suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/04/2007

Terre ! Terre !

medium_balaruc_009.jpg

Ils ont bravé tempête sur tempête,
Le soleil implacable a brûlé leur peau,
La nuit aux étoiles ils se cognent la tête,
Et leurs espoirs, doucement, partent en lambeaux.

Leurs visage ne sont plus que parchemins,
Sur lesquels la vie n'écrit plus guère,
Jour après jour ils voient approcher leur fin,
Quand soudain l'un d'entre eux s'écrie « Terre ! Terre ! »


Texte & Photo Ulysse

06/04/2007

L'esprit s'envole à Saint Michel de Mourcairol !

medium_salagou-aires_085-1.jpg

Je ne suis pas un lecteur ou un auditeur attentif des « bulles » pontificales et pourtant je prends plaisir à aller me recueillir dans une église ou une chapelle, non pas pour y invoquer Dieu, qui se fait vieux et qui est plutôt dur d'oreille, mais pour le silence et la paix que généralement l'on y trouve. C'est un lieu propice pour se « resourcer » pour capter l'esprit qui est en soi, alors que le monde extérieur par ses multiples sollicitations vise à nous « émietter » à nous « disperser » pour mieux nous manipuler et faire de nous de dociles consommateurs.
medium_salagou-aires_056-1.jpg

Si vous partagez ce plaisir, la balade qui part du village des Aires et passe par la chapelle Saint Michel de Mourcairol vous ravira. Le chemin grimpe doucement dans un massif shisteux qui domine le village et dont le sol acide est propice aux chataigners qui ont, pour certains,un age plus que vénérable.
medium_salagou-aires_073-1.jpg
Les bruyères arborescentes apprécient également les lieux et quand j'ai fait la ballade, la semaine dernière, les grappes blanches de leurs fleurs illuminaient la forêt.
medium_salagou-aires_134-1.jpg

Le chemin passe sous l'ancienne porte qui menait au château de Mourcairol, qui fut démantelé à l'époque des guerres de religions (Dieu, que de crimes on commet en ton nom!) .
medium_salagou-aires_076-1.jpg

La bifurcation qui grimpe vers le sommet et mène à la chapelle passe entre des murailles de bâtiments en ruine qui témoignent de l'importance du lieu où un village s'est maintenu jusqu'au XVème siècle.
medium_salagou-aires_082-1.jpg

La chapelle, qui est dédiée comme son nom l'indique à Saint Michel dont on voit une superbe statue, a été restaurée au XIX ème siècle par un ermite Jean Avignon dont les travaux ont été complétés depuis lors par la commune des Aires aidée par une association. Elle fait l'objet d'un pélerinage annuel très « couru » et l'on comprend l'ardeur des pélerins quand on découvre le panorama qu'offre le site depuis la table d'orientation.
medium_salagou-aires_090-1.jpg

On aperçoit, entre autres sommets emblématiques du pays d'Oc, le Caroux, l'Espinousse et le Tantajo. Chose très rare, la chapelle est ouverte au public (mais veillez à bien refermer la porte) ce qui est bienvenu quand les dieux souffrent d'incontinence et font tomber un déluge sur nos têtes, comme cela m'est arrivé ! (c'est sans doute le sort réservé généralement aux mécréants).
medium_salagou-aires_108-1.jpg

Après une pause consacrée aux nourritures terrestres et spirituelles, j'étais d'attaque pour grimper jusqu'au col de Ramas par un bon petit raidillon (600M) puis au pic de la Coquillade (696m) avant de redescendre en roue libre juqu'au village des Aires, par un chemin sinuant sous le couvert d'une forêt dense, royaume de la mousse et des lichens, laissant voir par moments de belles échappées sur les environs.

Et c'est sous un ciel menaçant mais l'esprit rasséréné que j'ai rejoint ma monture.
medium_salagou-aires_139-1.jpg


Des précisions sur l'itinéraire figurent dans le fichier joint

Texte & Photos Ulysse

21:10 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (23)

04/04/2007

Découvrez les oeuvres de Pétrus Ruffus

medium_malavieille_052.jpg

Dans ma série des peintres à découvrir je vous propose aujourd'hui de faire connaissance avec Petrus Ruffus.

Ce peintre natif de Lodève appartient à l'école des peintres dit « de plein air » dont se réclame également Flaquusse Glaciusse dont je vous ai parlé il y a peu.

medium_salagoumartin_034.jpg


Toutefois autant F. Glaciuse est introverti et d'un abord difficile autant P. Ruffus est expansif et aime à s'exposer. S'imposant une discipline de fer, sans cesse il revient sur ses oeuvres, qui pour lui, ne sont jamais achevées.
medium_malavieille_180.jpg

Sa couleur de prédilection est le rouge qu'il utilise dans toutes ses nuances : orangée, violacée, cuivrée et à laquelle il ajoute parfois un filet de gris bleuté ou de blanc. Sa technique varie à l'infini et donne une texture, une granulosité et un relief différents à toutes ses compositions. On a le sentiment en les contemplant de voir à l'oeuvre les forces telluriques qui ont façonné la terre.

Ses détracteurs dénoncent la monotonie et le caracère répétitif de ses tableaux mais c'est faute de savoir distinguer leur extrême subtilité, qui leur permettra , à mon avis, de franchir les ages ainsi que les modes et d'être encore admirés dans des millions d'années.

medium_malavieille_048.jpg

02/04/2007

Laissez vos cliques et vos claques et partez pour l'Aubrac !

medium_aubrac_021.jpg

Le monde moderne est agité, fébrile, boulimique. Des usines fabriquent inlassablement aux quatre coins du monde des montagnes d'objets et de gadgets dont la possession, nous fait-on croire, est indispensable à notre bonheur.medium_champ_046.jpg La frustration ainsi créée de n'avoir pas lu ou vu le dernier livre ou film de la semaine, de ne pas posséder le MP3, le mobile, le PC ou la console de jeu dernier cri, de ne pas avoir encore d'écran plat, de friteuse sans huile ou de tracteur Ferrari et de 4x4 pour s'entrainer au Paris Dakar sur les trottoirs des villes, est le nerf de la société de consommationmedium_IMG_4005.2.JPG

Pour ne pas être (trop) contaminé par cet esprit de perpétuelle compétition, pour tenter de ralentir cette marche forcée en avant qui risque de nous mener vers l'abîme, pour revenir aux choses essentielles qui font le sel et le miel de l'existence, je connais un remède : partir quelques jours avec de bons amis parcourir l'Aubrac !
medium_aubrac_075.jpg

En Aubrac la lande, le vent et l'eau sont les seuls ingrédients du paysage. Lors de la dernière période glaciaire, il y a 12.000 ans, d'immenses glaciers ont raboté d'anciennes montagnes, ne laissant ça et là que des chapelets de rochers granitiques qui semblent tombés du ciel.
medium_aubrac_068.jpg

Partout l'eau ruisselle, les rivières s'étirent paresseusement en formant des méandres entre les modestes collines épargnées par les glaciers.
medium_aubrac_074.jpg

Quant elles sont fatiguées, elles s'arrêtent pour former un lac
medium_aubrac_063.jpg

Parfois l'effondrement du plateau crée une rupture où elles se transforment en impétueuses cascades.
medium_aubrac_017.jpg

La végétation, balayée l'hiver par des vents fougueux et broutée l'été par les vaillantes vaches de l'Aubrac , se terre au ras du sol, hormis quelques rangées d'arbres plantées par les hommes le long des routes pour empêcher la formation de congères l'hiver.
medium_aubrac_093.jpg

De génération en génération les hommes ont ramassé les pierres abandonnées par les moraines. Ils ont ainsi édifié des centaines de kilomètres de murets pour enclore leurs troupeaux et bâti ça et là des burons pour se protéger des blizzards de neige et des orages qui y sévissent en été.
medium_aubrac_083.jpg

Ces vastes espaces, où aucun obstacle n'arrête votre regard, où l'on contemple le squelette de la terre, vous désintoxiquent du désir de possession.
medium_aubrac_054.jpg

Vous comprenez que le bonheur tient à peu de choses : de l'air pur, de vastes espaces, la chaleureuse présence de bons amis et, pour finir la journée et reprendre des forces après quelques heures passées sur les chemins ventés, un bon aligot avec une tranche de boeuf d'Aubrac, le tout arrosé d'un chaleureux vin du pays d'OC !
medium_aubrac_091.jpg


Si vous souhaitez effectuer un séjour en Aubrac visiter ce site et procurez vous le Guide Chamina Balades et randonnées à pied en Aubrac (réf 132). Allez passez également une après midi de détente à la station thermale de la Chaldette située dans un cadre enchanteur et dont les eaux sont alimentées par une source chaude.

Texte & Photos Ulysse

17:40 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (14)