suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/12/2006

Défense de l'Ane !

medium_IMG_2426.JPG

Parmi les animaux domestiques, il en est un particulièrement mal aimé dont je veux prendre la défense aujourd'hui: il s'agit de l'Ane.

On lui a fait une réputation d'animal stupide, têtu et vicieux. De fait, les expressions péjoratives qui lui font référence et que l'on prononce quand on veut insulter quelqu'un ne manquent pas telles que: « bougre d'âne » ou « âne bâté » ou encore « ne fais pas l'âne! » Dans le conte "l'Ane de Buridan" un âne se laisse mourir en étant incapable de choisir entre assouvir d'abord sa faim ou sa soif. Et même ce brave Lafontaine en fait un portrait peu flatteur dans sa fable sur le lion devenu vieux . Enfin n'oublions pas qu' autrefois on coiffait les mauvais élèves d'un bonnet d'âne...

Or cette réputation est tout à fait calomnieuse et seuls quelques rares esprits éclairés ont su reconnaître et célébrer la véritable nature affectueuse et subtile de l'äne, tels que le poète Henri James qui l'a célébré dans un poème et Stevenson qui en a fait un compagnon de voyage pour faire le tour des Cévennes.

Je veux donc aujourd'hui réhabiliter l'âne et vous invitez à le traiter avec considération. Car en effet c'est par la douceur qu'il faut le prendre si vous voulez qu'il se montre serviable et attentionné. Il vous rendra alors au centuple l'affection que vous lui porterez. Si par contre vous jouez les gros bras et le traitez comme une vulgaire bête de somme, alors c'est fichu pour vous et vous dépenserez en vain votre énergie pour le faire avancer ou lui faire faire quoique ce soit !

De fait l'âne est le meilleur professeur de vie qui se puisse trouver, il vous enseigne qu'il est plus intelligent d'user de gentillesse et d'attention que de recourir à la contrainte ou la force vis à vis de nos semblables si nous voulons avoir des relations mutuellement fructueuses et enrichissantes.

18/12/2006

C'est bientôt Noël, partez à la chasse aux arcs en ciel !

medium_IMG_6183.2.JPG

Selon une antique légende Baloise tenue secrète, la vue d'un arc en ciel conduit à votre enrichissement dans l'année, si vous avez dans chacune des poches de votre pantalon une pièce d'un franc suisse. C'est la raison pour laquelle tous les Balois sont riches comme Crésus et que les Baloises portent uniquement des pantalons et jamais de jupe ! En France nos élites politiques qui aiment et fréquentent beaucoup la Suisse ont eu vent de cette légende mais se sont bien garder de la divulguer. Donc seuls ceux qui accèdent aux charges suprêmes ministérielles et présidentielle sont dans la confidence. C'est la raison pour laquelle ces heureux élus, qui avant d'occuper ces fonctions, ne disposent généralement que de revenus limités, peuvent après leur élection se payer des vacances dans les palaces sous les tropiques, acheter des chateaux, des appartements de 300m2 dans les quartiers chics de Paris ou de magnifiques villas dans le Luberon ou sur la côte d'Azur. De fait, ils sillonnent toute l'année les routes de France et de Navarre sous le prétexte de rendre visite à leurs électeurs mais en vérité ils passent leur temps à traquer les arcs en ciel avec des francs suisses dans leurs poches !

Maintenant que vous êtes dans le secret, vous allez pouvoir passer un très joyeux Noël ! Mettez dans chacune de vos poches une pièce d'un franc suisse et faites comme nos hommes politiques, partez à la chasse aux arcs en ciel !!

Texte & Photo Ulysse

13/12/2006

Pélerinage à Notre dame de Trédos !

medium_riols_075.2.jpg
Je suis sensible au charme des pays de garrigue qui conservent leur parure verte en toutes saisons et nous donne le sentiment, quand le soleil pointe son nez, d'un éternel été. Mais je ne déteste pas non plus aller contempler la parure automnonale des forêts de feuillus qui peuplent les hauts cantons. Aussi suis je allé faire, il y a quelques jours, un pélerinage pédestre à Notre dame de Tredos. dans la région vallonnée et boisée de St Pons de Thomières .
medium_riols_029.jpg

Après avoir abandonné ma monture sur le parking de la mairie du petit village de Riols, un très vieux et magnifique pont me permit obligeamment de me rendre les pieds au sec au point de départ de la balade sur la rive droite du Jaur.
medium_riols_110.jpg

Les eaux de cette petite rivière limpide et indolente sont toujours fraiches, même en période de canicule car elle sort d'une résurgence près de St Pons de Thomières à quelques kilomètres en amont.
medium_riols_042.jpg

Revigoré par l'air vif de cette contrée, tempéré par la caresse des rayons du soleil, j'ai grimpé d'un pas vif vers le sommet du « pioch »* offrant une vue panoramique sur le village. Tout en poursuivant mon ascension, j'ai pu admirer la variation des couleurs créé par l'alternance de soleil et de nuages.sur les forêts en tenue automnale colonisant les montagnes environnantes.
medium_riols_050.jpg

Ebloui par la beauté du site, je ne me suis pas pas rendu compte de la raideur de la pente et me suis soudain retrouvé propulsé quasiment au niveau des nuages.
medium_riols_051.jpg

Parvenu sur le replat, le chemin longe une magnifique forêt de sapins bleu d'Autriche, dont la présence atteste de la rigueur du climat hivernal en ces lieux où la Méditerranée n'a plus guère d'influence.
medium_riols_072.jpg

Mais bientôt après une plongée vers le Col du Poirier suivi d'une courte montée le chemin débouche sur de grands espaces offrant au regard des paturages dignes de la Normandie. De fait, dans ce genre de randonnée quand mes pieds font quelques kilomètres, mon imagination en fait souvent quelques milliers, et celà en ne rejetant dans l'atmosphère que le CO2 de ma respiration.
medium_riols_078.jpg

Là on découvre alors la chapelle Notre Dame de Tredos installée au milieu de ces paturages propices au rassemblement des brebis égarées. Construite au XVIIIème siècle elle est un peu massive et manque de charme et il faut avouer qu'il faut accomplir ce pélerinage plus pour la beauté des lieux que pour celle de cet édifice.
medium_riols_092.jpg

Je pris le chemin du retour en suivant la ligne de crête de collines couvertes par endroit de vénérables et magnifiques chataigners dont le feuillage automnal parsemait des paillettes d'or le sol de la forêt.
medium_riols_102.jpg

Je retrouvais la route menant à Riols alors que le soleil orné d'une couronne de nuages commençait à ressembler à un immense abat jour
medium_riols_105.jpg


Des précisions sur le circuit figurent en fichier joint

* "PECH" ou "PIOCH"
Ce substantif occitan est tout d'abord un toponyme extrêmement répandu d'un bout à l'autre des pays d'oc. Il désigne un som­met, une éminence, une colline. Suivant les dialectes et les pays, il se retrouve sous la forme de puech, pueg, puy, puèi, pouei, pioch, poey, etc... Ce toponyme est de­venu depuis l'époque médiévale un patro­nyme lui aussi très répandu, par assimi­lation d'une personne au lieu où elle réside. Ainsi celui qui vit sur ou près d'une colline sera désigné : Del‑pech, Del‑pouy, Del‑puech, Du‑puy, etc..

18:59 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (22)

12/12/2006

Que la vie est brève !

medium_automne_008.jpg


Que reste-t- il de l'été
Qui nous a enchanté ?
Les fleurs se sont évanouies,
Que je t'avais cueillies,
La danse des abeilles,
N'enchante plus nos oreilles.
Il reste quelques feuilles,
Pour en porter le deuil
Elles imitent le soleil,
Qui déserte le ciel,
Et prennent sa couleur,
Sans avoir sa chaleur,
Puis tombent sur le sol,
Mélancolique symbole,
D'un cycle qui s'achève;
Dieu, que la vie est brève !

medium_automne_022.jpg


Texte & photos Ulysse