suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/01/2018

Oh! temps suspend ton vol à Caissenols

 

caissenols,mouflon,shiva,dieu,sécadou

Après une longue période d’abstinence due à l’attaque d’un sournois virus hivernal, me voilà reparti avec ma compagne et des amis, vers les monts du Haut Languedoc, chers à mon cœur et à mes vieilles guiboles. Le temps étant froid et maussade, nous avons choisi pour objectif le refuge de Caissenols où l’on peut se réchauffer d’un bon feu.

 

caissenols,mouflon,shiva,dieu,sécadou

Le sentier qui y mène, que mes chers fidèles lectrices et lecteurs connaissent aussi bien que moi, passe par l’étonnant portail de Roquendouire que l’on pourrait croire édifié par les Titans, enfants d’Ouranos et de Gaïa, mais qui n’est qu’une plaque sédimentaire dressée à la verticale par la poussée des Pyrénées.

 

caissenols,mouflon,shiva,dieu,sécadou

Cela fait bien longtemps que je ne crois plus à Zeus, Vichnou, Shiva, ni aux dieux de la bible, du coran ou des évangiles, mais je reste admiratif devant la merveilleuse intrication des règnes minéral, végétal et animal (dont nous faisons partie) qui prévaut sur notre merveilleuse planète et je m’interroge sur la nature de sa prodigieuse conceptrice. Car cet « élément » ou cette « entité » ne peut être que d’essence féminine quand on voit la complexité et subtilité de l’univers et que l’on constate qu’un cerveau d’homme a du mal à apparier les paires de chaussettes .

 

caissenols,mouflon,shiva,dieu,sécadou

Ainsi cette étincelle de vie, surgit d’on ne sait où, qui fait naître et anime une fleur, un arbre, un animal, un être humain et qui un jour s’évanouit laissant derrière elle un amas d’atomes inertes est un grand mystère qui me laisse interrogateur. Ce qui est le plus troublant est qu’elle puisse animer un Albert Einstein comme un Donald Trump. Mais on sait bien que le zéro défaut n’existe dans aucun processus.

 

caissenols,mouflon,shiva,dieu,sécadou

Où sont les esprits ou les âmes de celles et ceux qui ont habité ces lieux qui connurent une fervente activité et sont aujourd’hui envahis par la végétation ?

 

caissenols,mouflon,shiva,dieu,sécadou

En approchant du refuge, nous tombons sur un obstacle imprévu: le torrent de l’Ourtigas grossi par les pluies abondantes de ces derniers jours. Son franchissement est loin d’être évident pour nos compagnes qui n’ont pas nos grandes jambes mais elles ne se laissent pas impressionner et le traversent sans coup férir ! Constat qui ne fait que conforter mon hypothèse sur la nature féminine de l’univers.

 

caissenols,mouflon,shiva,dieu,sécadou

Ayant franchi l’Ourtigas, nous longeons le torrent des Pailles dont le cours est traversé par un magnifique pont de pierres multi-séculaire qui a résisté aux terribles crues qui se produisent en ces lieux de temps à autre. En voyant ces ouvrages anciens, j’ai toujours une pensée émue pour celles et ceux qui les ont édifié et dont la vie est en quelque sorte prolongée par ces œuvres.

 

 

caissenols,mouflon,shiva,dieu,sécadou

Nous voici arrivés à Caissenols qui est pour moi le paradis sur Terre, avec l’avantage que l’on peut y pénétrer même si l’on a commis moult péchés. Et on peut même d’ailleurs s’y livrer sans retenue aucune à celui de gourmandise et plus si affinité !

 

 

caissenols,mouflon,shiva,dieu,sécadou

Nous nous asseyons donc près d’un bon feu et nous sustentons de victuailles et breuvages que le génie humain a su façonner à partir des entrailles de la Terre. L’homme a su ainsi transformer l’eau de pluie en vin et le cochon en saucisson et en cela il est l’égal d’un dieu, n’en déplaise aux malheureux endoctrinés qui y voient des aliments diaboliques. 

 

caissenols,mouflon,shiva,dieu,sécadou

Nous aimerions que le temps suspende son vol à Caissenols mais, hélas, vient l’heure de quitter ce lieu idyllique et de prendre le chemin du retour. On espère pouvoir y croiser quelques mouflons mais ils deviennent de plus en plus farouches du fait de l’autorisation de tirs dit de « régulation » pratiqués par de bedonnant bipèdes « quatre-quatrisés » incapables de battre une tortue à la course. L’homme s’est arrogé un droit de vie et de mort sur l’ensemble des animaux terrestres et aquatiques, qui sont pourtant tous des cousins plus ou moins lointains. Mais quand on voit comment certains d’entre nous traitent leurs propres congénères, on n’est pas surpris de cette impitoyable férocité.

 

caissenols,mouflon,shiva,dieu,sécadou

Soudain le brouillard submerge les sommets créant une ambiance féérique. Le monde perd de sa consistance et craignant de nous dissoudre dans cet environnement, nous pressons le pas.

 

 

caissenols,mouflon,shiva,dieu,sécadou

Nous redescendons par la vallée en suivant un GR qui traverse d’antiques châtaigneraies. Nous passons à coté d’un sécadou en ruine (dénommé aussi clède en Lozère) ancien séchoir à châtaignes. On aperçoit dans le mur les trous qui permettaient de fixer un plancher percé de trous (cléda ou claie) sous lequel on entretenait un feu de bogues pour faire sécher les châtaignes que l’on consommait en l’état ou dont on faisait de la farine. C’était le « pain » quotidien des montagnards.

 

 

caissenols,mouflon,shiva,dieu,sécadou

Mais les châtaignes n’étant aujourd’hui plus un aliment indispensable, les châtaigneraient ne sont plus entretenues et deviennent des cimetières de vieux châtaigniers, derniers témoins d’un monde oublié.

 

 

caissenols,mouflon,shiva,dieu,sécadou

Ainsi ce vieux châtaignier retournera à la Terre dont l’étincelle de vie qui l’a habité l’a fait naître. Quand nous tenons une châtaigne dans notre main dont est issu un tel géant, nous tenons entre nos doigts le mystère de l’univers que certains appellent « Dieu » mais auquel je n’ai pas encore trouvé de nom.

  

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons ?

Mon dernier album "TU RAMES" est disponible sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Vous pouvez aussi écouter mes autres chansons sur mes autres blogs

1) CANTA-la -VIDA

(blogs de chansons illustrées par des photos)

La dernière chanson mise en ligne étant "Je sais un endroit"

2) OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos Ulysse

 

 

Commentaires

Ah les châtaignes ! Pour la petite parisienne que j'étais enfant (et plus tard encore) nous appelions ça des marrons.
"Chauds les marrons chauds" criait le marchand ambulant qui les grillait sous un feu de charbon de bois...
Les rares qui existent encore utilisent le "butagaz".
Le rêve et la poésie se perdent... excepté chez toi cher Claude.
Ta compagne et tes amis alimentent mes rêves de balades. Merci de les partager, c'est un peu comme si je traversais le torrent d'un pas assuré et léger.

Écrit par : Françoise | 27/01/2018

Merci pour cette super rando où on voit que la gente féminine n'est pas en reste face aux obstacles.
Bon week end, en espérant que le soleil reste au rendez-vous.
Gros bisoux, ulysse

Écrit par : dom | 27/01/2018

Fenêtre sur cours et jardin boisé ! Belle promenade automnale...

Écrit par : tmor | 27/01/2018

J'aime tes Photos, ta plume et ton humour. J'ai beaucoup ri avec les chaussettes dépareillées.Aragon avait raison la femme est l'avenir de l'homme. Belle soirée.

Écrit par : Martine 85 | 27/01/2018

Merci pour cette superbe promenade que je viens de faire avec vous..sans vous je n'aurais jamais connu de telles émotions.. ! Je suis charmée de cette belle randonnée, des explications données.Que la vie doit être belle en votre compagnie !
Merci d'être passé me voir?? en bonne compagnie.. hihi !

Écrit par : gadgio | 27/01/2018

Bonsoir Ulysse. J'aime bien les photos qui accompagnent ta randonnée : le vieux pont, les ruines, les châtaigniers...
Quant au texte, il se déguste à petites gorgées, comme les "victuailles et breuvages que le génie humain a su façonner à partir des entrailles de la Terre" (Celle-là, j'aurais voulu l'avoir écrite !)
Bonne soirée.

Écrit par : Michel Hugues | 27/01/2018

Heureux de vous retrouver en pleine forme et merci pour la belle balade dans le massif de ma jeunesse.

Écrit par : André | 27/01/2018

Contente de vous savoir rétabli et repartir sur vos chers sentiers ! et de profiter de vos super comptes-rendus et photos. Bon dimanche Ulysse.

Écrit par : Praline | 27/01/2018

Quel bonheur cela doit être de retrouver le plaisir des randonnées quand on en a été privé un certain temps

Écrit par : gazou | 27/01/2018

Quelle belle promenade ! J'aurais aimé m'asseoir à côté du feu de bois à Caissenols... j'adore le tout dernier châtaigner...je me demande combien de kgs de châtaignes il a dû produire tout au long de sa vie ?
Bon dimanche.

Écrit par : tanette2 | 27/01/2018

Fantastique l'ami, te voilà reparti gambader !!
J'ai admirer ton beau feu malgré l'humidité du bois ramassé en chemin.
Rendez-vous en mai à Caissenols pour une fondue savoyarde.

Écrit par : GIBUS | 28/01/2018

Bonjour Ulysse,

Alors comme ça, un virus t'a fait le coup de Trafalgar? Vilain virus! Je suis heureuse que tu lui ai résisté et repris le chemin de tes belles randonnées.
Merveille de ces belles promenades en ta compagnie
Merci Ulysse
:)

Écrit par : Martine | 28/01/2018

Bonjour l'ami Ulysse,
Quel plaisir de te revoir sur un des parcours que tu apprécies particulièrement.
Outre que les noms de Roquenduire et Caissenols charment musicalement nos oreilles du Nord comme les chansons d'un certain Old Nut, ils évoquent aussi le souvenir précieux et impérissable de randonnées entre amis dans une région magnifique. Il est vrai que c'est émouvant de traverser les anciennes châtaigneraies et de penser à toute cette activité aujourd'hui disparue.
Il manquait effectivement un (ou des) mouflons pour que notre bonheur de lecteur soit complet mais ce n'est que partie remise dans un prochain reportage !
Merci pour ces jolies photos et tes textes qui touchent notre cœur et bonne semaine à tous !

Écrit par : Eric | 28/01/2018

Françoise qui n'a pas mangé enfant les"marrons" chauds qui nous brulaient les doigts ! Mon bonheur est aussi dans le partage !

Dom aujourd'hui c'est grand soleil !

Tmor il manquait une femme à la fenêtre !

Martine85 oui la femme est l'avenir de l'homme ..

Gadgio la vie est belle même sans ma compagnie non?

Michel Hugues moi ce sont les nectars que je déguste à petites gorgées

André oui on n'oublie pas les randos en ces peux magiques

Praline je suis heureux d'être de nouveau parmi vous

Gazou oui je piaffais comme un jeune poulain

Tanette2 oui il a du nourrir de nombreux humains au cours de son existence

Gibus le rendez vous est noté !

Martine oui c'est un méchant virus du Norrrrrd attrapé à Paris !

Eric oui le souvenir de notre randonnée avec Marc me revient à chaque fois que je vais en ce lieu Au plaisir de te revoir bientôt

Écrit par : Ulysse | 28/01/2018

Il y a dans ces ruines des courants d'air qui permettent aux âmes des humains d'antan d'aller et venir de ponts en chemins de sécadou abandonné en demeures d'un passé révolu et qui nous laissent nous interroger sur les mystères de la création comme ils l'ont peut-être fait eux-mêmes. À travers ces jeux de piste que vous suivez pour nous avec tant d'attention et de réflexion peut-être trouverez-vous la vérité (s'il en est une ?) mais parce qu'elle est "mystère" et restera comme son nom l’indique mystère elle ne mérite pas qu'on l'affuble de noms et de légendes toutes aussi invraisemblables les unes que les autres vous avez raison, par contre vos conclusions sur la gent féminine semblent parfaitement réfléchies et sans doute bien vues, il me plaît de la croire même si le monde je dois bien l'avouer toute femme que je suis, laisse parfois planer le doute quand-même... le parfait n’existant pas ! Je vous ai suivi encore une fois avec grand intérêt et plaisir tout au long de ce parcours plein de belles découvertes en images que vous avez si joliment commentées.

Écrit par : monique | 28/01/2018

belle promenade et belle flambée - contente de voir que tu vas mieux. Bises.

Écrit par : durgalola | 28/01/2018

Je savais bien que je te retrouverais un jour !!!
contente contente
je me suis donc réinscrite à ta newsletter

Écrit par : Framboise à Pornic | 29/01/2018

Monique votre émouvant commentaire me fait songer à un élément de la philosophie bouddhiste qui voit l'univers comme un océan de vie où sont tous les êtres qui ont vécu et dont les vivants ne sont que des gouttes d'écume projetées par le vent au dessus des flots. Ainsi sommes nous, le temps de nos existences, séparés de cet océan auquel nous retournons bien vite pour être à nouveau projetés hors de l'océan sous une autre forme de vie dans un ballet incessant.

Andrée le feu est ce qui a permis à l'humanité de sortir de l'animalité

Framboise tu as le talent des pisteurs indiens ! je suis heureux que tu aies retrouvé mon chemin

Écrit par : Ulysse | 29/01/2018

Contente de voir que la forme est enfin revenue, pour notre plus grand plaisir.
Quand je vois toutes ces maisons en ruine, j'ai toujours un pincement au cœur en pensant aux gens qui ont sué sang et eau pour les bâtir...A chaque fois, en les voyant, je suis nostalgique du temps qui passe inexorable. Avec la désertification de nos campagnes, on en verra de plus en plus de ces maisons abandonnées et pas que dans des endroits paumés, ravitaillés par les corbeaux.
Même les arbres, comme ici les châtaigniers, en font les frais.
Mais, heureusement, la vie parvient toujours à trouver un chemin pour renaître de ses cendres...
ps : merci pour l'hommage rendu à nous autres pauvres femmes ! Que serait la vie sans nous autres ! Certains hommes feraient bien de prendre modèle sur ceux qui les respectent !

Écrit par : julie | 29/01/2018

quelle aventure bizzzzzzz

Écrit par : amandine durez | 29/01/2018

magnifique pont de pierres multi-séculaire qui a résisté aux terribles crues qui se produisent en ces lieux de temps à autre. En voyant ces ouvrages anciens, j’ai toujours une pensée émue pour celles et ceux qui les ont édifié et dont la vie est en quelque sorte prolongée par ces œuvres...

j'ai beaucoup aimé ce petit pont et ce passage que tu as écris,
j'ai déjá dit que j'admire beaucoup ta capacite d'émerveillement Ulysse ! et je te dirais que ce ne sont pas les dieux qui seraient à craindre, mais bien les hommes qui détruisent mére nature dans beaucoup de ses composants, celle qui donne la vie
enfin bref, un long sujet philosophique tant qu'on a la capacité de penser librement :)
bonne soirée
Angie

Écrit par : Angie | 29/01/2018

Julie oui hélas une partie de la France se désertifie , le seul avantage est que les animaux sauvages sont de plus en plus tranquilles. J'ai eu une mère tendre et joyeuse et c'est pourquoi j'aime les femmes !

Amandine plus qu'une aventure, une expédition !

Angie oui hélas les hommes sont à l'origine de la sixième extinction des espèces en cours sur notre planète

Écrit par : Ulysse | 30/01/2018

Une telle balade ne peut qu'anéantir tous les virus, tu es définitivement guéri, c'est certain ! Merci Ulysse pour ces - encore - magnifiques photos paradisiaques. Et aujourd'hui, quel est le programme ? Bises. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 31/01/2018

Ulysse, te voilà enfin revenu sur pied, nous rencontrerons-nous à nouveau sur un de ces chemins ?

Écrit par : bernard | 31/01/2018

Bonjour Ulysse, je suis heureuse de ton rétablissement et merci pour cette merveilleuse randonnée avec tes superbes photos. Même par temps gris, la nature est belle.
Mes amitiés

Écrit par : Denise | 31/01/2018

Brigitte le programme est passionnant pour la semaine prochaine : une semaine de raquettes dans le Queyras

Bernard oui avec plaisir

Denise merci de ton message

Écrit par : Ulysse | 31/01/2018

Enfin, la force de lire .... JANVIER m'a laissé sur le carreau ! Espérons que FÉVRIER , sera moins agressif ...
Quelle belle randonnée Ulysse et vues magnifiques ...je vois qu'un rendez vous avec Sieur Bernard est au programme et vous vous régalerez je n' en doute pas !
bonne fin de semaine ...en forme !!!..mais j'ai encore les mollets en coton....

Écrit par : pat | 01/02/2018

PAT vous aussi les virus vous ont attaquée ! j'espère que vous en êtes sortie victorieuse !

Écrit par : Ulysse | 01/02/2018

Bonjour Ulysse,
Un bel hommage a la prodigalité de la nature et au savoir-faire de nos ancêtres!
Encore une belle balade dans ce beau pays.
Bonne fin de semaine,
Frans

Écrit par : Frans | 01/02/2018

Frans oui nos ancêtres nous ont laissé un bel héritage

Écrit par : ulysse | 02/02/2018

Les commentaires sont fermés.