suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/07/2018

Périple dans les Causses (Fin) : à travers le Causse Méjean, de Nîmes le Vieux aux Gorges du Tarn

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Après une nouvelle soirée festive et une nuit « « ronflative » à l’excellentissime Hôtel-Restaurant de la Jonte, nous reprenons nos montures dont le modèle trahit l’ancienneté de leurs propriétaires. Leurs pistons et soupapes sont à peu près dans le même état que les nôtres, mais l’essentiel est que dans nos poumons souffle encore le vent de l’aventure.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Je vous ai rappelé dans mon précédent article que les Causses étaient un vaste plateau sédimentaire créé par une ancienne mer et soulevé lors de la naissance des Pyrénées. Quelques Sirènes de cette époque lointaine ont survécu, dont l’une tente vainement de nous séduire, mais seuls les flots qui sortent d’un flacon de nectar sont propices à nous faire divaguer !

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Nous nous dirigeons vers le chaos rocheux de Nîmes le Vieux et traversons une zone de champs et de prairies parcimonieusement arborés qui enchante nos yeux et nos âmes.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Par endroits, le sol caillouteux et moins fertile est colonisé par un tapis de fleurettes jaunes qui apportent une touche de douceur dans ce paysage austère et envoûtant.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Ces espaces, qui créent un sentiment d’infini, ont de tous temps fasciné les hommes qui y ont laissé des traces de leur présence comme ce menhir, doigt de pierre levé vers le ciel comme une interrogation adressée au Grand Manitou, créateur de cette munificence.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Plus récemment, les hommes y ont édifié également des fermes dont les pierres des murs et les lauzes des toits extraites de notre Terre mère se patinent avec le temps et se couvrent de mousses et lichens. Ainsi ces bâtisses nous donnent –elles le sentiment d’être vivantes et de couver en leur sein des vies humaines dont leurs murs gardent le souvenir.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Au milieu d’un champ, se dresse un arbre solitaire. Son existence m’intrigue. Pour quelle raison a-t-il survécu ? Sa ténacité à vivre a-t-elle ému les hommes qui l’ont ainsi épargné ? Il faut aimer sans réserve les arbres qui ont permis à la vie de naître et de se développer.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Nous voici dans le chaos rocheux de Nîmes le Vieux, ainsi nommé en 1908 par son découvreur Paul Arnal, par analogie avec le site similaire de Montpellier le Vieux découvert 25 ans plus tôt par E.A. Martel. Si ce dernier site est plus impressionnant, Nîmes le Vieux présente l’avantage d’être libre d’accès et d’être beaucoup moins fréquenté, ce qui en préserve l’aspect sauvage.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Ces chaos font effectivement penser à des cités fortifiées en ruines que seul traverse le vent.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

L’on y fait d’étonnantes rencontres comme ce dromadaire esseulé qui semble attendre son chamelier.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Il est difficile de concevoir le temps qu’il a fallut au vent, au gel, à la pluie pour sculpter ces chaos, alors que durant notre vie d’homme, seuls quelques grains de matière auront été dissous. Certains rochers sont dans un équilibre précaire qu’une prochaine pluie, un prochain coup de gel pourrait soudainement rompre. Même les montagnes et les rochers ne sont pas éternels.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Ainsi ces endroits sont propices à la marche méditative et à la prise de conscience de la brièveté et de la fragilité de nos existences. Jouissons de chaque jour qui passe et ne gaspillons pas notre énergie dans des billevesées ou de stériles querelles. Et surtout n’oublions jamais un flacon (voire deux) de nectar « bacchusien » quand nous partons en randonnée, seul breuvage qui, l’heure de la sieste venue, nous ouvre les portes de l’Olympe !

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Le causse Méjean présente au sud une cassure qui permet d’embrasser du regard la ligne bleue des Cévennes.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Quelle diversité, quelle beauté dans le camaïeu de verts qu’offrent les différentes formes de végétation qui recouvrent en ce lieu l’épiderme de Gaïa, notre belle planète.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Nous achevons notre périple en nous dirigeant vers la rive nord du causse qui domine les gorges du Tarn, tout d’abord au lieu dit du Roc de Rieisse…

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

…puis de celui du Roc des Hourtous.

 

causse méjean,tarn,gaïa,ruines,dolomie

Et là, de nouveau, nous sommes émerveillés de ce que peut, avec le temps, accomplir une modeste et paisible rivière. Avec le temps, nous aussi nous pouvons si nous le voulons déplacer des montagnes ! A vos pelles !

 

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Tu es l'obscur objet de mon désir"

sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "Léo, là haut ! "

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)


Texte & photos Ulysse

  

04/07/2018

Périple à travers les Causses (2ème partie) : Des arcs de St Pierre aux gorges de la Jonte

 Après quelques soucis informatiques mon blog est de nouveau opérationnel !

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

Après avoir fait bombance la veille au soir et dormi comme des loirs au confortable hôtel restaurant de la Jonte * situé dans le hameau de Douzes - où nous sommes traités comme des amis – nous grimpons sur le Causse Méjean pour aller à la découverte des arcs de St Pierre. Les causses, avec leurs grandes étendues herbeuses, sont des zones propices à l’élevage ovin que célèbre de magnifique et originale façon ce « calvaire ». Au vu de la finesse des détails des personnages et des épis de blés, dont les grains sont parfaitement distincts, on est ici face à un chef d’œuvre de ferronnerie dont l’auteur est resté anonyme. Autrefois les artistes n’oeuvraient pas pour acquérir la célébrité mais pour le seul bien commun.

 * Etablissement que je recommande chaudement d'où l'on repart avec un diplôme unique au monde  !

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

Ces vastes plateaux sédimentaires créés par une ancienne mer ont été, par endroits, fortement érodés par les intempéries et l’on y traverse ici et là des dépressions et des chaos rocheux. Certains arbres, à la recherche du maximum de lumière pour les besoins de leur photosynthèse, ne manquent pas d’audace et sont allés se jucher sur le sommet des rochers.

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

Témoin de la présence d’une ancienne mer, on croise au détour du chemin un compère de Jojo le mérou, fossilisé.

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

Dans le creux des dépressions, où l’humidité est plus grande, règne une atmosphère sub-tropicale où propèrent ces magnifiques orchidées.

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

Nous arrivons au lieu dit des Arc de St Pierre, sans doute nommé ainsi car l’endroit est un  vrai paradis.

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

Malgré l’âge vénérable de certains d’entre nous – dont votre serviteur - nous avons encore assez d ‘agilité pour grimper sur cette arche, d’où nous vous adressons un amical salut chères lectrices et chers lecteurs. Bon, il est vrai que vous ne m’y voyez pas car je prends la photo, mais je vous rassure, j’y suis monté après !

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

C’est sans doute en contemplant de tels reliefs que les anciens ont eu l’idée d’édifier des colonnes pour soutenir leurs temples. L’observation de la nature en tout est une excellente école.

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

Le grand intérêt du site est qu’il comporte pas moins de quatre arches d’une belle amplitude, sous lesquelles on peut cheminer en toute quiétude.

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

En foulant le sol de ces abris naturels - précieux en cas d’orages qui peuvent être très violents dans la région - on sait que l’on met ses pas dans ceux d’humains qui s’y sont réfugiés au cours des millénaires passés. Ainsi se tisse à travers les âges une vaste chaine humaine virtuelle .

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

Nous reprenons nos montures pour aller cheminer à quelques kilomètres de là sur un sentier qui domine les Gorges de la Jonte, qui coule paisiblement à 400 mètres sous nos pieds.

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

La formation des gorges qui éventrent les causses est due à la surrection de ces anciens plateaux sédimentaires à plus de mille mètres sous la poussée des Pyrénées. L’eau les a ensuite érodés pendant des millions d’années .

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

Ici aussi nous rencontrons de petites arches, la pluie et le vent étant d’infatigables et talentueux sculpteurs

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

Mais le clou du spectacle sont ces deux énormes blocs rocheux suspendus au dessus du vide et qui tiennent on ne sait comment ! On les a dénommés « vase de Sèvres » et « vase de Chine » et je crains qu’avec le temps ils ne finissent comme le vase de Soissons ! D’ailleurs cela pourrait arriver plus vite qu’on ne le croit, si l’on prête attention à la fissure qui parcourt toute la base du « vase » près duquel se tiennent Gibus et Marie !

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

En approchant du vase de Sèvres on découvre d’ailleurs un énorme bloc qui, vu la couleur vive de l’un des flancs, a du tomber du haut de la falaise qui nous surplombe il n’y a pas très longtemps. Au demeurant, je ne me souviens pas l’avoir vu quand je suis passé en ces lieux, une première fois, il y a une dizaine d’années. Brrrrr ! Croyez bien qu’à ce moment là j’ai levé la tête vers le haut de la falaise avec inquiétude !

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

L’érosion est aussi à l’œuvre sur le chemin profondément raviné par les pluies torrentielles de l’hiver et du printemps passés.

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

Nous voici arrivés au pied du vase de Sèvres qui révèle également une inquiétante fissure. Avis à ceux qui seraient tentés de descendre la Jonte en canoë !

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

Mais les gorges de la Jonte vont nous offrir un autre merveilleux spectacle, car nombreux sont les vautours qui y vivent. On aperçoit l’un d’entre eux perché sur ce promontoire rocheux.

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

Sans doute payé par le syndicat d’initiative, il se livre à une démonstration de vol.

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

Après avoir tournoyé, il descend vers nous en agitant à peine ses rémiges, maître des airs…

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

Il passe en silence devant nos regards admiratifs, merveilleuse manifestation de l’adaptation du monde animal à son environnement, que des Nemrods stupides et bedonnants se plaisent à massacrer. 

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

Sa démonstration effectuée, il retourne se poser sur un promontoire rocheux.

 

jonte,vautour,arcs de st pierre,orchidée

Et là il arrache une touffe d’herbes qui va lui permettre de poursuivre l’édification de son nid. Pendant que nous baguenaudons en contemplant les merveilles de la nature, heureux homo sapiens à la retraite, les animaux doivent sans cesse œuvrer et lutter pour leur survie.

 

A suivre…

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Tu es l'obscur objet de mon désir"

sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "Heureux celui qui prend le temps "

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 
Texte & photos Ulysse