suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/03/2014

Un chef indien m'a dit ....

 

amérindien,caroux,oie,marcescent

Après vous avoir, chères lectrices et chers lecteurs, accordé une semaine de pause (du moins pour ceux qui n’ont pas fait l’ascension de la Soufrière sur PIQUESEL) Gibus et moi vous invitons à partir à l’assaut de « l’Olympe ». Quand je dis « l’Olympe » c’est une façon de parler, disons que c’est notre « Olympe » à nous, c’est à dire le Caroux. Car c’est pour nous une montagne sacrée où vivent cachés quelques anciens dieux, dont Bacchus,  mis « au placard » par les humains influencés par des prophètes qui leur ont promis le paradis à condition qu’ils se tiennent à carreau ! Ceci dit après avoir  renié leurs vieilles idoles, les humains n’ont pas adopté pour autant une conduite exemplaire, je dirais même que la Terre est devenue un vrai bazar, pour ne pas utiliser un mot plus grossier .

Mais revenons à cette montagne qui nous est chère où Bacchus a trouvé refuge (nous trinquons avec lui chaque fois que nous y montons) et dont nous allons faire de nouveau l’ascension. Mais, je vous rassure tout de suite, cette fois ci pas d’éboulis à traverser, pas de corniche à gravir, aucune crainte d’avoir le vertige car nous allons emprunter une ancienne draille à moutons des plus confortables, enfin quand on a le pied montagnard et que l’on ne grimpe pas en espadrilles !

 

 

amérindien,caroux,oie,marcescent

Les montagnards savent pourquoi on appelle notre chère Terre « la planète bleue » car de « là haut » on la voit ainsi ! En effet la diffraction de la lumière du soleil dans l’atmosphère crée un voile bleuté qui noie les chaines de montagnes  ou de collines qui se succèdent jusqu’à la mer.  Mais ce bleu là ne donne pas le « blues », au contraire, il vivifie, il revigore, il stimule,  il rassérène, il exalte, comme une triple dose de vitamine C dont  sont riches les oranges. Ce que Paul Eluard, ce grand poète, a d’une façon fulgurante pressenti dans ce vers apparemment mystérieux et pourtant limpide : « La Terre est bleue comme une orange….. »

 

amérindien,caroux,oie,marcescent

Les anciens dieux ne sont pas les seuls à avoir trouvé refuge sur le Caroux, quelques chefs amérindiens, qui ont échappé au massacre des « yankees », ont fait de même . Ainsi  croisons nous Seattle, un  chef indien Suquamish avec lequel nous nous mettons à parler du triste état de notre planète.

 « La terre n'appartient pas à l'homme » nous dit-il « c'est l'homme qui appartient à la terre. Nous le savons: toutes choses sont liées. Tout ce qui arrive à la terre arrive aux fils de la terre.L'homme n'a pas tissé la toile de la vie, il n'est qu'un fil de tissu. Tout ce qu'il fait à la toile, il le fait à lui-même."

« Nous le savons bien, nous qui passons une partie de notre vie sur les chemins à parler aux plantes aux animaux  et aux pierres »  lui répondons nous  « mais nous ne sommes hélas pas aux commandes et ceux qui y sont ne semblent pas prendre le chemin de la sagesse »

Seattle nous sort alors le Grand livre de la sagesse indienne qu’il a précieusement conservé et qui reprend les propos que lui et  tous ses amis ont adressé en vain aux autorités américaines.

« Je vous le prête jusqu’à votre prochain passage ici » nous dit-il « parlez en autour de vous, faites le lire à vos enfants et petits enfants et ainsi vous sèmerez des graines qui aideront peut être à sauver le monde »

Je ne peux pas hélas vous le confier chères lectrices et lecteurs mais vous pouvez découvrir ce « trésor » de sagesse indienne sur le fabuleux site de SYTI-NET que tout terrien devrait mettre dans ses favoris. Parcourez le menu de ce site et vous y découvrirez d’autres merveilles).

 

amérindien,caroux,oie,marcescent

Nous poursuivons notre ascension et sommes surpris de rencontrer de la neige sur le plateau sommital. Mais avec le soleil radieux et l’infinie « bleuitude » du ciel cette neige là crée une atmosphère festive. L’envie nous prendrait presque de danser mais vous imaginez la tête des mouflonnes  nous contemplant Gibus et moi en train de danser ! Cela ferait jaser !

 

 

amérindien,caroux,oie,marcescent

Nous entendons soudain « cancaner » et nous apercevons avec stupeur une oie affamée en train d’essayer de se sustenter d’un caillou.  « Avec toute cette neige, je n’ai pas grand chose à « becqueter » nous explique-t-elle. Ayant pitié de son triste sort nous lui donnons un quignon de pain prélevé sur notre pique-nique. « Mais que fais tu en ces lieux » lui demandons nous ? «J’ai fait une halte sur le Caroux pendant ma migration et ce sont les mouflons qui, ayant entendu dire que les oies du Capitole avaient permis aux Romains de repousser l’attaque des gaulois, m’ont invitée à rester parmi eux pour les prévenir de l’arrivée des chasseurs ! Comme le coin est chouette j’y suis resté mais je dois avouer que j’y crève un peu la dalle » répond-t-elle. On fait vraiment des rencontres extraordinaires sur le Caroux !  Il faut vraiment que vous y montiez un jour !

 

amérindien,caroux,oie,marcescent

Comme à l’habitude nous allons pique-niquer dans le refuge de Fontsalès dont un graffiti nous apprend que Claude Lelouch aurait dormi ici et un autre que « Mumu aime Gégé ». C’est quand même plus distrayant que les nouvelles diffusées aux journaux télévisés, non ? Et espérons que Mumu et Gégé s’aiment toujours sinon s’ils lisent cet article l’un d’entre eux aura peut être le bourdon, et j’en serais fort marri !

 

 

amérindien,caroux,oie,marcescent

Le pique-nique englouglouti (le bis du « glou » c’est pour la partie liquide !) nous entamons la descente, l’horizon bleuté commençant à se parer d’or du fait de la plongée du soleil qui fait que la diffraction de ses rayons dans l’atmosphère vire vers l’orange (je me suis relu trois fois, tellement c’est beau !).

 

 

amérindien,caroux,oie,marcescent

Certains hêtres ont conservé leur feuillage marcescent qui, bien que mort, ne tombera que lors de la sortie des nouveaux bourgeons.  Ces feuilles se gavent de soleil et illuminent le sous-bois comme certains défunts qui laissent un souvenir lumineux dans nos mémoires.

 

 

amérindien,caroux,oie,marcescent

La nature est un magnifique musée ouvert à tous vents où les œuvres d’art, en majorité des antiquités, sont encadrées de façon artistique !

 

 

amérindien,caroux,oie,marcescent

Et admirons le courage de ces bataillons arboricoles qui, comme les phalanges romaines, partent à l’assaut de pitons rocheux que l’on croit imprenables. Prenons en de la graine, nous qui trop souvent nous trouvons des prétextes pour ne rien faire et plutôt boire un coup alors qu’il n’est pas si difficile que ça d’en boire deux !

 

 

amérindien,caroux,oie,marcescent

Mais nous allons vous montrer Gibus et moi que nous ne manquons pas de courage. Vous voyez cette belle cascade : c’est de l’eau, n’est ce pas et qui plus est glaciale et bien vous qui croyez que nous n’avons pas vraiment d’affinité avec ce liquide, ce qui est vrai, quand il s’agit d’un breuvage…..

 

 

 

 

amérindien,caroux,oie,marcescent

…vous constatez que nous ne sommes pas en si mauvais termes que ça, je dirais même, par un jeu de mot facile  mais auquel je ne peux résister que nous sommes en excellents « thermes » quand il s’agit de s’y baigner. Il est vrai, toutefois, que nous n’y sommes pas restés aussi longtemps que lorsque nous nous sommes baignés en janvier dernier dans la mer des Caraïbes !

 

amérindien,caroux,oie,marcescent

Pour celles et ceux qui pourraient douter que j’accompagne mon ami Gibus dans ses ablutions purificatrices, voici la preuve que je ne me défile pas ! Allez la prochaine fois on changera de montagne c’est promis ! Mais il n’ y a aura pas de baignade à la clé ! J’en suis désolé pour mes lectrices !

 

PS: Je vous invite à découvrir une nouvelle note "Ecoute ton âme" sur mon blog OLD NUT agrémentée d'une chanson en cliquant ICI

 

Texte & photos Ulysse

 

 

Commentaires

L’élément liquide a encore l'air plus froid que d'habitude!
Bonnes journées a tous.

Écrit par : marc | 29/03/2014

Et bien voilà un chemin plus dans mes compétences. :-))Chapeau pour vos abblutions, j'en serai incapable!

Écrit par : Gaya Nature | 29/03/2014

C'est toujours un tel plaisir de vous suivre dans vos randonnées, vous nous faites découvrir de magnifiques endroits, que du bonheur! Un gros merci!!! Bises et bon samedi tout doux et joyeux!

Écrit par : Maria-lina | 29/03/2014

Vous aurez bien mérité deux coups (au lieu d'un) de votre breuvage préféré pour vous remettre de vos ablutions purificatrices qui me donnent froid dans le dos rien que de voir vos photos respectives dans ces bassins plutôt frisquets...hi hi.

Écrit par : tanette2 | 29/03/2014

Oups ...j'ai adoré votre rencontre avec l'indien Suquamisch et l'oie entrain de sustenter..Bravo !

Écrit par : tanette2 | 29/03/2014

Alors là, même en ma payant très très cher, me mettre dans une eau glacée comme ça, ce serait du suicide !!!!!!!!!!!!!
Excellent ton canard des neige et que de beaux endroits.
Merci pour tout ça. Bonne journée

Écrit par : Pascale☼Nokomis | 29/03/2014

Une pure merveille cette oie ! j'ai la chair de poule rien qu'en regardant vos séances de "barbotage" !!! belle fin de journée !

Écrit par : Colette | 29/03/2014

hello Ulysse

waouw on a droit a tout du soleil de la neige de la superbe nature sans oublier le bain du concerné et je parie que c'est pas chaud du tout de quoi fouetter un mort ;)

magnifiques photos

bon WE
bises*

Écrit par : nays | 29/03/2014

Je me demande sincèrement comment vous arrivez à entrer dans cette eau glaciale pour bibi c'est vraiment mission impossible , je deviens violette et je meurs dans la seconde !

Écrit par : Framboise44 | 29/03/2014

Ah, nos bains dans l'eau glacée !!
rien de mieux pour décontracter les muscles endoloris en fin de rando,
d'ailleurs certains sportifs s'enferment dans des caissons refroidis à l'azote liquide,
notre décors est autrement plus beau !!

Écrit par : GIBUS | 29/03/2014

Nous l'avons bien compris vos êtes nos éternels héros !
Spirit digne de nos plus fameux explorateurs.
Le comte Galaup de Lapérouse n'a cas bien se tenir !
Fred

Écrit par : Fred zapora | 29/03/2014

Marc mais le midi tu t'en doutes nous avions pris de l'antigel !

Caroline je suis heureux que tu aies apprécié ce chemin

Maria-Lina c'est un plaisir de partager nos découvertes avec vous

Tanette merci de nous accorder un petit coup supplémentaire, après le bain nous en avions besoin

Pascale c'était une oie ...elle serait vexée si elle t'entendait !

Colette nous avions aussi la chair de poule...ou d'oie en l'occurrence !

Nays les bains dans les torrents de montagne c'est ce qui préserve notre jeunesse ...

Framboise ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort

Gibus chut ! ne vas pas dire que nos muscles sont endoloris nos lectrices nous prennent pour des "superman"

Fred la comparaison flatteuse nous honore !

Beau dimanche à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 29/03/2014

tes photos sont accompagnées d'un récit fort intéressant , je te lis comme si je lisais un livre illustré de vos aventures et je chemine avec vous .
je vais aller voir SYTI NET .

Écrit par : ghislaine | 30/03/2014

Bonjour Ulysse,
L'occasion était trop belle pour retourner sur ce cher Caroux! Et vous en avez du courage pour vous baigner dans ce torrent glacial. Faudrait que j'essaye un jour dans la Hoëgne mais c'est un peu trop fréquenté...
Je suis absent le semaine prochaine mais le blog reste alimenté en photos,
A bientôt,
Frans

Écrit par : Frans | 30/03/2014

J'apprécie beaucoup votre balade au Caroux. C'est beau, magique et la nature est si belle.
Merci Ulysse pour ce très beau partage et le récit qui donne l'impression d'être avec vous deux.
Bon dimanche après-midi!

Écrit par : Denise | 30/03/2014

Ah que serait ta vie et celle de Gibus sans le Caroux ?
Inimaginable n'est ce pas ?
C'est sans doute ça l'amour... de la vie.
Bises

Écrit par : Françoise | 30/03/2014

On ne se lasse pas d'un lieu comme le Caroux et on comprend que tu y reviennes toujours;c'est ton lieu de base à croire que tu y es né

Écrit par : bruno | 30/03/2014

Ghislaine nous sommes les frères des pieds nickelés !

Frans les bains d'eau glacée sont recommandés par le corps médical

Denise tu l'as dit le caroux c'est magique

Françoise le caroux, la famille , les amis, mes chères lectrices et lecteurs sans oublier les vins d'OC oui ma vie est belle Bises

Bruno j'ai du y vivre une vie de mouflon avant

Écrit par : Ulysse | 31/03/2014

bravo pour ce très beau texte (mais ne serais-tu pas de l'Académie Française ?) et les photos (toujours un très beau regard)
bonne semaine.

Écrit par : durgalola | 31/03/2014

Andrée moi académicien non! épicurien , oui !

Écrit par : Ulysse | 31/03/2014

Je ne crois pas que je t’aurai accompagné dans cette belle eau! Brrr... même après avoir pris un verre d'antigel! :) :)
par contre pour me laisser envahir la tête par cette merveilleuse déclinaison de bleus.. alors là, je suis partante

merci pour ce régal de bon matin.
Je repars avec le sourire
;)

Écrit par : Martine | 01/04/2014

De cette belle randonnée on peut dire "sa Main Garde le Cerisier d'Héric" ????

Écrit par : bernard | 01/04/2014

Martine le bleu est la couleur de la sérénité, mais pour le moment il n'est guère présent dans mon ciel !

Bernard y aurait-il un cerisier dans les parages ?

Écrit par : Ulysse | 02/04/2014

salam bonsoir
une très belle excursion et quel courage
une magnifique randonnée
bonne journée
amitiés

Écrit par : OUMHICHAM ESSABIL | 02/04/2014

J'ai envie de dire au chef indien que tant que les hommes "sages" se contenteront d'écrire et d'admirer la planète, tant que les poètes continueront de rêver... ( comme moi) ...
Ce sera hélas toujours les mêmes qui feront de la politique et le monde ne changera pas !
Il faut beaucoup de courage et d'abnégation pour se lancer dans cet univers impitoyable et rester intègre franchement je n'aurais pas eu ce courage et ce genre de vie ne m'attirait pas et c'est là le hic ...
Comment changer tout cela ?

Écrit par : Pâques | 02/04/2014

Le Caroux, impossible de s'en lasser,toujours de nouvelles découvertes et des paysages hauts en couleurs chatoyantes....à croire que les diffractions accentuent non seulement l'imagination et la création mais accroit le doré des feuilles marcescentes, ces superbes bouquets secs de l'hiver, dont les expos plein soleil sont lumineuses.
J'aurais beaucoup de mal sans quelques entraînements à tremper mon corps nu dans les eaux glacées et je préfère m'attarder "les pieds nus sur la terre Sacrée" de la sagesse indienne.

Écrit par : monique | 02/04/2014

OUMICHAM la beauté de la nature me donne du courage

PAQUES à son niveau on peut mener de microscopiques actions qui quand elles sont des millions peuvent changer les choses

MONIQUE oui à chaque sortie le ciel et la lumière sont différentes ainsi que mon regard parfois joyeux parfois mélancolique . Quant à vous baigner dans de l'eau glacée c'est une chose pour laquelle il ne faut pas réfléchir, nous y allons par jeu et pour justement se dire que l'on est encore capable de ne pas écouter notre raison !

Belle nuit à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 02/04/2014

Ah cette terre bleue comme une orange! Je vais finir par croire qu'il n'y a que vous pour voir ça!
Quant à la baignade... j'en tremble de froid! Un jeu; brrrrrrrrrrrrr

Écrit par : Maïté/Aliénor | 03/04/2014

Maïté mais je pense que vous la voyez aussi comme cela !

Écrit par : Ulysse | 05/04/2014

Les commentaires sont fermés.