suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/09/2016

Périple andorran : 1 - De lac en lac....

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

 Me voilà repartis avec Gibus et Cie, un indéfectible groupe d’amis avec lequel depuis des années je parcours monts et vaux de France de Navarre et d’ailleurs. Pour l’heure, cet ailleurs s’appelle l’Andorre, dont la plupart des Français ne connaissent que le Pas de la Casse, hyper centre commercial aux taxes avantageuse et également station de ski. Mais l’Andorre, c’est aussi de magnifiques vallées montagnardes, émaillées de coquets villages d’une esthétique et d’une propreté irréprochables (les maires du Languedoc feraient bien d’y faire un tour) entourées de sommets impressionnants, mais accessibles aux randonneurs aguerris que nous sommes encore, malgré les années qui passent.

Pour notre première sortie, destinée à nous mettre en jambes, nous avons prévu de visiter quelques lacs. L’une des règles d’or de la randonnée en montagne l’été est de partir alors que le soleil sort à peine de sa couette de nuages pour éviter la grosse chaleur à la montée et profiter pleinement d’une belle et longue journée en plein air.

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Le départ à une heure matinale permet de jouir du fabuleux spectacle des montagnes encore nimbées de nuages et brume qui les parent d’un voile bleuté qui les rend immatérielles.

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Les vallons herbeux que traversent de nonchalants torrents sont un véritable eden pour les hordes de chevaux qui vivent ici en totale liberté. Si du rosé coulait dans les torrents j’avoue que ça ne me déplairait pas d’être cheval en Andorre, surtout qu’eux ne perdent pas leur crinière !

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Pour ce premier épisode j’ai prévu de vous faire découvrir quelques uns des lacs qui ornent les hauts plateaux andorrans. Le premier d’entre eux le lac des Truites se situe à 2250m et nous y accédons en empruntant le sentier qui mène à la Coma Pedrosa (2934m) plus haut sommet d’Andorre dont nous avons fait l’ascension il y a six ans déjà !

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Nous remontons un superbe vallon où dévale un torrent dont les eaux chargées de sels minéraux parent d’une couche blanche les rochers et les débris de bois émergés. Chères lectrices, si jamais la mode un jour revenait au teint de bergère qu’affectionnait le XVIIIème siècle, vous pourriez venir y prendre un bain !

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Les rhododendrons, qui abondent en ces lieux, sont malheureusement fanés mais les épilobes sont encore vaillantes et illuminent le paysage.

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

En regardant au loin, nous découvrons une chaine de montagne qui nous intéresse au premier chef car nous avons prévu d’en faire l’ascension au cours de notre séjour. Ainsi à droite nous avons le pic de la Casamanya (2740m), relativement facile d’accès, que nous avons prévu de grimper avec nos épouses et au sommet duquel nous devrions pique-niquer. Ensuite les éléments plus aguerris du groupe ont prévu de rejoindre, en suivant la ligne de crête, le Pic de l’Estanyo (2917m) qui se trouve à l’extrémité gauche de la chaine. A cette distance la randonnée ne semble pas poser de problème technique, ce qui n’a pas été tout à fait le cas comme nous le verrons dans une prochaine note…

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Mais n’anticipons pas et profitons de l’instant présent qui nous voit installés au bord du lac des truites pour pique-niquer. C’est toujours un grand bonheur de déjeuner au bord de l’eau et les raisons en sont multiples. D’abord les plus courageux peuvent y piquer une tête pour s’y rafraichir, et dans le cas présent le rafraichissement était assuré ! Ensuite la vue d’une étendue d’eau calme repose le regard et apaise l’esprit. Mais il y aussi ce mystère d’une vie présente et invisible au cœur des eaux sombres qui éveille sans doute en nous le souvenir atavique de notre berceau aquatique. Car avant d’être « homme » nous étions poisson !

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Le temps étant radieux nous décidons de rentrer en faisant une boucle qui passe par le col de San Fonts, ce qui implique une bonne grimpette pas forcément compatible avec la digestion. Il faut dire que nous ne sommes pas des randonneurs ascétiques mais plutôt rabelaisiens. Mais qui n’a pas trinqué avec des amis un verre de rosé à la main entouré de montagnes majestueuses, bercé par le clapotis d’un lac ou d’un torrent ne sait pas ce qu’est le bonheur !

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Mais une fois passé le col, la beauté sauvage du paysage, essentiellement minéral, nous fait oublier les protestations de notre système digestif.

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Le lendemain, histoire de parfaire notre mise en jambes en jambes en vue de randonnées plus sportives, nous poursuivons l’exploration des lacs du secteur d’Ordino.

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Nous nous dirigeons tout d’abord vers les trois lacs qui se trouvent au pied du Pic de Tristaina (2878m) que nous avons également gravi à l’automne 2012.

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Les géographes andorrans qui ont nommé ces lacs manquaient manifestement d’imagination car ils les ont affublés de noms plutôt triviaux : lac du bas, lac du milieu et lac du haut ! Cela n’entame en rien le bonheur que l’on à contempler leurs eaux bleutées. La nature est une merveilleuse thérapeute (qui ne coute rien à la sécu de surcroit) car elle associe le vert des alpages, couleur qui apaise, et favorise l’évacuation du stress et de la fatigue, au bleu du ciel (surtout dans le sud !) et des lacs, couleur qui rafraîchit et fait naître une sensation de liberté et d’immensité.

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Inévitablement chaque lac que l’on visite conduit à une trempette, quelle que soit la température de l’eau, seule façon pour nous de nous réhydrater sans que ce breuvage n’agresse notre gosier (sauf si on boit la tasse !)

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Nous quittons les lacs de Tristaina pour nous rendre au lac d’Esbalçat. En montagne chaque mètre parcouru est source d’émerveillement, telle cette souche d’arbre mort blanchie et ridée adossée à ce rocher ferrugineux tombé des falaises, au milieu desquels pousse une épilobe qui souligne la résilience de la vie. Les arbres meurent, les montagnes s’effritent mais partout la vie est à l’oeuvre qui poursuit sa mystérieuse aventure dont nous sommes les marionnettes.

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Nous arrivons au lac d’Esbalçat, sans doute l’un des plus beaux d’Andorre du fait de son environnement très escarpé.

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

 La bise qui descend des sommets crée une étonnante dichotomie entre la partie du lac qu’elle irise, qui reste opaque, et celle qu’elle épargne, où se reflètent les nuages et les pentes environnantes.

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

En parlant de reflets, les plus beaux sont, sans conteste, ceux de nos chères épouses qui nous accompagnent dans nos périples montagnards. Le bonheur est décuplé quand on peut partager ses passions avec les gens que l’on aime !

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Avec une petite réserve toutefois, car mis à part Marie, la femme de Gibus, née dans les montagnes, seuls les hommes osent affronter les températures glaciales des lacs de montagnes. Il faut dire que la consommation de blanc ou de rosé bien frais aide à s’acclimater aux basses températures !

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Un vautour étonné de notre audace et espérant sans doute que l’un de nous y laissera sa peau - les vautours qu’ils soient dans les airs, dans la finance ou dans la politique ne font pas de sentiment - tournoie au dessus de nous dans l’espoir d’un bon déjeuner.

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Mais hélas pour lui, il n’ y a que quelques nuages qui sombrent au fond du lac et le vautour s’en va chercher sa pitance ailleurs.

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Ragaillardis par ces quelques heures passées au bord du lac, nous redescendons vers nos pénates et croisons en chemin nos amis les chevaux aperçus la veille et qui, comme nous ont pas mal vadrouillé.

 

andorre,chevaux,abattoir,lac

Nous ne savons pas s’ils finiront leur vie à l’abattoir, mais en attendant ils mènent une vie idéale qui ne connaît pas les horreurs abominables des élevages industriels où les animaux sont traités comme des objets insensibles. Et pourtant nous savons qu’ils sont comme nous dotés de sensibilité et d’empathie et qu’ils souffrent des mauvais traitements qu’on leur inflige.

 

A suivre....

*****

Si vous appréciez ce blog, je vous invite à découvrir mes autres blogs:

Piquesel : "bloc-note photos" où les photos sont accompagnées de commentaires humoristiques ou poétiques.

Old Nut (Wix) où vous pouvez écouter librement toutes mes chansons

Canta-la-Vida où j'illustre certaines chansons en photos.

Vous pouvez y accéder en cliquant sur les noms figurant en haut de la colonne de droite.

 

 

 

Texte & Photos Ulysse (sauf la N°8 Gibus)

Commentaires

Encore une superbe rando en ta compagnie !
Ces lacs sont magnifiques mais aucun de vous ne s'est noyé en laissant son corps aux vautours. Lolll
J'aime aussi ces chevaux qui, eux aussi, profitent d'une belle vie en plein air.
Merci pour ces belles photos et tes commentaires toujours aussi appréciés.
Bon week end, avec un temps d'automne ...
Bisoux, ulysse

Écrit par : dom | 17/09/2016

Encore un merveilleux article dont la lecture m'a enchantée. Des photos superbes. C'est un vrai compliment venant de moi puisque la montagne m'a jamais gagnée (claustrophobie dans les vallées) mais j'aurais bien goûté à l'ivresse des cimes et au plaisir d'un bain dans un lac. J'aime tant l'eau qu'il m'arrive de me baigner l'hiver dans l'atlantique. Belle semaine.

Écrit par : Martine 85 | 17/09/2016

C'est magnifique. Je ne pensais pas que l'Andorre était si belle, c'est la première fois que je vois des photos qui me plaisent de ce pays... Et même qui me donnent envie d'y aller ! Merci.

Écrit par : Pastelle | 17/09/2016

Bonjour Ulysse ,
magnifique randonnée comme toujours : quels beaux paysages...je connais toute la gamme de vin de Fontès ..j' espère que vous avez emmené en rando le rosé primé ..une merveille !
Merci et a bientôt..
Encore des naissances hier matin, 3 de plus ..
Pat

Écrit par : pat | 17/09/2016

Les cheveaux en liberté, l'eau transparente, on croit rêver et pourtant c'est bien vrai.

Écrit par : tmor | 17/09/2016

Des endroits magiques, des lieux féeriques qui ne sont pas à la portée de tous. Ces panoramas m'ont coupé le souffle lorsque mon papa (grand amoureux de nature) m'y emmenait et tes photos me font vibrer comme si c’était la première fois que je voyais çà. je sens l'air pur, les bonnes odeurs d'herbe, j'entends hennir, le bruissement du ruisseau, au loin quelques sonnailles...... Merciiiiiiiiiiiiii Claude pour ces instants de bonheur grandeur nature

Écrit par : Chinou | 17/09/2016

De beaux étalons broutant le pâturage, d'autres plongeant dans les étangs glacés;
de quoi donner envie à tes lectrices d'une escapade andorrane !!

Écrit par : GIBUS | 17/09/2016

Cher ami,
Je retrouve avec joie ces beaux chevaux dont vous m'aviez envoyé moulte photos.
Bon Samedi,Bon Dimanche et le"bonjour"autour de vous,y compris les belles-mères.......

Écrit par : Philippe Guitard | 17/09/2016

Un pur délice à marcher dans tes pas, Ulysse ! et quand l'humour est de la partie, c'est un merveilleux plus !
Sinon, je viens aussi de lire tes secrets du bonheur... j'ai souri, ri, eu la larme...
Merci !

Écrit par : Praline | 17/09/2016

bel endroit ..ils sont infatigables....
baignade sans maillot ....mais si....

Écrit par : ♥*¨*•.¸¸❤ ♥*¨*•.¸¸❤ | 17/09/2016

Je comprends qu'on ait envie d'être un cheval quand on les voit se promener en liberté dans ces lieux magnifiques

Écrit par : gazou | 17/09/2016

Magnifique ... paysages enchanteurs, lacs aux eaux transparentes et qui gardent parfaitement le rosé au frais !!! Bravo aux courageux qui ont osés faire trempette et merci à tous et à Claude plus particulièrement pour ce beau moment d'évasion.

Écrit par : Yllen | 17/09/2016

Dom ne va pas trop vite l'automne n'est pas encore là !

Martine bravo pour tes bains hivernaux dans l'atlantique cela mérite un toast à ta santé !

Pastelle si tu y vas tu seras enchantée

Pat la cuvée saint hippolyte est pour nous une cuvée mythique !

Tmor il n' y avait aucun trucage même pour le rosé
`
Chinou je sens tes pinceaux vibrer....

Gibus les étalons aquatiques sont quand même un peu défraichis.....

Philippe les chevaux c'est la liberté

Praline te faire rire est pour moi un honneur et un bonheur

Brigitte il n'y a que les truites qui en profitent

Gazou d'accord mais à condition que le rosé coule dans les torrents

Yllen je constate que nous avons les mêmes valeurs

Bon dimanche à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 18/09/2016

C'est plus que magnifique ! mais que cela doit être dur de monter tout ça !
Je pense que c'est le Pas de la Case et non de la Casse (rires).
Juste rentrée, je passe te souhaiter un bon dimanche.

Écrit par : Clara65 | 18/09/2016

J'ai enfin le temps ce matin de "déguster" cet article. Photos plus que magnifiques, bravo pour le reflet de vos épouses et je me doute bien que pouvoir ainsi partager ces moments fabuleux avec ceux qu'on aime, décuple le plaisir.
J'aime voir vos plouf dans l'eau glaciale, quel courage ! mais çà marche cette eau de Jouvence, toujours aussi jeunes en conservant un corps d'athlète Gibus et toi.
Moi la brunette du nord, pour obtenir mon teint de bergère, je vais devoir baigner dans cette eaux spéciale blancheur un sacré bout de temps :)
Merci pour ce bon moment et très bon dimanche
Gros bisous

Écrit par : AnnickAmiens | 18/09/2016

Bonjour à la Brunette du Nord,de quelle région êtes-vous,par simple curiosité,histoire de créer un lien et je ne me vexerais pas si vous ne désirez pas répondre.
Je vous remercie et bon dimanche.

Écrit par : Philippe Guitard | 18/09/2016

j'apprécie les mots et les photos ; vive le bonheur ! je suis un peu en retard pour aller sur les blogs, mais avec le mauvais temps, j'y reviendrai bien vite. Bises

Écrit par : durgalola | 18/09/2016

Clara tu as raison mais ce pas là me "casse" !!!

Annick ton eau de jouvence c'est ton humour !

Andrée prends ton temps ....je ne bouge pas d'ici !

Écrit par : Ulysse | 18/09/2016

Bon début de semaine ... en attendant un peu de soleil !
Bisoux, ulysse, vieille noisette ... ;-)

Écrit par : dom | 19/09/2016

beaux et musclés, les chemins et toujours le goût de l'eau froide..

Écrit par : photodilettante | 19/09/2016

Quand je pense que certains se ruent en Andorre dans les magasins discount et qu'ils passent à côté de telles merveilles, et bien tant pis pour eux ! Magnifique, comme d'hab... brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 19/09/2016

Entièrement d'accord avec vous Plumes d'Anges,une vérité à dire et vous l'avez dite,je vous remercie.

Écrit par : Philippe Guitard | 19/09/2016

C'est vrai, Ulysse, je ne connais de l'Espagne que le Pas de la Case. Honte à moi, enfin à nous, puisque je n'étais pas seule. il est vrai que nous y allions pour acheter le pastis.
Toujours agréable que de suivre votre joyeuse équipe. Ca fait plaisir de voir qu'il y a des retraités heureux, sachant s'oxygéner et profiter de la vie. Même les chevaux sont au rendez-vous. Ils ressemblent à ceux de tes superbes anciens articles, ceux dans la neige et le brouillard. Peut-être qu'ils vont et viennent d'un pays à l'autre.
L'est coquin Gibus. Il est vrai que vous voir vous baigner dans cette eau glacée m'étonnera toujours.
Si je dois mourir, non, pas si je dois, quand je mourrai (ça, c'est un fait irréfutable) j'aimerais bien être réincarnée en cheval sauvage...surtout pas en poule pondeuse de batterie. Mon dieu, quelle horreur !

Écrit par : julie | 19/09/2016

Dom bonne semaine à toi aussi

photodilettante vus de loin nous faisons encore illusion !

Plumes d'Ange c'est le même phénomène partout les gens s'entassent sur des plages bondées alors qu'il y a de jolis coins tranquilles à quelques kilomètres...

Philippe comme le chantait Béart : le premier qui dit la vérité sera exécuté

Julie heureux de retrouver ta verve mais j'ai perdu le chemin de ton blog car ton lien ne fonctionne pas Peux tu me le redonner

Bonne semaine à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 19/09/2016

C'est beau et franchement ça fait rudement envie, sauf le bain en eau froide j'avoue, manque d'habitude peut-être c'est comme tout ! pour goûter au bonheur tout le reste pour moi serait bon à prendre, par contre c'est si beau, j'aurais tellement envie de faire des photos pour immortaliser toutes ces beautés, y compris l'épilobe de la souche, qu'il me faudrait du temps, beaucoup de temps pour pouvoir savourer et avancer avant que la nuit m'emprisonne dans les lieux !!!

Écrit par : monique | 19/09/2016

Coucou Ulysse

Nous revenons d'un périple en Auvergne, plus spécialement le Puy de Dôme ( par manque de temps: il a fallu se limiter)... Que c'était beau ! Quel dommage que mon dos ne me permette pas la grimpette... mais le peu que nous avons fait était une merveille....

Un grand merci à toi pour tes reportages qui me laissent à chaque fois dans l'admiration, non seulement pour les photos (sublimes) mais également pour ton écriture qui coule comme l'eau des torrents...

Bisous à toute l'équipe

Écrit par : luciole 83 | 19/09/2016

Bonjour Ulysse,
Je suis de retour de voyage au pays Frison où j'ai gravi la plus haute montagne (25 mètres tout de même :-D )
Juste à temps pour parcourir ce merveilleux paysage que tu nous montres ici!
Bonne fin de semaine,
Frans

Écrit par : Frans | 20/09/2016

Monique oui cette épilobe nichée entre pierre et arbre mort était très émouvante, un beau symbole de la vie naturelle que vous aimez comme je l'aime

Luciole j'ai gravi la plupart des volcans d'Auvergne et en garde un souvenir émerveillé .....si ma plume est légère c'est grâce à l'air des cimes que je respire. Bises

Frans je ne connais pas le pays Frison ...les habitants en sont ils frisés ?

Belle fin de semaine à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 20/09/2016

Quelle beauté paisible. Merci pour cette évasion partagée.

Écrit par : Loqman | 21/09/2016

De lacets en lacets vous allez de lacs en lacs, du beau tricotage.

Écrit par : bernard | 21/09/2016

Il est bien vrai que la montagne et particulièrement les lacs d'altitude, cela repose le regard et apaise l'esprit.... quel bonheur vous avez d'en profiter aussi régulièrement... vivement la retraite, plus que 7 ans !
Amitiés,

Écrit par : Eric | 22/09/2016

Loqman comme le chantait Jean Ferrat ...que la montagne est belle

Bernard pas après pas on peut faire le tour du monde

Eric nous te souhaitons de pouvoir en profiter autant que nous en profitons

Écrit par : ulysse | 22/09/2016

Vais aller en Andorre ... pour acheter mon tabac à rouler ! ;-)
Bonne fin de semaine !
Bisoux, ulysse

Écrit par : dom | 23/09/2016

Je ne pouvais pas repartir sans lire le premier épisode andorran. Magnifique! Je suis à court de mots pour dire mon admiration. Allez, je file au dodo.
Merci cher Ulysse pour ce beau voyage
A bientôt
;)

Écrit par : Martine | 17/10/2016

Écrire un commentaire