suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/09/2018

Balade autour de mon village

 

village,corneille,nucléaire,nuages

La météo annonçant des orages sur les monts de l’arrière pays où je vais habituellement frotter mes semelles, j'ai décidé, ce matin là, d’aller faire un tour autour de mon village. Les vignes en sont si proches que le curieux clocher rectangulaire de son église semble en émerger ce qui fait que les paroissiens du lieu prient au cœur des Vignes du Seigneur !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Me voilà donc parti de ma chaumière « pédibus cum jambis » sur une petite route vicinale bordée d’un magnifique amandier dont les fleurs annoncent la venue du printemps et dont on cueille les fruits au mitan de l’été. Nous allons voir que nul n'est besoin de voyager loin pour découvrir des merveilles qui se trouvent souvent au coin de la rue ! La beauté comme le bonheur sont souvent dans le pré d'à côté !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Vers le nord-ouest, où se dressent les montagnes du Haut-Languedoc et notamment le Caroux où souvent je vous emmène, les dieux païens - que je vénère – qui s’y sont réunis pour leur banquet annuel, semblent avoir par mégarde renversé une énorme barrique de chantilly sur les flancs de cet auguste sommet.

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Je crains un instant que ces énormes masses laiteuses ne m’engloutissent, mais une vaillante brise venue de la Méditerranée empêche leur avancée.

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Rassuré quant à mon sort, j’admire alors leur lent ballet dans le ciel sous la poussée de vents contraires qui les déforment sans cesse, faisant apparaître de façon éphémère un fabuleux bestiaire. D’ailleurs, apercevez-vous perché là haut ce cosaque moustachu à qui un compagnon de profil susurre quelque confidence à l’oreille ?

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Mais laissons, pour le moment, les merveilles du ciel pour aller à la découverte de celles qui sont à portée de main, comme cette tête d’ail à fleurs aiguës fièrement dressée sur sa hampe. Ses multiples clochettes ressemblent aux becs de minuscules oisillons attendant la becquée.

 

village,corneille,nucléaire,nuages Admirons également, tout en restant à bonne distance, cette fière bande de chardons marie qui semblent se défier à savoir qui grimpera le plus haut !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

La nature étant régie par la loi de la jungle, ils ont compris que pour éviter d’être broutés ils devaient se doter de défenses ! Il en est ainsi également des chênes verts dont les feuilles des basses branches (et elles seules !) sont munies de piquants pour empêcher les ovins de s’en régaler.

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Si les « feuilles » terminales et les tiges des chardons sont rébarbatives, leurs graines, appelées akènes, sont une merveille de la nature.

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Lorsque les « akènes » sont mûres, elles se libèrent et se laissent emporter par le moindre coup de vent, parfois à des kilomètres. C’est ainsi que les plantes sont de grandes voyageuses. On distingue celles dont les graines se dispersent par le vent (anémochorie), par projection (autochorie), par l’eau (hydrochorie) ou par les animaux (zoochorie).

NB : Chorie vient du grec ancien « Khôrein » = se mouvoir

 

 

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Jetons un œil également à ces tiges à l’allure nonchalantes de folle avoine que l’on appelle également avoine sauvage, averon, coquiole, havenon. C’est une plante adventice (que les idiots appellent « mauvaise » herbe) non comestible qui se mélange aux céréales cultivées. Son nom trahit la vision qu’à l’homme de la nature sauvage : est fou ou nuisible celui qui ne rapporte rien !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Admirons la jolie tunique de ce pierdidae qui butine avec sa fine trompe une fleur de Buglosse. La tache noire sur ses ailes l’aide à absorber les radiations solaires et à réguler sa température en changeant la posture de ses ailes. Cette tâche fonctionnelle n’a donc rien à voir avec les mouches que les femmes des siècles passées se dessinaient sur le visage ou le corps par coquetterie et dont la signification était la suivante :

au milieu de la joue : la galante

sur le front : la majestueuse

sur le nez : l’effrontée, ou la gaillarde

près de l’œil : la passionnée, ou l’assassine

Au coin de la bouche : la baiseuse  (au sens ancien"embrasser" du terme !)

sur, ou sous les lèvres : la coquette, ou la friponne

au creux de la ride dessinée par le sourire : l’enjouée

sur la poitrine : la généreuse !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

On ne peut ignorer cette fleur que - bien que d’une nature modeste - l’on peut considérer comme la reine des champs au printemps : le coquelicot, si gracieux et fragile qu’il meurt aussitôt cueilli. Une chanson créée par Mouloudji (et superbement interprétée par Zen) dit qu’il faut être idiot pour n’aimer que les coquelicots…alors je veux bien passer pour un idiot !

 

 

village,corneille,nucléaire,nuages

D’ailleurs pour vous montrer combien je les aime je vous en mets deux et je vous offre ce poème de ma composition :

Ardents coquelicots,

Qui parsèment les champs,

Comme des gouttes de sang,

Tombées de quels oiseaux ? 

Subtils coquelicots,

Vagabonds et rebelles

Si fragiles et si frêles,

Qu'ils meurent sous les ciseaux !

 

Je vous invite également à relire ma note où je vous présente la grande famille des coquelicots!

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Bien que ses pétales soient fanés, cette anthémis maritime ne manque pas de séduction avec sa corolle jaune citron aussi appétissante qu’un bonbon.

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Mais un croassement attire de nouveau mon attention vers les cieux : la silhouette noire d’une corneille se détache sur l’arrière plan nuageux.

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Plusieurs congénères l’accompagnent dont cette photo montre les différentes phases de leur vol: moment magique où la vie est saisie sur le vif !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Elles semblent vouloir partir à l’assaut de la montagne nuageuse que, peut être, elles espèrent dégonfler à coup de becs !

 

village,corneille,nucléaire,nuages

Mais soudain l’apocalypse se produit, un énorme champignon nucléaire surgit à l’horizon et je rentre précipitamment me mettre à l’abri ! Mais ce n’était qu’une fausse alerte …pour cette fois ci !

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Tu es l'obscur objet de mon désir"

sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "Marie Galante"

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos Ulysse

Commentaires

Bien vu le cosaque et son ami.
J'adore les coquelicots...et que ces nuages sont jolis.
Bisous Momo et Yanne

Écrit par : Yanne | 01/09/2018

Répondre à ce commentaire

Sous un superbe ciel nuageux de jolies fleurs.j'aime cette promenade.

Écrit par : Martine Martin | 01/09/2018

Répondre à ce commentaire

Une promenade dépaysante et instructive à travers ce fort bel article. De belles photos et des informations intéressantes notamment au sujet de la "mouche".

Écrit par : tanette2 | 01/09/2018

Répondre à ce commentaire

Hé bien, pour une fois que tu ne nous fais pas crapahuter, tu nous donnes une belle leçon de botanique, avec, en plus, un fort joli poème de ta composition.
La nature déborde de merveilles quand nous prenons le temps de l'admirer !
Bon dimanche ... toujours un peu coincée.
J'essaye la lecture, mais ça m'endort ...
Pas trop mon truc.
Bisoux, cher ulysse

Écrit par : dom | 02/09/2018

Répondre à ce commentaire

J'ai adoré votre balade pleine de poésie joyeuse et truffée de précisions botaniques fort intéressantes, et quelles belles photos !! MERCI encore une fois !!! Continuez à nous régaler !!! Bon dimanche.

Écrit par : Anima | 02/09/2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour Ulysse,
Comme tu dis: la beauté n'est jamais loin pour qui sait l'apprécier :-)
Bon dimanche,
Frans

Écrit par : Frans | 02/09/2018

Répondre à ce commentaire

Comme quoi parfois faut pas aller trop loin. Les nuages sont superbes !

Écrit par : tmor | 02/09/2018

Répondre à ce commentaire

Belle balade ! Merci Claude ! Vos photos sont superbes, et vos textes aussi poétiques que documentés... Un bonheur de suivre vos pas !

Écrit par : Elisabeth Schmidlin | 02/09/2018

Répondre à ce commentaire

Yanne et Momo oui il faut aimer les nuages ces fantasques voyageurs

Martine Martin la beauté est souvent au coin de la rue

Tanette il est dommage que la mode de la mouche se soit perdue !

Dom je suis heureux de t'avoir diverti de tes soucis

Anima me balader me rend toujours joyeux

Frans c'est heureux pour ceux qui ne peuvent plus grimper les montagnes

Tmor près de chez moi tout est beau ...sauf quelques murs en parpaings !

Elisabeth je suis heureux de vous retrouver sur mon blog

Beau dimanche à toutes et à tous

Écrit par : Ulysse | 02/09/2018

Répondre à ce commentaire

Que tu sais bien décrire la nature que tu observes Ulysse !
un régal de te lire:)
je vois beaucoup de végétaux qui courent les champs de chez nous au printemps :)
alors pas dépaysée du tout, même sous la chantilly des nuages, qui de temps en temps vient nous visiter, en repoussant l'autorité suprême du ciel bleu !
je te souhaite un bon dimanche dans cette généreuse champagne qui nous dit "à notre santé" en nous permettant de lever notre verre porteur du nectar des vignobles bénis par les divinités diverses !
en te souhaitant un bon dimanche,
Angie

Écrit par : Angie | 02/09/2018

Répondre à ce commentaire

♥ près de l’œil : l’assassine
et voilà ne vais pas dire un mot de plus...
et pour les coquelicots....cette année c'était la fête....
plein plein !!!!

marcher et sauter dans tous ces nuages....le rêve...
oui suis bizarre...

belles photos ....

Écrit par : ♥*¨*•.¸¸❤ ♥*¨*•.¸¸❤ | 02/09/2018

Répondre à ce commentaire

Coucou Ulysse , j' aime aussi arpenter mes chemins de terre le nez en l'air et fouiller tel un tamanoir au sol ...mon nez est bien plus modeste !!
A Sérignan , de jolis aménagements sur les rives sont a immortaliser..mais très fatiguée , je me repose ..cela m' arrive rarement, mais j' ai trop tiré sur la corde cet été ..
J' ai aussi fait des recherches sur les " mouches" car je gardais UNA une labrador adorable qui avait des petites excroissances sur sa tête et cela lui donnait un air de marquises ..je vais rechercher si je peux republier ce billet .
Bonne soirée Ulysse ..sans ses ptits Loups !!

Écrit par : pat | 02/09/2018

Répondre à ce commentaire

Coucou. Voilà que tu rends hommage au coquelicot. J'aime aussi beaucoup cette fleur, timide et rougissante dans nos prés au printemps. Et puis tu as raison, pourquoi partir au loin quand c'est si beau tout près. Quelle belle découverte que ton petit coin de pays au coin de la maison. Merci pour la balade et pour la crème chantilly. Miam! Bises alpines et belle semaine.

Écrit par : Dédé | 02/09/2018

Répondre à ce commentaire

Près de chez toi, le paradis !!! Tes photos sont somptueuses et tes pensées rêveuses nous enchantent, merci Ulysse pour ce cheminement poétique et esthétique, quelle richesse ! Bises, à bientôt. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 03/09/2018

Répondre à ce commentaire

Angie oui la nature nous offre de quoi célébrer sa beauté ici ou dans ton pays le Portugal

Petits coeurs moi aussi j'aime sauter dans les nuses !

Pat les environs de Sérignan sont effectivement propices à une belle moisson photographique

Dédé il y a du rab de crème chantilly tu peux te resservir !

Brigitte il est normal que le paradis soit près de l'église !!!! Bises

Écrit par : Ulysse | 03/09/2018

Répondre à ce commentaire

Quel poète sympath tu fais ! Dommage que tu ne participes pas aux devoirs du lundi de Lakevio. Je suis sûre que tous se régaleraient de tes écrits.
J'ai relu tes articles sur les coquelicots. Je te décerne la palme du palmecoquelicot. C'est si beau un champ de coquelicots.
J'adore les nuages joufflus, mais quand ils ne sont pas au dessus de ma tête. C'est vrai qu'admirer la nature nous fait oublier tous les malheurs de la terre.
Bonne rentrée à tes petits enfants qui ont encore un bon bout de chemin à parcourir avant de terminer leurs études...

Écrit par : julie | 03/09/2018

Répondre à ce commentaire

non seulement on se balade gentiment en admirant ce que nous offre Dame Nature à notre passage, mais en plus on referme la porte avec tout plein de nouveaux mots, des poèmes en tête
Pur bonheur ,
Merci

Écrit par : framboise à Pornic | 03/09/2018

Répondre à ce commentaire

Julie je n'ai plus une minute de disponible j'ai un agenda de président de la république mais sans avoir les emmerdes !
Merci pour le message aux petits loups qui vont revenir à l'automne

Framboise je fais de belles découvertes aussi chez toi

Écrit par : Ulysse | 03/09/2018

Répondre à ce commentaire

Très beaux les coquelicots et ton poème...Moi aussi, j'aime beaucoup les coquelicots

Écrit par : gazou | 04/09/2018

Répondre à ce commentaire

Ulysse, pour te rassurer tu as été voir si la récolte de raisin sera bonne.

Écrit par : bernard | 04/09/2018

Répondre à ce commentaire

Gazou tout ce qui est fragile est beau


Bernard elle sera effectivement bonne et j'espère que l'on trinquera cet automne ensemble

Écrit par : Ulysse | 04/09/2018

Répondre à ce commentaire

J'ai bien aimé cette flânerie autour de la maison, le nez dans les nuages, le cœur en bandoulière, l'âme au bord des vers en poésie et des vertes prairies, douces rencontres au bord du chemin à travers fleurs, vignes et graminées. Ce genre de balade a le don de me remettre les idées bien en place je l'ai faite avec plaisir à vos côtés.

Écrit par : monique | 18/09/2018

Répondre à ce commentaire

J'ai bien aimé cette flânerie autour de la maison, le nez dans les nuages, le cœur en bandoulière, l'âme au bord des vers en poésie et des vertes prairies, douces rencontres au bord du chemin à travers fleurs, vignes et graminées. Ce genre de balade a le don de me remettre les idées bien en place je l'ai faite avec plaisir à vos côtés.

Écrit par : monique | 18/09/2018

Répondre à ce commentaire

Monique je suis heureux de vous avoir apporté un moment de sérénité. Avez vous noté l'adresse de mon nouveau blog?

Écrit par : ulysse | 18/09/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire