suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/04/2014

Je veux être berger........

Chères lectrices et chers lecteurs, les petits loups parisiens sont de retour mais avec nos nombreuses activités nous n'avons pas eu le temps d'écrire une nouvelle aventure, aussi je vous ressers une ancienne dont la relecture ou la découverte, pour ceux qui ne la connaissent pas, vous réjouira.

 

DSC05343.JPG

 

Je m’appelle Romain,  j’ai trois ans et trois lunes et je viens de lire le rapport du G.I.E.C sur l’évolution probable du climat au cours de mon existence : ça va être chaud !  Faut dire que vous les adultes (y compris mon papy Ulysse qui se dit écolo)  vous ne vous êtes pas privés, vous vous êtes gavés au pétrole pire que moi avec les fraises Tagada ! Et vous ne semblez pas vraiment vouloir changer vos mauvaises habitudes.

Et c’est  nous, la génération qui monte( pas assez vite à mon goût) , qui allons devoir payer les pots cassés. Pour l’instant, encore heureux  que  je ne paye pas ceux que je casse (et j’en profite !) car je bénéficie de l’immunité  accordée aux mineurs ! Mais trop c’est trop , j’ai décidé de ne pas être plus longtemps complice de cette société gabégienne et orwélienne (je suis petit mais j'ai des lettres !): j’ai décidé d’être berger !

 

DSC05340.JPG

Me voilà donc en route vers l’antique bergerie de Tédenat perdue au milieu d’un océan d’herbes et de buis  sur le  Causse du Larzac, burinée par le vent et le soleil, éclairée le soir par les écharpes d’étoiles chères à Giono, loin des néons où se pâment les vanités humaines.

 

DSC05389.JPG

Certes la route est rude et longue pour mes  jeunes et frêles gambettes et  le soleil arbore sa mine réjouie de juillet, mais à cœur vaillant rien d’impossible ! Et les nuages compatissants font glisser sur ma tête de fraîches ombres, me sachant  innocent dans la tragédie climatique qui se prépare et qui les chassera bientôt de ce pays.

 

DSC05360.JPG

Un magnifique macaon se régale du nectar que distille obligeamment un brin de lavande : comment les adultes peuvent ils mettre en péril de telles merveilles ? Sont ils à ce point écervelés pour ignorer que ce papillon et ce brin de lavande font partie de la trame qui soutient leur existence, comme mon doudou soutient la mienne ?

 

DSC05366.JPG

J’arrive enfin à l’ancienne bergerie de Tédenat  mais, hélas,  je ne vois  pas la queue d’un mouton ni la moustache d’un berger (dans les contes pour enfants, les bergers ont toujours la moustache, comme les présidents portent toujours des Rolex)

 

DSC05369.JPG

Je pousse un tonitruant (ramené à mon échelle !)  « y a quelqu’un ? »  et je vois soudain sortir de la bergerie une charmante bergère, qui présente de surcroît l’immense avantage d’être de ma génération .  Au moins, me dis je, voilà quelqu’un avec lequel je vais pour voir parler d’égal à égal sans  craindre de me faire remonter les bretelles parce que j’ai fait pipi à coté du pot ! Au demeurant les papas qui nous morigènent ne sont pas plus adroits que nous dans ce domaine là !

 

 

DSC05391.JPG

Je hèle la demoiselle mais à mon grand désarroi elle s’enfuit . Je suis assez vexé car je me trouve plutôt mignon et  s’il y a généralement une chose que les garçons ne supportent pas c’est de se faire plaquer par une fille. Mettant mon amour propre dans ma poche je cours comme un dératé après elle, mais la donzelle, qui a des jambes de gazelle, me distance bien vite.

 

 

DSC_0415.JPG

Je m’arrête mon cœur battant à tout rompre d’épuisement ou peut être est ce de déception amoureuse.

 

 

DSC_0434.JPG

Mais étant d’un caractère plutôt bien trempé, j’oublie vite mon infortune et fais une pause pour me régaler d’un morceau de melon que j’avais pris soin d’emporter. Ma brève expérience de la nature humaine m’a appris que les garçons soignaient leurs déceptions amoureuses en ouvrant le frigo et les filles en faisant les magasins. C’est pourquoi le frigo des hommes célibataires est toujours vide tandis que  les placards des filles célibataires sont toujours pleins.

 

 

DSC05397.JPG

Revigoré par cette agape  je prends le chemin du retour renonçant à mon projet de devenir berger sur le Causse. A vrai dire j’avais formé ce projet sur un coup de tête mais je m’aperçois que le retour à la nature, ce n’est pas si évident que ça ! Faudrait dire adieu le matin aux tartines de Nutella et mentalement je ne suis pas encore assez mûr pour ça !

 

 

DSC05405.JPG

Bon, je cause , je cause mais je crois bien que je suis perdu et je suis un peu crevé aussi. Faut dire que j’ai 7 km dans les gambettes qui sont loin d’être aussi grandes que celles de papy Ulysse.

 

DSC05403.JPG

J’aperçois là bas de jolies meules qui feraient un bon matelas pour une petite sieste, mais bon ça me ferait faire un détour….Ho hé ! y a-il quelqu’un qui pourrait me porter ?

 

 

DSC05393.JPG

Soudain une vieille femme au visage ridé et grimaçant s’adresse à moi :

« Bonjour mon petit, que fais tu seul dans ces bois ? t’a-t-on abandonné comme le petit Poucet ?

« Aaaaah ! vous m’avez fait peur madame ! » (propos qui n’est guère galant j’en suis conscient, mais à mon age on ne maîtrise pas encore les règles de la politesse) « Qui êtes vous ? que faites vous ici ?

« Je suis une fileuse du temps,  je veille sur le cycle des saisons, je fais naître puis éclore les bourgeons au printemps et tomber les feuilles l’hiver »

« C’est vous qui nous faites grandir alors ? »

« En quelque sorte oui »

« Ca c’est chouette alors, vous pourriez me faire grandir un peu pour que je puisse attraper la boite de bonbons qui est dans le buffet de la cuisine ? »

« Désolé mais je n’ai pas le pouvoir d’accélérer le temps et même si je le pouvais je ne le ferais pas pour ne  pas te priver de ton enfance, car tu deviendrais alors un adulte incomplet comme un arbre sans fruits. Poursuis ton chemin à ton rythme, jouis de tes doudous et de tes fraises tagada, le monde qui t’attend ne sera pas tendre pour toi ; Tu auras besoin de puiser dans les trésors de ton enfance pour  y tenir droit »

Et sur ces mots elle disparut et je me remis en chemin

 

DSC05408.JPG

Cette discussion philosophique m’ayant épuisé (mes propos habituels font plutôt appel à la trilogie enfantine éternelle pipi-caca-boudin) je reprends mon chemin un brin affamé, mais faute d’avoir été prévoyant ( mais les adultes l’étant eux mêmes rarement, j’ai des excuses de ne pas l‘être) je suis obligé de mâchouiller mon chapeau pour calmer ma faim.

 

DSC05412.JPG

Au bout d’un moment, j’arrive enfin aux portes du village de la Vacquerie dont je suis parti. Je passe devant une porte cochère ornée d’un fer à cheval qui se veut protecteur et je suis sidéré par les enfantillages auxquels s’adonnent ainsi les adultes. Ils nous regardent, en effet, avec un sourire moqueur quand nous croyons au père Noêl, alors qu’ils clouent avec le plus grand sérieux un fer à cheval sur leur porte pour éloigner le mauvais sort.

On se demande parfois si ça vaut le coup de devenir adulte quand on les voit agir. Finalement elle a raison la fileuse du temps je préfère rester petit pour un bout de temps encore et jouir de mes doudous et mes fraises Tagada (encore que je connais des adultes qui se gavent de fraises Tagada, et si on m’embête de trop je donnerai les noms !)

 

 

DSC05414.JPG

Ouf me voilà à la maison !  Je crois que cette nuit je ne vais pas avoir besoin de compter les moutons pour m’endormir ! Mais la prochaine fois que je partirai en vadrouille je mettrai un plus grand chapeau et je prendrai mon GPS !

 

DSC_0443.JPG

PS: Cette agréable et facile balade de 2H30 (7km) est décrite dans l'excellent Topo Guide l'Hérault à pied édité par la fédération Française de Randonnée (N°19 La bergerie de Tédenat)

 

Si vous avez aimé ma précédente  note "maritime" je vous invite sans plus tarder à aller chez Frans pour découvrir quelques merveilleuses photos dans le genre.

 

 

 

PS: Je vous invite également à aller à suivre la suite de nos aventures "décoiffantes" à Karukera sur mon blog PIQUESEL et écouter ma dernière composition "Léo, là Haut" sur  mon blog musical OLD NUT .

 

Texte & Photos Ulysse

 

 

10:07 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (54) | Tags : tédenat, berger, mouton, rolex

19/04/2014

Escale à Sète

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

 Nous allons, pour cette fois, délaisser les massifs du Haut-Languedoc pour faire une virée au bord ce mer, à Sète plus précisément, cité portuaire qui accueille du 15 au 21 avril  plus de 120 bateaux traditionnels dans le cadre de la manifestation « Escale à Sète ».

 

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

On peut ainsi découvrir tout le long du Grand Canal un magnifique chapelet de navires venant de multiples horizons et dont les voiles savourent un repos bien mérité après une longue traversée.

 

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

Il y a notamment « La Grace », réplique contemporaine d’un brick tchèque de 33 mètres  du 18ème siècle, ce qui surprend car la République Tchèque, même du temps où elle n’était pas séparée de la Slovaquie, ne possédait pas de mer.

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

 

Au XVIIIème siècle ce bateau piloté par Augustin Herman (1621-1686), l’un des rares marins tchèques à avoir traversé les mers, faisait le commerce du tabac et de l’indigo entre l’Amérique et l’Europe.

 

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

Herman était aussi un habile corsaire qui délestait, pour le compte de son gouvernement, les navires espagnols de leur cargaison.

 

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

Sa figure de proue, une femme portant une colombe dans ses mains, image de nature plutôt pacifique, devait tromper les navires qu’il croisait sur les intentions de son capitaine.

 

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

Aujourd’hui à défaut d’éperonner les navires marchands, ses mâts tentent vainement d’embrocher le soleil.

 

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

Jetons maintenant un œil à Santa Eulàlia qui a commencé à naviguer en 1910 à Alicante  sous le nom de Carmen Flores. Il transportait du bois, du sel, des minerais, du grain tout le long de la côte espagnole. Après bien des péripéties qui lui ont fait perdre un mât il a été racheté par le musée maritime de Barcelone qui lui a redonné son aspect originel.

 

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

Allons maintenant à la découverte des deux fleurons de la manifestation, les deux plus grands quatre mâts du monde : le Sedov 117,5 mètres (à gauche) et le Kruzenshtern 114,4 mètres (à droite).

 

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

Le Sedov construit à Kiel en Allemagne en 1921 mais qui navigue aujourd’hui sous pavillon russe est le roi des océans. Lorsqu’il était sous pavillon allemand il ramenait du nitrate d’Amérique du Sud.

 

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

Après avoir ensuite navigué entre l’Europe et l’Australie, le bateau a dû se contenter après la seconde guerre mondiale de la modeste mer Baltique.

 

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

En 1950 l’Allemagne le donne à l’Union soviétique au titre des dommages de guerre et il est affecté aux explorations océanographiques jusqu’en 1966.

 

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

Après cette date il permet d’assurer la formation des cadets  destinés à devenir équipiers de chalutiers puis il devient le navire école de l’université maritime de Mourmansk. Une petite précision, les jeunes gens que vous apercevez à la barre ne sont pas des  apprentis marins russes mais deux de mes petits enfants : Léo et Louna

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

Les cordages qui permettent de lever les voiles  pèsent sans doute au total plusieurs tonnes et impliquent une coordination sans faille qui doit donner aux manœuvres de ce navire l’apparence d’un ballet que je n’ai malheureusement pas pu admirer.

 

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

L’autre quatre-mâts, le Kruzenshtern, est amarré sur le même plot  que son confrère. Fraternité momentanée de deux magnifiques navires.

 

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

Ce navire a également fière allure et personnellement je le trouve plus élégant que le Sedov, mais c’est une simple question de goût et vous pouvez être d’un avis différent.

 

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

Mieux vaut que l’ancre de ces navires ne nous tombe pas sur les pinceaux car ils seraient ensuite tout juste bons à nourrir les poissons.

 

 

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

Des navires plus modestes, tel que ce « Jusqu’au bout », ne sont pas non plus sans charme et son capitaine, qui a un petit coté capitaine Haddock, est des plus pittoresque.

 

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

La mer est sans doute la plus belle école de la vie et les marins qui  doivent affronter les pires dangers sont généralement d’une sérénité à toute épreuve. Le rire éclatant de ce marin en atteste !

 

 

sète,voilier,quatre-mâts,haddock,cordage

Malgré les menaces qui pèsent sur le devenir de notre  planète, on aperçoit ici et là une lueur d’espoir, comme cette profession de foi affichée par un navire affrété par une association qui initie la jeune génération aux joies de la navigation, tout en lui faisant prendre conscience des problèmes de l’environnement.

Vous avez aimé cette note "maritime" je vous invite sans plus tarder à aller chez Frans pour découvrir quelques merveilleuses photos dans le genre.

 

 

PS: Je vous invite également à aller écouter ma dernière composition "Laisse encore un peu...." sur  mon blog musical OLD NUT  en cliquant ICI

 

 

Texte Ulysse ( données historiques extraites du guide officiel Midi Libre consacré à l’événement) & Photos Ulysse,  Louna (les 5 et 12) et Eric (la 19).

 

 

  

15/04/2014

Le Pic Saint Loup par les crêtes

 

pic saint loup,sénat,montferrand,pape

Du dépaysement ? Vous voulez du dépaysement ! Vous avez été nombreux, chères lectrices et chers lecteurs,  à nous écrire pour nous demander d’élargir quelque peu notre périmètre d’exploration. Soucieux de continuer à jouir de votre sympathique compagnie, nous avons décidé, Gibus et moi de gravir le Pic Saint Loup. Mais attention pas en empruntant le sentier « pépère »  des Montpelliérains qui viennent y digérer leurs agapes du week-end. Non nous l’avons fait en suivant le sentier des crêtes beaucoup plus sportif !

 

 

pic saint loup,sénat,montferrand,pape

Le Pic Saint loup est un gros morceau de plateau sédimentaire qui a basculé à la verticale lors de la surrection des Pyrénées, il y a quarante millions d’années. La pluie qui y tombe dissout le calcaire et disparaît aussi vite que nos impôts entre les mains de nos élus. Ici pas le moindre cours d’eau et l’air dessèche nos organismes habitués au climat plus humide du parc régional du Haut Languedoc. C’est l’une des rares fois où nous sommes contraints de boire avant le pique nique et pas le même breuvage !

 

 

pic saint loup,sénat,montferrand,pape

Cette photo vous donne une idée du parcours chaotique qui est le nôtre, naviguant à vue tantôt en sous bois, tantôt le long de la falaise.

 

 

pic saint loup,sénat,montferrand,pape

Mais nous en avons vu d’autres et j'espère que longtemps encore nous vous ferons souffler, frémir, trembler pour nos vieux abattis ! (enfin surtout nos lectrices) 

 

 

pic saint loup,sénat,montferrand,pape

Ici pas question de rêvasser en marchant comme je le fais parfois. Il ne faut pas perdre le cap et trop s’écarter de la trace laissée par ceux qui nous ont précédé, sous peine de suivre le sort  désastreux d’Icare.

 

 

pic saint loup,sénat,montferrand,pape

Mais l’expérience aidant nous approchons du but et apercevons la croix du sommet,  but de notre expédition. Bon , nous avons un dernier promontoire à gravir mais ce n’est qu’une simple formalité pour nos vieilles jambes qui  grimpent environ 50 km de dénivelé par an.

 

 

pic saint loup,sénat,montferrand,pape

Après avoir franchi la crête, nous rejoignons les ruines du château de Montferrand situé sur un promontoire dans le prolongement du Pic Saint Loup.

 

 

pic saint loup,sénat,montferrand,pape

Ce château construit au cours du XIIème siècle a été confisqué par le pape au Comte Raymond VI durant la croisade contre les Albigeois pour être confié à l’évêque de Maguelonne.

 

 

pic saint loup,sénat,montferrand,pape

Ensuite les protestants et les catholiques se le sont disputés. Dieu ! que de crimes on a commis en ton nom !

 

 

pic saint loup,sénat,montferrand,pape

Le roi scélérat louis XIV ( l’un des plus grands criminels, avec napoléon, de l’histoire de France) autorisa l’évêque Colbert de Croissy à faire détruire les bâtiments, les pierres étant offertes en dédommagement à ceux acceptant de procéder à sa démolition.

 

 

pic saint loup,sénat,montferrand,pape

Heureusement les difficultés de transport ont permis de limiter sa destruction. Ce qui nous permet aujourd’hui de déambuler au cœur de ces magnifiques ruines.

 

pic saint loup,sénat,montferrand,pape

Certes il est vrai que les hommes d’aujourd’hui leur ont donné un petit coup de pouce pour leur redonner un peu de leur magnificence d’antan. On éprouve toujours un frisson en découvrant ces murailles qui dominent des à pics vertigineux en pensant à ceux qui les ont construites et dont certains n’ont pas dû les voir achevées !

 

 

pic saint loup,sénat,montferrand,pape

Installés dans ce qui devait être l’ancienne salle d’apparat du château nous portons un toast à celle est ceux qui y ont vécu et sont peut être morts en le défendant, sans vous oublier chères lectrices et lecteurs !

 

 

pic saint loup,sénat,montferrand,pape

Nous revenons ensuite tranquillement à notre point de départ en descendant sur le versant nord du PIC Saint Loup d’où l’on découvre perché sur son promontoire le château que nous venons de visiter. Nous avons une pensée compatissante pour ceux qui ont eu à l’assiéger,  car cela n’a pas dû être une partie de plaisir.  Mais malgré sa position inexpugnable il a été pris, ce qui n’est pas le cas des postes de sénateur qui sont imprenables tant que l’impétrant cacochyme ne meurt pas dans son lit !

 

PS: Je vous invite à aller écouter un concert de guitare classique donné par ma petite fille Louna sur mon blog musical OLD NUT  en cliquant ICI

 

Texte & Photos Ulysse

 

 

06/04/2014

Allez on se chausse, on file à Caramaus !

 

caissenols,rosis,casselouvre,nemrod,sénat

Comment ! J’en vois qui ne sont pas encore chaussés !  Vous traînez un peu chères lectrices et chers lecteurs ! Quoi ? Qu’entends je ? La rando de la semaine dernière vous a fatigués, alors que Gibus et moi on s’est efforcé de vous vous emmener sur des chemins carrossables ! C’est sûr que le Caroux même par des bons chemins n’est pas le Mont Valérien où le Mont Saint Clair, c’est une MONTAGNE !  De toute façon, on ne peut pas attendre les retardataires, car cette fois ci une rude montée nous attend, vu que nous allons grimper hors sentier au sommet de la Plane (1020m) par la serre d’Esparic et le col de Caramaus. Allez celles et ceux qui sont prêts, prenez votre sac et zou, on y va !

 

caissenols,rosis,casselouvre,nemrod,sénat

Ne nous quittez pas des yeux car il n’y a pas de chemin et on va naviguer à vue en suivant les quelques balises bleues peintes ici et là sur des rochers. Ceux qui parlent le russe ne seront pas trop dépaysés vu que le parcours a un profil de montagnes russes. Je sais, ma blague n’est pas très subtile mais c’était juste pour détendre l’atmosphère !

 

caissenols,rosis,casselouvre,nemrod,sénat

Que celles et ceux qui ont le vertige ne regardent pas vers la gauche ou qu’ils ferment les yeux et  s’accrochent à mon sac à dos. Attention « pierre » ! , Attention «  trou » ! Attention « crottes de mouflons » ! 

 

caissenols,rosis,casselouvre,nemrod,sénat

Bon, le passage le plus difficile est passé, vous pouvez maintenant ouvrir les yeux pour jouir du panorama.

 

caissenols,rosis,casselouvre,nemrod,sénat

Je vous rassure nous n’allons pas avoir à grimper ce monticule mais nous allons le contourner. Je tiens beaucoup à vous garder chères lectrices et lecteurs !

 

 

caissenols,rosis,casselouvre,nemrod,sénat

Avant de descendre par le vallon du ruisseau des Fabre nous allons passer en revue les sommets que l’on aperçoit et où nous avons déjà emmenés certains d’entre vous. En face à gauche , on aperçoit le Plo des Brus où j’ai essuyé une tempête de neige il y a trois semaines. La pyramide au milieu recouverte d’une forêt sombre est le Mont Agut (1030m) qui domine l’ancien bassin minier de Graissessac aujourd’hui abandonné. Tout au fond entre les deux on aperçoit les Cévennes. Et si je me retournais je pourrai vous montrer le Caroux où nous étions la semaine passée. Ca donne le vertige n’est ce pas ! Le Népal est une pénéplaine à coté (bon là c’est mon coté sudiste qui parle !)

 

 

caissenols,rosis,casselouvre,nemrod,sénat

En descendant nous trouvons quelques lambeaux de neige que la fraicheur de ce versant nord a préservés. Non ! on n’a pas le temps de faire une bataille de boules de neige ! Vous y tenez !! Vous êtres de vrais gamins ! Gibus et moi aussi d'ailleurs ! OK mais alors pas plus de cinq minutes !

 

 

caissenols,rosis,casselouvre,nemrod,sénat

Oh ! vous avez vu la laie qui vient de s’enfuir avec ses petits. J’ai juste eu le temps de prendre au vol une (mauvaise) photo d’un marcassin ralenti par une vielle souche. Je pense qu’il a eu la première peur de sa vie. Il en verra d’autres quand plus tard les « nemrods » voudront sa peau !

 

 

caissenols,rosis,casselouvre,nemrod,sénat

 

Nous arrivons au havre de paix qu’est Caissenols, merveilleusement restauré par une association de bénévoles (que je salue au passage) et où j’ai personnellement de merveilleux souvenirs pour y avoir emmené de nombreux amis ainsi que mes enfants et petits enfants pour de mémorables « saucisses grillées «  parties !

 

caissenols,rosis,casselouvre,nemrod,sénat

Désolé pour celles et ceux qui ne sont pas avec nous mais je ne poste pas pour cette fois de photo de notre pique-nique ! J’ai en effet reçu de trop nombreuses lettres de lectrices et lecteurs frustrés d’être arrivés trop tard pour les délicieux œufs-bacon au plat  préparés par Maître Gibus . Donc, on «squeeze la pause » dinatoire et la sieste et on se remet « fissa en route »  en empruntant un chemin des plus confortables. Ce n’est pas que je tiens à vous ménager, mais  généralement l’après midi, Gibus et moi, adoptons un « train de sénateur », bien qu’il soit évident qu’aucun des vieillards cacochymes qui peuplent le Sénat ne pourrait nous suivre !

 

caissenols,rosis,casselouvre,nemrod,sénat

J’en profite pour vous donner des nouvelles de cet arbre mort qui borde le chemin et avec lequel j’ai souvent de longues conversations, comme en décembre dernier. Il tient le coup ma foi et garde « bonnes racines et bon œil » et je vous transmets son amical salut, notamment à mon ami Marc qui le connaît bien aussi.

 

 

caissenols,rosis,casselouvre,nemrod,sénat

Bon, il va quand même falloir affronter une dernière « légère » (au sens montagnard du terme)  montée pour accéder à la serre de More avant de redescendre vers notre point de départ.  Les protestations ne sont recevables que par pli recommandé avec accusé de réception dans les vingt quatre heures après l’ascension, le cachet de la poste faisant foi.

 

 

caissenols,rosis,casselouvre,nemrod,sénat

Mais une superbe récompense vous attend pour prix de vos efforts : une baignade dans le site magnifique des méandres du Casselouvre. A quelle température est l’eau, me demandez vous . Désolé mais ce n’est pas un question que l’on pose quand on part en randonnée avec Gibus et Ulysse . On se déshabille et on plonge, point barre !

 

PS: Je vous invite à faire connaissance de Jennifer, femme fatale, sur mon blog musical OLD NUT  en cliquant ICI

 

Texte & Photos Ulysse