suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/10/2016

De l’arête de Ramendure à Montahut, c'est ainsi que la vie vaut d'être vécue !

 

mauroul,ramendure,montahut,ourliade,espinousse

Après avoir arpenté les cimes andorranes, nous voici de retour, Gibus et moi, dans notre terrain de jeu habituel : les monts de l’Espinousse. Nos jambes étant « affutées » par nos ascensions précédentes, nous choisissons un itinéraire un peu sportif qui part du charmant village de Mauroul (dont je vous recommande l’Auberge) pour rejoindre le sommet du Montahut (1045m) en passant par l’arête rocheuse de Ramendure.

 

 

mauroul,ramendure,montahut,ourliade,espinousse

Sur l’arête de Ramendure, où nous nous engageons, il n’y a pas vraiment de sentier, juste une vague piste qui sinue entre les rochers ponctuée par des cairns. Gibus et moi aimons ces itinéraires « sauvages » où l’empreinte de l’homme est minimale et où il faut sans cesse avoir l’œil aux aguets pour ne pas s’engager dans une impasse qui vous mène au pied d’une barre rocheuse ou au bord d’un précipice.

 

mauroul,ramendure,montahut,ourliade,espinousse

Nous sommes ici dans un monde peuplé de créatures étranges, comme celle que l’on croise ici, mi chien–mi phoque - et qui dialogue avec deux arbustes sur la dureté de l’existence dans ces montagnes cramées par le soleil (il n’a quasiment pas plu depuis des semaines) et battues par les vents….

 

mauroul,ramendure,montahut,ourliade,espinousse

….ou bien encore, comme ce gros moineau qui semble donner la becquée à son oisillon !

 

mauroul,ramendure,montahut,ourliade,espinousse

Partout des rochers jaillissent du sol qui témoignent de la violence inouïe qui a accompagnée la naissance de ces montagnes.

 

mauroul,ramendure,montahut,ourliade,espinousse

Mais de là aussi, on découvre la munificence de notre planète et la beauté particulière de notre région, quand le soleil met le feu à la Méditerranée et illumine le manteau vert-bleu des montagnes.

 

mauroul,ramendure,montahut,ourliade,espinousse

Sans le petit cairn posé sur le rocher à gauche, nous ne saurions pas qu’il faut franchir cette petite barre rocheuse. C’est ainsi que la solidarité se noue entre tous ceux qui s’aventurent en ces lieux et dont les vies sont ainsi secrètement reliées par ces modestes tas de cailloux.

 

mauroul,ramendure,montahut,ourliade,espinousse

Cela fait partie du plaisir de la randonnée que de tester ses capacités physiques, de les mettre à l’épreuve, de vaincre la pesanteur et parfois, pour ce qui me concerne, de maîtriser le vertige qui me saisit .

 

mauroul,ramendure,montahut,ourliade,espinousse

Mais quel bonheur, de voir alors ce que voit le mouflon, de dominer ce que domine le vautour et de frôler les nuages.

 

mauroul,ramendure,montahut,ourliade,espinousse

La contemplation de la montagne qui expose ses rides vieilles de millions d’années nous fait prendre conscience de l’éphémère de nos vies. Chaque instant redevient alors précieux, rendu intensément présent par l’effort fourni, l’ardeur du soleil ou le mordant du froid, la beauté des paysages.

 

mauroul,ramendure,montahut,ourliade,espinousse

Quand on part ainsi marcher dans un milieu sauvage, où les manifestations de la société humaine ne sont pas visibles, nos vies sortent du temps et de la civilisation, pour pénétrer dans un espace intemporel de liberté. Les données de notre état civil sont pour un instant oubliées, nous ne sommes plus que des cœurs qui battent et des âmes enchantées par la beauté du monde.

 

mauroul,ramendure,montahut,ourliade,espinousse

Gibus, qui est à la fois mon ami et mon guide, fait parfois les frais d’une erreur d’aiguillage comme ici où il s’est engagé sur une fausse piste pendant que j’attendais patiemment son verdict - c’est l’avantage de mon grand âge - ce qui l’a obligé à quelques contorsions pour descendre du perchoir où il s’était malencontreusement engagé !

 

mauroul,ramendure,montahut,ourliade,espinousse

Mais à vrai dire c’est pour lui une partie de plaisir vu qu’il a hérité de ses ancêtres suisses quelques gènes de bouquetin ou de chamois .

 

mauroul,ramendure,montahut,ourliade,espinousse

« Couvrez ce sein, que je ne saurais voir. Par de pareils objets les âmes sont blessées, Et cela fait venir de coupables pensées" se serait écrié Tartuffe, si jamais il était passé en cet endroit où Gaïa arbore fièrement l’un de ses nombreux tétons. Pour ma part, j’en ai été émoustillé et je me suis dit qu’il était bien ferme malgré son grand âge !

 

mauroul,ramendure,montahut,ourliade,espinousse

Nous arrivons enfin sur le plateau des Bourdils, où nous nous engageons sur un confortable sentier qui nous mène vers le magnifique roc d’Ourliades, que nous n’avons encore jamais grimpé.

 

mauroul,ramendure,montahut,ourliade,espinousse

Nous nous promettons de l’ajouter à notre palmarès dès que possible (avoir des projets empêche de vieillir !)

 

mauroul,ramendure,montahut,ourliade,espinousse

Dans la foulée nous grimpons au sommet du Montahut, ce qui ne présente aucune difficulté, cette montagne n’étant qu’un gros tas de cailloux érodé. Mais elle offre une vue somptueuse sur les Pyrénées quand, par chance, ils ne sont pas masqués par la brume comme aujourd’hui ! Gibus et moi nous disons alors que c’est sans doute parce que nous n’avons pas fait assez d’offrandes aux dieux que les Pyrénées nous sont cachées. Nous décidons derechef de prendre notre pique-nique en ces lieux et de procéder à des libations en l’honneur de Bacchus, Vichnou et quelques autres divinités, en espérant que l’une d’entre elles voudra bien dissiper les nuées.

 

 

mauroul,ramendure,montahut,ourliade,espinousse

 

Mais les dieux restent sourds à notre prière et la seule chose que l’on voit apparaître dans le ciel est un rapace sans doute intéressé par notre déjeuner. Et puis, preuve que le monde est vraiment petit et qu’il appartient à ceux qui se lèvent tôt, surgit l’ami Bernard, que l’on a connu en parcourant les sentiers du Caroux - passion qui nous est commune – et qui tient un superbe blog photo-poétique que je vous invite à découvrir en cliquant ICI ! La montagne est vraiment un lieu de beauté et d’amitié ! Si vous en avez l'opportunité, allez donc de Ramendure à Montahut, c'est ainsi que la vie vaut d'être vécue !

 

*****

Si vous appréciez ce blog, je vous invite à découvrir mes autres blogs:

 

Old Nut (Wix) où vous pouvez écouter librement toutes mes chansons

Canta-la-Vida où j'illustre certaines chansons en photos.

Piquesel : "bloc-note photos" où les photos sont accompagnées de commentaires humoristiques ou poétiques.

Vous pouvez y accéder en cliquant sur les noms figurant en haut de la colonne de droite.

 

Texte & photos Ulysse 

 

Commentaires

Splendeur des paysages, Il faut avoir le pied montagnard et pas le vertige. C'est bien de lutter contre ses peurs, ses handicaps. Rien que de voir certaines photos j'ai le vertige dans mon fauteuil. Belle semaine

Écrit par : Martine _5 | 15/10/2016

Il y a d'autres manières par lesquelles la vie vaut d'être vécue, mais celle ci est pas mal oui ! :)

Écrit par : Pastelle | 15/10/2016

Bonjour Ulysse , je connais tous ces paysages en randonnées ...quel plaisir !
et quelle beauté !
Aujourd'hui , Gibus était vêtu ...devait pas faire trop chaud bien qu'un bouquetin a une bonne toison sur le dos !
Quant à Bernard le solitaire, randonneur téméraire ,je sais qu'il aime découvrir en silence la nature ..Belle rencontre opportune ...on dit que le hasard fait bien les choses !
Entre cabris , vous vous " reniflez "..a plus d'une lieue..
Merci Ulysse pour ce spectacle ou enrochement et paysages nous éblouissent ..grâce aux jolies photos d'Ulysse.
Va falloir se couvrir un peu plus ...
A bientôt
Pat

Écrit par : pat | 15/10/2016

Ah que tout ceci est beau...
Voilà jamais je n'irai grimper et crapahuter sur ces chemins de pierre.
Alors Merci Ulysse pour le partage.
Pensé à toi tout à l'heure en regardant le Canigou... une fine poudreuse sur le sommet
nous dit que l'hiver n'est peut être pas loin.
A bientôt.

Écrit par : Françoise | 15/10/2016

Ulysse, je n'avais point remarqué ce téton, merci de nous le montrer et merci aussi pour ce sentier qui conduit sur mon blog.
Que ce téton ne te fasse pas oublier Coste Fraissinède.

Écrit par : bernard | 15/10/2016

aujourd'hui mon ordinateur rame ! et j'ai surtout lu ton texte très bien imagé et je vais aller sur le blog ami. Bises et bon dimanche

Écrit par : durgalola | 15/10/2016

J'espère que les dieux vont entendront ...
En tous cas, merci pour ces magnifiques photos et tes commentaires toujours intéressants.
Je crois que tu as toi aussi des gênes de chamois car il faut les gravir, toutes ces pentes rocheuses !
Encore bravo à vous deux.
Bon dimanche et gros bisoux, ulysse

Écrit par : dom | 16/10/2016

Étincelant ce soleil ! Une marche sprotive. Bravo et merci pour le partage.

Écrit par : tmor | 16/10/2016

qui témoignent de la violence inouïe qui a accompagnée la naissance de ces montagnes....

et par ici les montagnes se sont séparées....fâchées...
Vosges d'un côté....FORET NOIRE de l'autre...
vallée superbe....

Écrit par : ♥*¨*•.¸¸❤ ♥*¨*•.¸¸❤ | 16/10/2016

Ce n'était presque pas une surprise de rencontrer Bernard dans ces lieux sauvages, qui d'autre aurions-nous pu croiser que ce marcheur solitaire qui arpente les monts de l'Espinouse depuis un demi-siècle. L'un des rares héraultais a avoir découvert que son département ne se limitait pas aux dunes qui surplombent la plage !!

Écrit par : GIBUS | 16/10/2016

Pas trop ressenti le manque d'altitude par rapport aux sommets andorran ?
Je me voyais bien vous attendre à l'auberge de Mauroul ! Lol.
Amitiés,

Écrit par : Eric | 16/10/2016

En te lisant, on se dit que la vie vaut la peine d'être vécue. Que c'est beau tout ça! Merci pour le partage Ulysse
;)

Écrit par : Martine | 17/10/2016

musclé le pépère à en donner le vertige.. ah ah!

Écrit par : photodilettante | 17/10/2016

Martine 5 lutter contre ses peurs permet de pleinement vivre

Pastelle j'en pratique d'autres aussi

Pat je dirais plutôt que les mouflons se reniflent à une lieu car nous ne sommes plus de jeunes cabris....

Françoise tu as le Canigou et moi j'ai le Caroux dans le lointain pour me dire si l'hiver est arrivé car je vois aussi parfois sa crête blanche

Bernard nous irons à Fraissinède car elle ne viendra pas à moi !

Andrée si ton ordi rame fais attention qu'il ne chavire pas ça n'aime pas l'eau !

Dom j'ai sans doit des gènes de très vieux chamois !

Tmor marche sportive est le mot mais l'apéro qui a suivi ne l'était pas

Petits coeurs je vis dans un pays de contrastes la vigne jouxte les montagnes et l'aridité des causses, de ténébreuses montagnes

Gibus attention aux chasseurs héraultais si jamais ils lisent tes propos !

Eric nous t'aurions bien volontiers rejoint à l'auberge pour partager le repas de l'amitié

Martine j'ai la chance de pouvoir mener une vie qui vaut d'être vécue

Photodilettante vieillir n'est pas toujours un naufrage comme le prétendait le grand Charles

Écrit par : Uysse | 17/10/2016

"nous ne sommes plus que des cœurs qui battent et des âmes enchantées par la beauté du monde", je comprends tellement ces mots quand on se trouve en pleine nature !!! Merci Ulysse et merci aussi à ton jeune ami bouquetin au mollet affuté pour cette - encore une fois - merveilleuse balade, c'est VIVIFIANT !!! Bises. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 17/10/2016

On se sent bien dans de tels endroits et on se réconcilie avec un monde où ne régnerait que la beauté ! c'est ainsi que la chute est parfois dure quand on revient.
J'aime aussi la solidarité entre montagnards et c'est vrai que les cairns sont vraiment utiles.
A bientôt pour une nouvelle balade avec toi.
Amicalement.

Écrit par : Clara65 | 18/10/2016

Brigitte nous avons les mêmes valeurs !

Clara65 sans les cairns j'errerais peut être encore dans les montagnes !

Écrit par : ulysse | 18/10/2016

Si ta devise , ici bien énnoncée, est "avoir des projets empêche de vieilir" je t'offre la mienne : avoir des rêves et en garder certains sachant qu'on ne les réalisera jamais apporte de la sérénité .

Écrit par : Chinou | 18/10/2016

Un tit coucou pour te souhaiter une bonne fin de semaine, plus au calme, pour moi ...
Bisoux, ulysse

Écrit par : dom | 21/10/2016

Bonjour Ulysse,
L'endroit est superbe et offre une scène tout à fait adaptée à une rencontre comme vous en avez faite lors de cette belle balade :-)
Bon weekend,
Ici la pluie a refait son apparition: on en avait bien besoin!
Frans

Écrit par : Frans | 21/10/2016

Chinou oui il faut toujours avoir des rêve en réserve

Dom belle fin de semaine à toi aussi

Frans la nature est toujours un lieu de belles rencontres

Bon week end à toutes et à tous

Écrit par : ulysse | 22/10/2016

Écrire un commentaire