suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/08/2018

Le vallon de Casselouvre

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Selon l’Institut National d’Etudes Démographiques, la moitié de la population mondiale vit dans les villes, proportion qui atteint 74% en Europe et 80% aux Etats Unis. L’environnement quotidien de ces citadins est constitué d’air pollué, de foules stressées, d’immeubles en béton et d’asphalte avec, ici et là, des confettis de verdure. C’est ainsi que j’ai vécu pendant longtemps et que vivent mes enfants et petits enfants, contraintes professionnelles obligent. Aussi quel bonheur, les vacances venues, de pouvoir s’évader dans ces espaces encore vierges et sauvages que recèle notre pays. En ce matin brumeux, nous avons décidé d’arpenter en famille la serre de More et le frais vallon du Casselouvre, impétueux torrent en hiver, réduit, l’été, à un simple filet d’eau. Un incendie a détruit les genêts qui recouvraient la serre, mettant à nu son ossature rocheuse parsemée de terre rouge, ce qui nous donne le sentiment de marcher sur Mars ! Ce fada d'Elon Musk qui veut dépenser des milliards pour explorer cette planète, ferait mieux de me laisser un commentaire : je l'emmènerai arpenter la serre de More et il économisera ainsi des milliards qu'il pourra consacrer à des causes humanitaires plus urgentes !

 

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Chacun va à son rythme, perdu dans ses pensées et la contemplation d’un environnement vierge de toute trace humaine. Alors qu’à chaque instant dans les villes nous sommes confrontés à la présence intempestive de la foule, houle qui nous bouscule et menace à tout moment de nous renverser, ici notre corps peut se mettre en roue libre et notre âme prendre son envol et rejoindre là haut la buse, le milan ou l’épervier qui tournoient à l’affut d’un imprudent mulot ou campagnol.

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Nous évoluons dans l’un des environnements rocheux les plus vieux de la Terre, vestige du massif hercynien qui, il y a 600 millions d’années, se dressait aussi haut que l’Himalaya. On ne peut qu’être goguenard face à ces impudents et arrogants humains qui cherchent à devenir immortels alors même, qu’avec le temps, les montagnes deviennent plages. De fait, la mort est la vraie source de jouvence.

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

La nature est un livre qui nous enseigne la formidable capacité d’adaptation de la vie. Ainsi les zones arborées révèlent les zones de convergence des eaux de ruissellement où les débris s’accumulent, créant un humus fertile qui retient l’humidité et favorise l’éclosion des graines apportées par l’eau, le vent les rongeurs ou les oiseaux. On croit le monde végétal condamné à l’immobilité mais ce règne est constitué d’infatigables voyageurs !

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Nous contournons un dernier obstacle rocheux avant de descendre vers le vallon du Casselouvre. Le chemin est encombré de pierres en équilibre instable qui sont autant de chausse–trappes qui mettent à l’épreuve notre verticalité. Il faut alors mettre son «cerveau» dans ses pieds, faisant ainsi mentir ceux qui prétendent que les idiots raisonnent comme leurs pieds.

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Nous apercevons l’antique chemin qui traverse le portail de Roquandouire (curiosité géologique) et se dirige vers le vallon du Casselouvre. Des milliers de marcheurs ont suivi ce chemin au cours des siècles, liés secrètement entre eux par l’écho de leurs pas dont résonne encore la Terre.

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Un arbre mort tend une branche dénudée au dessus du chemin dont la pointe plonge au cœur du soleil, peut être pour y puiser l’énergie qui le fera renaître.

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Nous passons discrètement près d’un gnome ridé par les siècles, perdu dans une profonde méditation.

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Nous parvenons au hameau en ruine de Caissenols le Bas qui fut occupé jusqu’à la fin du XIXème siècle. L’agencement des pierres de toutes formes et de toutes tailles dont sont constitués les murs, chaque fois, me fascine. Je pense à ceux qui les ont choisies, soupesées, agencées avec patience et génie. Si le bois des charpentes ne s’était pas rompu, ces murs seraient encore intacts aujourd’hui.

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Plus somptueuses et impressionnantes encore sont les ruines du hameau de Caissenols le Haut où nous nous arrêtons pour le pique-nique. Puis vient l’heure de la sieste bercée par l’écho des chants et des rires de ceux qui y ont vécu. Certains de mes lectrices et lecteurs me feront remarquer qu’il y eut aussi certainement des pleurs et des cris de colère, mais pour vivre sereinement il faut ne se souvenir que des belles choses *

 * Magnifique film à voir et revoir

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Bien que le retour se fasse par le même chemin, nous découvrons un autre paysage : l’axe de notre regard et la lumière ont changé, nous offrant une perspective et des couleurs différentes. Les frondaisons des arbres et les champs de fougères comportent un camaïeu inouï de verts qui contrastent avec le mauve plus ou moins intense des champs de bruyère.

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Nous passons près d’un randonneur sans doute épuisé et qui s’est endormi au bord du chemin sans prendre le temps d’enlever son sac à dos !

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Nous retraversons le portail de Roquendouire, morceau de plateau sédimentaire porté à la verticale par la poussée des Pyrénées, il y a quarante millions d’années.

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Nous effrayons un sanglier qui s’enfuit en couinant, bien que nous n’ayons ni la bedaine ni la pétoire des chasseurs qui leur font habituellement la peau. D’ailleurs, c’est le seul animal que nous verrons au cours de notre balade, tant le monde animal craint ces Nemrods pétaradants qui leur tirent dessus en traitre, tristes rois de la nature affalés sur leur cul. S’il faut réguler certaines populations animales, laissons faire les loups dont c’est le rôle. Les animaux alors ne nous craindront plus et nous pourrons de nouveau les admirer batifolant dans les prés et les montagnes pour notre plus grand bonheur. Et ce ne sont pas les quelques côtelettes de mouton que les loups prélèveront au passage qui mettront l’humanité en péril ! L’homme, cet « homo stupidens » s’en charge lui même !

 

rosis,serre de more,espinousse,sanglier,nemrod,chasseur

Nous achevons notre balade au milieu d’une apothéose de couleurs, où l’on aperçoit même la tache rouge chère à Corot, minuscule contrepoint qui amplifie la magnificence du paysage.

 

PS : Pour les défenseurs du loup, de l’ours et de la faune sauvage (renard, belette, fouine, etc) massacrée par « l’homo stupidens  », impitoyable roi des prédateurs, je mets en bonus ma chanson « Lupo » que vous pouvez aussi écouter sur les plateformes musicales.

 

podcast

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Tu es l'obscur objet de mon désir"

sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "Les doudous et les blessures"

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte, Photos & Chanson Ulysse