suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/08/2016

Pic et pic et pic et colegram ! (1ère partie)

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Ayant eu soixante dix carats cet été – sans m’en trouver plus riche pour autant – j’ai décidé de m’offrir pour mon anniversaire, car on n’est jamais si bien servi que par soi même vu que l’on est généralement la personne qui se connaît le mieux, une course en montagne avec mes copains Gibus et Jo. Outre le bonheur que procure les randos en haute montagne, c’était aussi l’occasion de faire un bilan de santé en vérifiant si j’étais capable d’enchainer l’ascension du Montcalm (3077m) de la Pique d’Estats (3143m) et du pic de Verdaguer (3131m) situés dans les Pyrénées ariégeoises dans une matinée, comme Gibus et moi l’avions déjà fait il y a cinq ans déjà ! La météo étant favorable, nous voilà donc partis d’un parking au bord du ruisseau de l’Artigue situé à 1245 m d’altitude. Après avoir progressé une petite heure dans la dense et fraiche forêt de Fontanal, nous parvenons au niveau des estives où le soleil généreux combiné à nos efforts intenses nous fait très vite mouiller le « maillot » 

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Notre petit déjeuner n’étant qu’un très lointain souvenir, nos organismes fort sollicités par la lutte incessante contre la loi de la gravité, qui nous donne le sentiment qu’une troupe de farfadets ont malicieusement introduits quelques grosses pierres dans nos sacs, réclament leur dû ! Nous leur obéissons derechef et leur fournissons sous forme solide et liquide les calories nécessaires à la poursuite de notre équipée. Sur ce plan nous sommes des montagnards exceptionnels, non pas tant par nos performances qui sont seulement honorables, mais par le fait qu’étant épicuriens dans la plaine nous le sommes aussi sur les sommets et que toujours des flacons de divin nectar nous accompagnent, alors que les montagnards marchent généralement (et pas, pour autant, plus vite) à l’eau de source. Mais nos mines réjouies et la bonne santé que nous affichons témoignent du bonheur qu’il y a à déguster un verre de vin blanc à l’aplomb d’une magnifique chaine de montagne dominée par la Pique Rouge de Bassiès (2676m) que nous avons gravie il y a quelques années.

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Après un courte sieste, qui fait aussi parti de nos intangibles traditions, d’ailleurs recommandée par le corps médical (l’un des rares points sur lequel je suis en accord avec ses prescriptions ) nous reprenons notre ascension à un rythme moins soutenu du fait de l’énergie mobilisée par notre organisme pour la digestion. Mais le paysage est tellement sublime que nous ne sommes pas humiliés de devoir adopter un train de sénateur. A vrai dire aucun de nos « très chers » élus ne serait capable d’avancer dans une telle pente. Mais il faut reconnaître que ce n’est pas facile de randonner avec un déambulateur !

 

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Après avoir gravi 1200mètres de dénivelé, nous arrivons enfin au refuge du Pinet installé à 2245m au bord du lac éponyme.

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Une scène incongrue en ces lieux nous fait sourire : l’un des enfants du personnel du refuge passe son temps à traverser le lac dans un superbe bateau gonflable bleu en s’imaginant peut être dans la peau de Vasco de Gama ou de Magellan. C’est réconfortant de voir un ado qui n’est pas contaminé par la folie de la chasse aux « pokémons » qui a saisi une bonne partie de la planète.

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Etonnante aussi est cette touffe de mousse qui a colonisé la partie émergée d’un rocher en s’adossant à deux cailloux, sans doute déposés là par la neige de l’hiver. Je suis toujours admiratif de la résilience de la nature qui nous survivra quand nous aurons détruit les ressources qu’elle nous fournit et qui nous permettent de vivre.

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Après avoir rafraîchi notre enveloppe corporelle dans l’eau limpide et tonique du lac, nous faisons de même pour notre gosier en l’aspergeant au jus de houblon, manifestant un œcuménisme fraternel en matière de breuvages festifs.

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Et puis histoire de compléter notre entraînement pour notre ascension du lendemain, nous allons faire un tour sur les mamelons rocheux qui dominent le refuge, seule manifestation d’une présence humaine à des dizaines de lieues à la ronde. C’est là le charme des Pyrénées dont une grande partie est épargnée par les usines à ski, au contraire des Alpes qu’elles ont défigurées.

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Le lendemain matin nous partons à la fraiche pour notre ascension en remontant le vallon encore ombragé creusé par le torrent d’Estats. Quelques plaques de neige subsistent ici et là qui vivent leurs derniers jours. Ce qui, nous l’espérons, n’est pas notre cas !

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Nous émergeons bientôt au soleil dans une zone caillouteuse où seules les balises nous permettent de repérer le chemin.

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

La pente se fait plus raide mais nous avançons d’un bon pas, nos sacs étant plus légers que la veille car nous avons laissé notre « barda » de séjour au refuge.

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Puis nous entamons l’ascension du premier de nos sommets, le Pic de Montcalm (3077m) qui n’est qu’un immense tas de cailloux arrondi et dont le nom de pic est un peu usurpé !

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Dans la pente terminale notre souffle se fait un peu plus court et notre cœur se met à battre la chamade, mais la vue du cairn sommital nous insuffle un surcroît d’énergie.

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Parvenus au sommet nous dominons la chaine de montagne de Bassiès qui barre l’horizon vers le sud.

 

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Mais la montagne qui nous intéresse au premier chef est la Pique d’Estats (3143m) que l’on doit gravir et dont on aperçoit le sentier d’accès qui serpente sur son flanc nord. Ce sommet, le plus élevé de la Catalogne, marque la frontière avec l’Espagne d’où l’orthographe du mot « pique ».

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

On aperçoit sur le sommet la croix sommitale et deux minuscules silhouettes. En face se dresse le pic de Verdaguer (3131m), qui est également à notre programme, mais dont l’ascension n’est qu’une formalité une fois que l’on a gravit la Pique d’Estats.

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Avant de faire l’ascension de ces deux sommets, il nous faut redescendre au col de Riufret (2978m), la descente offrant à nos organismes un bref répit, qui implique néanmoins un grande vigilance vu l’état du chemin.

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Et nous entamons l’ascension de la Pique d’Estats, bien plus pentue et chaotique que celle du Montcalm que l’on aperçoit en arrière plan.

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

La phase terminale n’est qu’un amoncellement de rochers plus ou moins stables qui mettent à mal mes vieilles articulations. Mais celles-ci, qui ont franchi de bien plus périlleux obstacles, ne me laissent pas tomber.

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Et nous arrivons au sommet le cœur battant mais aussi vaillants que de jeunes futurs mariés arrivant à la mairie. Pour les gens de mon âge, la montagne c’est notre « septième ciel » !

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Ce sommet est mythique pour les catalans qui doivent le gravir au moins une fois dans leur vie. La croix qui l’orne est d’ailleurs recouverte de drapeaux apportés par les grimpeurs. Une fois n’est pas coutume, je vous montre ma bobine - ce qui vous changera du dos et des gambettes de Gibus – pour vous donner une idée de ce que peut être le bonheur sur terre !

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

En contrebas vers le sud, nous apercevons deux magnifiques lacs espagnols dont la seule différence avec des lacs français est que lorsque l’on y plonge ça fait « plof » et non «plouf»! J’en profite pour vous préciser que dans un lac anglais ça fait « splash », dans un lac allemand « platsch » et dans un lac néerlandais « ploef » ! Et si vous n’êtes d’aucune de ces nationalités, dans votre pays ça fait comment ?

 

montcalm,pique d'estats,verdaguer,refuge du  pinet

Au loin nous apercevons le Pic d’Aneto (3404m) le plus haut sommet des Pyrénées que je grimperai peut être dans une autre vie….

 

A suivre……

 

*****

Je viens de publier mon dernier CD "Bulles de savon" sur les plateformes musicales Deezer, Itunes, Fnac Juke box, Google play etc...

Voici le lien vers : DEEZER

Mes autres chansons sont publiées sur mon blog musical en accès libre

OLD NUT

(cliquez sur les noms en rouge)

 

Texte Ulysse & photos Ulysse & Gibus (21& 23ème)

 

Commentaires

Merci de nous montrer votre visage,mais je me demande si je ne préférais pas les gambettes,Ouf,ouf,ouf...!!!!!!!

Écrit par : Philippe Guitard | 13/08/2016

Quelle magnifique ballade !
Merci de nous en faire profiter

Écrit par : gazou | 13/08/2016

ils n'ont peur de rien.... !!! et quelles photos...endroit superbe...

Écrit par : ♥*¨*•.¸¸❤ ♥*¨*•.¸¸❤ | 13/08/2016

Je suis émerveillée de voir ces photos ! comme vous volez, pardons marchez, haut!!!
mais quel résultat, ces paysages sont extraordinaires, je ne pourrais m'y aventurer mais ça fait plaisir de voir que la main et la pelle mécanique de l'homme les laissent tranquilles!
mère terre doit être effrayée par le ravage que ses enfants sont en train de commettre comme s'ils étaient seigneurs et maîtres de l'univers destinés à l'immortalité ...
bon weekend Ulysse, toujours un plaisir de te voir saluer les sommets

par ici je crois qu'on fait "splash"!

Angie

Écrit par : Angie | 13/08/2016

J'aurais bien aimé que cet article n'aie pas de fin, mais ouf, j'ai lu "à suivre..." chic !
Un pic, deux pics, moi je dis bravo car à 68 ans je n'imagine même pas pouvoir grimper le dixième d'un pic ! Quel plaisir de pouvoir profiter de cet exploit avec vous, grâce au temps que tu prends pour t'arrêter, régler, cliquer, puis courir rattraper les autres. Merci beaucoup.
Côté plouf, en Picardie, on ... ch'plouf !
A bientôt pour la suite, comme tu as eu raison de t'offrir ces escalades pour ton anniversaire. Et c'est certain, à te voir ce ne sont pas tes derniers "pics" !
Gros bisous Ulysse, à partager avec tes amis
Annick euch'picarde

Écrit par : AnnickAmiens | 13/08/2016

Des images à couper le souffle, un bien joli cadeau pour vous, un bien joli cadeau pour nous, juste pour la vue hélas et même pas le p'tit verre pour trinquer. La haut je suis sûre que le monde vous semble bien différent qu'ici sur le plancher des vaches, normal plus près du bon dieu et de ses saints c'est ce que disent certains... mais surtout un air plus pur et forcément des idées plus saines, elle est là la solution à tout ce qui se passe ici bas, le seul problème c'est que si tout le monde grimpe la-haut je crains le pire.... Ah j'ai bien aimé les sourcils du gros nounours et son œil coquin....bonne continuation et merci pour la rando virtuelle sur les sommets, j'attends la suite...

Écrit par : monique | 14/08/2016

C'est super : des photos magnifiques et des commentaires appropriés.
Je constate qu'un verre de vin ne diminue pas vos forces et que, fidèles à vous-mêmes, vous ne dérogez pas à vos habitudes.
Bravo, à vous, vous êtes les meilleurs !!!
Bon dimanche, avec encore le lundi pour se reposer ... ou pas.
Bisoux, ulysse

Écrit par : dom | 14/08/2016

Sacré excursion ! Les lacs me charment toujours autant.

Écrit par : tmor | 14/08/2016

Bonjour Ulysse ,
Quel spectacle à couper le souffle ....une belle chevauchée fantastique et ...caillouteuse !
Vous avez tous une santé de fer ...un gosier pentu et une panse accueillante d'après l' énoncée des breuvages et victuailles appropriées au bon fonctionnement de la " machine ".
Chaîne de montagne sublime , tous ces sommets a la queue leu-leu ...photos digne d'un grand photographe reporter ..
Beau trio au sommet ..
Une question toute bête , quel était votre métier pour manier aussi bien la langue et ses références culturelles si subtiles ? prof de Français ou Philo ...je me trompe ?+++Latin ou grec !!!
En tout cas, Merci encore pour cette savoureuse et aérienne découverte entre AMIS .
Comme je félicite souvent mon cousin Claude pour ses instantanés animaliers , je fais de même pour vous en disant " BRAVO L' ARTISTE "
J' attends la suite avec impatience .
Bon dimanche ..en godillots ?
Pat

Écrit par : pat | 14/08/2016

Superbe virée notre ascension, mais il ne faut pas oublier d'avoir une pensée pour Patrick, le gardien du refuge de Pinet et son équipe, sans qui nous ne pourrions réaliser cette exceptionnelle randonnée. Même si l'on ne dort pas au mieux, on boit et mange à satiété, fin prêt pour l'étape du lendemain.

Écrit par : GIBUS | 14/08/2016

Philippe je comprends votre préférence et ne m'en offusque pas !!

Gazou partager de tels moments en prolonge le bonheur

Petits coeurs (Simone) il faut n'avoir peur de rien sauf de la bêtise de certains terriens....

Angie si nous volons nous faisons du rase-mottes ! Tu as raison notre terre est bien malmenée par certains et il est possible qu'elle finisse par se débarrasser de nous ! Merci pour la précision sémantique

Annick le sommet de ta cathédrale vaut bien un sommet pyrénéen ! Pour les photos nous avons eu la chance d'un grand soleil qui permet d'utiliser une grande vitesse pour faire des instantanés sur un pied sans "flouter" ! Merci pour la précision sémantique

Monique désolé pour le petit verre de vin blanc que je vous aurais volontiers offert si vous aviez été des nôtres ! Quant au partage, c'est pour moi un bonheur vu la qualité de mes lectrices et lecteurs qui prennent le temps d'échanger quelques mots avec moi, créant un cercle d'amitié certes virtuel mais fraternel.

Dom le vin bu avec modération est un fortifiant, de sérieuses études le prouvent qui soulignent que les buveurs d'eau vivent moins vieux que les buveurs modérés de vin !

Tmor les lacs nous charment aussi et surtout nous rafraîchissent

Pat je dirais plutôt que j'ai une santé de granite car le fer rouille et j'ajouterais que c'est d'avaler la poussière granitique des chemins du caroux qui l'entretient ! Je tiens mon petit talent d'écrivaillon de ma mère qui m'a nourri au lait de la poésie de Du Bellay, Ronsard, Villon, Marot et de la faconde de Rabelais qui étaient pour nous de lointains ancêtres vu que ma famille a des racines Tourangelles. On dit que c'est en Touraine que l'on parle le français le plus pur ! Pour ce qui concerne ma carrière professionnelle j'étais plutôt dans les chiffres que dans les lettres.

Gibus tu as raison de rendre hommage à Patrick et son équipe dont l'accueil chaleureux et l'efficacité contribuent pour beaucoup à la réussite de nos virées montagnardes


Bon week-end à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 14/08/2016

je te souhaite un très bon anniversaire et 10 ans avec toujours ta bonne humeur et ta créativité. Ce petit tour est merveilleusement beau et chapeau à tous vos efforts ... j'en connais de bien plus jeunes qui ne le feraient pas. Bises

Écrit par : durgalola | 14/08/2016

Ici, Claude, tu nous fais un magnifique reportage 3 en 1 : photos, récit vivant, le tout couronné pas ce partage de l'amitié. Décidément, je suis une fan, une inconditionnelle de ton blog.

Écrit par : Chinou | 15/08/2016

Encore une bien belle virée ! Par contre, marcher sur les cailloux, est-ce agréable ?
Quant à cette mode des Pokémons, on devrait en mettre sur les plus hauts sommets. Comme ça, ça ferait faire du sport aux jeunes. C'est dingue cette mode.
On aime autant tes photos que tes mots. Merci pour cette grande balade et merci à tes potes d'accepter de participer à ces petites saynètes montagnardes.

Écrit par : julie | 15/08/2016

Chapeau les gars.
Plus modestement, pour ce 15 août, je me suis fait la face nord de la butte Montmartre. ;-)

Écrit par : Loqman | 16/08/2016

Je préfère nettement la montagne aux pokemons ! mais je ne me sens plus de faire autant de dénivelé en si peu de temps, car même sur trois jours, je sais que je trouverais trop dur.
Mon compagnon a fait lui aussi 70 balais en juin, et je ne pense pas qu'il soit assez en forme pour faire de telles randos. Donc, on se contente à moins mais on a quand même l'occasion de s'en mettre plein les mirettes !
Bonne continuation et amitié.

Écrit par : Clara65 | 16/08/2016

Oh la belle vie, ça donne envie d'avoir 70 balais !!! Épicure en plus doit être ravi, ce n'est pas rien d'être amis des dieux... Bravo les mecs, mais mais, une petite question "Où sont les femmes ?" Bises. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 16/08/2016

Andrée merci pour tes souhaits , j'avoue que j'ai de la chance d'avoir la santé que j'ai !

Chinou je peux te répondre la même chose

Julie si j'étais raisonnable je resterais dans mon canapé mais qu'est ce que je m'emme....!

Loqman si tu y as pris du plaisir c'est l'essentiel !

Clara peu importe la performance ce qui compte c'est de sortir de chez soi et de marcher quand on peut encore le faire !

Brigitte je te rassure nos femmes nous accompagnent quand c'est moins dur !

Belle semaine à toutes et à tous

Écrit par : uysse | 16/08/2016

Andrée merci pour tes souhaits , j'avoue que j'ai de la chance d'avoir la santé que j'ai !

Chinou je peux te répondre la même chose

Julie si j'étais raisonnable je resterais dans mon canapé mais qu'est ce que je m'emme....!

Loqman si tu y as pris du plaisir c'est l'essentiel !

Clara peu importe la performance ce qui compte c'est de sortir de chez soi et de marcher quand on peut encore le faire !

Brigitte je te rassure nos femmes nous accompagnent quand c'est moins dur !

Belle semaine à toutes et à tous

Écrit par : uysse | 16/08/2016

Merci Claude pour ces superbes vues d'un pays magnifique, par beau temps, bien sûr (sous la pluie et dans le brouillard c'est autre chose...)!
Ces photos m'ont rappelé d'excellents souvenirs alors que nous avions gravi, ensemble, le Montcalm et la pique d'Estats.
Excellente fin d'été

Écrit par : Rémy | 16/08/2016

Ah, je ne pouvais pas manquer un tel RV ......Vous êtes SU PER BES tous les trois au sommet de cette croix symbolique !!!

Il vous reste un peu de ce divin nectar, qu'on puisse trinquer ensemble ? Et, je confirme, le déguster sur les hauteurs lui donne encore bien meilleur goût !!!

Tu passeras le bonjour à ta ...sorcière aux cheveux verts et au gros nez, sur le rocher ! Pas l'air commode celle-là, je pressens une négociation au nectar !

En plus de la splendeur, du grandiose, sur chaque photo je ressens fatigue, sueur, et "renaissance" !!!

Plein de bisous châle-heureux (je me sens un peu "en cage" à te lire ...et, en même temps, pleinement ressourcée de mes souvenirs ....c'est étrange, comme une essence qui ne veut plus partir de mon corps, une drogue mentale !) : Sabine

Écrit par : sabine la pèlerine | 17/08/2016

Remy nous en gravirons bientôt d'autres ensemble car nous serons finalement des vôtres en Andorre !

Sabine peut être qu'un jour nos chemins se croiseront et que nous pourrons trinquer ensemble au nez et à la barbe d'une sorcière que j'aurais amadouée avec mes mélopées "bardesques" !

Écrit par : ulysse | 17/08/2016

Bonjour Ulysse,
Tout d'abord félicitations pour cette magnifique balade qui prouve que si les voyages forment la (première) jeunesse, les randonnées préservent la sante de la troisième du même nom :-)
Pour ma part, je peux tout doucement reprendre mes petites sorties après l'opération et je ne me prive pas de remettre en route mes appareils photo dont certains sont bien plus vieux que nous... Eux aussi ont encore bon (tré)pied et bon objectif :-D
Bonne journée,
Frans

Écrit par : Frans | 18/08/2016

SOS
Tu n'es pas venu chez bibifricotinne :)
pour une sortie dans les Pyrénées ...
Vite , Julie a pris ta défense !
bises

Écrit par : Michèle | 18/08/2016

merci , à Toi , claude de nous faire rêver et de nous faire découvrir des beauté que je ne connaîtrai peut être que dans une vie future !!

Écrit par : Claude | 18/08/2016

Ne dit on pas HEUREUX COMME ULYSSE ....
Je viens de chez mon amie Michèle Chenaud et comme elle dit le plus grand bien de vous ainsi que ma chère Julie ha ha ha , je me dois de faire un petit passage , vous êtes tous magnifique de bronzage , de santé et de bonne humeur , bravo .
Mais hélas je ne cours pas du tout sur les reportages de montagnes ce qui ne m' empêche pas de les admirer malgré tout .
Donc pour ce bel article et ces photos magnifique MERCI .
Amitié marseillaise
Renée (mamiekéké) et pourquoi pas un autre jour ? qui sait ha ha ha .

Écrit par : mamiekeke | 19/08/2016

Bonne fin de semaine ... en famille, pour moi !
Bisoux, ulysse

Écrit par : dom | 19/08/2016

Frans j'espère que tu seras bientôt parfaitement rétabli

Michèle je suis venue mais je n'ai pas pu laissé de commentaire sur ton blog car il a été refusé je t'ai envoyé un message à ce sujet

Claude c'est un plaisir de te faire rêver et j'espère que ta prochaine vie sera pleine d'aventures comme celle ci

Mamiekéké bienvenue sur mon blog et merci d'avoir quitté la belle ville de Marseille pour me suivre sur les hauteurs

Dom itou pour toi Dom

Écrit par : ulysse | 19/08/2016

c'est une superbe randonnée que j'ai faite en 1990(ça fait loin) et en un seul jour depuis l'artigue j'avais 19 ans

Écrit par : bruno | 19/08/2016

a couper le souffle ! dans tous les sens du terme

Écrit par : denyse | 19/08/2016

Bruno à 19 ans tout est possible !

Denyse oui comme vous le dites à couper le souffle dans tous les sens du terme

Bon week end à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 20/08/2016

Je vois sur une des photos comme une piscine naturelle. Et aussi la marque de vos bières ah ah ah ! Joyeux anniversaire à toi. Magnifiques photos encore une fois.

Écrit par : elisabeth | 22/08/2016

Écrire un commentaire