Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


06/11/2013

Voulez vous que je l’on vous ravisse ? Suivez nous à Rosis !

rosis,mouflon,casselouvre,canyoning,chasse

En ces temps où la morosité règne en tous lieux et où notre capitaine qui est censé tenir la barre a perdu le cap, il est revigorant, quand on a l’infini privilège d’être libre de son temps, d’aller se plonger au cœur de la nature à la fois immuable et  changeante. Immuable, car roches, torrents, animaux, arbres nous donnent le sentiment d’une permanence qui nous rassure dans notre monde instable et imprévisible.  Changeante car la ronde des saisons lui confère un charme renouvelé sans modifier en rien son essence. A vous, chères lectrices et lecteurs, qui n’avez peut être pas cette liberté, j’offre donc cette parenthèse virtuelle d’immersion dans la nature, en espérant qu’elle vous apportera un brin de « zénitude ».

 

rosis,mouflon,casselouvre,canyoning,chasse

Sur le chemin des Banissous, que nous empruntons en vue d’accéder à la montagne de Rosis, nous rencontrons ce que je pensais être une magnifique amanite panthère, mais qui serait en fait une coulemelle, d'après deux de mes lecteurs, Alain et Daniel, que je remercie pour cette précision.  La belle n’a pas froid aux yeux de s’installer ainsi sur le chemin où elle risque de se faire bousculer par les randonneurs, heureusement rares en cette saison.  

 

rosis,mouflon,casselouvre,canyoning,chasse

Puis nous traversons le ruisseau d’Aussière dont la douce chanson égaie cet univers végétal gagné par la mélancolie automnale. Chaque fois que je rencontre un cours d’eau je pense à l’étonnant voyage de cette matière protéiforme qui va sans cesse des nuages aux océans où dans les profondeurs de la terre et dont le cycle perpétuel a permis l’éclosion de la vie sur la terre.

 


rosis,mouflon,casselouvre,canyoning,chasse

Après avoir accédé à la Plane (1029m) l’un des sommets de la montagne de Rosis, nous suivons la sente qui court sur la ligne de crête avant de redescendre vers notre point de départ. Les premiers froids de l’automne commencent à roussir les bruyères et les feuilles des hêtres (aussi dénommés fayards). Etant également  à l’automne de nos existences nous nous sentons en harmonie avec notre environnement. Espérons néanmoins que pour ce qui nous concerne l’hiver ne viendra pas trop vite !!

 

rosis,mouflon,casselouvre,canyoning,chasse

Seuls les genets restent verts pendant la « morte saison ». De fait, leur vitalité et leur prolifération pose un problème d’environnement car ils envahissent peu à peu les massifs du haut Languedoc au détriment des autres végétaux. Autrefois les troupeaux de moutons permettaient de limiter leur extension. Ils ont vite fait de recouvrir les chemins et il faut l’œil avisé de Gibus pour ne pas perdre la trace qui doit nous mener à bon port.


 

rosis,mouflon,casselouvre,canyoning,chasse

Cette sente passe par les croupes rocheuses qui émaillent la ligne de crête et qui nous ramènent à l’état de quadrupède, nos mains servant autant que nos pieds dans ce genre de situation.

 

rosis,mouflon,casselouvre,canyoning,chasse

Quand je fais référence aux quadrupèdes, je devrais préciser : genre mouflon pour l’ami Gibus qui survole les obstacles et plutôt hippopotame pour ce qui concerne votre serviteur. Mais bon j’arrive à passer quand même !

 

rosis,mouflon,casselouvre,canyoning,chasse

Nous évoluons dans un paysage qui évoque une peinture chinoise « shanshui » qui  célèbre la montagne, symbole de la force et l’eau, symbole de vitalité. Bien que l’eau ne soit pas ici visible, elle coule en contrebas dans le vallon et nous en apercevons parfois le cours.

Selon Confucius « L'homme avisé aime l'eau, l'homme vertueux, les montagnes. L'homme avisé se meut comme l'eau, l'homme vertueux est stoïque comme la montagne. L'homme avisé est heureux ; l'homme vertueux a une longue vie. ». Nous qui aimons l’eau et les montagnes serions nous donc avisés et vertueux ? Je répondrai avec sincérité pour ce qui me concerne : pas toujours !

 


rosis,mouflon,casselouvre,canyoning,chasse

Au sommet de l’une des croupes rocheuses nous tombons sur un tas de crottes fraîches de mouflon, mais c’est hélas la seule trace que l’on verra ce jour de ce noble animal.



rosis,mouflon,casselouvre,canyoning,chasse

Mais afin que vous ne soyez pas trop frustrés et que vous ayez envie de revenir nous voir, je vous mets une photo d’un magnifique mâle prise  l’an passé à la même époque et dans ce secteur.

 

rosis,mouflon,casselouvre,canyoning,chasse

Passant au pied des ruines du vieux château de Nébuzon  nous y grimpons espérant y découvrir un somptueux panorama.

 

rosis,mouflon,casselouvre,canyoning,chasse

Et nous apercevons, en effet, le cours du Casselouvre que nous avons descendu cet été en canyoning (voir ma note du 8 août dernier)

 

rosis,mouflon,casselouvre,canyoning,chasse

Nous ne manquons pas à la descente d’aller y plonger une tête …..et d’en ressortir vite fait, l’eau étant à une température compatible avec le pastis ! Nous en ressortons plus petits de quelques centimètres…..

 

rosis,mouflon,casselouvre,canyoning,chasse

Après avoir parcouru ensemble ces merveilleux paysages que recèle le Haut Languedoc, je vais malheureusement devoir partager avec vous un coup de gueule contre quelques individus qui relèvent plus de la race des cancrelats que de l’humanité. Ces "goujats" ont déposé sur le parking du hameau de Cours le Haut où nous étions garés des « encombrants » à coté même d’un panneau d’interdiction informant les habitants de l’organisation d’un dispositif de ramassage à domicile. Je sais bien que mon coup de gueule n’aura aucun effet car ces individus pour agir de la sorte ne doivent même pas savoir lire !

 

rosis,mouflon,casselouvre,canyoning,chasse

Tout aussi méprisables sont les chasseurs qui ont abattu ce faucon crécerelle dont la photo m’a été communiquée par un ami randonneur Daniel qui les a surpris juste après qu’ils aient commis leur forfait. Mon ami les a interpellés mais ils se sont carapatés comme des cancrelats pour ne pas être identifiés, car c’est un délit. Le faucon est d’autant plus facile à atteindre qu’il a un vol stationnaire afin de repérer ses proies et tirer sur lui est une ignominie. Cet acte n'est hélas pas un cas isolé et vous lirez ICI une liste de bavures et incidents de chasse recensés par la « Buvette des Alpages »

 Ceci dit je ne veux pas diaboliser tous les chasseurs. Même si c’est une activité que je réprouve, elle est légale et tant que les personnes qui la pratiquent  respectent la réglementation et les autres usagers des espaces naturels, on ne peut les condamner. Je dois reconnaître que la majorité de ceux que je croise sont courtois et disposés à cohabiter avec les randonneurs. Mais il serait bien que les fédérations fassent la « chasse » à ceux de leurs membres qui commettent de tels actes.

 

Texte & Photos Ulysse


 

Commentaires

Bonjour Ulysse,
Encore une belle randonnée à la portée du commun des mortels un peu entraîné!
Je partage ton sentiment en ce qui concerne les dépôts sauvages que je rencontre moi aussi trop souvent lors de mes balades! Et une minorité d'abrutis peut ternir l'image d'un ensemble de gens respectueux des lois en vigueur. La chasse, je n'adhère pas mais je respecte. Si seulement cela ne devenait pas une boucherie comme si souvent car lorsque je trouve des trous remplis de maïs pour attirer le gibier et quand on sait que du gibier est importé des pays de l'est je n'appelle plus ça de la chasse... :-(
Bonne semaine quand même,
Frans

Écrit par : Frans | 06/11/2013

Bonjour .
Je pense qu'il s'agit plutôt d'une coulemelle .
À confirmer .
Bonne journée

Écrit par : Alain | 06/11/2013

Bonjour Ulysse et Gibus
Je ne garderai de cette note que la belle balade en votre charmante compagnie sous les feuillages mordorés de l'automne... le crapahutage à plus de mille mètres dans les rochers et les genêts très peu pour moi
Je vous attendrai avec plaisir au bord de ce petit ruisseau qui vous attire tant pour essayer d'y apercevoir la naïade ou autre sirène qui vous y fait plonger inlassablement quelle que soit la saison
Et je resterai donc sur cette dernière photo de l'ami Gibus dans son élément aquatique car les deux derniers clichés m'insupportent au plus haut point
Merci pour le bol d'air ;-)

Écrit par : Pat | 06/11/2013

la nature est belle , elle nous élève et puis patatras la chute est douloureuse et rapide devant les traces laissées par les hommes

Écrit par : maevina | 06/11/2013

Confucius aurait surement été fier de la manière dont tu parles de la nature et dieu sait qu'en cette saison elle nous comble.Dommage pour moi que ce massif soit un peu éloigné de mes bases. Après avoir rejoins ta colère suscitée par les 2 dernières images, je dirai comme Alain que ton champignon est bien un Coulemelle (ou lépiote élevée)
"très comestible"... Bises à vous deux

Écrit par : DD | 06/11/2013

Tes mots pour nous le dire
Tes photos pour nous ravir
Ton coup de gueule pour nous rappeler
Que le monde parfois est indélicat
Délaisser les grandes routes pour prendre les sentiers c'est embrasser Dame nature dans toute sa splendeur ...

Écrit par : Rose | 06/11/2013

Tout est tellement beau et si bien expliqué mais la photo de l'oiseau m'a poignée au coeur et pourtant c'est bel et bien une réalité qui fait mal… Bise et bonne journée toute douce!

Écrit par : Maria-lina | 06/11/2013

Je viens ici pour me régaler des belles photos et des textes que je prend plaisir à lire. Cette fois encore, j'ai fait une magnifique excursion,sans bouger de mon fauteuil, dans une région que je ne connais pas. Pour moi qui ne plus faire ce genre de ballade, c'est un vrai moment de plaisir.

Écrit par : lamigeo | 06/11/2013

Pffff Gibuussss ... qui voltige allègrement de rocher en rocher, bientôt de montagne en montagne et plouf dans l'eau glacée ! ben voyons ! L'en a d'la chance Madame Gibus ... et oui, je rêve d'un Gibus picard moi maint'nant mélangé à un Ulysse picard pour son humour et sa joie de vivre, on mélange bien le tout et hop ! voilà mon prince charmant ... lol !
Oui bon, fini de rêver et revenons à la dure réalité de la vie. L'automne est vraiment là en Picardie et je suis heureuse d'ouvrir et de lire ce nouvel article, plein d'humour et d'air pur, ah que çà me fait du bien.
Tu as raison cependant de dénoncer la bêtise et la cruauté humaine. Pauvre oiseau.
Merci pour ces photos Ulysse et à bientôt.
Merci de tes passages en Picardie
Gros bisous d'amitié à partager autour de toi

Écrit par : Anniclick | 06/11/2013

Frans des décharges sauvages prolifèrent hélas partout malgré les déchetteries et la pratique de l'alimentation des sangliers avec du maïs existe aussi chez nous

Alain bienvenu sur mon blog et merci pour la précision que j'intègre dans mon texte

Pat je suis d'accord avec vous les deux dernières photos sont choquantes mais hélas elles témoignent d'une réalité

Maevina le pire côtoie le meilleur sur notre belle planète

Daniel merci pour la confirmation concernant la Coulemelle Il faudra qu'un jour on t'emmène en ces lieux très sauvages !

Rose oui le monde est parfois indélicat, à nous d'essayer de changer les choses en dénonçant les méfaits et en faisant de la pédagogie

Maria-Lina effectivement on comprend mal que l'on puisse prendre plaisir à tuer un si bel oiseau

Lamigeo je suis donc heureux de t'offrir de belles balades par procuration à toi qui ne peut plus en faire

annick je me régale de tes commentaires plein d'humour mais de là à nous voir comme une synthèse de prince charmant ...il faudrait demander l'avis de nos épouses et là je suis pas sûr de la réponse !!!

Écrit par : ulysse | 06/11/2013

Bonjour Ulysse

et tu nous ravis avec ces merveilleux paysages

ton ami qui joue au mouflon me donne la chair de poules ouhh tout comme le petit plongeon dans l'eau glaciale, on se sent vivre aurait dit mon grand père ;)

ah ça des cradingues et des assassins y en a hélàs partout, et rien y fait pancarte ou pas
ils savent bien qu'ils auront très peu de chance d'être pris en flagrant délit..je hais ces gens là

bonne soirée ulysse et merci
bises

Écrit par : nays | 06/11/2013

certains tirent pour tirer .... et ceux là mériteraient qu'on leur tire dessus (oh je ne suis pas méchante, juste avec des petits plombs en guise de punition).
et merci pour la randonnée ...
bonne journée et semaine

Écrit par : durgalola | 06/11/2013

dommage que certains meurtrisse la nature . belle rencontre du bouquetin et j'aime la tof de l'escaladeur ,belle soirée

Écrit par : la griffe du loup | 06/11/2013

Mais non Ulysse, il n'y a pas que les genêts qui restent verts; nous aussi !!!
de plus nous sommes des hommes avisés; nous aimons l'eau, non pour la boire mais
pour nous tremper nus dans les torrents !!!

Écrit par : GIBUS | 06/11/2013

De beaux paysages grandiose comme la nature qui nous entoure . Ton champignon est bien une coulemelle mais l'oiseau est un épervier male . Bonnes ballades . michel

Écrit par : michel85 | 06/11/2013

Nays oui les bains dans les torrents de montagne ça ravigote!

Andrée on pourrait aussi remplacer les balles par du gros sel !

La griffe du loup c'est un mouflon , les bouquetins sont dans les alpes

Gibus on est bien d'accord sur l'usage de l'eau

Michel je laisse à Daniel le soin d'en débattre avec toi

Écrit par : ulysse | 06/11/2013

quels cons!!!

Écrit par : telos | 07/11/2013

Quelle est belle la ballade! Les 2 dernières photos sont trop cruelles, mais, il y a des cons partout, c'est la vie...

Écrit par : lutinbleu | 08/11/2013

Encore une jolie balade que nous propose là ... sans moi comme d'hab , vu les escalades LOL
et le bain alors là c'est encore pire que tout .. quelle horreur, j'en ressortirais violette !
les oiseaux abattus hélas sont légion aussi chez nous , par contre on ne voit pratiquement plus de décharges sauvages et c'est tant mieux !
bon week end

Écrit par : Framboise44 | 09/11/2013

Ulysse, j'approuve totalement ton désarroi vis à vis de certains chasseurs. Sache tout de même que depuis quelques temps les rapports entre chasseurs et randonneurs tendent à s'améliorer. Pour exemple je t'invite à aller sur ce lien : http://www.herault.fr/files/vaperez/plaquette-rando.pdf
Si un jour tu venais à avoir un problème avec des chasseurs tu peux le signaler à la Fédération Départementale des Chasseurs.
A cette cote 1029m, j'y suis passé ce dernier jeudi. De ce point bien précis tu peux descendre la crête pour aller sur Caissenols-le-Haut, ce que j'ai fait. C'est à découvrir.

Écrit par : bernard | 09/11/2013

Telos oui dans ce cas c'est le mot qui convient !

Framboise j'aime bien les violettes !

Bernard on est d'accord d'ailleurs à la fin de mon article je reconnais que la plupart d'entre eux sont courtois avec les randonneurs Je n'arrive pas à accéder au lien que tu as mis j'ai l'impression que ma ligne ADSL n'est pas assez puissante Merci pour le tuyau concernant la descente sur Caissenols le Haut. l'an passé ,nous étions descendu en biais jusqu'au Casselouvre en aval de Caissenols le Haut mais sur la fin c'était sportif ! Au plaisir de te voir bientôt

Écrit par : ulysse | 09/11/2013

Bonjour Ulysse,

Je partage ton coup de gueule, mais je partage aussi lorsque tu dis que la plupart des chasseurs que tu rencontres sont courtois avec les promeneurs. Hier encore je suis tombée sur un rassemblement pour une battue et ces derniers ont été très conviviaux avec nous et nos chiens, nous précisant même que l'on pouvait continuer notre balade sur le lieu de la battue. J'observe aussi, depuis que j'habite en plaine, que ceux-ci ramassent leurs douilles (je n'en ai jamais trouvé une au sol, comme lorsque j'habitais auparavant ou c'était une véritable déchetterie de douilles). Par contre, un peu plus loin dans notre balade, la découverte d'un sanglier tiré fraichement me confirme que je désapprouve totalement ce plaisir de tuer gratuitement. Je déteste les battues qui ne donnent aucune chance à l'animal.

Encore une superbe balade parcourue, mais vraiment je ne sais pas comment vous faites pour vous baigner dans des eaux aussi froides.

Bisous.

Écrit par : Gaya Nature | 10/11/2013

Caroline il faut effectivement savoir distinguer le bon vin (façon de parler) de l'ivraie mais comme toi je ne comprends pas que l'on prenne plaisir à tuer.

Pour se baigner dans l'eau froide ou glacée ce n'est pas vraiment difficile car une fois que l'on est dedans on ne sent plus rien !!!

Écrit par : ulysse | 11/11/2013

Encore une fois merci pour cette randonnée extraordinaire, cela me fait un bien fou, je suis bloquée à la maison car mon mari est malade et avec toi je m'évade un peu !!!
Bisous

Écrit par : Pâques | 17/11/2013

Pâques je suis heureux de t'apporter un peu de dépaysement

Écrit par : ulysse | 17/11/2013

un reportage en demi-teinte où la nature tient ses promesses mais pas l'homme se posant en destructeur d etout ce qu'il approche.
Mais j'ai pris un peu de zénitude du début... J'en ai besoin.

Écrit par : Maïté/Aliénor | 26/11/2013

Maïté Hélas du coté des coulisses humaines c'est pas brillant !

Écrit par : ulysse | 26/11/2013

Écrire un commentaire