suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/11/2015

Omelette aux cèpes au sommet !

 

IMG_5634.JPG

Après avoir fait mille et une virées dans le Caroux, Gibus et moi ne pensions pas que ce vieil ami avait encore des secrets pour nous. Et bien nous étions dans l’erreur car aujourd’hui nous avons eu droit à une magnifique et éprouvante surprise ! Laissez moi vous conter notre aventure ! Nous voici donc partis, Gibus et moi, en ce matin frisquet, de Saint Martin de l’Arçon, pittoresque village ancré sur le contrefort du versant méridional du Caroux. Notre objectif est d’aller déjeuner au refuge de Font Salesse en empruntant successivement la piste dite du ruisseau de Saint Martin de l’Arçon puis celles des Biterrois, du Garrel et enfin du Peyro-Grosso, un itinéraire  assez sportif mais sans difficulté technique particulière.

IMG_5644.JPG

Mais le sort ou les dieux (je vous laisse le choix selon vos croyances)  en décide autrement. En effet, parvenus à l’embranchement d’où part notre itinéraire, nous apercevons un cairn placé sur un rocher qui émerge dans le sous bois en amont, que nous n’avions jamais repéré jusqu’alors. Généralement les cairns signalent une voie d’accès et, toujours à l’affut de nouveaux itinéraires, nous nous décidons à suivre la direction indiquée.
 

 

IMG_5645.JPG

Très vite nous découvrons qu’il n’ y a pas à proprement parler de chemin, les cairns nous conduisant peu à peu vers un chaos rocheux qui suit la ligne de crête d’un repli montagneux montant jusqu’au sommet du Caroux.

 

 

IMG_5653.JPG

Nous progressons donc en grimpant et dégrimpant des amas de rochers en équilibre plus ou moins stable et dont nous craignons à tout moment qu’ils ne basculent sous nos pieds .

 

 

IMG_5659.JPG

Malgré notre goût pour l’imprévu nous sommes un tantinet inquiets car nous craignons que chaque monticule rocheux que nous escaladons ne débouche sur le vide. Nous serions alors obliger de faire demi tour, n’ayant pas de corde qui nous permettrait de descendre en rappel. Mais comme disent nos très chers amis « britishs » « so far so good »  et nous enchainons nos promontoires rocheux sans trop de difficulté ni de frayeur. 

 

IMG_5662.JPG

Ayant basculé de l’autre coté d’un promontoire nous avons même l’immense bonheur d’apercevoir, sur le repli montagneux parallèle au nôtre,  un mouflon et deux mouflonnes fort étonnés de nous voir en un tel lieu. Nullement inquiets, vu la distance et le relief qui nous séparent, ils nous offrent le loisir de les admirer longuement, rare échange pacifique entre l’homme et des animaux sauvages plus  habitués à être lâchement assassinés par des Nemrods qui ont plus de plomb autour de leur bedaine que dans leur carafon !

 

 

IMG_5666.JPG

Après cette rencontre inespérée et rassérénante,  une mauvais surprise nous attend. Après avoir en effet grimpé un amas rocheux un peu plus élevé et pentu que les autres, nous débouchons sur une paroi qu’il est risqué de descendre sans corde. Ce n’est pas tant qu’elle soit très haute (environ six mètres) mais le replat sur lequel elle débouche est bordé par le vide et toute chute pourrait donc nous y précipiter.

 

 

IMG_5670.JPG

Nous rebroussons chemin et cherchons un passage  contournant ce promontoire. Nous finissons par le trouver en rampant quasiment dans le taillis de chênes verts qui couvrent les flancs du repli montagneux. Une cinquantaine de mètres en amont nous retrouvons avec soulagement les cairns en espérant ne pas tomber sur d’autres obstacles aussi techniques. Mais la chance ou les dieux  sont avec nous et la fin de notre périple s’achève sans trop de difficultés.

 

 

IMG_5672.JPG

Ce type de parcours très sportif dans un environnement montagnard somptueux fait tout le charme de ce petit et modeste massif qu’est notre très cher Caroux. Je comprends que notre ami Marc qui nous a récemment quitté en soit tombé amoureux. J’espère que là où il est il peut le parcourir à loisir sans avoir à se mettre à quatre pattes voire à plat ventre comme nous l’avons fait ce matin Gibus et moi .

 

 

IMG_5683.JPG

Parvenus sur le plateau l’ami Gibus, auquel rien n’échappe, aperçoit un magnifique bolet au pied d’un hêtre dont nous avons le malheur de croiser le chemin. Car le pauvre bougre ne sait pas que nous avons dans nos sacs à dos une poêle et des œufs pour se faire une omelette qu’il va donc agrémenter. Je sais, certains me feront le reproche de prendre la défense des mouflons et d’accepter sans état d’âme de sacrifier un champignon. Mais « nobody’s perfect » !

 

 

IMG_5685.JPG

Et voici, histoire de vous mettre l’eau à la bouche, quelques images sur la préparation du « plat du jour »  servi à l’auberge du refuge de Font Salesse : Couper le champignon en fines lamelles et le faire cuire sur le feu …..

 

 

caroux,cèpe,épicure,omelette

 Battre les œufs dans le récipient à votre disposition, en l’occurrence nos verres ……

 

IMG_5691.JPG

Puis verser les œufs battus sur les morceaux de champignon.....

 

 

IMG_5692.JPG

Laisser cuire en veillant à conserver le moelleux de l’omelette - ce qui n'est pas évident sur un feu de bois - en se régalant du fumet qui envahit le refuge….

 

 

 

IMG_5695.JPG

Couper en veillant à faire deux parts équitables pour ne pas gâcher une longue et belle amitié…..

 

 

IMG_5696.JPG

Et se régaler en accompagnant l’omelette d’un verre de rosé d'Oc, le rouge d'Oc étant réservé pour le fromage qui suivra....(vous avez là le secret de notre éternelle jeunesse !)

 

 

IMG_5697.JPG

Ayant festoyé nous reprenons tranquillement le chemin du retour l’âme ouverte aux merveilles de ce monde que l’on trouve au bout de nos chaussures .

 

 

IMG_5698.JPG

Car après ces délices épicuriens, la nature  offre à nos yeux éblouis son magnifique patchwork de végétation multicolore.

 

 

IMG_5701.JPG

Et du chemin en balcon qui nous ramène à bon port on contemple la galaxie bleutée de monts et collines qui ornent notre région, baignés d’une brume qui efface toute trace humaine et nous donne le sentiment d’être seuls au monde.

 

 

 

******** 

Si vous appréciez ce blog je vous invite à aller écouter mes chansons dont la dernière "Reprends la barre" est un spam et qui sont diffusées sous mon nom d'artiste "OLD NUT" sur 

DEEZER 

Vous pouvez aussi les écouter sur mon nouveau blog musical 

OLD NUT

Cliquez sur les mots "Deezer" ou "Old Nut" pour y accéder) 

 

TEXTE & PHOTOS ULYSSE  

 

 

 

Commentaires

Une omelette aux champignons sauvages après un exploit sportif au sein de la beauté du monde, n'est-ce-pas là LE luxe suprême ? Quel RÊVE, il n'est pas donné à tous de le vivre, il se décide, il se mérite, bienheureux ceux qui s'en donnent les moyens !!! Bises, merci Ulysse. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 07/11/2015

quelle délice une omelette après tous ces efforts !

Écrit par : gazou | 07/11/2015

Très lumineuses tes photos
BonWik l'ami Ulysse

Écrit par : H-IL | 07/11/2015

A regarder si attentivement, si longuement, le nez collé à mon écran, Gibus couper le champignon, battre les œufs dans les verres,les verser dans la poêle, les faire cuire sur le feu de bois, hummmm, je sens cette bonne odeur de grillé qui ... ah zut ! c'est chez moi que çà brûle, rhooo mon steack haché ... foutu !
J'ai eu très peur, tention quand même aux précipices, bzzzzzzz, boum, tout raplatis en bas ! Je ne voudrais pas que vos aventures s'arrêtent ainsi. Heureusement, de là où il est, votre ami Marc vous surveille de près et vous retient si nécessaire par vos bretelles.
Merci Ulysse pour ce très très bon moment.
Je vais à présent nettoyer ma poêle et me faire cuire un autre steack.
Gros bisous

Écrit par : AnnickAmiens | 07/11/2015

Le Caroux je croyais commencer à le connaître. Mais Gibus et toi avez la magie au bout de vos doigts de pieds...
Vous m'emmenez sur des chemins que jamais, oh grand jamais, je n'ai emprunté ni emprunterai...
Mouflons, omelette, brume, rosé et rouge... tout le bonheur du monde...
Merci Ulysse, tu me prouves que le bonheur existe.

Écrit par : Françoise | 07/11/2015

le bonheur est ici et maintenant ... après si nous avons su le vivre ici bas, il nous suivra ... merci pour les photos, merci pour le partage de votre belle amitié - super moment à vivre tout simplement. Bon week end

Écrit par : durgalola | 07/11/2015

Vous faites de plus en plus fort ! vous innovez maintenant ? Kamikaze que vous êtes !
quand je vois l'intérieur du refuge ça me fait mal de voir aussi peu de respect pour ce lieu , c'est tout de même navrant qu'il soit dans cet état

Écrit par : framboise à Pornic | 07/11/2015

Sacré ascension ! Le jeu en valait le champignon. Impressionnant ce mur taggué de partout. Merci pour le partage.

Écrit par : tmor | 07/11/2015

Une omelette dans ces conditions doit avoir une autre saveur que celle faite dans nos cuisines sophistiquées :)
J'ai adoré votre périple , je n'en ai pas loupé un caillou sur votre passage , mais cela dit, tout de même, partir sans corde de rappel connaissant votre passion débordante de la grimpette aventurière , c'est pas sérieux :)
Merci pour le partage de ces jolies vues
@ bientôt

Écrit par : Rose63 | 07/11/2015

Rêves et bonheur à la lecture de votre article!

Écrit par : Alezandro | 07/11/2015

Une magnifique grimpette en votre compagnie !
Ca me fait rêver, dans mon fauteuil roulant ...
Fabuleuse rencontre avec les moufflons mais le cèpe ne s'en est pas aussi bien sorti. ;-)
J'imagine la délicieuse omelette improvisée en ces lieux ...
Merci pour toutes ces belles photos.
Bon dimanche estival
♥ Bisoux ♥

Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

Écrit par : dom | 08/11/2015

Bonjour Ulysse,

Humm, je me mettrai bien à table tant le parfum de cette omelette parle à la gourmet que je suis.

Il y a tout dans ton histoire: le soleil, l'amitié, le succulent d'un plat parfumé au feu de bois, la beauté des paysages, une belle rencontre et même le frisson du risque.

Bon dimanche à toi Ulysse
;)

Écrit par : Martine | 08/11/2015

Je passe en coup de vent. Non Claude, ne rajoute pas une assiette; j'aime les cèpes, mais je suis sur le GR98 et en prends plein les yeux. Ne m'en veux pas, je file et te dis à très bientôt.

Écrit par : Chinou | 08/11/2015

Bonjour ,

ça ressemble étrangement à la fin de l'arête de St Martin , qui peut se faire entièrement à partir du village , quand la roche est sèche .

bonnes balades

Alain (lou camin)

Écrit par : Alain | 08/11/2015

Plumes d'Ange oui nous avons la chance d'avoir un fabuleux terrain de jeux qu'est le massif du Caroux pour les gamins que nous sommes restés !

Gazou au mot délicieux j'ajouterais "inoubliable"

HIL mon ciel est plus bleu que le tien Na !!

Annick je suis désolé pour ton steak je vais te le rembourser !!!!

Françoise oui le cocktail brume mouflon omelette rosé et rouge était divin !!

Andrée tu as raison Gibus et moi on s'entraine pour marcher dans l'au delà

Framboise comme toi je suis scandalisé par les c....qui croient amusants de laisser leurs noms ou des graffitis partout où ils passent . Ce refuge a pourtant été rénové et repeint par les élèves d'une classe il y a à peine quelques mois !

Tmor j'aime ta formule "le jeu en valait les champignon !

Rose cet itinéraire n'était pas au programme c'est pourquoi nous n'avions pas prise de corde car cela fait du poids en plus de la poêle !

Alezandro le compliment est apprécié venant d'une belle plume

Dom et oui pauvre cèpe ! il a eu le malheur de croiser notre chemin. Je suis heureux de vous apporter un peu d'évasion

Martine le frisson du risque décuple le plaisir de la randonnée ...mas point trop n'en faut si je veux pouvoir les raconter!

Chinou bon vent sur le GR98 que j'ai du suivre en partie dans les calanques de cassis, c'est assez sportif aussi par là bas !

Alain ce doit être effectivement le chemin de l'arête St Martin que je ne connaissais pas . Nous nous sommes arrêtés sur la piste des Biterrois que nous avons suivie ensuite alors que la piste poursuivait vers le haut ;Nous avons hésité à la poursuivre n'ayant pas de corde Peut on arriver en haut sur le plateau sans corde ?

Bon dimanche à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 08/11/2015

Pas besoin de corde ; le départ s'effectue au niveau de l'embranchement du ruisseau de St Martin avec une montée dans la châtaigneraie à travers murettes et terrasses , avant de déboucher sur l'arête au-dessus du village .
On arrive facilement sur le plateau entre la T.O et le Trental .
(descriptif dans l'ouvrage du Club Alpin Béziers Caroux , CAROUX Randonnées)

Écrit par : Alain | 08/11/2015

Bonjour Ulysse,
Je ne sais pas quelles sont les photos que je préfère dans ce reportage: la balade "sportive" ou le cours culinaire... :-)
Je te souhaite une excellente semaine,
Frans

Écrit par : Frans | 08/11/2015

Une journée inoubliable mais vous avez quand même pris quelques risques !
Hier, j'ai fait une rando magnifique à 1700m d'altitude et il faisait 20°, avec un ciel bleu, mais bleu, sans un nuage ! incroyable !et des vues à couper le souffle.
Bien amicalement.

Écrit par : clara65 | 09/11/2015

Belle escalade ça nous rajeunit de 15 ans et surtout dorénavant n'oublier pas de mettre des bretelles on ne sait jamais Jean-marie Anne-marie

Écrit par : Jean-marie | 09/11/2015

Alain merci pour l'info

Frans il n'y a pas d'effort sans réconfort

Clara oui que la montagne est belle comme le chantait Jean Ferrat

Jean Marie et Anne Marie vous avez constaté les amis que je porte déjà un casque , alors va pour les bretelles !

Bonne fin de semaine à toutes et à tous

Écrit par : Uysse | 10/11/2015

Et bien Ulysse, on croit faire le ravin de St Martin et on se laisse embarquer dans l'arête de St Martin.
Je suis triste de voir comment déjà les murs de Font Salesse sont souillés.

Écrit par : bernard | 11/11/2015

Bonjour Ulysse, je trouve votre randonnée un peu hard tout de même ;-) mais les photos sont tellement belles. C'était juste récompense de savourer cette belle omelette qui me met l'eau à la bouche!
Mes amitiés!

Écrit par : Denise | 12/11/2015

Un petit bonsoir aux intrépides du Caroux, j'imagine le goût de l'omelette dans des circonstances pareilles elle devait être euh.... comme je ne veux pas mettre divine, je vous laisse le choix de l'adjectif plus fort que succulente de toute façon... par contre quel dommage les tags sur les murs !!

Écrit par : monique | 12/11/2015

Bernard nous n'avons pas regretté notre erreur ! Comme toi je suis scandalisé par ces gugusses qui veulent laisser la trace de leur passage !

Denise qu'est ce que je ne ferai pas pour vous offrir de belles photos !

Monique oui on peut le dire l'omelette était Jupiterrienne ou Zeusienne ! Quant aux tags seuls les c...s'imaginent que c'est fun !

Écrit par : Ulysse | 13/11/2015

Vous avez pris des risques en montant là. Mais vous avez pu vous en sortir. Vous êtes bien équipés pour manger. Ce refuge contient des graffitis et ce lieu semble étrange. Bonne soirée.

Écrit par : elisabeth | 16/11/2015

Bonsoir Ulysse , je suis contente que ma recette vous plaise , c'est vraiment bon et craquant ..agrémentée d'une boule de vanille macadamia d'une célèbre marque ...et les papilles s' affoleront ...Vous me direz ...
Bonne soirée et bravo pour vos parcours ! c'est un émerveillement à chaque fois..et la plume du chef savoureuse à souhait ...quel régal !
A moi de vous dire MERCI MERCI
Pat

Écrit par : pat | 01/12/2015

Les commentaires sont fermés.