suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/10/2006

Voyage dans le temps sur le Causse de Toucou

medium_IMG_4092.JPG

Nos vies sont ponctuées d'ordinaire par le cheminement des aiguilles d'une montre et notre horizon temporel est généralement limité à quelques heures, voire dans l'urgence à quelques minutes. Mais aujourd'hui je vous propose d'abandonner pour un temps votre montre et de changer d'échelle temporelle en allant à la découverte des dolmens et menhir du Causse de Toucou dans la région d'Octon point de départ de notre périple (localisation) (Détail de l'itinéraire en fichier joint).

medium_IMG_4015.JPGDans ce village le temps semble s'être arrêté et d'ailleurs l'horloge installée sur le fronton de l'église qui domine la place ne se soucie plus de donner l'heure, ses aiguilles s'étant d'office octroyé un repos bien mérité. Après avoir emprunté la rue du Four Banal où devait se situer le four à pain communal (simple hypothèse personnelle), le début de la balade remonte la rive droite du canyon creusé par le Toucou dans les « ruffes » rouges omniprésentes dans la région du Lac salagou. Ces dépôts sédimentaires oxydés par des sels de fer constitués il y a 250 millions d'années donnent à la région un air d'Arizona.
medium_IMG_4027.JPG

medium_IMG_4032.JPG

Le contraste est saisissant avec le camaîeu de verts des ajoncs, des chênes kermès ou des genevriers qui s'accrochent sur les pentes du canyon et avec le bleu du ciel où rode parfois un rapace en quête de son déjeunermedium_IMG_4022.JPG

Après avoir traversé le Toucou sur un pont séculaire presque submergé par la végétation,
medium_IMG_4036.JPG

on aborde les hauteurs du causse où les ruffes font place à des sols plus terreux, témoins du chamboulement des sols causés dans la région par le surgissement des Pyrénées et le choc de la plaque continentale africaine sur la plaque européenne.
medium_IMG_4102.JPG


Le causse est jonché de tas de pierres constitués par des générations de bergers ou d'agriculteurs. Certains plus énigmatiques comportent des séries de trous profond d'environ 80 cm disposés en cercles.medium_IMG_4095.JPG
S'agit il d'édifices construits par ceux qui ont édifié le menhir et les dolmens que comportent également le site.? Je ne saurais pas vous le dire car je n'ai trouvé aucune littérature sur le sujet. Il est vrai que l'on sait peu de choses sur les constructeurs des mégalithes et la finalité de leurs monuments. La fonction des menhirs reste un mystère. Certains chercheurs considèrent qu'il peut s'agir de possibles observatoires atronomiques liés à un culte solaire ou lunaire. Celui, de taille assez modeste, qui se dresse sur le causse du Toucou, au pied d'un chêne vert n'a livré aucun indice à ce sujet.
medium_IMG_4081.JPG

Quant aux deux dolmens édifiés un peu plus loin, on sait qu'il s'agit de monuments funéraires ou de lieux de culte, mais on ignore tout des cérémonies qui s'y déroulaient. Ils sont comme les autres dolmens orientés vers le soleil couchant, signe de la fin du jour et symbole donc de la fin de vie.
medium_IMG_4099.JPG

Quelles que soient les motivations des hommes qui ont construit ces monuments, il faut reconnaître qu'ils savaient choisir leurs sites dont la beauté et la sérénité sont propices à la méditation


medium_IMG_4120.JPGAprès cette brève immersion dans la préhistoire, le retour au monde contemporain se fait progressivement , le chemin passant successivement devant les ruines d'une ferme bâtie avec des pierres de basalte dominant le lac Salagou (le fermier avait lui aussi bon goût quant au choix du site!)
medium_IMG_4123.JPG


pour longer ensuite les terrasses merveilleusement restaurées d'une magnifique oliveraie. Tout au long de la balade, on rencontre d'ailleurs des restes de murs des terrasses qui couvraient les collines, attestant de l'exploitation intensive dont elles faisaient l'objet et du courage phénoménal des gens de l'époque.
medium_IMG_4128.JPG


De retour sur la place, les fauteuils d'une brasserie vous tendent des bras accueillants pour vous aider à renouer avec le fil du temps .

PS : A ceux qui veulent en savoir plus sur les monuments mégalithiques je recommande l'achat de l'excellent ouvrage de Jean marc Roger "Le temps des Dolmens" aux éditions Espace SUD Montpellier 1992

16:56 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (8)

05/10/2006

L'imprévisible destin des chaussures !

medium_img_0980.jpg
Quand je passe devant la devanture d'un marchand de chaussures je me prends à rêver...Vous allez vous dire que je suis bizarre et que les roues de mon vélo ne tournent plus rond, mais réfléchissez y un instant et prenez conscience de l'infini diversité des destins que vont connaître toutes ces chaussures qui attendent dans les vitrines, sur les présentoirs ou dans l'obscurité de leurs boites.

Imaginez d'abord leurs angoisses quant à l'identité de celle ou celui qu'elles vont devoir supporter toute leur existence : aura-t-il (ou elle) une taille de guèpe ou sera t il du genre "bibendum", sera-t-il attentionné et leur passera-t-il régulièrement le cirage et la brosse à reluire, évitera-t-il les flaques d'eau et les déjections canines ou au contraire sera-t-il indifférent à leur sort en ne leur épargnant aucune humiliation. Leur fera-t-on arpenter les Champs Elysées et la Vème avenue ou les chemins boueux de campagne ? Les forcera-t-on à à leur corps défendant à être complices de coup de pied au culs ou les fera-t-on danser ?

Pour elles la vie est ainsi une loterie, mais je suppose que lorsque quelqu'un les essaie qui ne leur plait guère elles font en sorte dêtre le plus inconfortables possible afin de ne pas être choisies....Donc la prochaine fois que vous essaierez des chaussures qui ne vous conviennent pas , il est probable que c'est VOUS qui ne convenez pas aux chaussures !

Quant aux chaussures maltraitées elles trouvent un réconfort dans l'au delà, au Paradis des chaussures !

Je ne peux terminer cette rubrique sans vous rappeler les deux premières strophes de la merveilleuse chanson qu'a écrite le canadien Félix Leclerc sur le sujet

Moi, mes souliers ont beaucoup voyagé
Ils m'ont porté de l'école à la guerre
J'ai traversé sur mes souliers ferrés
Le monde et sa misère.

Moi, mes souliers ont passé dans les prés
Moi, mes souliers ont piétiné la lune
Puis mes souliers ont couché chez les fées
Et fait danser plus d'une...

la suite sur ce site ....

03/10/2006

j'avais la tête dans les nuages à la croix du Mont Marcou (1090m)

medium_IMG_3469.JPG

Vous avez l'esprit rêveur et vous voulez prendre un peu de hauteur par rapport aux trivialités qui constituent la trame de votre existence. Vous souhaitez également tester votre aptitude à survivre en dehors du milieu douillet d'un canapé, et bien je vous invite à une balade quelque peu sportive, un tonique chemin de croix vers le sommet du Mont Marcou !
medium_IMG_3439.JPG

Le temps était loin d'être au beau fixe, c'est le moins que l'on puisse dire, lorsque j'ai effectué cette balade avec quelques amis, le sommet du Mont Marcou se cachait pudiquement dans les nuages.
medium_IMG_3442.JPG

Il est vrai que le hameau de Plaisance (commune de St Geniès-de-Varensal) situé dans la vallée de La Mare d'où nous sommes partis (localisation) ne bénéficie plus directement des influences de la Méditerranée, auxquelles les massifs du Caroux et de l'Espinousse font barrage. D'ailleurs, alors que nous avions quitté le matin même une région où plus un brin d'herbe verte ne bordait les chemins, nous nous sommes retrouvés au milieu de vertes prairies normandes environnées de montagnes couvertes d'un épais manteau forestier.
medium_IMG_3452.JPG

Malgré la pluie menaçante nous avons commencé notre ascension au milieu des champs de fougères où trônent de vénérables chataîgners, friands de sols siliceux.
medium_IMG_3446.JPG

Nous n'avons pas rencontré âme qui vive sur les chemins ce jour là hormis un ephippigère porte-croix peu farouche qui nous a laissé à regret le passage, manifestement mécontent dêtre dérangé. Malgré son nom, je doute que ce soit lui qui ait porté la croix au sommet du Mont marcou !
medium_IMG_3462.JPG

Au fur et à mesure de notre ascension les conditions météo se sont détériorées et c'est dans le brouillard et sous la pluie que nous avons atteint le sommet du Mont Marcou orné d'une immense croix.
medium_IMG_3476.JPG

Peu désireux de s'attarder en ces lieux inhospitaliers, nous avons derechef entamé la descente et retrouvé des conditions un peu plus clémentes sous le couvert d'un magnifique tunnel de buis bordant le chemin.
medium_IMG_3483.JPG

Mais ce bonheur ne dura guère, car après avoir satisfait nos estomacs criant famine nous avons du poursuivre notre descente sur une arête rocheuse assez sportive, mais qui nous a offert en compensation de superbes vues panoramiques sur les environs.
medium_IMG_3512.JPG

Revenus au point de départ, c'est fourbus mais heureux que nous avons dégusté les bières qui nous attendaient au frais dans les sacoches de notre canasson à vapeur .

Pour des précisions sur l'itinéraire et les cartes de référence consulter le fichier joint.

01/10/2006

Attention aux excès de vitesse sur les GR !

medium_img_5859.jpg

Il n'y a pas que les routes de France et de Navarre qui soient bordées de radars et de gendarmes équipés de lunettes permettant de contrôler la vitesse des chauffards. Lors de ma dernière randonnée, .j'ai découvert avec stupéfaction qu'ils se postaient également au bord des chemins de grande randonnée (les fameux GR signalés en rouge et blanc) pour surveiller la vitesse des promeneurs ! Mais attention il s'agit d'un corps d'élite spécialement entraîné au déplacement tous terrains, qui a troqué sa traditionnelle tenue bleue pour pour un équipement rouge et noir, au demeurant fort élégant. Renseignements pris auprès de la préfecture, un décret a été promulgué par le ministre de l'intérieur Narkozy limitant la vitesse sur les GR à 5km Heure à compter du 1er octobre. Les raisons qui m'ont été données sont assez vaseuses mais il semblerait que des études statistiques aient établi un lien entre la propension à marcher vite et à rouler vite. Ainsi si vous avez l'habitude de marcher comme un bourin sur les chemins, sans vous arrêter pour regarder le paysage ou contempler les fleurs, obsédé par la seule performance et ennivré par le sifflement du vent à vos oreilles, il y a de fortes chances pour que vous fassiez de même sur les routes. En nous obligeant à lever le pied (moins vite ) sur les chemins, les autorités espèrent ainsi nous inciter à faire de même sur les routes ! Vous allez me dire que notre pays tourne au flicage général et que nous vivons en liberté surveillée, je suis d'accord avec vous certes mais je peux témoigner que ce nouveau corps de « gendarmes » est plutôt compréhensif et qu'ils profitent plutôt de leur nouvelle affectation pour buller tranquillement dans la fraicheur de la mousse des vieux chênes et vous laissent passer sans vous importuner quelle que soit votre vitesse ! De fait ce n'est encore qu'une nouvelle mesure « poudre aux yeux » du sieur Narkozy !

PS Si vous voulez tout savoir sur la vie (même intime !) de ce corps d'élite de "gendarmes" cliquez ici !