suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/08/2016

Pic et pic et pic et colegram….(fin)

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

Dans la précédente note, je vous avais laissés au sommet de la Pique d’Estats (3143m) le plus haut sommet de la Catalogne et aussi l’un des plus hauts sommets hexagonaux auxquels on puisse accéder sans escalade, dont je ne suis pas un adepte. Après avoir gravi précédemment le pic de Montcalm (3077m), il nous reste à faire l’ascension du Pic Verdaguer (3131m) que l’on découvre en face de nous et qui est le pendant de la Pique d’Estats. Le sentier qui mène au sommet est beaucoup plus confortable que celui de la Pique d’Estats, ce qui n’est pas pour déplaire à nos gambettes déjà bien sollicitées par nos deux précédentes ascensions.

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

Nous arrivons très rapidement au sommet d’où l’on découvre la Pique d’Estats sous un angle inattendu qui révèle l’aspect pour le moins chaotique du chemin d’accès au sommet. Il est onze moins dix et cela fait trois heures « pile » que nous sommes partis du refuge, ce qui pour les « vieillards » que nous sommes est une performance plus qu’honorable.

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

Comme nous souhaitons profiter pleinement de cette magnifique journée en montagne, nous décidons de descendre dans le magnifique vallon du Sullo, lieu de passage pour se rendre en Espagne, à la recherche d’un coin pour pique-niquer.

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

Nous évoluons dans un environnement grandiose qui révèle le passé tumultueux de notre planète. Ainsi découvre-t-on en face de nous la chaine schisteuse gris-blanc de Bassiès qui se télescope avec une chaine granitique que l’oxyde de fer teinte de rouge. On imagine le choc titanesque qui a dû se produire en ces lieux il y a quelques dizaines de millions d’années. On ne peut exclure que de tels séismes ne se reproduisent un jour. Il vaudra mieux alors renoncer aux randos en montagne !

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

Nous arrivons dans le vallon du Sullo où les eaux émeraude d’un laquet semblent nous inviter à une baignade revigorante. Mais la proximité d’un névé et la bise un peu fraiche qui souffle dans le vallon ne nous incitent pas à succomber à la tentation. C’est là que l’on voit les effets insidieux des années qui passent car il y a cinq ans en ces mêmes lieux, Gibus et moi nous étions baignés dans le lac de Montcalm en grande partie recouvert par un névé.

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

Nous choisissons l’une des rares zones herbeuses de cet univers minéral pour pique-niquer en vue de pouvoir s’adonner ensuite à notre traditionnelle sieste.

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

Et nous avons le bonheur au cours de notre déjeuner d’apercevoir un isard guère inquiet de notre présence vu le promontoire rocheux qui le protège.

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

Rassasiés et revigorés par un bref séjour dans les bras de Morphée - qui est un garçon rappelons le, mais à notre époque et à juste titre cela ne choque plus personne - nous décidons de rejoindre le sentier qui mène au refuge en remontant les névés qui occupent le fond du vallon.

 

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

L’avantage des névés par rapport au chemin rocailleux emprunté à la descente est qu’ils ménagent nos chevilles. Mais l’inconvénient est qu’ils sont glissants et quand on ne s’appelle pas Gibus, né dans les montagnes, on patine lamentablement comme votre serviteur et l’ami Jo qui tentons laborieusement de le suivre .

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

Nous sommes revenus sur le plateau où accède le sentier qui vient du refuge. Une longue descente s’offre à nous, tout aussi fatigante que la montée vu qu’elle est parsemée de rochers à dégrimper. Et les montagnards savent qu’il est tout aussi difficile de lutter contre la loi de gravité à la descente qu’à la montée.

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

L’eau qui vient des névés et du cœur des montagnes – qui sont d’énormes éponges - n’a aucun problème avec les descentes, elle se laisse couler en imprimant au fil du temps sa marque au passage. Peut être a-t-il fallu dix mille ans à ce maigre filet d’eau pour tracer ces sillons dans ce rocher. Que nos vies semblent brèves à l’aune du temps des montagnes !

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

A l’approche du refuge, le sentier devient plus confortable. De petits nuages commencent à monter de la vallée, comme le message d’un chef indien qui nous souhaiterait la bienvenue. Nous commençons à avoir une pensée affectueuse pour les deux blondes « Heine » et « Ken » qui nous attendent au refuge.

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

Enfin, nous touchons au but, un brin fourbus mais mentalement régénérés par cette journée sportive en haute-montagne. Pouvoir encore accomplir ses rêves est un privilège que nous apprécions et que je suis heureux de partager avec celles et ceux qui me lisent et qui n’ont plus la capacité de le faire.

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

D’ailleurs, je bois à votre santé et vous remercie de votre fidélité à me suivre, mais je bois aussi à la mienne dont la vie de ce blog dépend. Je n’imagine pas, en effet, de vous raconter mes escapades en fauteuil roulant quand je serai en maison de retraite !

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

Le reste de la soirée se passe à contempler les nuages qui montent de la plaine et ourlent les sommets environnants.

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

Les nuages, peu à peu, deviennent plus denses, conformément aux prévisions météo qui annoncent un temps couvert pour le lendemain. Ce qui ne nous soucie guère car nous avons prévu de redescendre dans la vallée.

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

Effectivement, le lendemain matin nous redescendons dans un brouillard à couper au couteau!

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

Par temps de brouillard le monde acquiert un charme étrange, chaque être ou chose étant réduit à une ombre fantomatique qui est en quelque sorte leur essence vitale.

 

estats,pinet,montcalm,verdaguer

Revenus au niveau de la forêt de Fontanal, que nous avons traversée au départ, nous retrouvons le soleil dont les rayons illuminent le sous bois. Il nous reste environ deux kilomètres avant de retrouver notre charrette. Encore une belle virée ajoutée à notre compteur !

*****

Je viens de publier mon dernier CD "Bulles de savon" sur les plateformes musicales Deezer, Itunes, Fnac Juke box, Google play etc...

Voici le lien vers : DEEZER

Mes autres chansons sont publiées sur mon blog musical en accès libre

OLD NUT

(cliquez sur les noms en rouge)

 

Texte Ulysse & photos Ulysse & Gibus (14&16ème)

 

 

 

Commentaires

Vous pouvez être fiers de cette grande virée à trois pics, avec des grimpettes très dangereuses mais même pas peur, un pas puis un autre et hop là ! vous voilà tout là-haut.
A te regarder Ulysse, ce n'est pas demain que tu auras des jambes à roulettes, et même si arrivé centenaire tu dois rouler, j'espère encore te lire et rigoler car l'humour çà ne se perd pas, quoi qu'il arrive. Mais bon, là t'es très jeune, vous êtes jeunes, beaucoup plus que moi vivant en ville, en terrain raplaplat, respirant le bon air pollué !
A bientôt donc pour la prochaine grimpette, avec un plouf en prime, j'y compte bien. Ah oui, une bonne omelette à la Gibus aussi, arrosée d'un bon nectar.
Bravo et bises les grimpeurs, bises Ulysse

Écrit par : AnnickAmiens | 20/08/2016

Très beaux paysages, j'aime le minuscule lac. Cette randonnée serait trop difficile pour moi qui n'aime pas grimper dans les rochers et pas mieux dans les névés.... même si j'aime marcher. Beau week-end

Écrit par : Martine 85 | 20/08/2016

Votre attention SVP les hommes des hauts somments !
1 faute de faute de fatigue "dette" au lieu de "cette" :)
avec votre âge il va falloir être plus prudent

l'herbe pour la sieste fait quand même triste mine ! !

bises
quoiqu'il en soit vous êtes trop forts

Écrit par : Michèle | 20/08/2016

Claude, je palpite avec toi à chacune de tes sorties. Sais tu que je n'ai pu faire une seule rando depuis fin Mai (fracture au pied gauche) . Alors quand je vous vois tels des petites fourmis, en route vers le sommet, quand je peux admirer la couleur des roches en descente vers le vallon, le névé, le lac, l'isard, quelques rares herbes pour poser le fessier le temps d'un pique nique, tu comprendras vite que je t'envie, que dis-je, que je te jalouse même si je ne suis pas une aussi grande randonneuse que le tandem que vous formez. Profite bien; la nature , "y'a qu'çà de vrai" . Hasta luego

Écrit par : Chinou | 20/08/2016

bravo pour cette escapade. J'en mets plein mes yeux. Bonne dizaine ! bises

Écrit par : durgalola | 20/08/2016

Du bonheur....du bonheur et encore du bonheur pour vous et de merveilleux paysages, en deux jours comme des petites fourmis vous traversez les saisons sur le dos des montagnes, c'est super...et comme vous le dites "pouvoir accomplir ses rêves" oui tout à fait d'accord, il suffit de les adapter et ne pas placer la barre trop haut !question de connaissance de soi et de self-contrôle quand on a dépassé et plus...les 70 ans ! Bravo et chapeau à vous trois et encore merci pour le partage.

Écrit par : monique | 20/08/2016

.....En lisant les commentaires je m'aperçois que je ne suis pas seule à vous comparer à des fourmis mais il est vrai qu'au milieu de ces immenses chaos de roches on perd la notion de grandeur et de temps et vous êtes aussi à l'aise que des fourmis même à l'aplomb sur un gros caillou !Bon week-end

Écrit par : monique | 20/08/2016

Tu grimpes dans les montagnes et d'autres n'arrivent même pas à grimper dans les sondages...
Superbe balade encore une fois. Bravo.

Écrit par : Loqman | 20/08/2016

Bravo pour cette belle performance, à mon avis, la maison de retraite, elle attendra encore un peu ! Merci pour ce magnifique reportage photos, paysages fabuleux !

Écrit par : Françoise | 20/08/2016

Excellente réussite grâce à une météo estivale !
il a été difficile de trouver une fenêtre de trois jours de grand beau, la preuve notre descente dans le brouillard !

Écrit par : GIBUS | 20/08/2016

bravo la jeunesse........ !! que de courage.... ❤
de bien belles photos.........
bonne soirée...

Écrit par : ♥*¨*•.¸¸❤ ♥*¨*•.¸¸❤ | 20/08/2016

Magnifique ! Magnifique !

Écrit par : bernard | 20/08/2016

Annick c'est promis un jour on t'offrira un plouf et une omelette !

Martine85 c'est un plaisir de partager des balades que mes lectrice et lecteurs ne peuvent pas ou plus faire

Michèle merci pour la faute. Quant à l'herbe nous sommes un peu fakirs !

Chinou vraiment désolé pour ton pied je serais catastrophé si cela m'arrivait, mais heureusement cela ne t'empêche pas de manier merveilleusement tes pinceaux

Andrée nous aussi on en a pris plein les yeux

Monique oui fourmis nous sommes mais avec des âmes de cigale !!! Vous avez raison il faut adapter ses rêves à ses moyens mais être aussi confiants en ses moyens. De toute façon le vrai montagnard ne prend jamais un risque inutile

Loqman ceux qui se trainent dans les sondages n'ont pas de colonne vertébrale !

Françoise oui je pense que la maison de refaite ou j'iras n'est pas encore construite

Gibus la chance sourit aux audacieux

Petits coeurs jeunes de coeur comme vous !

Bernard tu parles en connaisseur !

Bon dimanche à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 20/08/2016

Encore une superbe balade qui me fait rêver !
Je voulais, moi aussi, vous comparer à des fourmis, mais je constate que je ne suis pas la seule à qui vous donnez cette impression.
Tes photos sont toujours aussi belles et j'adore lire tes explications, pleines d'humour et d'auto-dérision.
Votre sieste doit être délicieuse dans de tels lieux.
Et les maisons de retraite peuvent attendre, vous n'êtes pas prêts !
Le week end continue à 100 à l'heure, pour moi, suis épuisée ...
Bon dimanche.
Bisoux, ulysse

Écrit par : dom | 21/08/2016

Encore une belle balade et avec des Blondes c'est super
Belle journée endimanchée Ulysse

Écrit par : H-IL | 21/08/2016

Ah, vraiment, je ne te vois pas de sitôt en maison de retraite ! vous êtes forts tous pour faire des dénivelés pareils. Et puis, moi, les névés, je n'aime pas du tout, du tout !
Tu as l'art aussi de faire de belles photos accompagnées de bons textes pleins d'humour.
A bientôt et amicalement.

Écrit par : Clara65 | 21/08/2016

Superbe. Merci de nous offrir de la hauteur, du recul.

Écrit par : tmor | 21/08/2016

Bonjour Ulysse,
J'ai humé l' air pur de vos montagnes peintes de mille ocres ...Quelle merveille , ces chaînes enneigées et les tons ...incroyable !
Il est évident que le corps se régénère dans cet environnement grandiose et digne des dieux ..
Merci pour ce partage ...j' aurai bien trinqué avec vous ..
je fais une sage rando mercredi , d'Hérépian a Mons la trivale..en dilettante avec un copain !
Si la sortie s'avère jolie, je publierai .
A bientôt et bonne journée
Pat

Écrit par : pat | 21/08/2016

Dom pour avoir des amis il faut savoir se moquer de soi même

HIl les blondes sont essentielles à notre bonheur !

Clara les névés nous font retomber en enfance c'est pour cela qu'on les fréquente !

Tmor en haut on ne voit plus les misères du monde


Pat entre Hérépian et Mons la Trivalle il y a de jolis lieux

Écrit par : Ulysse | 21/08/2016

"Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage..." Merci à toi, ces paysages sont époustouflants, quel vivifiant bonheur ! Bises. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 22/08/2016

Magnifiques tous tes reportages et photos. Bien sûr qu'il faut en profiter tant qu'on peut pour aller se promener et tant que les jambes peuvent porter. Après, on regrettera quand on sera handicapé par le grand âge. Je t'admire de monter si haut mais la récompense est là ! Bon après midi.

Écrit par : elisabeth | 22/08/2016

quelle énergie dans cette rudesse du minéral! et si belles photos.. toujours aussi bon conteur .merci

Écrit par : photodilettante | 22/08/2016

Plumes d'Anges on en fera bientôt d'autres voyages !

Elisabeth et oui le grand âge est souvent un naufrage !

Photodilettante pour parodier un hebdo je dirais : la légèreté des mots le choc des photos !

Écrit par : Ulysse | 23/08/2016

C'est absolument magnifique ! et bravo pour la performance, je suis scotchée. Mais j'ai transpiré rien qu'à te lire ;-)

Écrit par : Praline | 25/08/2016

Un petit coucou pour te souhaiter une bonne fin de semaine ... au frais !
Bisoux, ulysse

Écrit par : dom | 26/08/2016

Salut Ulysse,
Quelle magnifique virée ! Je suis à chaque fois épaté de votre condition physique, il faut dire que la régularité de vos entraînements y contribue. De magnifiques paysages qui font rêver. Comme toujours, c'est un délice de partager vos escapades via les reportages quand on est prisonnier du boulot.
Amitiés à tous,

Écrit par : eric | 27/08/2016

des images fraîcheur qui font du bien. Bravo! quel sportif!

j'ai également beaucoup aimé ta fable au platane. excellent!

comment fais-tu avec tous tes blogs? déjà avec un j'ai du mal à y arriver. j'irai découvrir tout ça dès que possible.

Merci Ulysse
;)

Écrit par : Martine | 28/08/2016

Praline avec de l'entraînement on arrive à tout !

Dom bon ce n'est pas vraiment la fraicheur chez nous

Eric oui nous avons la chance d'e^tre libres de notre temps et d'avoir les jambes et le coeur pour en profiter Amitiés à tous

Martine le secret est que plus on fait de choses et plus on veut en faire...;

Écrit par : Ulysse | 28/08/2016

Bonjour Ulysse,
Heureusement tu es venu nous rechercher à la Pique d’Estats car seul je n'y serais plus jamais redescendu :-D
Je t'admire (et t'envie un peu aussi...) pour toutes les activités que parviens à développer sur les blogs! Pour ma part j'arrive à peine à alimenter journellement celui consacré à la photographie. Mais il est vrai que la photo "à l'ancienne" demande pas mal d'efforts :-)
Bonne semaine,
Frans

Écrit par : Frans | 29/08/2016

Je ne sais plus si j'étais passée par là en suivant tes randonnées Ulysse! mais ces sommets sont epoustouflants et dire que tu es le grand vainqueur de ces pics sauvages :)
tu nous donnes l'envie d'aimer les hauteurs où la nature sauvage n'accueille que les plus courageux et ceux qui ont les mollets athletiques !!!
bonne fin de soirée
Angie

Écrit par : Angie | 16/09/2016

Écrire un commentaire