suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/11/2014

De Roqueredonde à la Bastide des Fonts !

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Il n’est rien qui ne m’enthousiasme plus que de passer ma journée sur les chemins. Je pars de bon matin pour, comme l’a écrit Rûmi, ce grand poète persan du XIIème siècle  « écouter les secrets que la fraîcheur de l’aube a à me dire ».

Partons donc, en ce frais matin de novembre, de Roqueredonde, village dont le joli nom recouvre au demeurant un bric à brac de maisons disparates sans charme qui dépare le superbe plateau de l’Escandorgue. Mais il en est hélas souvent ainsi dans nos villages du Languedoc où les maires tolèrent souvent n’importe quoi en matière d’urbanisme.   L’ancienne cité épiscopale de Lodève située en contrebas du plateau comporte, en revanche, de nombreux attraits touristiques.

Ma première rencontre du jour est un charmant cheval à l’œil pétillant de malice qui se réjouit d’avoir de la compagnie de si bon matin et qui me souhaite bonne route. Il aimerait bien lui aussi partir à l’aventure mais hélas, déplore-t-il, les chevaux ne sont pas libres en ce pays et de toute façon les hommes se sont appropriés tous les pâturages où cavalcadaient leurs aïeux pour les entourer de barbelés. Que voulez vous que je lui réponde ? Les animaux sauvages qui survivent sur notre planète voient un peu plus chaque jour leurs espaces de liberté restreints quand ils ne sont pas exterminés. Et les hommes eux même perdent peu à peu à leur propre liberté et se voient imposer par les multinationales engagées dans une féroce course aux mega-profits des conditions de vie qui se rapprochent de celle des esclaves de l’antiquité.

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue 

Oh ! Certes  les temps anciens n’étaient pas non plus idylliques, la vie était rude, mais chaque homme avait un métier et un  rôle social qui préservait sa dignité. Aujourd’hui les hommes sont de simples paramètres d’ajustement du processus de production dont le but n’est plus le développement d’une société épanouie et harmonieuse mais l’addition de quelques zéros sur le compte en banque de squales réfugiés aux bien nommées îles caïmans .

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Mais revenons aux bonheurs simples et intenses que me procure l’immersion au cœur de la nature. J’aime dans nos paysages voir la ronde des saisons à l’oeuvre. Elle me rappelle que nous ne sommes que de passage et qu’aussi vigoureuses que soient aujourd’hui mes gambettes, un jour elles me laisseront en plant et je m’abattrai alors plus vite que ce vieil arbre mort qui bénéficie d’un sursis post mortem.

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

La silhouette décharnée de cet autre arbre mort nous appelle à une autre vigilance et à un autre devoir. Car si nous mourrons, d’autres nous suivent et nous suivront pendant longtemps encore, du moins faut-il l’espérer. Et comme disaient les amérindiens, qui étaient des sages, nous empruntons la terre à nos ancêtres et nous la rendons à nos enfants, alors prenons en soin !

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Le petit groupe d’amis qui m’accompagnent partagent la passion de la randonnée et l’amour de la nature qui  nourrit notre âme en émotions et en bonheurs, mieux que ne sauront jamais le faire les jeux vidéos les plus sophistiqués.

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Nous arrivons à l’étonnante et pittoresque  Chapelle de Bouviala dont l’importance surprend dans une zone aussi déserte. Là aussi le temps a passé sa rude éponge et rayé du territoire un village qui était un chef lieu sous l’ancien régime. La chapelle doit sa « résurrection » à une association de bénévoles dont l’action est hélas un peu vaine puisque la chapelle est fermée, comme la plupart aujourd’hui des édifices religieux. Il faut dire qu’en ces temps où le vandalisme tient lieu de mode d’expression, Dieu s’est révélé être un piètre garde chiourme. Mais n’est-il pas infiniment bon et indulgent par essence, même à l’égard des triples cons !

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Soudain une ombre défile sur le paysage et nous levons le nez vers le ciel pour voir si le nuage qui passe est annonciateur d’une dégradation du temps.   Nous apercevons alors un troupeau d’oies sauvages qui traversent le ciel, magnifique symbole de la vie libre et sauvage dont jouissent encore  heureusement une partie des êtres qui peuplent notre terre, mais pour combien de temps ?

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

 

L’une d’entre elles ayant bien voulu me prendre sur son dos, j’ai pu prendre cette photo qui  vous donne une petite idée du paysage qu’elles survolent.  S’il n’existait pas cette triste engeance des chasseurs cela me donnerait envie d’être l’une des leurs.

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Nous parvenons en vue du village de la Bastide des Fonts auquel nous allons accéder par un chemin qui emprunte une brèche ouverte dans la falaise sur laquelle il est juché.

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Le village n’a guère d’intérêt hormis deux statues qui ornent son monument aux morts, dont celle d’une vierge qui semble contempler son enfant en ayant conscience du triste destin qui lui est réservé. On perçoit dans ce visage de pierre légèrement incliné,  le poids d’une terrible peine, d’une  infinie compassion. Le sculpteur, qui est un enfant du pays sans aucune notoriété, n’aurait, à mon avis, pas à rougir  devant Michel Ange.

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

La beauté des paysages que l’on aperçoit depuis le village ne peut qu’accoutumer les « âmes » qui y vivent à la beauté et à l’essence divine des choses.  Je dis « divine » bien que je ne sois adepte d’aucune religion car je pense que l’univers est spirituel et donc bien évidemment  tout ce qui en est issu, même les crétins. Mais comme disent les chrétiens « les voies du ciel sont impénétrables » !

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorguePersonnellement, je suis fasciné par ces lignes de montagnes qui se succèdent dans la brumeuse « bleuitude » de l’horizon. Il me reste tant de chemins à parcourir  et il est frustrant de savoir que je n’aurai pas le temps de les explorer….mais, foi d’Ulysse je reviendrai !

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Et voici encore quelques arbres morts au champ d’honneur, spectacle toujours émouvant à voir et devant lequel les humains devraient toujours consacrer une minute de silence afin de les remercier de leurs bons et loyaux services à créer, par leurs feuilles, l’humus nourricier et l’oxygène que l’on respire.

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Alors que le mouton est l’animal le plus stupide et farouche du monde, nous en croisons qui viennent spontanément à notre rencontre. Diantre ! Aurions nous également des têtes de mouton ou bien en exhale –t-on l’odeur, ce qui ne serait guère à notre avantage ! Nous préférons penser que l’un de nous ressemble au berger !

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Toujours est-il qu’ils nous suivent un bon moment, parfois hésitants et se retournant, ayant sans doute conscience de s’éloigner dangereusement du reste du troupeau.

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Et puis soudainement ils nous abandonnent et tournent casaque, ayant sans doute pris conscience de leur audace inconsidérée. Chassez le naturel, il revient au galop !   C’est un peu comme ce cher François qui nous assure, promis juré, qu’il n’ y aura plus d’augmentation d’impôts !

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Cette photo en dit beaucoup sur le génie des anciens qui ont su préserver entre leurs parcelles des haies où trouvent refuge un monde d’insectes et d’oiseaux. On ferait bien de s’en inspirer plutôt que d’aller installer de monstrueuses fermes aux milles vaches qui créeront un marécage de lisier pour produire du coca-colait !

 

 

roqueredonde,bouviala,mille vaches,hollande,escandorgue

Défendons une agriculture familiale respectueuse des paysages et de l’environnement, comme ont su la pratiquer des dizaines de générations de paysans, même s’il ne sont pas toujours exemplaires en matière d’utilisation de pesticides ou de recyclage de leurs déchets et veilles machines. Ils ont su faire de la campagne française l’une des plus belles du monde malgré les « scories » que l’on peut y voir ici et là . Et pour une fois je les salue au passage car souvent dure est leur existence et ils ne sont pas rémunérés à la valeur de ce qu’ils apportent à notre société.

  

Et si vous avez envie d'un intermède musical je vous convie à vous rendre sur mon blog musical OLD NUT pour écouter ma nouvelle chanson MEDIADEAD Cliquez :

 

ICI

 

 

Texte & Photos Ulysse (toute utilisation ou  reproduction des éléments de ce blog est soumise à mon accord préalable)

 

Commentaires

Une très belle analyse de notre société actuelle et de la perte de la libre pensée. Nous oublions trop facilement que nous pouvons penser et réfléchir individuellement et remettre en question l'état actuel de notre existence et la qualité de celle-ci.

Très belle balade.
Bises Ulysse

Écrit par : Gaya Nature | 24/11/2014

C'est toujours un plaisir de te suivre (même s'il y a quelques temps déjà que je n'étais venue te lire...) Tes photos de la nature sont un enchantement, ton texte (bien pensé...avec une dose d'humour) nous fait réfléchir et met l'accent sur des réalités importantes qu'il est toujours bon de rappeler. Merci pour tout ça.

Écrit par : tanette2 | 24/11/2014

Bonjour Ulysse,

Comme Ulysse dans la mythologie grecque qui errait dans la mer, toi tu erre sur les magnifiques paysages (par tous les temps) de notre si belle région.

Tu nous emporte avec toi dans tes balades à chaque fois, avec tes textes et tes magnifiques photos, je suis toujours avec grand plaisir vos sorties.

Bonne continuation à vous, mes amitiés.
Ornella

Écrit par : Ornella | 24/11/2014

Bonjour Ulysse, quel beau texte, toujours aussi émouvant, tes photos sont tellement belles, splendides, ce sont des paysages de rêves, quelle chance pour nous de te suivre, un gros merci! Bise et bonne semaine dans la joie et la tendresse!

Écrit par : Maria-Lina | 24/11/2014

Que voilà un article comme je les aime, qui parle environnement et défense de la nature !
Je te souhaite Ulysse de pouvoir te réincarner...Je te verrai bien en arbre, mais, pas en sapin, sinon, tu n'y couperais pas à Noël.
Oui, une des plus grandes abominations a été de supprimer les haies. Il ne faut pas chercher plus loin les dégâts que font les inondations.
J'ai signé la pétition contre cette abomination qu'est la ferme aux 1000 vaches. As-tu écouté le témoignage de celui qui a construit cette abomination ? Si ce n'est lui, c'est un de ses frères. Il a dit que les vaches étaient bien plus heureuses enchaînées que broutant la bonne herbe verte. Il a dit que c'est ouvert aux 4 vents pour apporter la clim à ces braves vaches. Sans rire. Cons, imbéciles...et, tout ça avec la bénédiction de nos élites.
Ces andouilles ne savent pas que, sans agriculteur, sans cultivateur, sans leurs familles, nos campagnes vont mourir.
Enfin, quand je dis mourir, ptêtre pas, ces andouilles ont trouvé la parade, installer d'immenses champs de panneaux solaires. Je n'en veux même pas aux paysans qui vont louer leurs champs, pour eux, c'est ça ou se suicider.
Cela étant, j'arrête, c'est un sujet qui me donne des boutons. Mais, si j'étais réincarnée, j'aimerais bien revenir sous forme de moustique, et asticoter tous ces destructeurs de nos campagnes. Bê, bê, bê, j'en pleurerai presque.
Allez, Ulysse je vais aller me remonter le moral avec ta dernière chanson.

Écrit par : juliette | 24/11/2014

C'est un si beau texte sous des photos ... splendides que je ne trouve pas les mots à t'écrire...
J'ai aimé les p'tits moutons mais en ayant un peu peur qu'ils se soient perdus, j'espère que non, par contre, si j'étais un mouton, moi aussi je te suivrais dans ce merveilleux paysage.
Je me contente de te suivre de ma Picardie, bien installée dans mon fauteuil d'ordi ... j'en prends plein les yeux et merci pour ce merveilleux moment.
Bisous Ulysse
A présent, pour les arbres, je fais ma minute de silence ... :)
Annick

Écrit par : AnnickAmiens | 24/11/2014

Bonjour Ulysse,

ravie de ton retour.
Une belle balade sur ta page, comme toujours. Et des réflexions pleine de profondeur et auxquelles j’adhère complètement. Nous sommes sur la même longueur d'ondes.

Douce journée à toi;)
Martine

Écrit par : Martine | 25/11/2014

Caroline le bonheur dépend de la façon dont nous acceptons les difficultés et contrariétés de l'existence, il faut agir sur ce qui dépend de nous et ne pas être affecté par ce sur quoi nous n'avons aucun pouvoir

Tanette je suis heureux de te retrouver et que tu apprécies ce billet

Ornella c'est un vrai bonheur d'être suivi par tant d'ami(e)s en ces lieux que j'aime

Maria-Lina le bonheur pour moi est dans le partage de ces moments

Juliette j'ai ri en lisant ton coup de gueule ...sûr que je préfèrerais être chêne que sapin dont on fait les cercueils !

Annick oui les arbres méritent vraiment notre affection car que serions nous sans eux ?

Martine oui nous sommes bien sur la même longueur d'onde

Belle journée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 25/11/2014

Ulysse, très joli circuit, à faire au printemps pour sa flore. Par les temps qui courent, il n'y a pas que les oiseaux qui craignent les chasseurs, même les bipèdes que nous sommes.

Écrit par : bernard | 25/11/2014

Pas vide mon larfouillet, encore qq mouches crevées
Bonne journée Ulysse

Écrit par : H-IL | 25/11/2014

encore une belle balade !! j'adore la curiosité des moutons et puis leurs décisions subites parfois très surprenantes !!

Écrit par : maevina | 25/11/2014

quelle belle ballade et qu'il doit être bon de partir au matin pour écouter ce que l'aube a à nous dire et que cette statue est belle et émouvant, à elle seule, elle justifierait une visite

Écrit par : gazou | 25/11/2014

Bonsoir Ulysse,
si « les voies du ciel sont impénétrables » !
Je reviens ce soir après une absence prolongée ...mais je vais mieux, beaucoup mieux, moralement mais aussi physiquement, même si je ne risque pas d'emprunter ces chemins, ces sentiers qui vous offrent tant de beautés!
Tu nous transportes hors des sentiers battus, dans des régions où la civilisation n'a pas encore fait ses ravages; tu as le verbe aisé pour présenter ce que nous vivons actuellement, même nous sommes en révolte contre tant de choses.
J'adore ta phrase : "Cette photo en dit beaucoup sur le génie des anciens qui ont su préserver entre leurs parcelles des haies où trouvent refuge un monde d’insectes et d’oiseaux. On ferait bien de s’en inspirer plutôt que d’aller installer de monstrueuses fermes aux milles vaches qui créeront un marécage de lisier pour produire du coca-colait !"
D'ailleurs après le passage de Juliette, je reste muette !
Entre Toi et Juliette TOUT est dit; je vais à mon tour écouter la chanson :)
Bonne soirée et bises; les photos sont toutes plus belles les unes que les autres.

Écrit par : Michèle | 25/11/2014

Bonsoir Ulysse, c'est toujours un grand bonheur de te suivre dans tes magnifiques balades dans la nature. Tes superbes photos respirent la sérénité. Que c'est beau d'être là où tu es!
Belle soirée avec mes amitiés.

Écrit par : Denise | 25/11/2014

Il faudrait que tous ces dirigeants de multinationales viennent faire un tour ici pour s'imprégner de ta sagesse et de ta lucidité !!!
Marcher avec toi et prendre conscience de la beauté de notre planète qu'il faut préserver
pour les générations futures.
Bises

Écrit par : Pâques | 25/11/2014

une balade bien commentée , le monde appartient à celui qui se lève tôt ! j'aime bien tes photos .
je vais écouter ta chanson .

Écrit par : ghislaine | 26/11/2014

Bernard oui je suppose qu'au printemps cela doit être magnifique...quant aux chasseurs c'est sûr que je prends mes précautions !!

HIL j'en suis heureux pour toi l'ami

MAEVINA parfois on agit comme eux, non !!

Gazou oui il fait bon partir sur les chemins de bon matin

Michèle je suis heureux de ton retour et que tout aille mieux pour toi , je suis heureux de partager avec toi mes cheminements pédestres et épistolaires

Denise oui j'ai la chance d'habiter une région magnifique

Pâques je pense qu'ils seraient vite essoufflés...et puis c'est aussi bien qu'ils n'y viennent pas

Ghislaine je prends possession du monde quand je me lève mais le rend quand je me couche !!

Belle journée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 26/11/2014

Et bien voilà encore une agréable balade en ta compagnie et toujours aussi instructive ...
( ton lien sur Rumi ne fonctionne pas )
on est bien en ta compagnie .

Écrit par : Framboise à Pornic | 26/11/2014

de très belles photos et je trouve ton texte un rien mélancolique, un peu triste de voir ce que devient notre monde occidental ; et les moutons, ils avaient du sortir de leurs champs et ne reconnaissaient plus leur chemin. Bonne soirée

Écrit par : durgalola | 26/11/2014

Tu racontes si bien tes randonnées "et toujours avec une pointe d'humour", qu'à chaque fois j'ai l'impression d'y participer :) Oui je sais bien, les photos y sont aussi pour quelque-chose, bref, j'aime bien venir te lire !...

Écrit par : chris H | 26/11/2014

Framboise merci pour l'info sur le lien je l'ai remis

Andrée non ce qui est curieux c'est que les moutons étaient avec un troupeau et ils nous ont vraiment suivi pendant un moment je pense que l'un de nous ressemblait au berger...

Chris et moi j'aime partager mes balades avec mes lectrices et lecteurs cela dédouble le plaisir que j'y prends

Belle journée à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 27/11/2014

Salut Ulysse,
Quel bonheur que de sévader en ta compagnie et tes propos, comme souvent, nous poussent à méditer sur bien des sujets préoccupants, dommage que nos dirigeants nous font tourner "casaque" comme les moutons de ta randonnée....je retourne vers tes photos en bleu pour rêver un peu !
Bonne fin de semaine et amitiés.

Écrit par : eric | 28/11/2014

Salut l'ami Eric, et oui malheureusement la plupart des hommes politiques se préoccupent plus de leur destin personnel que celui du monde dans lequel nous sommes tous embarqués...Pourtant nous avons les moyens financiers et les technologies pour régler les problèmes mais les égoïsmes l'emportent hélas ...Bon WeEk end à toi et au plaisir de te lire et de te revoir en 2015

Écrit par : Ulysse | 29/11/2014

Les commentaires sont fermés.