suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/06/2014

Jane n'était pas au rendez vous !

 

tarzan,chavardès,caroux,bramefan

 

Ce qu’il y a de plus gratifiant quand on a, comme moi,  le privilège de ne plus avoir à gagner, à la sueur de son front,  sa miche de pain, les rillettes qui vont dessus et le pichet de rosé qui va avec, et donc d’avoir ses journées de libres, c’est de se dire que l’on va pouvoir explorer un petit coin de notre terre où nous n’avons encore jamais mis les pieds. Pas sûr, au demeurant, que beaucoup d’hommes y aient mis les leurs, vu les endroits où Gibus et moi allons baguenauder. Par contre, des mouflons, des sangliers, des renards, des lapins, des fouines, des belettes, des lézards, ça c’est sûr, y ont posé le sabot ou la patte car, en ces endroits où l’homme, ce terrifiant bipède qui met la terre à feu et à sang, ne va jamais ou très rarement, ils se sentent en sécurité.  Au programme du jour donc, la découverte d’une cascade sur le cours du Chavardès mentionnée sur les cartes  IGN mais sans sentier pour y accéder.

 

 

tarzan,chavardès,caroux,bramefan

Nous partons du Sécadou dans le secteur autrefois idyllique mais aujourd’hui défiguré du défunt lac de l’Ayrette, détruit sur ordre des pouvoirs publics, cette décision ayant été vivement contestée au plan local. Après avoir s’être frayés un chemin au sein de la végétation dense qui occupe les rives abruptes du torrent, nous parvenons enfin à cette longiligne et serpentine cascade. Pourtant adeptes du canyoning, nous renonçons à descendre ce toboggan aqueux où nous nous romprions les os qui, pourtant, en ont vu d’autres !

 

 

tarzan,chavardès,caroux,bramefan

Ayant déclamé « Veni, Vedi, Vici » comme le grand Jules sans lequel nous boirions encore de la cervoise et non du vin (merci Jules !), il nous faut maintenant  rejoindre le GR 7 qui doit nous emmener vers un autre secteur inconnu de nous et que nous avons également décidé d’explorer : le flanc EST du Mont Gros . Le problème est qu’il nous faut grimper dans la pente abrupte hors de tout sentier et en évitant si possible de tomber sur le bien nommé Roc des Pièges, un véritable chaos rocheux impossible à franchir sans moyens d’escalade.

 

 

tarzan,chavardès,caroux,bramefan

Mais après quelques tâtonnements qui nous obligent à revenir à l’état de quadrupèdes et nous donnent quelques sueurs froides, bienvenues vue la température estivale, nous parvenons sur le GR7.

 

 

tarzan,chavardès,caroux,bramefan

Au col de Landres nous nous engageons sur une vague sente censée nous conduire au sommet du Mont Gros par le flanc EST . Traversant une zone pierreuse  nous en perdons le fil ténu et nous montons sur des dalles rocheuses pour tenter de la repérer dans la dense végétation environnante. De même que l’école nous apprend à lire dans les livres, la randonnée nous apprend à lire dans la nature. Les chemins crées par les anciens utilisent au mieux la configuration du sol et généralement la végétation aux abords y est moins dense ou moins élevée du fait du passage même irrégulier des hommes ou des animaux. Nous finissons donc par repérer en contrebas la sente que nous avions perdue .

 

 tarzan,chavardès,caroux,bramefan

 

Elle nous mène très vite à une magnifique jasse (bergerie) en ruines qui recèle dans le secret de ses murs un « micro trou noir » chers aux astrophysiciens et qui permettraient selon eux de voyager dans l’espace temps. Ces jasses nous ramènent dans le passé, en un temps où l’homme vivait encore en symbiose avec la nature selon son rythme et n’avait pas encore commencé à saccager son berceau céleste.

 

tarzan,chavardès,caroux,bramefan

Nous parvenons ensuite à l’imposante Jasse de Bramefan où la ramure d’un arbre remplace la toiture effondrée, heureux mariage de pierres et du monde végétal, plus beau pour moi que le prétentieux Taj Mahal.

 

 

tarzan,chavardès,caroux,bramefan

On retrouve un peu plus loin ces étonnantes épousailles entre un vénérable hêtre et un rocher enchâssé à la base de son tronc. L’arbre y puise sans doute une partie de sa force !

 

 

tarzan,chavardès,caroux,bramefan

Notre chemin se poursuit dans un somptueux chaos rocheux qu’une armée de hêtres a arrêté dans sa course vers la vallée. C’est en coupant les forêts de montagne comme au Népal ou en Amérique latine que l’homme provoque de catastrophiques coulées de boue et glissements de terrain qui font souvent des milliers de victimes.

 

 

tarzan,chavardès,caroux,bramefan

Nous parvenons enfin sur le sommet du Mont Gros  illuminé par des bosquets de genêts en fleurs.

 

 

tarzan,chavardès,caroux,bramefan

Quel régal pour les yeux et l’âme que la vue de ces vastes étendues sauvages qui s’étalent jusqu’à la limite de notre vision. On en éprouve un exaltant sentiment de liberté. Ajoutez à cela le bonheur d’y pique-niquer en buvant un rosé bien frais et en trinquant à votre santé et à celle de Jules César (et oui nous ne vous oublions pas chères lectrices et chers lecteurs). Vous avez ainsi un aperçu de la « galère » enchantée qu’est mon existence ! Je parle de « galère » car parfois on galère pas mal dans les rochers !

 

 

tarzan,chavardès,caroux,bramefan

Ensuite c’est la descente dans un océan de fougères pour atteindre le hameau en ruine de Chavardès dont la beauté n’a rien à envier aux jasses vues le matin.

 

 

tarzan,chavardès,caroux,bramefan

tarzan,chavardès,caroux,bramefan

Ce hameau comporte ce qui est sans doute le plus beau four à pain du Haut Languedoc et de surcroit en parfait état de marche. Ils n’ont pas de visage ces hommes et ces femmes anonymes qui ont vécu, aimé, travaillé, souffert, mais aussi  fait la fête, chanté et ri en ces lieux. Mais les traces de leur passage sur terre sont palpables intimement mêlées à ces ruines. 

 

 

tarzan,chavardès,caroux,bramefan

Le chemin que nous empruntons offre une vue transversale du célèbrissime massif du Caroux contigu où nous avons fait ensemble déjà tant d’escapades et où mes petits enfants ont tous fait leurs premières sorties de randonneur .

 

tarzan,chavardès,caroux,bramefan

Pour finir, nous allons rafraîchir nos organismes surchauffés par cette longue et sportive randonnée en jouant les « Tarzan » dans une cascade du ruisseau de la Roque….Malheureusement Jane n’était pas au rendez-vous ! Tant pis pour Jane !

 

tarzan,chavardès,caroux,bramefan

 

PS : A défaut d'avoir vu Jane je vous invite à aller à écouter ma dernière composition "BIDOCHON DREAM" sur  mon blog musical OLD NUT et de contribuer à en faire le tube de l'été....

 

Texte & Photos Ulysse

 

 

 

Commentaires

Voici un four où j'aimerais bien que mon pain cuise...
Il serait certainement meilleur que ces baguettes de m.... que
nous fourguent de soi disant boulangers.
Car il reste peu de vrais boulangers qui se lèvent avant l'aube,
pétrissent, font lever la pâte etc...
Merci pour ce bain de fraîcheur et le petit coup de rosé...
J'ai aimé cette balade... via écran interposé.

Écrit par : Françoise | 25/06/2014

Ce jour là, pour tes sauts acrobatiques dans le torrent, tu avait gardé ton caleçon ....
où donc pouvait se suspendre Jane pour un saut en duo ?

Écrit par : GIBUS | 25/06/2014

Et courageusement, l'aventure se termine par le plouf dans l'eau glacée de Tarzan-Ulysse, non sans avoir auparavant attraper au vol une liane qui passait par là ! ben voyons !
Une grimpette-découverte à hauts risques, j'ai eu très très peur, mon cœur a palpité de trouille tout au long de ton récit !
Mais j'aime çà et j'ai pu admirer des paysages qu'on ne voit qu'ici, c'est fabuleux et grand merci.
Bravo à tous les deux pour votre courage héroïque. Pour ce qui est de Jane je comprends que tu aies choisi de jouer le discret sur cette épisode mais Gibus t'a filmé en douce, si si, et scoop, je mets ici la vidéo qu'il m'a envoyée : https://www.youtube.com/watch?v=7PuSGJGyu0c
Quel cri ! je t'ai entendu de ma Picardie !
Vite je te quitte pour aller re-écouter ta voix dans cette nouvelle chanson :) c'est probablement Jane qui t'a inspiré !
A bientôt et gros bisous d'amitié à toi et à Gibus
Annick

Écrit par : AnnickAmiens | 25/06/2014

hello Ulysse

magnifique mais faut le faire et je comprends très bien Jane :)

c'est superbe mais quand même faut un sacré culot chapeau chapeau :)

bonne soirée
bises*

Écrit par : nays | 25/06/2014

Hou la... les gars! Vous prenez des risques...
Encore de magnifiques images et un beau récit .
Bisous
Yanne

Écrit par : Abadie | 25/06/2014

Bonjour Ulysse,
Randonnée sportive en effet!!! Mais quel beau spectacle! Et c'est fou le nombre d'anciennes bâtisses qui se trouvent encore dans ces lieux sauvages!
Amitiés, Frans

Écrit par : Frans | 25/06/2014

Encore un grand moment,faut pas mollir et allez de l'avant!
Bravo et merci pour ce reportage sportif et photographique.

Écrit par : marc | 25/06/2014

De superbes jasses, du rassurant après les images et l'idée que l'on s'en fait de vos escalades
quelque peu effrayantes, merveilleux temple de la nature que la jasse de Bramefan et que de marques de complicités et d'amour entre arbres et pierres ah ! s'il pouvait en être de même entre les hommes et la nature, belle entente pour faire de notre terre un paradis, qui plus est en fleurs le long des sentes, d'ailleurs joli le petit coquelicot "Gibus" au milieu des fougères !!! encore là une belle promenade en votre compagnie, merci pour le rosé bien frais par cette chaleur de début d'été et Bravo à vous deux.

Écrit par : monique | 25/06/2014

La première ruine, c'est la jasse de Landres que je connais bien, d'où l'on jouissait d'une superbe vue sur le lac de l'Airette avant que son barrage soit "mis en transparence" (l'homme sait inventer de jolis termes même quand il fait acte de destruction).

Écrit par : bernard | 26/06/2014

Une autre magnifique balade, je trouve la bergerie et le hameau tellement beaux même si en ruine, j'adore ces bâtisse en vielles pierres!!! Bisous tout doux et bonne journée dans la joie et la tendresse!

Écrit par : Maria-lina | 26/06/2014

Très jolies photos des ces cascades et de genêts
Jeudissimes journée Ulysse

Écrit par : H-IL | 26/06/2014

Je suis étonnée qu'il n'y ait pas eu une Association qui se soit créée pour restaurer tout ce beau petit patrimoine que vous avez croisé !
cette cabane de berger et ce village à l'abandon m'émeuvent énormément, il faudrait peut être lancé un appel à bénévolat pour les restaurer !
Merci pour cette superbe balade

Écrit par : Framboise à Pornic | 26/06/2014

J'ignore quelle jolie boulangère vous a dit d'aller siffler sur la colline mais le hameau de Chavardès et l'état de conservation bluffant du magnifique four à pain sont un bien émouvant témoignage... Cher Ulysse, on est admiratif quant tu "performes" dans les plongeons, ton coach personnel "Gibus" doit être fier !!! Tu préfères certainement cela à la plonge !
Merci à tous deux pour cette belle rando !
Amitiés

Écrit par : eric | 26/06/2014

Parcours difficile et situations périlleuses ! mais vous sous en êtes sortis comme des chefs, comme d'habitude !! quel beau plongeon !!!j'espère que tu n'as pas trop pleuré Jane !!
Le four à pain est splendide ! belle fin de journée !

Écrit par : Colette | 26/06/2014

Françoise il est vrai que pour trouver du bon pain aujourd'hui il faut faire des kilomètres

Gibus même sans mon caleçon je ne suis pas certain que Jane soit venue au rendez vous !

Annick sans rire quand j'étais jeune j'imitais à la perfection le cri de tarzan

Nays ah ! la fameuse solidarité féminine

Yanne les risques sont toujours calculés de façon à vous faire frémir mais surtout à ce que l'on en revienne !

Frans la région était autrefois un grand centre d'élevage ovin ce qui explique le nombre de masses

Marc je sais que comme nous tu ne mollis jamais et va toujours de l'avant !

Monique nous sommes des adeptes de l'alliance entre l'homme et la nature et les lectrices comme vous et beaucoup d'autres qui lisent ce blog le sont aussi ! Alors gardons l'espoir de préserver notre berceau céleste pour les générations futures

Bernard quelle abomination cette destruction du lac de l'Ayrette !

Maria Lina les ruines ont toujours un aspect romantique dommage que nos rides n'aient pas cet attrait !

HIL heureux de ton retour chez moi j'irai te visiter un jour !

Framboise il y a tant de jasses à restaurer dans notre arrière pays que le budget de l'Etat n'y suffirait pas

Eric tu as raison sans mon coach personnel jamais je n'aurais osé me lancer dans un tel plongeon !

Colette je viens de recevoir un mail de Jane qui s'excusait de n'avoir pu se joindre à nous car elle avait un lumbago ! Et oui jane n'est plus toute jeune !

Écrit par : Ulysse | 26/06/2014

Toutes les photos sont belles, mais, j'adore tout particulièrement celle avec les genêts en fleur et celle de Gibus, suspendu à une liane - c'est une corde ? -
Sacrés papys farceurs !

Écrit par : juliette | 27/06/2014

Magnifique, en effet ce fout à pain. Et tous ces grands arbres! Sans en avoir l'air, vous mémorisez des lieux de vie qui disparaissent petit à petit. Est-ce que vous avez la possibilité d'enregistrer par GPS ou autre leurs situations exactes? Ou sont-ils déjà répertoriés? Bonnes promenades..Bonnes baignades...

Écrit par : Béal Arlette | 27/06/2014

Juliette pour une fois ce n'est pas Gibus mais Biv-bi qui est suspendu à la corde !!

Arlette je n'ai pas de GPS je fonctionne à l'ancienne et tous ces lieux sont seulement stockés dans ma mémoire

Écrit par : Ulysse | 27/06/2014

je note le haut languedoc. tes photos sont superbes.un vrai aventurier. bravo

Écrit par : telos | 28/06/2014

C'est bien ça, un régal pour les yeux, pour l'âme, pour le coeur, et pour le corps aussi.
C'est tellement beau.
Pour le bain en eau froide, je te laisse la place ;-
Bonne journée

Écrit par : Pascale☼Nokomis | 28/06/2014

Ah, bah, elle ne sait pas ce qu'elle a raté Jane tellement c'est beau ! ;)

Écrit par : MARIE | 28/06/2014

toi aussi tu donne de la magie et ça c'est le bonheur comme je le conçois .entre ballade escarpée et balade enchantée ( j'espère ne pas m'être trompé d'orthographe )
belle journée à toi

Écrit par : keyouest | 28/06/2014

Eh bien en voilà des courageux !!!
J'ai le sang qui se glace rien qu'en te voyant sur la dernière vue, pourtant ça doit être GEANT :)
Merci pour les détails de cette randonnée qui devait être très physique et ces merveilleux paysages...
Bonne continuation :)

Écrit par : chris H | 28/06/2014

Bravo aux courageux sportifs. J'ai beaucoup aimé les jasses et le four à pain.

Écrit par : Maïté/Aliénor | 28/06/2014

je t'ai lu comme je lirais un livre , en imaginant les personnages et surtout en vivant leur aventure . j'ai grimpé avec vous ! et quelle récompense en haut , ces taches jaunes sur le sommet sont splendides .
merci de cette belle sortie sportive .

Écrit par : ghislaine | 29/06/2014

TELOS le Haut Languedoc est méconnu et dans un sens tant mieux car c'es fun endroit qui reste très sauvage!

PASCALE les basin d'eau fraîche sont excellents pour la santé !

KEYOUEST tu ne fais jamais d'erreur toi le maître en mots oubliés !

CHRIS oui c'était assez physique mais on s'est bien défoulés

MAÏTE les Jasses illuminent nos balades par les souvenirs qu'elles font naître

GHISLAINE oui la montagne nous récompense toujours des efforts que l'on fait pour la gravir

Bon dimanche à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 29/06/2014

Bonjour Ulysse, merci à tous deux pour le partage de cette magnifique et périlleuse randonnée. Il faut avoir le coeur bien accroché mais la récompense vous attendait avec ces superbes genêts en fleurs. Quelle beauté. Les photos sont un régal.
Bon dimanche après-midi et mes bises.

Écrit par : Denise | 29/06/2014

Denise ce sont surtout les mains et les pieds qu'il faut avoir bien accrochés !

Écrit par : Ulysse | 30/06/2014

Les commentaires sont fermés.