suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/03/2017

Diablement beau le canyon du Diable !

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

Le développement de la société moderne est fondé sur une perpétuelle frustration que la publicité fait naître dans nos esprits afin de faire tourner la machine économique. Or la plupart des produits offerts à la vente sont des variantes inutiles des produits de base dont nous avons réellement besoin pour vivre. Je ne rejette pas le confort et les remarquables possibilités de communication que nous a apportés le progrès technique - que j'utilise largement - mais je pense que nous pourrions mener une vie plus épanouie en étant plus frugal, moins frénétiquement soucieux de se procurer la dernière nouveauté technique où la énième version à la mode d’un produit que l’on possède déjà. A cet égard, randonner est une bonne école de frugalité car elle nous ramène à l’essentiel : le contact avec la nature qui fut le berceau et le lieu de vie de l'homme avant qu'il ne bâtisse des villages et des villes. La beauté des paysages, le chant des torrents, le murmure du vent, le vol d’un oiseau, la cavalcade d’un mouflon, le défilé des nuages sont des richesses qui comblent mon âme. Bon il est vrai que dans mon sac à dos j'ai aussi quelques produits pour me sustenter et me désaltérer (autre que de l'eau!)  qui sont issus de cette "machine économique" que je critique, but nobody's perfect ! Me mettre en route me met en joie et le chemin qui s’ouvre sous mes pas me mène immanquablement au paradis, sauf aujourd’hui où j’ai prévu d’aller explorer le canyon du Diable.

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

Parti du hameau de Rabieux, je chemine sur une piste tracée sur la ligne de crête des Combes, modestes collines qui culminent à 300 mètres d’altitude.

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

Je croise une belle orchidée, ma première de l’année, messagère du printemps en avance dans le Sud !

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

Puis je passe devant un abri de chasseur, spectacle qui, vous vous en doutez, me réjouit moins. Quelle abominable lâcheté de la part de ces "nemrods" bedonnants qui, planqués dans leur cahute, en bougeant simplement un doigt, peuvent flinguer à tout va les oiseaux qui passent au dessus de la colline. Dans la nature, les prédateurs mus par la nécessité de se nourrir doivent faire preuve d’intelligence, d’endurance, d’habileté pour attraper leurs proies et ils doivent souvent s’y reprendre à plusieurs fois.

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

Non content de massacrer la grâce et la beauté, ces tristes sires abandonnent leurs cartouches qu’ils sont censés ramasser !

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

Autre motif pour moi de tristesse mêlée de compassion : ce grand pin fauché par une tempête. Ses compagnons restés debout ont-ils conscience de ce drame ? Que savons nous des sentiments des arbres dont on découvre peu à peu qu’ils communiquent entre eux et s’entraident.

 

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

Après une petite heure de marche, j’arrive en surplomb du Canyon du Diable creusé par plusieurs torrents dans les ruffes, sols sédimentaires vieux de 200 millions d’années, qui occupent la zone. Ce nom lui a été probablement été donné du fait que les ruffes sont rouges comme les flammes de l’enfer.

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

Vous êtes prêts pour vous perdre au coeur du canyon ? Que la visite commence !

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

 

canyon du diable,ruffes,amérindiens,nemrod

La visite s’achève hélas ! Le lieu vous a plu ? A tout moment je m’attendais à y voir surgir, non pas le diable, mais des indiens tant ce site m’a rappelé les parcs américains de l’Utah et de l’Arizona où vivent les Navajos. De toute façon je ne craignais rien car cela fait longtemps que j’ai perdu mon scalp ! Et puis les amérindiens sont bien plus pacifiques, cultivés et intelligents que les nemrods que l’on peut croiser dans nos régions !

 

***** 

Mes autres blogs:

Old Nut : où vous pouvez écouter toutes mes chansons

Certaines sont disponibles sur les plateformes musicales Deezer, Itunes, Spotify, Google play, Amazon...

Canta-la-Vida où j'illustre certaines chansons en photos.

La dernière chanson mise en ligne s'intitule "Je me demande...."

Piquesel : "bloc-note photos" où les photos sont accompagnées de commentaires humoristiques ou poétiques.

Vous pouvez y accéder en cliquant sur les noms figurant en haut de la colonne de droite

 

Texte & Photos  Ulysse