suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/09/2017

Quel cagna à Notre Dame du Froid !

 

 

saint martin du froid,espinousse,bardou,vautour moine

Nos petits loups étant rentrés dans leurs pénates en vue de la rentrée des classes, avec l’ami Gibus nous décidons de reprendre en duo nos randos sportives pour redonner un peu de tonus à nos organismes un brin encalaminés par les excès de nos festivités estivales. Certes, avec mes petits loups j’ai pas mal bourlingué au cours de l’été mais à un rythme familial plutôt propice à la contemplation. Et il est donc temps de remettre quelques chevaux dans le moteur !

 

saint martin du froid,espinousse,bardou,vautour moine

Pour corser l’aventure, nous avons décidé de grimper jusqu’à la chapelle Saint Martin du Froid (1023m) hors sentier en partant du hameau du Bardou et en passant par le pas de Candoubre et le roc de Tauteylle. Cette zone caillouteuse très abrupte a probablement été utilisée autrefois comme lieu de pâture pour les ovins, comme en témoigne les murets de pierre qui subsistent ici et là. Pour ajouter à la difficulté de l’épreuve, le soleil darde sur nos couennes des rayons ardents, la température ambiante approchant, malgré l’altitude, les 35°.

 

saint martin du froid,espinousse,bardou,vautour moine

Mais au vu de cet édicule de pierres, nous ne sommes pas les premiers à emprunter cet itinéraire. J’adresse un amical salut au courageux randonneur (peut être notre ami Bernard ?) qui l’a édifié et qui me permet ainsi de faire cette photo originale de l’un des pics qui surplombent les gorges d’Héric.

 

saint martin du froid,espinousse,bardou,vautour moine

L’itinéraire que nous empruntons nous gratifie d’une vue fantastique sur le massif du Caroux qui, vu sous cet angle, n’a rien à envier à ses lointains voisins des Alpes et des Pyrénées.

 

saint martin du froid,espinousse,bardou,vautour moine

Nous passons au large du Roc de Tauteylle (879m) situé environ au deux tiers du parcours. Ce repère nous aide à garder le bon cap.

 

saint martin du froid,espinousse,bardou,vautour moine

Notre parcours est un peu chaotique, les amas rocheux nous obligeant à sinuer dans la pente. Mais si ce n’est le risque de se tordre une cheville et de griffer un peu la carosserie, nous ne rencontrons aucune difficulté technique. Nous avons, en d’autres lieux, affronté des conditions plus difficiles.

 

saint martin du froid,espinousse,bardou,vautour moine

Notre objectif n’étant pas visible, la seule difficulté est de choisir l’itinéraire le plus court en limitant les détours auxquels nous contraignent les amas rocheux.

 

saint martin du froid,espinousse,bardou,vautour moine

Un vautour moine, que nous n’avions encore jamais vu dans le massif (bonne nouvelle !) nous survole un instant, espérant sans doute une défaillance de notre part. Mais il est pas encore né le rapace qui se régalera de nos vieilles carcasses !

 

saint martin du froid,espinousse,bardou,vautour moine

Nous sommes témoins d’une scène insolite : deux rochers qui s’embrassent amoureusement et qui prouvent que les pierres ont aussi une vie sentimentale et sont loin d’avoir un cœur …de pierre !

A cet égard, j'intègre à mes propos ce court poème que la photo a inspiré à Monique, l'une de mes fidèles lectrices : 

Baiser au sommet
amours et beauté des roches
le ciel pour témoin
Sous la pierre un cœur qui bat
Pas une histoire à l'eau de rose !

 

saint martin du froid,espinousse,bardou,vautour moine

Nous arrivons finalement à bon port, le corps en surchauffe, et heureux de pouvoir profiter de la relative fraicheur qui règne à l’ombre des pins qui entourent la chapelle. Le nom qui lui a été donné tient au fait que l'hiver, quand la Tramontane souffle, il peut y faire un froid polaire ! Mais aujourd'hui il fait un sacré cagna à Notre Dame du Froid !

 

saint martin du froid,espinousse,bardou,vautour moine

Le vin blanc apporté par l’ami Gibus finit de rafraichir nos organismes, ce qui prouve au demeurant que l’on peut être sportifs et aussi de bons vivants !

 

saint martin du froid,espinousse,bardou,vautour moine

Pour redescendre, nous empruntons le sentier balisé qui nous permet marcher tout en rêvant et en méditant, l’esprit oxygéné par l’air des cimes et la beauté environnante.

 

saint martin du froid,espinousse,bardou,vautour moine

Nous avons toutefois un motif d’inquiétude dû à l’extrême sécheresse qui sévit dans notre région et qui conduit à une sénescence prématurée des fougères et même des feuillages des arbres. Si cette situation devait se répéter – comme le laisse craindre le réchauffement climatique - la végétation de notre région serait grandement affectée ainsi que toute la biodiversité qui l’accompagne.

 

saint martin du froid,espinousse,bardou,vautour moine

Je ne résiste pas au plaisir de vous remettre une photo du Caroux qui vous fera comprendre pourquoi Gibus et moi sommes amoureux de cette très vieille montagne. A chaque âge, ses amours !

 

saint martin du froid,espinousse,bardou,vautour moine

Malgré la sécheresse, quelques vasques subsistent dans le lit du torrent d’Héric dont l’eau relativement fraiche revitalise nos organismes ramollis par la fournaise ambiante.

 

saint martin du froid,espinousse,bardou,vautour moine

Le torrent étant quasiment à sec, nous en descendons le cours sur quelques centaines de mètres avant de reprendre le sentier qui nous ramène à notre monture.

 

saint martin du froid,espinousse,bardou,vautour moine

Sur l'une des aiguilles qui surplombent les gorges d'Heric, nous apercevons un arbre accroché à mi pente en un lieu inhabituel. Ainsi, après avoir surpris des rochers amoureux, nous découvrons un arbre alpiniste ! La nature n'a pas fini de nous surprendre ! C'est l'un des bonheurs que procure la randonnée .

 *****

Mon dernier CD "La casa de Maria" comportant dix chansons est disponible sur les plateformes musicales (Itunes, Google Play, Amazon, Spotify et Deezer)

cliquez ICI pour y accéder

Vous pouvez écouter librement mes autres chansons sur mes autres blogs

CANTA-la -VIDA

La dernière chanson mise en ligne étant "La fille du pasteur"

(blogs de chansons illustrées par des photos)

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)


Texte & photos Ulysse

 

 

 

 

Commentaires

La cheminée de la bicoque est rudement efficace mais est ce raisonnable en si belle saison ?

Écrit par : tmor | 02/09/2017

toujours aussi superbes tes "reportages"....et cool les photos ...un grand merci ...

Écrit par : ♥*¨*•.¸¸❤ ♥*¨*•.¸¸❤ | 02/09/2017

Coucou Ulysse ,
On voit que les mollets de coqs ont repris les chemins escarpés de la belle montagne tant aimée.
Ces conques d'eau sont régénérantes surtout par ces fortes chaleurs !
Et la bouteille de vin bien emmaillotée rafraichissant le gosier ...quelle belle équipe !
Bravo a tous les deux , vous avez vraiment une pêche d'enfer ...
A bientôt et bon dimanche
PAt
Jolies photos itou , bravo

Écrit par : pat | 02/09/2017

Encore une magnifique rando !
J'adore l'arbre accroché au flanc du rocher.
Un petit coucou, avec un rayon de soleil ...
Bon dimanche !
Gros bisoux, ulysse

PS : Peut-être un petit tour à Monta, la semaine prochaine, pour le marathon du Médoc ...

Écrit par : dom | 03/09/2017

Coucou le cascadeur. Toujours un plaisir de te suivre en chemins et en mots. J'espère bien que tu ne te feras jamais dévorer par un rapace. Il risquerait d'avoir peu de graisse à manger au vu de tes muscles saillants. Lol. Et santé avec le petit vin blanc. Bises alpines

Écrit par : Dédé | 03/09/2017

Tmor bien observé je n'avais pas remarqué le nuage sur la chapelle !

Petits coeurs c'est surtout la montagne qui est superbe

Pat je retiens ce nom de conques que je ne connaissais pas !

Dom oui cet arbre est émouvant et surprenant

Dédé l'homme musclé c'est mon copain Gibus toujours devant mais un vautour n'aurait guère de pitance à manger avec moi également

Écrit par : Ulysse | 03/09/2017

Mais au-dessus de Rouairoux aussi, un cagna de septembre difficile à supporter. Mais ne nous plaignons pas il vaut mieux se découvrir que de sortir les capes de pluie. Suis très étonnée de ne plus recevoir tes newsletters.

Écrit par : Chinou | 04/09/2017

Chinou les capes de pluie je connais aussi ! Pour la newsletter tu n'es pas la première à me le dire Peut être que le courriel arrive dans les spams?

Écrit par : Ulysse | 04/09/2017

Salut les amis je vois que les difficultés et la végétation ne vous font pas peur ! je suppose que les genets sont toujours aussi haut pour redescendre vers le magnifique hameau du Bardou , si j,ai bien vu derrière les deux rochers amoureux se trouve le col du Montahut .Une fois de plus vous nous avez rappeler des souvenirs magnifiques et une envie de si retrouver !

Bonne journée de la par de la fratrie

Jean-marie

Écrit par : Jean-marie | 05/09/2017

Baiser au sommet
amours et beauté des roches
le ciel pour témoin
Sous la pierre un cœur qui bat
Pas une histoire à l'eau de rose !

Non ! non ! pas du tout, la preuve en est en regardant vos belles photos et en vous écoutant...
Merci, au fait il n'y a pas de serpents au milieu de tous ces rochers ?

Écrit par : monique | 05/09/2017

Jean Marie oui c'est bien le Montahut que l'on aperçoit Tu as une bonne mémoire ! Oui ça serait sympa de s'y retrouver un jour en souvenir de Marc

Monique nous ne craignons ni les serpents, ni les dragons, rien ne nous effraie à part une bouteille vide ! Merci pour votre joli poème que j'intègre à mon texte

Écrit par : Ulysse | 05/09/2017

Si même les vautours rentrent dans les ordres... !!! Bravo les sportifs, j'ai cru un moment que vous étiez malades, que vous vous étiez mis à l'eau en voyant la photo du déjeuner, mais ouf c'était du vin de messe ! Belle journée. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 06/09/2017

Non Ulysse, ce n'est pas moi qui est édifié cette sculpture.

Écrit par : bernard | 06/09/2017

Brigitte le vin de messe ouvre un chemin vers le ciel !

Bernard mais je pense que tu connais cet itinéraire

Écrit par : Uysse | 07/09/2017

J'admire toujours l'humour sous les photos. Partir quand il fait si chaud, ce n'est pas pour moi.... Heureusement qu'il y a une récompense au détour d'un chemin de pierres. Non mais, c'est de l'eau et non du vin blanc eh ! Bravo, il y a de belles balades à faire quand on est un peu ou beaucoup sportif. Il faut entretenir son corps toute sa vie. Ce n'est pas quand on sera sous terre ou en poussière que l'on profitera. Bon après midi.

Écrit par : elisabeth | 07/09/2017

Superbe montée hors sentiers battus !!
un bon coup de chaud bien vite refroidit par un blanc sec et une baignade !!

Écrit par : GIBUS | 07/09/2017

Elisabeth c'est sûr que ce n'est pas quand on sera sous terre que l'on en profitera !

Gibus le blanc sec était plus rafraîchissant que la baignade !

Écrit par : Ulysse | 08/09/2017

Les enfants reprennent le chemin de l'école.
Les retraités reprennent leurs activités favorites
L'automne arrive à grand pas...même en avance, on dirait, en voyant la couleur des fougères.
J'aime aussi la photo des rochers qui s'embrassent. Fallait la voir celle-là.
Bonne fin de week-end.

Écrit par : julie | 10/09/2017

Écrire un commentaire