suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/01/2016

Du Plo des Brus à la montagne d’Aret

 

caroux,plo des brus,mouflon,himalaya,victor hugo

La neige est de nouveau tombée sur les « Hauts Cantons », comme on les nomme ici, ce qui me réjouit, car elle me rappelle ma prime enfance passée en Forêt Noire. Elle est ainsi associée à d’indélébiles bonheurs nés de batailles de boules de neige et de descentes en luge ponctuées de douces frayeurs et de chutes se terminant la plupart du temps en éclats de rires !

Je me rends donc au col de l’Ourtigas, au coeur des monts de l’Espinousse, d’où je peux accéder sans difficulté au Plo des Brus, vaste et superbe plateau couvert de bruyères (d’où son nom) qui domine de plus de mille mètres la vaste plaine qui borde le littoral. Du fait du redoux soudain de la nuit, accompagné de pluie, la neige a hélas bien fondue, mais il en reste suffisamment pour illuminer le paysage et dissiper l’ambiance maussade qui nait de l’épaisse couverture nuageuse.

 

 

caroux,plo des brus,mouflon,himalaya,victor hugo

Ce sentier est ponctué d’audacieux cairns, modestes et précaires édifices humains qui défient la loi de la gravité et témoignent de la secrète solidarité qui unit tous les randonneurs. Chacun cherche à y ajouter sa pierre où veille à tout le moins à leur préservation, car il s’agit en quelque sorte de phares « aveugles » qui rassurent les pèlerins qui savent ainsi qu’ils sont sur le bon chemin. Encore qu’il soit parfois utile de se perdre, car c’est ainsi que l’on fait les plus belles découvertes, mais ce n’est pas non plus sans risque ni péril. En songeant aux aventuriers qui se sont perdus et ne sont jamais revenus d’une expédition, je me remémore ce magnifique poème du grand Victor « Océano Nox » qui commence ainsi

Oh ! combien de marins, combien de capitaines

Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines,

Dans ce morne horizon se sont évanouis ?

Combien ont disparu, dure et triste fortune ?

Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune,

Sous l'aveugle océan à jamais enfoui ?

.......

 La suite du poème ICI

 

 

caroux,plo des brus,mouflon,himalaya,victor hugo

Le dieu Aton, que chérissaient les anciens égyptiens, et qui pour les remercier favorisait leurs récoltes avec l’aide de son ami Hapy, dieu du Nil – en ce temps là les dieux aimaient les hommes - écarte un instant le rideau de nuages, donnant naissance à un bref incendie céleste qui aveugle mes mirettes, jusque là ménagées par l'ambiance  plutôt crépusculaire.

 

caroux,plo des brus,mouflon,himalaya,victor hugo

Mais constatant sans doute que je ne lui ai apporté aucune offrande, Aton regagne vite ses pénates en tirant derrière lui le rideau de nuages. Je poursuis mon chemin et passe devant les ruines d’une bergerie qui témoignent d’une ancienne activité pastorale à laquelle se prêtait le vaste plateau. Je suis toujours ému de penser que ces pierres ont été les témoins des joies et des chagrins, des réjouissances et des soucis d’êtres humains dont les atomes sont retournés depuis longtemps à notre Terre mère. Penser à ceux qui ne sont plus nous incite  à profiter pleinement de chaque instant.

 

caroux,plo des brus,mouflon,himalaya,victor hugo

Les mouflons ont aujourd’hui remplacés les moutons qui occupaient les lieux. Etant de la même espèce, ils sont tout aussi farouches et difficiles à approcher, sauf si vous bénéficiez d’un vent contraire qui ne leur permet pas alors de déceler votre présence. Apercevant des crottes fraiches, et bénéficiant d’une bise favorablement orientée, je me dis que c’est mon jour de chance et que je vais peut être pouvoir en observer .

 

caroux,plo des brus,mouflon,himalaya,victor hugo

Bingo ! Etant masqué par un repli de terrain, j’aperçois soudain un beau mâle, suivi de ce que je pense être une femelle et un jeune mouflon, qui déboulent à environ cent mètres de moi dans une folle cavalcade. Rien n’est plus exaltant que de contempler ainsi la faune sauvage, symbole de liberté mais aussi magnifique expression du mystère qu’est la vie, qui a créé d’innombrables espèces adaptées à leur habitat. C'est le grand bal de la vie où chacun vient faire un tour de danse !

 

caroux,plo des brus,mouflon,himalaya,victor hugo

De fait, je pense que la planète et ses myriades de créatures forment un tout vivant qui exprime la prise de conscience protéiforme d’une énergie vitale primordiale que certains appellent dieu. L’Homme en est, certes, l’un des éléments les plus complexes et les plus «sophistiqués »  mais cela ne nous confère pas le droit de disposer à notre guise des autres formes de vie. Je suis proche de la philosophie et cosmogonie des amérindiens qui, devant tuer par nécessité certains animaux pour se nourrir, les remerciaient de s’être ainsi sacrifiés.

 

caroux,plo des brus,mouflon,himalaya,victor hugo

Mes « amis » mouflons ayant disparu, je me rends alors au bord du plateau où l’on voit jusqu’au littoral. De paresseux nuages, sans doute fatigués par leur incessant voyage, se sont blottis au fond des vallons.

 

caroux,plo des brus,mouflon,himalaya,victor hugo

Sous cette couverture nuageuse, je n’aperçois alors plus aucune trace d’une réalisation ou activité humaine et je me crois seul au monde. Imaginez un instant que vous soyez le dernier homme ou la dernière femme au monde, improbable survivant(te) d’une mystérieuse hécatombe. Quels seraient alors vos sentiments ? Pour ma part si j’aime vivre quelques instants de solitude, comme celui-ci, j’angoisserais à l’idée de ne plus pouvoir trinquer avec des amis !

 

caroux,plo des brus,mouflon,himalaya,victor hugo

La chaleur du soleil crée un courant d’air ascensionnel qui aspire les nuages et dégage un coin de ciel bleu et j’en profite pour trouver un endroit abrité pour pique-niquer. Après avoir pris un repas frugal et trinqué avec moi même ,et surtout à ma santé qui me permet de courir ainsi les montagnes, je change de secteur et pars vers le sud-ouest à l’assaut de la montagne d’Aret où le soleil daigne enfin pointer le bout de ses rayons.

 

caroux,plo des brus,mouflon,himalaya,victor hugo

Il est étonnant de constater la différence climatique qui existe entre le nord et le sud des monts de l’Espinousse. Ici la neige a complètement fondu sous l’influence de l’air méditerranéen qui se fait sentir.

 

caroux,plo des brus,mouflon,himalaya,victor hugo

Je ne me lasse pas de voir et revoir ces reliefs érodés et tourmentés de la plus vieille montagne de France – elle a 600 millions d’années - et qui dans sa prime jeunesse était aussi haute que l’Himalaya. Ce genre d’information suscite généralement la même incrédulité chez mes interlocuteurs que lorsque je leur montre une photo de moi, jeune homme avec une chevelure et une coiffure rasta, alors que j’arbore aujourd’hui un superbe crâne d’œuf !

 

caroux,plo des brus,mouflon,himalaya,victor hugo

Les nuages ayant décidé de revenir en force, prémisses d’une dégradation météorologique annoncée pour la fin de journée, je trouve plus raisonnable de prendre le chemin du retour.

 

Pour localiser le lieu de la randonnée cliquez ICI

*****

Vous rêvez d'un "Monde meilleur" ? Oui ! Alors je vous invite à aller la chanson sur ce thème que je chante avec ma petite fille Emilie sur mon blog PIQUESEL en cliquant ICI

Si vous l'appréciez je vous invite à aller écouter mes autres  chansons diffusées sous mon nom d'artiste "OLD NUT" sur mon blog

OLD NUT

Vous pouvez aussi en écouter ou télécharger certaines sur

DEEZER

(ou Itunes, Spotify, Google play, Amazon....)

 

( Cliquez sur les mots "Deezer" ou "Old Nut" pour y accéder)

 

Texte & Photos Ulysse

 

Commentaires

Ce Dieu Aton est vraiment décevant... Se sentir vexé parce qu'il n'a pas eu son offrande...Moi qui imaginais que les dieux étaient là justement pour nous apprendre le don gratuit

Écrit par : gazou | 29/01/2016

On a vu des crottes mais pas de brus
Bon Dredi l'ami Ulysse

Écrit par : H-IL | 29/01/2016

Ah! quelle belle balade pleine de surprise , notamment ces mouflons déambulant en famille !
je n' en ai jamais vu !
Merci pour cette jolie narration fleurant bon l'air pur de nos montagnes ..
PAt

Écrit par : pat | 29/01/2016

Vite vite, j'accours avant que tu ne partes vers de nouvelles aventures :)
Une balade en solitaire qui t'inspire bien des choses sur la vie ... j'ai vu les mouflons tout courant, vivant à fond leur vie de mouflons, les enfants suivent ! ils apprennent à se méfier sans doute, à se défendre, à vivre tout simplement.
Nous on essaie de vivre au mieux, mais pas simple ces derniers temps ... il y aurait de quoi dire mais ne nous démoralisons pas et youpi, vivons chaque minute à fond.
Prends du bon temps, de belles photos et à très vite.
Gros bisous ami Ulysse
Annick

Écrit par : AnnickAmiens | 29/01/2016

Tu as bien raison de profiter du plaisir de chaque instant, de t'émerveiller de tout et en plus de partager ces moments de joie de si jolie façon avec les mots, les belles photos (j'ai particulièrement aimé l'incendie céleste et la couverture de nuages. Bon week-end

Écrit par : Martine 85 | 29/01/2016

Que de jolis paysages commentés , on suit des yeux l'horizon qui se colore au fil de la journée, et quand on baisse son regard c'est pour contempler la bruyère et découvrir les crottes du passage des mouflons.Bravo pour toutes ces agréables sorties montagnardes.J'envoie à Patricia des photos de mouflons.

Écrit par : claude | 29/01/2016

ma prime enfance passée en Forêt Noire....pas loin d'ici !! et comment cela se fait-il ?
la première idée qui me vient en tête..base militaire ??

Écrit par : ♥*¨*•.¸¸❤ ♥*¨*•.¸¸❤ | 29/01/2016

Gazou on voit bien que les dieux mettent plutôt le bazard sur notre terre, non ?

HIL tu es déçu ?

Pat c'est un vrai bonheur de les voir gambader ces mouflons !

Annick je dirais même plus vivons chaque seconde à fond !

Martine aussi longtemps que mes gambettes me porteront je courrais les montagnes

Claude la beauté est partout même dans des crottes car c'est l'annonce d'une belle rencontre !

Petits coeurs (Simone ?) mon père était dans la gendarmerie et a été affectée en Allemagne avec les troupes d'occupation à Fribourg en Brisgau les six premières années de ma vie, j'en ai gardé un superbe souvenir !

Bon week end à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 29/01/2016

un bon article : photos et texte ; avant de se mettre à table, nous devrions remercier pour la nourriture que nous mangeons. C'est toujours le résultat d'un travail, d'un don de sa vie (pour les animaux). Bonne soirée

Écrit par : durgalola | 29/01/2016

Bonsoir Ulysse,

Des paysages extraordinaires! mais, la rencontre avec les mouflons, alors là, tu dois avoir le "palpitant" qui palpite! :)
Merci pour cette belle balade
;)

Écrit par : Martine | 29/01/2016

Encore une super balade et le récit de celle-ci !
De beaux moments d'émotions que tu nous fait partager.
Je ne mange presque pas de viande, mais j'aime l'idée de remercier l'animal sacrifié pour notre plaisir et non plus pour notre survie ...
Bon week end, à l'abri du vent et de la pluie ...
Bisoux, ulysse

Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ ♥ dom ♥ Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

Écrit par : dom | 30/01/2016

frêle petit chemin qui nous ancre en nous-mêmes et nous fait prendre de l'altitude.merci

Écrit par : photodilettante | 30/01/2016

Belle promenade une fois de plus ! Je comprends que ces paysages fassent cogiter. On est peu de choses face à la course d'un animal sauvage. Bonne route.

Écrit par : tmor | 30/01/2016

Salut Ulysse
Belle ballade et superbe photos du Caroux au dessus des nuages et ce cairns centenaire pointé vers le ciel
Cette semaine tu a choisi un endroit plus au clame pour les mouflons (quelle récompense )
Bon Weekend

Jean-marie et les amis

Écrit par : Jean-marie | 30/01/2016

J'apprécie toujours autant tes photos et ton humour ou peut-être plutôt, ta malice !
Comme toi, quand je suis dans de tels lieux, je me dis que le monde est beau et grand et que c'est bien l'homme qui le dégrade, le plus souvent.
C'est sans doute là aussi qu'on peut toucher du doigt, si je puis dire ainsi, l'existence d'un être supérieur qui coordonne tout ça, mais certainement pas comme on nous le présente actuellement !
C'est d'ailleurs l'objet de mon dernier article, j'ai écrit mon ras le bol à cette soi-disant divinité inventée par l'Homme !
Bon dimanche et amitié.

Écrit par : clara65 | 31/01/2016

Bonsoir Ulysse,

Encore de belles images lors de cette randonnée, les paysages, la neige, les nuages et les mouflons sont vraiment magnifiques, de belles rencontres, j'adore.
Moi aussi je vois des cairns lors de mes balades, je les prends en photo mais je ne rajoute jamais de cailloux (même si l'envie est là...), j'ai trop peur de détruire en partie ces beaux édifices.
Moi aussi comme toi, lorsque j'aperçois des ruines j'imagine les familles ou bergers qui résidaient dans cette maison ou bergerie aujourd'hui en ruine, oui c'est ma devise "profiter de l'instant présent et apprécier ce que l'on a en restant humble".
Si j'étais la seule femme survivante de cette mystérieuse hécatombe, je serais très triste car nous ne sommes pas faits pour vivre seuls mais pour vivre en harmonie avec les autres.
Je trinque avec toi Ulysse, "cin cin con tanta salute", oui la santé est primordiale pour être libres et gambader ou l'on veut. Une petite pensée pour toutes ces personnes qui ne le peuvent plus et qui se régalent en regardant ton blog et tes balades.
Bonne continuation à toi Ulysse, amitiés.
(je t'ait mis mon deuxième blog en signature)

Écrit par : Ornella | 31/01/2016

Bonjour Ulysse,
Les cairns sont des sentinelles rassurantes qui veillent discrètement sur le "lonely walker" que tu es depuis le départ de notre ami Gibus....mais nul ne te plaindra car c'est un tel privilège que d'admirer d'aussi exceptionnels paysages et pouvoir observer les mouflons dans un silence total est un moment fort qui nous rappelle des souvenirs heureux et intenses avec notre ami Marc.
Bonne semaine.

Écrit par : eric | 01/02/2016

GRANDIOSE balade !!! J'aime me sentir seule au monde dans la nature, juste une journée voire trois ou quatre, il vient en effet un moment où l'on ressent le besoin impératif de partager... Merci Ulysse pour la découverte de ces merveilleux endroits, à bientôt. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 01/02/2016

A l'idée d'être le dernier être humain sur la terre, honnêtement je crois que je serais tellement désemparée que je n'aurais guère l'esprit à philosopher, c'est là que je me sens un petit maillon d'une grande chaîne humaine, un vent de panique soufflerait autour de moi, je l'avoue humblement, l'être humain est si peu de chose, mon vœux le plus cher serait alors de voir surgir un être vivant et rassurant près de moi me disant mais ce n'est qu'une farce ! C'était juste pour une prise de conscience de notre existence, de nos conditions de vie et de l'importance de l'autre et du partage.... eh oui c'est ainsi ! car pour être en état de contemplation devant la beauté de la nature il faut avoir un esprit serein, la solitude oui mais une certaine forme de solitude...
Superbe là où tu nous emmènes Ulysse et pas seulement sur les hauteurs mais aussi dans le monde de l'imaginaire et sur les chemins de la réflexion.

Écrit par : monique | 01/02/2016

Belle randonnée et encore avec de la neige, pour ma part cette année je n'ai pas encore eu cette chance, je pense que la prochaine fois je vais y aller avec un canon à neige :-)
Si dans ce massif on y trouve toute sa liberté, ce n'est pas toujours le cas dans la vie de tous les jours. Voilà pourquoi j'ai raté ces quelques jours où notre montagne était enneigée.

Écrit par : bernard | 03/02/2016

Bonjour Ulysse, quel endroit magnifique saupoudré de neige. Tes photos sont superbes et merci de ce très beau partage.
Mes amitiés.

Écrit par : Denise | 03/02/2016

Ton texte est empreint de beaucoup de poésie. J'aime ton récit imagé "le ciel tire son rideau de nuages... des nuages se blottissent au fond du vallon.
C'est beau, tout simplement. Tu es un vrai poète Ulysse.

Écrit par : julie | 04/02/2016

Je revois tes belles photos avec beaucoup de plaisir ...
Bon week end, qui s'annonce morose ...
Bisoux, ulysse

Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ ♥ dom ♥ Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

Écrit par : dom | 06/02/2016

Après un séjour de quelques jours dans le Queyras dont j'ai parcourir les hauts alpages en raquettes je prends connaissance de vos commentaires dont je vous remercie

Andrée oui il faut toujours célébrer la nourriture qui nous est donnée tant d'hommes n'ont pas leur "pain" quotidien...

Martine la rencontre avec des animaux sauvages si malmenés généralement par l'homme est toujours pour moi une fête

Dom le partage de ces moments me permet de les revivre

Photodilettante bienvenue sur mon blog oui les chemins nous ancrent en nous même (j'aime votre belle formule)

Tmor l'homme est impuissant à rattraper un animal sauvage mais hélas il a des fusils !

Jean Marie et Cie merci de votre fidélité à me suivre en ces lieux que vous aimez tant et que nous avons parcouru ensemble avec notre ami Marc

Clara je pense comme toi que dieu reste un mystère...je vais aller lire ton article

Ornella merci d'avoir troquer à ma santé et longue vie à tes blogs que je vais aller visiter

Eric oui chaque fois que je grimpe sur ce cher Caroux j'ai une pensée pour notre ami marc qui l'aimait tant

Brigitte oui il faut savoir se retirer du monde pour mieux se connaitre puis y revenir pour partager ce que l'on a trouvé

Monique je pense que rares sont les hommes qui peuvent vivre en ermite comme toi je pense que notre humanité n'est pleinement vécue que dans le partage ce qui n'exclut pas de rechercher parfois quelques moments de solitude qui permet d'aller à la rencontre de soi même

Bernard j'espère que tes contraintes auront disparu dans la semaine car la neige est annoncée mardi sur les hauts cantons et si c'est le cas je pense aller faire un tour à Caissenols Peut être pourrait-on s'y retrouver ?

Denise le partage prolonge le bonheur que j'ai vécu

Julie j'écris ce que je ressens je pense que chacun est poète à sa manière

Belle semaine à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 07/02/2016

Bonjour Ulysse,
J'ai donné ton adresse du blog Piquesel à des amis qui vont partir à Madère, j'avais aimée votre voyage dans cette belle île fleurie, ça va bien leur servir pour le leur.
Bonne semaine Ulysse.

Écrit par : Ornella | 08/02/2016

Merci Ornella pour la promotion de mon blog

Écrit par : ulysse | 08/02/2016

Les commentaires sont fermés.