suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/06/2017

En père peinard sur le plateau du Guilhaumard…

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

L’ami Georges naviguait autrefois en père peinard sur la grand-mare des canards dans un antique rafiot qui s’appelait « Les copains d’abord ». Et bien, moi je vous invite avec mes copains à naviguer en pères peinards sur le montueux plateau du Guilhaumard, perché entre les vallées de la Sorgue (celle de l’Aveyron) et de l’Orb.

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

Ce vaste plateau était couvert de hêtraies au XVIIIème siècle, qui ont disparu sous la dent des moutons qui étaient fort nombreux il y a encore peu de temps dans la région. Mais les pelouses qu’ils ont laissées derrière eux hébergent une flore riche et variée. Comme quoi d’un « mal » peut sortir un bien. D’ailleurs la raréfaction des moutons pose aujourd’hui problème car les paysages de pâturages et de garrigues sont peu à peu envahis par les arbres, ce qui modifie la biodiversité et accroit les risques d’incendies. Les arbres sont, bien sûr, de précieux alliés contre le réchauffement climatique, mais il ne faudrait pas pour autant en recouvrir tout notre pays dont l’attrait de certains paysages doit beaucoup à l’intervention millénaire de l’homme.

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

Ainsi sur ce plateau prolifèrent de nombreuses orchidées qui font le bonheur des botanistes et des promeneurs.

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

On y aperçoit aussi la renoncule qui n’est pas non plus sans charme, bien que moins recherchée.

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

Y abonde également la stipe pennée, une graminée, relique des périodes climatiques chaudes d’Europe continentale. Son nom est un dérivé du mot russe « step », qui désigne de grandes étendues herbeuses. C’est une plante bien adaptée aux étés chauds et secs et aux hivers froids. Ses graines forment un long panache soyeux et argenté avant d’entamer au gré des vents leur périple aérien : on appelle alors la stipe «cheveux d’ange ». A vrai dire je doute que quelqu’un ait déjà vu un ange même si les peintres du moyen âge ne se sont pas privés de les représenter. Au demeurant s’ils existent, vu leur âge vénérable, ils doivent tous être chauves!

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

Contemplons ensemble ce paysage où la toison argentée des stipes contraste avec le manteau sombre du couvert forestier des collines plus lointaines. Devant nous s’offre la face radieuse du monde et derrière, son mystère !

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

N’avez vous pas envie de dévaler en courant ce pré en ma compagnie en chantant à tue tête : qu’elle est belle notre planète !

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

C’est certainement l’avis de ce « Gazé » dans sa tenue blanche et noire qui se délecte du nectar d’une vipérine plantain.

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

Ainsi que de cet « azuré commun » qui fait une pause sur le sol.   Peut être a-t-il été trompé par sa couleur brune orangé qui est celle de sa femelle !

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

Cette pelouse couverte de fleurs bleues et mauves, d’où émerge ici et là une orchidée, confère au lieu un petit air d’alpages, fort éloigné de l’image rude et austère que présente par ailleurs le causse du Larzac.

 

guilhaumard,larzac,stipe pennée,orchidée

Et cet aspect rude et sauvage, nous le retrouvons très vite, car le causse est une terre d’étonnants contrastes qui se révèlent au randonneur qui ose s’y aventurer, ce que je vous invite à faire !

*****

Mon dernier CD "La casa de Maria" comportant dix nouvelles chansons est disponible sur les plateformes musicales (Itunes, Google Play, Amazon, Spotify et Deezer)

cliquez ICI pour y accéder

Vous pouvez écouter librement mes autres chansons sur mes autres blogs

CANTA-la -VIDA

(blogs de chansons illustrées par des photos)

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)


Texte & photos Ulysse

 

 

Commentaires

Bonjour Ulysse ,
Quelle belle balade champêtre ..j' ai encore appris plein de choses grâce à votre érudition " campagnarde " ! C'est un régal !
Jolies photos de papillons et de fleurs aussi!
Merci Merci et bon weekend
PAt

Écrit par : pat | 24/06/2017

j'apprends à aimer la montagne grace à tes articles Ulysse,
j'ai aussi posté sur les montagens du nord
malheureusement on en sait quelque chose du danger d'être trop près des forêts
malgré que c'est du bonheur d'avoir tant d'ombre et de la fraicheur dès qu'on passe la fontière en quittant la meseta espagnole

bon weekend Ulysse,
j'aime beaucoup aussi ces petites fleurs sauvages qui nous surprennent par leur grande diversité !

Écrit par : Angie | 24/06/2017

immense par chez toi...et de beaux papillons........ !!
bravo pour les photos !!!!!

Écrit par : ♥*¨*•.¸¸❤ ♥*¨*•.¸¸❤ | 24/06/2017

Si si ! moi je m'inscris pour dévaler ce pré en votre compagnie en chantant à tue-tête "qu'elle est belle notre planète" !
J'arrive de Saint-Pierre de Chartreuse où l'air est plus respirable qu'en bas.
Bon week-end Ulysse.

Écrit par : Praline | 24/06/2017

Une bien belle balade, avec plein de jolies surprises dedans ! :)

Écrit par : Pastelle | 24/06/2017

Fleurs sauvages et herbes folles
tapis de lumière sous le souffle du vent
paradis des papillons

et peut-être le nôtre si nous le voulons bien , car il n'est pas ailleurs que sous nos pas preuve en sont les cheveux d'anges.

Écrit par : monique | 24/06/2017

Pat nommer les choses c'est leur donner vie !

Angie oui les arbres nous donnent de l'ombre mais ils peuvent aussi être la cause de terribles incendies

Petits coeurs le causse est un espace immense !

Praline alors allons y courrons à perdre haleine

Pastelle e bonheur est dans le pré

Monique oui ce lieu est un paradis pour nous qui apprécions la beauté du monde

Écrit par : ulysse | 24/06/2017

Pat nommer les choses c'est leur donner vie !

Angie oui les arbres nous donnent de l'ombre mais ils peuvent aussi être la cause de terribles incendies

Petits coeurs le causse est un espace immense !

Praline alors allons y courrons à perdre haleine

Pastelle e bonheur est dans le pré

Monique oui ce lieu est un paradis pour nous qui apprécions la beauté du monde

Écrit par : ulysse | 24/06/2017

Ben ça fait plaisir de voir notre planète autrement qu'on nous la montre à la TV
BonDim le Père Randonneur

Écrit par : H-IL | 25/06/2017

L'herbe est encore verte, pas tout à fait jaune. On sent le vent dans tes photos.

Écrit par : tmor | 25/06/2017

Superbe reportage et de magnifiques photos de toute ces fleurs dans une nature toujours vierge

Écrit par : jean-marie | 25/06/2017

Atchoum! Pardon, j'ai le rhume des foins et avec toutes ces herbes folles qui ondulent dans le vent, voilà le résultat! J'adore ces hauts plateaux. On a l'impression d'être à mille lieux de la civilisation. C'est superbe: arbres, fleurs, herbes. Merci pour cette belle balade mais il faut que tu me donnes un mouchoir en papier, stp. Atchoum! ;-) Bises alpines rafraîchissantes.

Écrit par : Dédé | 25/06/2017

Se sentir seul au monde dans cette nature sauvage mais hospitalière, savoir découvrir les diverses essences, n'est donné qu'à ceux qui ouvrent leurs yeux et leur coeur.

Écrit par : Chinou | 26/06/2017

Bonjour Ulysse,
Ca te change de tes randonnées dans les hauteurs. Mais c'est toujours plaisant de découvrir d'autres horizons et ses habitants - faune ou flore - typiques.
Bonne semaine,
Frans

Écrit par : Frans | 26/06/2017

Quelle nature, c'est splendide ! J'aime quand un souffle d'air caresse les stipes pennées, cela créé des paysages féériques. Les papillons sont magnifiques, le Gazé (pauvre nom !)a des ailes qui ressemblent à des vitraux d’albâtre. Merci Ulysse de nous offrir une fois encore la grande beauté du monde. Lumineuse journée à toi. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 26/06/2017

HIL c'est sûr qu'avec Débile Ane-ouna mieux vaut fuir la télé

Tmor oui et le vent est imprégné de senteurs estivales

Jean Marie peut être des lieux que tu as arpentés avec Marc ?

Dédé oui nous sommes loin du monde urbain des clameurs et de ses puanteurs

Chinou ouvrir ses yeux et son coeur rend la vie plus intense comme tu le sais

Frans oui j'ai la chance d'habiter une région offrant une grande diversité de paysages

Brigitte comme toi je suis étonné que l'on ait donné un si vilain nom à un si joli papillon !

Écrit par : Ulysse | 26/06/2017

Une bien jolie balade et en plus tu fait bien de nommer les fleurs et les papillons, je suis tombée sous le charme du bel azuré commun ( je n'en avais jamais vu)!

Écrit par : Pâques | 28/06/2017

Pas si peinard que çà le Guilhaumard, si j'en juge pas les bleus et contusions de Monique qui avait pris un raccourci non homologué pour descendre du plateau !!

Écrit par : GIBUS | 29/06/2017

Marcelle comment ne pas tomber sous le charme du bel Azuré !

Gibus sur le plateau du Guilhaumard c'était pénard après c'est une autre histoire , le pas de Tire cul ne nous a pas déçus !!!

Écrit par : ulysse | 30/06/2017

Écrire un commentaire