suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/10/2015

A l'école du Caroux ....

 

caroux,mouflon,école,coca cola,hamburger

La fin des vacances approche et nous voilà partis pour une dernière rando sur le Caroux avec Maxime et Colin, les petits enfants d’amis de nos grands parents. L’or des feuillages compense largement le manque d’ardeur du soleil automnal.

 

 

caroux,mouflon,école,coca cola,hamburger

Les rochers gris blanc du massif sont illuminés par des guirlandes végétales d’un magnifique camaïeu d’oranges et de pourpres. Sur le caroux c'est Noël avant l'heure !

 

 

caroux,mouflon,école,coca cola,hamburger

Dans cette immense cour de récréation où jamais la sonnerie infernale de la reprise des cours ne sonne, nous courrons à perdre haleine, ivres de cette liberté dont nous sommes trop souvent privés.

 

 

caroux,mouflon,école,coca cola,hamburger

On peut rêver d’une civilisation où les écoles seraient à ciel ouvert et où l’on apprendrait les mathématiques en comptant les pierres, les pommes de pins ou les mouflons, la littérature en écoutant et en racontant des histoires le soir autour d’un feu de bois, l'histoire et la géographie en étudiant le paysage. Une telle civilisation  a d’ailleurs existé, celle des amérindiens, mais elle a été exterminée pour que l’humanité puisse se gaver de hamburgers et de coca-cola.

 

 

 

caroux,mouflon,école,coca cola,hamburger

Heureusement, il reste des terres vierges non contaminées par l’esprit de compétition et le consumérisme yankee, et ce n’est pas en Inde, ni en Chine ou au Brésil, non c’est sur le Caroux, mais chut, ne le crions pas trop fort si l’on veut en préserver la beauté sauvage et unique.

 

 

caroux,mouflon,école,coca cola,hamburger

En ces lieux on apprend à faire des choses inutiles, au demeurant les seules qui vaillent et qui vous enrichissent, à savoir : marcher pour le seul plaisir de marcher, grimper sur des rochers pour le seul plaisir de grimpe. On y apprend aussi la patience, l'endurance et la solidarité. Le Caroux est  vraiment l'école idéale !

 

 

 

caroux,mouflon,école,coca cola,hamburger

On y découvre aussi que, vue dans haut, notre magnifique planète est vraiment bleue et que les réalisations humaines, aussi ambitieuses et arrogantes soient elles, n’ont pas plus d’importance que les crottes de mouflons que l’on aperçoit ici et là au milieu des rochers.

 

 

caroux,mouflon,école,coca cola,hamburger

Ainsi la montagne nous apprend-t-elle l’humilité mais fait naître aussi en nous l’ivresse de pouvoir en un regard appréhender une si vaste partie du monde.

 

caroux,mouflon,école,coca cola,hamburger

L’automne par la sénescence qui affecte le feuillage de certaines essences d’arbres révèle l’harmonieuse cohabitation du genre arboricole dont le genre  humain ferait bien de s’inspirer.

 

 

caroux,mouflon,école,coca cola,hamburger

Et nous voici parvenus au point le plus haut (1091m) du plateau du Caroux où des esprits facétieux ont eu l’idée incongrue de mettre un banc (c'est à  ma connaissance la seule montagne au monde qui possède un banc à son sommet !) ce qui permet d’admirer à loisir le Canigou dont on aperçoit le profil bleuté dans le lointain.

 

 

caroux,mouflon,école,coca cola,hamburger

Et c’est la lente descente vers notre point de départ, pendant laquelle défilent devant nos yeux éblouis de somptueux paysages qui ne sont d’aucune utilité mais qui participent à notre bonheur de vivre.

 

 

caroux,mouflon,école,coca cola,hamburger

 

 

 

caroux,mouflon,école,coca cola,hamburger

 Rendez vous aux prochaines vacances !

 ******** 

Si vous appréciez ce blog je vous invite à aller écouter mes chansons dont la dernière "Reprends la barre" est un spam et qui sont diffusées sous mon nom d'artiste "OLD NUT" sur 

DEEZER 

Vous pouvez aussi les écouter sur mon nouveau blog musical 

OLD NUT

Cliquez sur les mots "Deezer" ou "Old Nut" pour y accéder) 

 

TEXTE EMILIE ET ULYSSE & PHOTOS ULYSSE  

 

 

 

24/10/2015

Jeunes et moins jeunes guibolles sur le chemin de Caissenols !

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Hello ! pour les lecteurs de ce blog qui ne me connaissent pas encore je m’appelle Emilie, petite fille d’Ulysse, qui m’a délégué le soin de vous conter notre dernière aventure .

Normalement, les vacances sont une période pendant laquelle on a le droit de se laisser aller, de flemmarder, de faire la grasse matinée sauf quand on a le malheur d’être les petits enfants d’Ulysse. Bon, je galèje parce que même si c’est un peu dur de se lever aux aurores pour partir en rando,  la simple perspective d’aller déguster des saucisses grillées dans le merveilleux refuge de Caissenols nous dédommage de ce sacrifice !

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Vous me voyez là en compagnie de mon jeune frère Romain et de Tom, le petit fils de Gibus et Marie, au moment où après une heure de marche on fait une pause « chocolatines » grâce à la délicatesse de Gibus qui a eu l’excellente idée de les acheter le matin même. Les anciens ont parfois la mémoire qui défaille mais pas pour les choses essentielles.

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Quand je vois ce magnifique terrain de jeu, j’ai une pensée pour mes amis qui sont restés à Paris pour les vacances. Même s’ils ont des tablettes ou des jeux video à leur disposition ç’est vraiment du pipeau par rapport à ce que la nature nous offre : vent caressant, soleil régénérateur, nuages vagabonds, frondaisons multicolores, espaces infinis.

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Et puis il y a ces chemins  séculaires que des générations d’hommes ont parcouru dont on capte l’énergie et qui vous donnent le sentiment qu’en prenant de l’élan on va pouvoir voler !

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

A celles et ceux condamnés aux tristes horizons urbains, j’offre cette vue somptueuse sur la montagne de Rosis où l’esprit vole de cime en cime et s’enivre de la beauté du monde.

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Nous passons un col orné d’un cairn en équilibre plutôt instable. Il suffirait d’enlever une pierre à la base pour que l’ensemble s’écroule. D’après ce que m’a dit mon papi c’est un peu ce qui se passe avec la nature dont nous détruisons par inconscience des éléments qui permettent notre existence.

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Si l’on n’y prend garde la vie, qui partout foisonne et prend des aspects et des formes extraordinaires, va s’effilocher et nos sentiers ne traverseront bientôt plus que des déserts. Ce ne sera pas alors la peine de dépenser des milliards pour aller sur la planète rouge car nous y serons déjà !

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Mais revenons à des préoccupations plus triviales dont l’une – tout à fait prioritaire - est de faire cuire les saucisses et pour cela il faut du bois. Comme les garçons sont restés en arrière pour servir de gardes du corps aux mamies qui progressent à leur rythme, je participe avec Gibus et mon papi à la corvée de bois.

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Et voici l’un des moments les plus attendus de nos randonnées : celui où l’on se met à table devant un feu de bois ! C’est un bonheur qu’aucune technologie aussi sophistiquée soit elle n’arrivera à nous procurer. Il est inscrit dans le génome de l’humanité depuis l’invention du feu. Et puis ce qui est fondamental, c’est que le feu de bois est une technologie qui ne demande aucune superstructure à la fois hyper sophistiquée et terriblement fragile comme celles dont dépendent aujourd’hui nos existences.

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Et voilà notre « Graal » du jour : des chipos et des merguezs grillées, heureux symbole d’une cohabitation pacifique de deux cultures qui vont contribuer à notre félicité. Dans ce qui vient d’un autre monde, regardons ce qui nous enrichit plutôt que ce qui nous sépare.

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

La mimique de mon frérot vous dit combien ce repas fut gargantuesque même si, vu notre jeune âge, nous n’avons pas eu droit aux nectars liquides qui l’accompagnaient.

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Au retour, on fait une pause auprès d’un arbre mort dont la ténacité à rester debout impressionne mon papi. A chaque fois il en prend une photo car il y voit une exhortation à ne jamais baisser les bras, à ne jamais renoncer à affronter les intempéries pour aller randonner, à ne jamais laisser du vin au fond d’une bouteille pour célébrer le bonheur d’être en vie et de pouvoir marcher !

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

Il faut dire que vu le somptueux spectacle que nous offre ce massif, je comprends que mon papi et Gibus y passent une bonne partie de leur vie.  

 

 caissenols,rosis,feu,civilisationEt puis, comme Alice au pays des merveilles, on y fait  d’étonnantes rencontres, tel cet éléphant perdu de la horde qui accompagnait Hannibal  dans son périple pour aller conquérir Rome.

 

 

caissenols,rosis,feu,civilisation

 

Puis nous repassons au travers du portail de Roquendouire avant de redescendre vers la vallée où nous allons retrouver la « civilisation » dont on sait un peu mieux combien elle est superficielle et fragile et dépendante de la préservation du berceau naturel  où elle a éclôt.

 

  ******** 

Si vous appréciez ce blog je vous invite à aller écouter mes chansons dont la dernière "Reprends la barre" est un spam et qui sont diffusées sous mon nom d'artiste "OLD NUT" sur 

DEEZER 

Vous pouvez aussi les écouter sur mon nouveau blog musical 

OLD NUT

Cliquez sur les mots "Deezer" ou "Old Nut" pour y accéder) 

 

TEXTE EMILIE ET ULYSSE & PHOTOS ULYSSE  

 

16/10/2015

L'homme de Néanderthal:homme idéal ?

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07917.JPG

Gauguin, dans l'un des ses célèbres tableaux, a illustré les trois questions qui taraudent l'homme sans doute depuis son émergence sur la terre : D'où venons nous ? Qui sommes nous ? Où allons nous ? Si la dernière question restera, je le crains, à jamais sans réponse, il existe un lieu où vous trouverez des éléments de réponse aux deux premières questions : il s'agit du passionnant musée-parc de Mèze qui présente au beau milieu d'une magnifique pinède en une série de superbes reconstitutions la grande aventure de l'espèce humaine (il y a également sur le site un impressionnant musée des dinosaures que nous visiterons une autre fois).

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07907.JPG

Tout commence il y a environ 23 millions d'années (selon les découvertes les plus récentes). Au coeur des forêts africaines apparaît un être considéré comme l'ancêtre commun aux grands singes et aux hommes. Les scientifiques qui l'ont découvert et qui étaient un brin facétieux lui ont donné le nom de « Proconsul », en référence sans doute à la capacité qu'ont les dirigeants à se rattrapper aux branches et qui leur vient sans conteste de ce glorieux ancêtre. Cet être avait encore un petit cerveau qui ne faisait pas plus de 180 cm3 (contre 1600cm3 pour l'homo sapiens-sapiens) mais il avait développé une certaine aptitude à la bipédie.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07927.JPG

De fait la bipédie est le facteur crucial d'évolution qui va permettre d'affranchir les membres antérieurs de la fonction de locomotion et donc libérer les mains qui vont pouvoir désormais, d'une part, se saisir d'objets qui deviendront au fil du temps des outils et des armes et d'autre part se gratter la tête pour réfléchir ! Les scientifiques n'insistent pas assez à mon avis sur le rôle qu'a joué la possibilité de se gratter le front dans la lente évolution de ces êtres vers l'homme moderne !

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07909.JPG

Le travail de la main qui va participer à des tâches de plus en plus complexes va contribuer au grossissement du cerveau concuremment avec le langage et la nécessité d'élaborer sans cesse des stratégies de survie, l'homme ne disposant pas d'atouts physiques particuliers pour survivre dans un monde hostile (lisez sur ce thème le passionnant ouvrage « Le paradigme perdu : la nature humaine » d'Edgar Morin) De fait la « grosse tête » par rapport à sa taille est ce qui distingue l'homme des autres mammifères (l'expression « petite tête étant d'ailleurs considérée comme une insulte). Mais cette grosse tête a aussi des inconvénients. En premier lieu elle complique l'accouchement et conduit à la naissance d'un bébé immature qui demande une attention permanente et une alimentation pendant une periode beaucoup plus longue que les autres mammifères. Mais, nous les garçons on va pas s'en plaindre car mon dieu quel bonheur de pouvoir saisir les seins de sa maman dans ses petites mains et de les têter goulûment! (A mon avis sur ce plan les sociétés Nestlé et consort devraient être mises au ban de l'humanité)

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08099.JPG

En second lieu ce gros cerveau consomme beaucoup d'énergie (25% des besoins de l'homme – ce sont bien sur des moyennes car certains congénères au vu de leur comportement doivent avoir une consommation proche du zéro- contre 3 à 10 % chez les mammifères et les primates) ce qui au demeurant explique le coup de pompe de 11heures des écoliers ! Malgré ces handicaps le gros cerveau de nos ancêtres leur a permis de s'imposer et de devenir le roi des forêts et des savanes et de conquérir peu à peu la planète Mais cette conquête ne s'est pas faite en un jour car les australopithèques, d'abord, puis les homo ergaster, les homo habilis, les homo erectus et pour finir, les homo sapiens-néandertalis et enfin les homo sapiens-sapiens (dits aussi de cro-magnon) n'avaient que leurs pieds comme moyen de locomotion.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07966.JPG

Nos lointains ancêtres étaient des êtres préoccupés avant tout de survivre et de nourrir leur famille et leur clan et qui au fur et à mesure que leur population croissait étaient obligés d'étendre leurs territoires de chasse. Sans doute progressaient ils de 10km par génération ce qui leur a permis, malgré tout, au bout d'un million d'années d'atteindre la Chine et le continent américain. Le musée parc de Mèze expose sur ce point une plaque découverte en Afrique constituée de cendres volcaniques fossilisées sur laquelle figurent les empreintes de pas d'un homme, d'une femme et d'un adolescent, suivis d'un autre homme qui sont passés dans les parages il y a des dizaines de milliers d'années, fuyant sans doute une éruption volcanique.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07921.JPG

On ne peut qu'être émus et admiratifs devant le courage et la détermination de ces ancêtres qui à travers les ages ont affronté des cataclismes et des variations climatiques extrêmes, auxquelles ils ont su s'adapter grâce à leur courage et leur intelligence.

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08071.JPG
http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08087.JPG

Les outils, les armes, les bijoux et autres objets d'ornement qu'ils ont élaborés révèlent une intelligence, une technicité et une raffinement qui n'ont rien à envier aux nôtres. D'ailleurs sur ce plan je pense qu'il y a plutôt régression, car j'ai personnellement plus d'admiration pour les tailleurs de silex que pour les tailleurs de parpaings !

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08088.JPG
http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07986.2.JPG

Ils n'avaient pas peur d'affronter de redoutables prédateurs tels que les mammouths ou les ours et faisaient preuve dans ces circonstances d'esprit d'équipe .

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08105.JPG
http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08080.JPG

L'invention du feu a fortement contribué au développement du lien social en réunissant les membres du groupe pour la prise de repas en commun et la défense contre le froid et les prédateurs. Ces regroupements ont ainsi certainement favorisé le développement du langage  pour les besoins d'échange d'informations sur les bons coins de chasse et de pêche (ils étaient moins égoïstes que les cueilleurs de champignons d'aujourd'hui), les gisements de silex et autres renseignements vitaux. 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08110.JPG

Concernant le langage parlé dont l'homme a l'apanage il est intéressant de noter que ce don nous est échu grâce à la présence d'un os, l'Hyoïde en forme d'U placé en haut du larynx. Cet os s'est développé chez l'homme il y a environ 200.000 ans grâce à l'abaissement du larynx (qui est resté en position haute chez les primates) libérant la langue qui du fait de sa grande mobilité peut ainsi émettre des sons très différenciés. Ce dispositif physique indispensable est complété au plan cérébral par la présence de l'aire de Broca qui dirige les muscles nécessaires à la fonction et à celle de Wernicke qui permet la compréhension des sons et des mots.

Pour conclure cette première partie, revenons un peu plus en détail sur nos ancêtres les plus proches : l'homme de Néanderthal (découvert dans la vallée de Néander -homme nouveau- en Allemagne en 1856) et l'homo sapiens-sapiens dit de Cro-manon ( découvert en 1868 au lieu dit cro magnon près des Eyzies de Tayac en France) tous deux issus d'un ancêtre commun l'Homo Erectus Le premier est né il y a environ 300.000 ans et s'est éteint il y a environ 30.000ans. Le second est un peu plus jeune puisqu'il est apparu il y a environ 120.000 ans et a mieux réussi puisqu'il a conquis toute la terre et survit en nous !

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08098.JPG

L'homme de Néanderthal était à priori plus trappu que l'homme de cro-magnon et avait un plus gros cerveau que lui mais avec un front bas. Il maîtrisait comme lui la taille du silex, la fabrication du feu, ils avaient tous deux un sens artistique certain et le culte des morts. Mais le premier après avoir cohabité en Europe avec Cro-magnon il y a environ 40.000ans a disparu sans laisser de descendance ! Que s'est il donc passé ?

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07984.JPG

Les experts divergent sur la question. Une première école prétend que néanderthal ne disposait pas des capacités intellectuelles et des moyens techniques de Cro-magnon du fait de son front bas qui empêchait le développement de son cortex préfrontal et qu'il avait atteint un seuil évolutif le condamnant face à son cousin intellectuellement mieux armé. Une autre école, représentée notamment par Marylène Patou-Mathis de l'institut de paléontologie, qui a sorti un ouvrage en juin 2006 intitulé « Néanderthal : une autre humanité » (Editions Perrin 21.2€), considère au contraire, après un exament attentif de l'artisanat et des sites néandertaliens, que ces derniers étaient aussi évolués dans leur vie quotidienne que les cro-magnons et avaient comme eux une appréhension symbolique du temps de ses cycles, de la mort, et qu'ils avaient également développé un langage, même s'il était sans doute un peu moins riche en vocabulaire et en syntaxe. Ils n'ont certes pas laissé de peintures sur des grottes mais ils décoraient avec beaucoup de raffinement des objets quotidiens.

 
http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08092.JPG

Pour Mme Pathou-Mathis l'explication de la disparition de Néanderthal est culturelle. A l'appui de sa théorie elle fait valoir qu'il n'existe pas un seul site où des néanderthaliens se soient entretués au contraire des cro-magnons (qui perpétuent d'ailleurs cette sinistre habitude !) Certains vestiges laissent même entrevoir un tabou sur le meurtre et révèlent des limitation en matière de chasse (interdiction de tuer les femelles enceintes et les ours, sans doute animal totémique). En outre, dans une tombe a été trouvé le corps d'un infirme de naissance attestant d'un souci d'assistance vis à vis des handicapés. Ainsi les néanderthaliens apparaissent comme des nomades pacifiques vivant en symbiose avec la nature qui lors de leurs recontres avec Cro-magnon ont refusé le combat (tabou du meurtre d'un autre homme ?) alors que leur force physique supérieure leur aurait permis de mettre la patée à ce dernier. Partisans de la non-violence ils auraient donc fui devant ce redoutable rival en se dispersant en groupes de plus en plus petits incapables de survivre.

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07948.JPG

Au total Néanderthal aura quand même vécu 300.000ans alors que sapiens-sapiens dit cro-magnon n'a que 100.000ans et, à mon avis,est mal parti pour durer aussi longtemps que son cousin ! Ainsi avec la disparition de l'homme de néanderthal l'humanité a sans doute perdu une occasion de faire de la terre un paradis au lieu de l'enfer cro-magnonesque dans lequel la plupart de nos congénères survivent !

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08119.JPG

J'espère que ce post vous aura apporté quelques lueurs sur la question de savoir d'où nous venons et qui nous sommes, encore que l'on ne sait rien de l'entité (si entité il y a !) qui en coulisses tire les ficelles de l'évolution. De même que personne ne peut vous dire avec certitude où nous allons. Pour ma part, si l'on ne change pas de comportement très rapidement je crains que notre orgueil et notre esprit bagarreur ne nous mènent  dans le fossé de l'évolution ! De fait si cro-magnon veut survivre, il faut qu'il se néanderthalise !

 PS : Si vous êtes passionné par le sujet lisez également le bouquin de Roy Lewis "Comment j'ai mangé mon père" qui est une illustration désopilante de la querelle des anciens et des modernes au temps de la préhistoire (collection J'ai Lu).

 

  ******** 

Si vous appréciez ce blog je vous invite à aller écouter les chansons que j'ai composées  qui sont diffusées sous mon nom d'artiste "OLD NUT" sur 

DEEZER 

Vous pouvez aussi les écouter sur mon nouveau blog musical 

OLD NUT

Cliquez sur les mots "Deezer" ou "Old Nut" pour y accéder) 

 

TEXTE & PHOTOS ULYSSE 

(à partir des objets et représentations du musée de Mèze à visiter si vous en avez l'occasion)

10/10/2015

Grandiose est le spectacle au cirque du Brias !

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

Aujourd’hui je fais une infidélité aux monts du Haut Languedoc pour vous emmener sur le causse du Larzac. Nous partons de Tournemire, petit village blotti au pied du cirque du Brias, nom qui lui vient de la petite rivière souterraine qui en sort sur sa façade nord–est. Mes compagnons de rando que vous apercevez, guère plus gros que des fourmis, sur le chemin qui grimpe vers le plateau, vous donnent une idée de la taille de ce grandiose amphithéâtre minéral. 

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

Ce cirque résulte de l’érosion de roches sédimentaires laissées par l’ancêtre de la mer Méditerranée qui recouvrait la région il y a plus de cent millions d’années. La nature dolomitique de ces roches, constituées d’un double carbonate de calcium et de magnésium dont la solubilité varie, explique ces reliefs ruiniformes qui nous donnent le sentiment, par endroits, d’être au pied des remparts d’un formidable château.

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

Après avoir ahané sur l’étroit sentier qui mène au sommet et laissé au passage quelques décilitres de sueur qui ont poursuivi l’érosion du cirque (bon, là je galèje, mais les ahans eux étaient réels !) nous parvenons sur le plateau du Causse d’où la vue vertigineuse nous récompense de nos efforts. Quand on voit ainsi le chemin parcouru, un sentiment de fierté et de plénitude nous envahit.  La marche est une activité simple à la portée de tous qui porte en elle sa récompense.

 

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

En longeant le bord du plateau nous découvrons Tournemire et la vallée du Soulzon, petite rivière dans laquelle se jette le Brias. Dans le damier irrégulier des prairies entourées de haies d’arbres, on aperçoit, minuscules silhouettes, quelques vaches qui ont un sort autrement plus heureux que celles qui sont parquées dans l’enfer des fermes industrielles. Ces dernières sont une pure abomination qui, outre la souffrance animale qu’elles occasionnent, conduisent à un désastre écologique. Après cette imprécatoire digression, j’en ferai une autre plus paisible sur ces étonnantes marnes grises érodées que l’on aperçoit sur les collines qui nous font face et qui remontent au jurassique inférieur, soit environ 200 millions d’année. La rando, source de joies et d’épanouissement, est aussi une formidable machine à remonter le temps !

 

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

La mine réjouie de mes compagnons du jour témoigne du bonheur qu’il y a à naviguer ainsi par monts, plaines et vaux avec la nature pour seul horizon, loin de l’asphalte et du béton qui constitue généralement le décor familier de nos vies.

 

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

Cette vue générale du cirque vous montre ce qu’une minuscule rivière, le Brias a pu accomplir avec le temps. Sans doute son cours a-t-il été plus torrentiel au cours des âges, ce qui a lui a facilité la tâche. En découvrant l’ampleur du cirque, me revient en mémoire la morale de la fable « Le lion et le rat » de la Fontaine : « patience et longueur de temps font plus que force ni que rage ». C’est un peu la devise du marcheur qui en mettant calmement et sereinement un pas devant l’autre peut faire en deux ans le tour de la terre et parcourir en un peu moins de vingt ans la distance qui sépare la terre de la lune. Cela dit mon esprit n’a pas besoin d’autant de temps pour s’y rendre, il y a même une résidence secondaire !

 

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

La pluie et le vent ont sculpté, sur le rebord de la falaise, une gargouille au visage bienveillant qui sourit d’aise à la vue du magnifique paysage qui s’offre à ses yeux. Les paysans d’autrefois avaient une profonde connaissance des lois de la nature et en respectaient les contraintes et les nécessités. Ainsi ont-ils bordé leurs parcelles d’arbres les protégeant du vent, du ruissellement de l’eau et servant d’abris à des oiseaux mangeurs d’insectes ou de petits mammifères. Cette connaissance et ce respect ont été, en d’autres lieux, perdus ; l’arrogance, l’ignorance et la cupidité l’ont emporté, les haies ont disparu et les sols ont été asphaltés ou bétonnés, conduisant aux catastrophes qui sévissent ici et là dorénavant chaque année.

 

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

En admirant ce paysage façonné par des siècles d’exploitation humaine, on se dit que notre pays est un paradis dont nous devons prendre soin et veiller à le perpétuer pour que les générations futures puissent en jouir et bénéficier de ses fruits. Mais ce paradis dépend d’un environnement plus global qu’il faut préserver et je vous invite à cet égard à regarder la vidéo que Nicolas Hulot a réalisée sur le sujet.

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

Après notre pique-nique pris en contemplant ce paysage, nous nous installons dans les bras de Morphée et nous octroyons une sieste bien méritée.

 

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

Un vautour qui passait par là, voyant nos corps immobiles s’imagine sans doute un instant qu’il s’agit de carcasses dont il va faire un festin, mais nous entendant ronfler il déchante vite et poursuit son vol dépité.

 

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

Nous nous remettons en route et allons jeter un œil à la magnifique ferme caussenarde des Fournials, que l’on peut louer pour y passer quelques jours, dépaysement et tranquillité garantie !

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

On y trouve alentour une vieille charrue rongée par la rouille et envahie par les herbes, témoignage de l’activité humaine qui animait autrefois ce lieu.

 

 

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

Puis nous redescendons par un chemin creusé par les anciens dans le flanc de la falaise, un peu inquiets qu’une roche ne nous tombe sur le carafon.

  

brias,tournemire,soulzon,roquefort,vautour fauve

Mais nous arrivons sains et saufs à Tournemire et passons avec regret devant la boulangerie fermée du village car la vue des miches exposées en vitrine  fait naître en nos estomacs l’envie d’y goûter ! Il n’ y a pas d’âge pour faire « quatre heures » surtout quand on a bien marché !

 

  ******** 

Si vous appréciez ce blog je vous invite à aller écouter les chansons que j'ai composées  qui sont diffusées sous mon nom d'artiste "OLD NUT" sur 

DEEZER 

Vous pouvez aussi les écouter sur mon nouveau blog musical 

OLD NUT

Cliquez sur les mots "Deezer" ou "Old Nut" pour y accéder) 

 

TEXTE & PHOTOS ULYSSE