

Écrit par : monique | 18/10/2013

Keyo moi c'est mon pays qui m'épate

Maevina l'art est une source de jouvence

Juliette oui l'Aveyron mérite le détour et pas que pour ses jambons et fromages

Monique oui il a des petits boulons et un grand talent Je me doutais que son oeuvre vous plairait

Écrit par : ulysse | 18/10/2013

Un brin déjanté, mais quel récupérateur !!

Écrit par : Framboise44 | 19/10/2013

C'est vraiment très intéressant

Écrit par : Pascal . L . | 20/10/2013

Je viens de retrouver une photo prise en début juillet dans l'Aveyron, elle m'a tout de suite fait penser à ton billet que je venais de lire. Je la publie aujourd'hui en mettant un lien vers ton article ci-dessus.
Bonne semaine.

Écrit par : tanette2 | 21/10/2013

Framboise c'est un récupérateur de génie

Pascal il mérite assurément une viste

Merci Tannette je vais aller voir

Écrit par : ulysse | 21/10/2013

Bonjour Ulysse,
Cet artiste mérite amplement de voir ses oeuvres exposées dans les lieux publics de la région et je dirais même bien au delà car ça dépasse bien d'autres créations qui portent pompeusement le nom "d'oeuvres d'art"!!!
Me voici de retour de Saulieu où j'ai défendu les couleurs de la Belgique au "European Bonsai-San Show" et non sans succès puisque j'y ai obtenu le troisième prix pour la meilleure présentation de l'exposition. Bientôt des photos sur le blog.
Amitiés, Frans

Écrit par : Frans | 23/10/2013

Génial!

D'habitude j'ai quelques réticences vis-à-vis de la ferraille mais là je suis séduite par l'idée d ela récupération et par les formes domptées par ce magicien quand on voit de quoi elles se composent!
Le chien me fait rire!
Mais chaque élément paraît si bien intégré dans son environnement qu'il semble conçu pour lui.
Pas mal la commande du jambon aussi!
Enfin, je p^rends tout!

Écrit par : Maïté/Aliénor | 24/10/2013

J'ai toujours aimé ce genre de création... qui en plus est techniquement inventive et superbe....

Je suis allé chez Debru il y a quelque 25 ans, aux Costes-Gozon..
au cours d'une ballade, et nous nous sommes trouvés face à un sanglier entièrement composé de clous, et un âne, dont la tête était mobile ( en équilibre sur un axe)... le tout grandeur nature.

Nous avons été reçu par l'artiste, tout à fait simplement, qui nous déclarait (approximativement), être encombré par tous les rebuts des pièces agricoles dont il disposait, et que soudainement l'envie lui avait pris de recycler ces pièces ( d'en faire autre chose)....
C'est intéressant car cette démarche intuitive, n'est pas celle qui passe traditionnellement par les écoles d'art -- elle n'est donc pas marquée par une culture pesante, et reste d'une simplicité - qui pourrait se rapprocher des créations dites "naïves", ou de ce qu'on appelle pompeusement les "irréguliers de l'art" ( voir le palais du Facteur Cheval....)
en bref Debru ne se prend pas pour un artiste, mais reste "artisan",

et reste solidement ancré dans son terroir et son hameau ( on aurait pu imaginer que, fort d'une certaine renommée, il s'installe à Millau ou St-Affrique, et soigne sa publicité )

-
je suis par contre moins séduit quand il installe des humains, aussi en ferraille...

J'ai constaté ensuite avec plaisir, que certaines de ses sculptures étaient diffusées dans des endroits publics ( et peut-être hors du circuit commercial des galeries ): par exemple le cheval à Rignac, les moutons à Meyrueis, l'éléphant sur le causse du Larzac.
La présence de ces créatures de métal est toujours un bol d'air, qui me rappelle que chacun peut avoir son étincelle créatrice, et la montrer...

Quant aux "ferrailleurs", il y a aussi Moralès, qui , avant son décès, a envahi son espace, à l'entrée de Fos-sur-Mer, d'une quantité incroyable de géants et de monstres, parfois d'une hauteur de 4 à 5m, tout en métal et en association de divers matériaux par exemple de meules en pierre... Et il est aussi regrettable que cet endroit soit fermé et demeure à l'abandon...

RC

Écrit par : reChab | 13/11/2013

Bienvenue sur mon blog reChab et merci pour votre chaleureux commentaire. Oui monsieur Debru est un véritable artiste authentique dont la simplicité rejaillit dans ses oeuvres iconoclastes et réalistes

Écrit par : ulysse | 13/11/2013

Les commentaires sont fermés.