suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/12/2014

Pour 2015, je vous souhaite …..

 

CHER(E)S INTERNAUTES QUI PASSEZ PAR ICI,  JE VOUS SOUHAITE POUR 2015 :

 

  D’AVOIR BON PIED......

ba1.JPG

 

 

BON OEIL......

ba2.JPG

 

BON VENT......

ba3.JPG

 

 

DE L’AMOUR….

ba4.JPG

 

 

DU CIEL BLEU ….

ba4bis.JPG

 

 

UN ENVIRONNEMENT  AGREABLE …..

ba4ter.JPG

 

 

D’EVITER LES ECUEILS….

ba5.JPG

 

 

ET LES SITUATIONS INEXTRICABLES ….

ba6.JPG

 

 

DE NE PAS COURIR DE RISQUE INUTILE…..

ba6bis.JPG

 

DE NE PAS ETRE CONFRONTE A DES CHOIX CORNELIENS

DSC00003.JPG

 

DE N'AVOIR JAMAIS LE GOSIER SEC.....

ba7.JPG

 

ET DE QUOI VOUS SUBSTANTER…..

ba8.JPG

 

 

D'AVOIR UN TOÎT POUR VOUS ABRITER.... 

nouvel an,voeux,new year,sarkozy

 

 

ET TOUJOURS  DANS VOS POCHES QUELQUES NOISETTES…..

ba.9.JPG

 

 

DE NE PAS NAGER EN EAU TROUBLE......

ba9.JPG

 

 

ET D’EVITER LE STRESS

ba10.JPG

 

 

DE GARDER L’ESPRIT LIBRE....

nouvel an,voeux,new year,sarkozy

 

 

DE CONSERVER UNE CERTAINE HAUTEUR DE VUE

nouvel an,voeux,new year,sarkozy

 

 

DE NE PAS ETRE MIS SUR UNE VOIE DE GARAGE

nouvel an,voeux,new year,sarkozy

 

 

DE NE PAS VOUS METTRE A DOS VOTRE ENTOURAGE

ba13.JPG

 

ET D'AVOIR DE BONNES RELATIONS DE VOISINAGE.....

DSC03899.JPG

Panneau authentique photographié dans un village de l'arrière pays !

 

DE SAVOIR RIRE DE VOUS MËME

 

 

ba14.JPG

 

 

ET DE NE PAS VOUS ENDORMIR SANS AVOIR  PRIS PLAISIR A VIVRE CHAQUE JOURNEE

nouvel an,voeux,new year,sarkozy

 

 Et si vous avez envie d'un intermède musical je vous convie à vous rendre sur son blog musical OLD NUT pour écouter ma derrière chanson La fille de la montagne et les autres si affinité 

   (cliquez sur le nom du blogs pour y accéder)

 

TEXTE & PHOTOS ULYSSE

 

 

 

24/12/2014

Le père Noël vit sur le Caroux !

 

JOYEUSE FIN D'ANNEE A  TOUTES ET A TOUS

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Hello ! chères lectrices et lecteurs de ce blog, nous voilà de retour, Romain, mon frérot, et moi, Emilie, qui sommes descendus de notre grise et pluvieuse capitale, que l’on nomme, allez savoir pourquoi, la ville lumière, pour passer quelques jours chez nos ancêtres maternels. Je sais que notre papi vous bassine à longueur d’année avec « son » Caroux, dont il vous affirme que c’est la plus belle montagne du monde. Et bien, je dois reconnaître que, bien qu’il radote un peu, pour une fois, il a raison, surtout que j’ai découvert qu’en outre c’est sur le Caroux que vit le père Noël !

Nous voilà partis de bon matin….(le seul inconvénient des randos c’est que nous sommes privés de grasse matinée !) à partir du  pittoresque village de Douch, pour faire le tour du plateau sommital du Caroux. Nous  sommes vêtus comme des inuits, mais très vite nous avons trop chaud, car il fait une température inhabituellement clémente pour la saison et le lieu (nous sommes à 800 mètres d’altitude).

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Parvenus sur le plateau après une modeste grimpette de 250 mètres, ce qui est une simple formalité pour nos jeunes gambettes, nous confions à nos « sherpas » nos doudounes devenues superflues pour prendre notre envol en direction du Canigou que l’on aperçoit dans le lointain.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Mais bon, on a encore besoin d’un peu d’entraînement pour suivre la voie des choucas et des milans qui par moment traversent le ciel « carrouxien » et nous devons nous résigner à rester sur terre pour en admirer la beauté. Toute la chaine des Pyrénées est enneigée et c’est un spectacle magnifique qui,  un jour, n’existera  peut être plus en raison du réchauffement climatique ! Ce jour là les photos de mon papi vaudront une fortune, ce dont il n’aura cure vu qu’il traquera le mouflon en compagnie du grand manitou !!

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Après une courte descente dans un pierrier, nous arrivons en vue du modeste torrent du Rieutord qu’il nous faut traverser pour poursuivre notre itinéraire, ce qui laisse apparemment perplexe mon frérot qui compare mentalement la largeur du torrent à la longueur de ses gambettes !

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Fort heureusement nos « sherpas » l’aident à franchir l’obstacle et après une nouvelle grimpette nous nous retrouvons de nouveau au sommet, d’où nous jouissons  d’une vue inoubliable jusqu’à la mer, vaste étendue d’or qui ferme l’horizon.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Nous nous dirigeons alors vers la forêt de pins séculaires qui entourent le refuge de Font Sallesse où nous avons prévu de pique-niquer selon la tradition Ulysienne….

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Les fidèles lecteurs d’Eldorad’oc le savent Fontsalès a autant d’importance pour notre papi que l’Elysée en a pour d’autres bipèdes. Sauf qu’à l’Elysée on ne sert pas de vin chaud ni d’œufs au plat et qu’on doit s’y ennuyer comme un rat mort vu la tête qu’affiche ceux qui y résident.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Parlant d’œufs au plat, mon frèrot  et moi  avons le privilège d’entrer enfin dans le cercle très fermé de celles et ceux qui ont eu l’insigne privilège de goûter à ce mets cuit sur un feu de bois de pin dans ce mythique refuge.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Et je vous laisse en admirer la présentation qui, j’en suis sûre, vous fera rêver et saliver …. Et pour vous frustrer un peu plus , sachez qu’il y a eu deux fournées de ce mets digne des dieux !

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

J’ajoute que ce mets était accompagné de  délicieuses châtaignes cuites également au feu de bois.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Pour ce qui est de la partie « liquide » je suis certaine que vous n’allez pas me croire, mais nous avons TOUS (y compris mon papi) eu droit à un délicieux   château La Pompe, grave entorse faite au menu traditionnel « Fontsalésien » ! Mon papi m’a fait jurer que je ne le dirai pas à Gibus et je l’ai assuré qu’il pouvait me faire confiance ! Pour ma part je pense que « l’abstinence » momentanée de mon ancêtre était juste une mesure préventive en vue des festivités de fin d’année !

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Ayant refait le plein d’énergie, nous poursuivons le tour du plateau sommital, chaque détour du chemin offrant des points de vue somptueux sr la chaine des Pyrénées enneigée.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Je ne peux résister au plaisir de vous offrir cette autre vue sur le Canigou  qui domine la plaine du Roussillon de ses 2784 mètres et que mon papi m’a promis que nous gravirions ensemble un jour …..J’espère que ce jour là ce ne sera pas à moi de lui- servir de sherpa !

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Outre ces vues somptueuses sur les Pyrénées et les montagnes environnantes,  d’autres merveilles nous attendaient qui ont été mes plus beaux cadeaux de Noël. Tout d’abord nous apercevons la horde de chevaux qui vit en liberté sur ce massif  et qui s’est réfugiée sur une hauteur dans une ginestière.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Nous allons (sauf mon frérot qui préfère rester avec sa mamie) à leur rencontre le plus discrètement possible pour ne pas les effaroucher.

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Notre papi qui connaît bien ces chevaux pour les avoir souvent  rencontrés au cours de ses randos  a remarqué, parmi eux,  deux chevaux blancs moins farouches et aussi  plus gourmands que les autres .

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Aussi a-t-il mis dans son sac  à tout hasard deux pommes que l’on coupe en tranches pour les amadouer, ce qui ne manque pas de les attirer !

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Ce qui me permet de connaître mon premier tête à tête avec un cheval a demi sauvage. Je dois reconnaître qu’au début je n’étais pas tout à fait rassurée, mais quelle émotion de voir ce magnifique animal me regarder ainsi dans les yeux l’air intrigué.  Je pense honnêtement que le père Noël y est pour quelque chose et qu’il doit vivre dans les parages.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Enhardie par son doux regard, j’ai alors le courage de lui caresser les naseaux ce qu’il semble apprécier.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

C’est à regret que nous les  quittons pour poursuivre notre périple. Mais l'une des leçons que l'on retient à fréquenter ses ancêtres et que tout ici bas, les bonheurs comme les peines, est éphémère.  Je l'ai apprise le jour où j'ai vu une photo de mon papi quand il avait 20 ans et qu'il arborait une tignasse de chanteur de reggae  alors qu'aujourd'hui il est chauve comme un oeuf !

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Mais je suis vite consolée d'avoir dû quitter les chevaux car le père Noël a bien fait les choses.  En effet,  en arrivant près du sommet, mon papi qui mène le train,  nous fait soudain signe de stopper car un groupe  de mouflons se sont réfugiés sous un taillis de hêtres.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Le temps qu’ils nous sentent et découvrent qu’ils ont affaire à des bipèdes qu’ils craignent, à juste titre, comme la peste, ils décampent et nous montrent leurs fesses pour manifester toute l’estime qu’ils ont pour nous .

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Mais qu’importe, j’ai  eu le temps d’admirer mes premiers mouflons et là aussi c’est un sacré cadeau de Noël ! Nous faisons ensuite la pause du goûter en admirant le paysage doucement envahi par une lumière mordorée du fait de la lente descente du soleil vers l’horizon.

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

J’invite  tous ceux que désespèrent de la violence et la bêtise que l’on voit à l’œuvre partout dans le monde à venir un jour randonner sur le Caroux. Ils y trouveront un lieu emprunt de sérénité qui les réconciliera avec notre belle planète.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Pour ma part à chaque vacance, j’y fait un pèlerinage et en parcourant son épiderme rocailleux j’y fais provision d’air pur, de beauté, de courage, de détermination dans laquelle je puise au cours de ma vie  d’écolière parisienne.

 

 

noel,cheval,mouflon,élysée,pomme

Mais il est temps de redescendre et de rentrer au bercail car je ne suis ni cheval sauvage, ni mouflon et même si mon papi m’initie à la rude vie montagnarde, je ne suis pas encore prête à passer, même si cela semble très romantique, une nuit d’hiver dans un refuge juste chauffé par des rayons de lune!

Et maintenant une page de pub (je lui dois bien ça à mon papi) !!!

Il a posté la suite de sa visite "décoiffante " de Paris sur son blog avec en vedette la tour Eiffel comme vous ne l'avez jamais vue !

PIQUESEL 

 

Et si vous avez envie d'un intermède musical je vous convie à vous rendre sur son blog musical OLD NUT pour écouter sa derrière chanson La fille de la montagne et les autres si affinité 

  

 (cliquez sur le nom des blogs pour y accéder)

Texte & Photos Ulysse et Emilie (toute utilisation ou  reproduction des éléments de ce blog est soumise à mon accord préalable)  

21/12/2014

Dieu est un fumeur de havane....(conte de Noël)

 En attendant de vous conter notre dernière escapade avec nos petits loups descendus de Paris, je vous remets, pour vous distraire, un conte de Noël tiré de mes archives et que j'ai  actualisé

*****

DSC00322.JPG 

Saint Pierre, qui est confortablement assis sur un nuage en train de siroter un café près des portes du paradis, voit soudain arriver Divina, la tendre et belle compagne de Dieu, qui lui dit .

 « Hello Pierre ! le  Boss  voudrait te voir de suite »

 « Sais tu à quel propos ? » 

 « Non il ne me l’a pas dit, mais il a l’air soucieux » 

Intrigué et vaguement inquiet, Saint Pierre se lève, vérifie que les portes du paradis sont fermées à clef afin que personne ne s’introduise pendant son absence, encore que les arrivées soient de plus en plus rares depuis quelques temps,  et il prend le chemin du bureau de Dieu. 

Il frappe à la porte et entendant une voix tonitruante qui  l’invite à entrer, il pénètre dans la pièce. Dieu qui est au téléphone, lui fait signe de s’asseoir.

Saint Pierre comprend très vite que le « boss » est en conversation avec François, son représentant sur terre : 

« Ecoute François » lui dit-il  « tu viens d'assouplir la position de l'église vis à vis des divorcés et des homosexuels, c'est une bonne chose mais il faut maintenant que tu lâches du lest sur le mariage des prêtres et la féminisation du clergé sinon nous allons perdre toutes nos ouailles et les arrivées au paradis vont se tarir, or on a besoin d’un peu de sang neuf ici. Il paraît qu'Allah fait le plein depuis qu'il organise de super méchouis arrosés de gris de Boulaouane. Alors fais un effort, sinon je t’envoie un nouveau prophète qui va  remettre les pendules à l’heure !"

Sur ces propos Dieu raccroche et se tourne l’air irrité vers Pierre qui se sent dans ses petits souliers  : « Dis moi Pierre, il paraît que tu as accordé un sursis à Georges en échange de capsules de café, c’est vrai cette histoire ? »

Pierre rouge de confusion commence à bredouiller en disant « Ca fait une éternité que je suis assis à l’entrée du paradis et je m’y ennuie comme un rat mort. Je ne suis plus très jeune et j’ai tendance à m’assoupir, aussi je bois du café pour rester éveillé. Et comme les stocks étaient épuisés j’ai passé un marché avec George un grand amateur de café et ambassadeur d’une des meilleures marques et de surcroît adepte de notre religion : je lui ai fait comprendre que s'il ne m’offrait pas quelques capsules on précipiterait son arrivée chez nous.  Mais je te promets que je vais mettre fin à ce chantage »

 « Pierre je ne t’ai pas convoqué pour te blâmer,  je comprends que tu aies besoin de café pour tenir le coup, car il est vrai  que  les arrivées  chez nous se font rares. Les gens préfèrent aller chez Allah ou Boudha voire chez Lucifer où il y a paraît-il une ambiance d'enfer ! Non, ce que je voudrais c’est que tu te débrouilles pour trouver de semblables arrangements avec un producteur de vin de pays d’OC et de cigares de la Havane, car mes réserves sont également épuisées. Castro est mal en point, vois si tu peux négocier avec lui et essaie de trouver un bon vigneron qui veuille bien nous livrer son nectar"

Saint Pierre soulagé de ne pas avoir à renoncer à ses capsules de café lui répond qu’il va faire le nécessaire de suite et  prend congé de son patron. Il se déguise alors en infirmier pour ne pas attirer l'attention et se rend au chevet de Castro. Il lui sussure à l’oreille « Fidel  tes jours sont comptés mais si tu souhaites une rallonge, je peux arranger ça. Il te suffit de nous livrer régulièrement quelques boites de Havanes et tu retrouveras la santé »

Fidel lui répond alors « Ca ne m’intéresse pas, j’en ai assez de vivre, j’ai tout raté dans ma vie, emprisonné des innocents et affamé mon peuple  et je ne vais pas en plus les spolier de Havanes qui sont les seules choses qu’ils peuvent vendre à prix d’or. Je mérite ce qui m’arrive et de plus je te rappelle que je suis communiste donc pour moi tu n’existes pas ! Du balai !"

Dépité Saint Pierre se rend alors en Languedoc  pour trouver un vigneron avec qui négocier, mais partout il ne voit que des producteurs affectés par la crise et qui ont du mal à joindre les deux bouts. Il a des scrupules à leur faire  du chantage et à les taxer de quelques flacons produits à la sueur de leur front. Avec Georges, il en va différemment, c'est un homme fortuné qui peut faire le sacrifice de quelques capsules sans être gêné.

Il s’en retourne au paradis dépité ne sachant pas comment annoncer la mauvaise nouvelle au « boss ».  Alors qu’il est perdu dans ses tristes pensées, il croise Divina qui l’interpelle « Que t’arrive-t-il Pierre tu as l’air désemparé ? » « Ah ! Divina je suis soucieux car ton cher et tendre m’a demandé de lui procurer du vin du pays d’Oc et des Havanes, mais je n’ai trouvé personne avec qui négocier »

« T’inquiète, je vais en parler au Père Noël à qui  j’ai rendu un petit service et lui demander de me rendre la pareille. Figure toi qu’il m’a avoué l’autre jour qu’il était très inquiet car la population humaine n’arrête pas de croître et il craignait de ne pas pouvoir distribuer tous les cadeaux en temps et en heure, ce qui nuirait grandement à sa réputation. Je lui ai proposé de mettre à sa disposition trois brigades d’anges et il m’a chaudement remerciée. Dès que j’aurai pu lui parler  je te ferai savoir ce qu’il en est »

Le lendemain Saint Pierre voit Divina revenir vers lui radieuse, qui lui annonce que tout est arrangé et que le Père Noêl pourvoira le « boss » en cigares et en vin de pays d’Oc à volonté. Mais ajoute-t-elle : "Pierre,  j’ai à mon tour un petit service  à te demander  »

 « Je serai très heureux de le satisfaire, Divina que puis je faire pour toi ? »

« Et bien » lui murmure Divina » la prochaine fois que tu verras Georges j’aimerais bien t’accompagner…..

 

PS : Et pour celles et ceux qui doutent que Dieu est un fumeur de havane en voici un incontestable témoignage !

 

 

 J'ai posté la suite de ma visite "décoiffante " de Paris sur mon blog 

PIQUESEL 

 

Et si vous avez envie d'un intermède musical je vous convie à vous rendre sur mon blog musical OLD NUT pour écouter ma derrière chanson La fille de la montagne et les autres si affinité 

  

 (cliquez sur le nom des blogs pour y accéder)

Texte & Photos Ulysse (toute utilisation ou  reproduction des éléments de ce blog est soumise à mon accord préalable)  

 

14/12/2014

Rock and roll to Caissenols !

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Mes chers et fidèles lectrices et lecteurs qui savent que sur ce blog j’essaie d’honorer notre belle (et complexe) langue française, seront peut être étonnés, voire choqués, par mon titre en anglais. Mais en la circonstance, il traduit bien le parcours chaotique de notre périple vers le refuge de Caissenols, but de cette nouvelle randonnée. Une température ressentie de -7° est  annoncée par Météo France, qui, combinée à une tramontane prévue à 100 km/h, nous a conduit à prendre nos précautions et à emporter avec nous un peu de bois sec (il a beaucoup plu ces derniers temps dans le sud)  pour démarrer le feu, vu mon expérience désastreuse de la semaine passée (voir l’article précédent).

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Parvenus sur la Serre de More, nous découvrons le massif du Marcou dont le sommet est recouvert de neige. La Tramontane, fidèle à sa réputation,  tente de nous renverser à chaque fois que nous levons un pied pour faire un pas.  Nous vacillons plusieurs fois, le  chemin étant de surcroit parsemé de pierres instables. La bonne tactique est d’avancer en dansant avec le vent, en « rock and rollant » en quelque sorte. Mais, vu de derrière, je pense que l’on doit plutôt donner l’impression d’effectuer la danse des canards !

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Soudain, en amont sur le sentier, nous apercevons des mouflons qui n’ont pu percevoir notre odeur grâce à la Tramontane qui souffle vers nous. Ils nous regardent un instant, fascinés de voir des bipèdes en ce lieu avec un vent aussi violent. Nous croyons les entendre ricaner devant notre démarche chaotique, mais peut être est ce un effet des tourbillons du vent !

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Curieux mais pas téméraires et connaissant notre sinistre réputation de prédateur sans foi ni loi, ils décampent vite fait en se riant des difficultés du terrain et des éléments.

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Nous parvenons enfin au bout de la serre de More et nous apprêtons à plonger vers le portail de Roquandouire, lieu qui devrait être moins exposé au vent. Le panorama qui s’offre à nous nous fait oublier le froid glacial qui mord le bout de nos doigts de mains et de pieds, la beauté étant un excellent anesthésique. Rares sont les endroits du monde (et pourtant j’en ai parcouru une bonne partie) qui, en un si petit espace, présente une telle variété de paysages.

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Nous traversons le portail de Roquandouire, curiosité géologique résultant d’une plaque sédimentaire  dressée à la verticale par la poussée des Pyrénées il y a quarante millions d’années.

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Les abords du torrent - bien nommé - de la Taillade que nous traversons témoignent des quantités monstrueuses d’eau qui sont tombées sur le Languedoc au cours des dernières semaines. Ce sont des dizaines de tonnes de troncs d’arbres et de branches qui sont allés ainsi s’échouer sur les plages du littoral charriés par les cours d’eau. Ce qui permet au demeurant à des artistes de génie comme James Doran-Webb de faire de sublimes sculptures avec ces bouts de bois « flottés ».

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Et nous voici en vue du refuge de Caissenols, notre Elysée, notre Taj Mahal, notre coin de paradis sur terre, réhabilité grâce au travail bénévole d’une association que je tiens une nouvelle fois à remercier pour le magnifique travail accompli, œuvre d’intérêt public. On donne la médaille du mérite ou la légion d’Honneur à des aigrefins ou des imposteurs qui ont dans leur manche quelques hommes politiques alors que ce sont des gens comme ceux là que l’on devrait décorer.

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Maître Gibus n’a aucun mal à faire démarrer le feu et je l’observe attentivement moi qui ai lamentablement échoué la semaine passée. Il va falloir que je m’entraine si un jour je veux, comme  ce bon vieux Johny, « allumer le feu » au stade de France (là je fais référence à mon double Old Nut).

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Je sais, ce n’est pas sympa de ma part de vous mettre cette poêle  sous le nez alors que nous avons tout mangé, mais bon, c’est pour que vous compreniez mieux pourquoi on est prêts à affronter un froid aussi glacial !  C’est un plat « six étoiles » que les émirs de Barhein ou du  Quatar malgré leurs milliards ne pourront jamais s’offrir ! Il va sans dire que ce chef d’œuvre de la gastronomie gibussienne était d’accompagné d’élixirs adéquats : vin chaud et vin frais, la vie étant trop courte pour se priver un seul jour  !

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Mais voici venue l’heure du retour et nous nous remettons en route d’un train de sénateur selon la formule consacrée  (disons d’un sénateur qui ne serait ni ventripotent ni cacochyme, ce qui est une espèce rare car n’oublions pas que le mot vient du latin « senex » qui veut dire « sénile »,  heu !  pardon !  « vieux » !).

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Nous saluons au passage notre très vieux compagnon, l’arbre mort, qui continue de dresser vaillamment son squelette de bois vers les cieux, comme s’il adressait une prière au grand Manitou pour qu’il le réincarne en oiseau ou en mouflon afin qu’il puisse enfin partir à la découverte de ce magnifique pays qu’il n’a pu qu’apercevoir. J'en profite pour demander également  au grand Manitou qu'il donne un coup de pouce à mon ami Marc, que je salue au passage, afin qu'il puisse de nombreuses années encore venir, de sa lointaine Belgique, pour arpenter ces sentiers qu'il affectionne tant.

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Nous retraversons le portail de Roquendouire où la Tramontane s’engouffre avant d’escalader la serre de More par laquelle nous sommes arrivés ce matin.

 

 

manitou,caissenols,sarkozy,sénateur

Ne souhaitant pas participer à une nouvelle séance de « rock and Roll », nous empruntons un chemin beaucoup plus tranquille qui contourne la serre. N’ayant plus à nous préoccuper de préserver notre position verticale, nous pouvons  nous perdre dans nos rêveries et méditer sur la trace que laisseront nos vies sur cette terre. Compteront-elles plus que notre ombre qui caresse les cailloux sur notre passage ? Et les cailloux se souviennent-ils de nous ?

 

 

 J'ai posté la suite de ma visite "décoiffante " de Paris sur mon blog 

PIQUESEL 

 

Et si vous avez envie d'un intermède musical je vous convie à vous rendre sur mon blog musical OLD NUT pour écouter ma derrière chanson La fille de la montagne et les autres si affinité 

  

 (cliquez sur le nom des blogs pour y accéder)

Texte & Photos Ulysse (toute utilisation ou  reproduction des éléments de ce blog est soumise à mon accord préalable)