suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/06/2006

Chaussez vos bottes de 7 lieues et courrez à « Cette histoire ! »

Vous aimez les spectacles de son et lumière ? Alors courrez voir «  Cette Histoire... » le spectacle qui a lieu jusqu'à dimanche soir au Port de Sète près de la capitainerie. Vous y apprendrez tout de l'histoire de Sète qui s'est d'abord appelée « Cette » suite au nom Cetus donné par les romains car pour eux le mont Saint Clair ressemblait à une baleine échouée sur le sable. Les évènements mémorables de l'histoire de la ville (ouverture du canal du Midi, création du Port, tentative de débarquement des anglais, bombardements de la seconde guerre mondiale, épisode dramatique d'Exodus, arrivée du chemin de fer, développement des loisirs balnéaires sans oublier la création de la Tielle, le meilleur plat du monde !) sont ainsi illustrés par des scènes hautes en couleurs et en musique animées avec talent et enthousiasme par 400 bénévoles citoyens et citoyennes de la cité. (réservation au 04 67 74 71 71).

Si vous ne pouvez y aller cette année, notez en l'idée pour l'année prochaine car il faut soutenir ce genre d'initiative où toute une ville se mobilise pour évoquer son passé et le faire partager. La connaissance de son histoire ouvre l'esprit et le coeur en montrant que toutes les villes et les nations se sont enrichies des apports étrangers (romains puis italiens dans le cas de Sète) et que l'avenir se construit en s'ouvrant à l'autre et non pas en se repliant sur soi.

Mais assez de discours et place au spectacle !!

medium_img_9164.jpg

medium_img_9169.jpg

medium_img_9179.jpg

medium_img_9202.jpg

medium_img_9222.jpg
medium_img_9229.jpg
medium_img_9247.jpg

medium_img_9263.jpg

10:30 Publié dans Bonheurs | Lien permanent | Commentaires (7)

03/03/2006

Hymne au soleil

medium_img_4856.jpg

Il y a peu dans une précédente note je m'inquiétais de l'éventuelle disparition du Soleil, craignant qu'il se lasse de venir chauffer la couenne d'êtres aussi futiles que les homo sapiens, qui le traitent comme une simple lampe à bronzer ! Pierrot le Zygo avait bien voulu lui sacrifier un soir son potage pour le convaincre de ne pas nous abandonner, mais je doute que le soleil ait été sensible à cette offrande (désolé Pierrot !) (voir les commentaires de ladite note).

Aujourd'hui je suis rassuré, car je viens d'écouter « L'hymne au Soleil » interprété par les Frères Belmondo (qui n'ont rien à voir avec l'acteur au chiwawa) et leurs complices, tous magnifiques musiciens de jazz et je me dis que le soleil n'a pu que tomber sous le charme d'un tel hommage et qu'il n'est donc pas près de quitter les parages.

Pour vous en convaincre, procurez vous le CD (Discograph /Selmer Paris) et écoutez cette musique qui s'inspire du répertoire classique de la fin du XIXème et du début du XXème siècle (Boulanger, Duruflé, Ravel, Fauré) et réussit une éblouissante fusion avec l'univers musical du Jazz. Elle fait se lever le soleil dans votre âme et dissout instantanément les tracas que vous pourriez avoir. De fait, un tel disque devrait être remboursé par la sécurité sociale !

10:55 Publié dans Bonheurs | Lien permanent | Commentaires (5)

17/02/2006

La grammaire est une chanson douce...

medium_img_3848.jpg

Vous n'avez certainement aucune nostalgie des cours de grammaire qui vous ont été généreusement dispensés à l'école primaire et vous prêterez sans doute un oeil distrait à mon conseil de lire "La grammaire est une chanson douce" d'Erik Orsenna. et sa suite « Les chevaliers du Subjonctif »! Pourtant vous auriez tort , car lire ces livres c'est faire un désopilant et déroutant voyage dans le royaume des mots !

Vous découvrirez le mystère de leur création et de leur disparition en suivant les périgrinations de Jeanne et de son insupportable frère Thomas dans l'île étrange où ils sont arrivés suite à un naufrage. Vous suivrez en riant à gorge déployée leurs démêlés avec madame Jargonos, inspectrice d'académie et le dictateur Nécrole qui ne veut garder que les mots nécessaires au règlement des affaires. Vous les suivrez ensuite dans l'Ile des subjontifs, ces dangereux révolutionnaires qui veulent changer le monde !

Quand on a lu ces livres on caresse d'une langue plus douce les mots que l'on prononce ! Car "les mots sont de petites bêtes sentimentales. Ils détestent que deux êtres humains cessent de s'aimer......Pour eux, le désamour c'est du silence qui s'installe sur Terre. Et les mots haïssent le silence"

NB: Ces livres ont été publiés, le premier, par le Livre de Poche (n° 14910) et le second par les éditions Stock.

16:16 Publié dans Bonheurs | Lien permanent | Commentaires (1)

26/01/2006

Ne sortez jamais sans votre lampe de poche !!

medium_img_3595.jpgPour sortir des sentiers battus de la littérature nombriliste et «houellebecquienne », je vous recommande la lecture « d'Histoires vraies en Languedoc-Roussillon » écrit par Hubert Delobette avec la complicitéde Paul-René Di Nitto tous deux journalites. (Le Papillon Rouge Editeur tel: 04 67 78 81 68 et Ml: papillonmedias@wanadoo.fr)

On est successivement pétri d'angoisse ou enchanté à l'évocation du drame minier dont se serait inspiré Zola pour Germinal, ou de l'épopée du Train Jaune des Pyrénées orientales ou encore, de la découverte de l'Ephèbe, cet ange de bronze repéché dans l'hérault un matin de septembre 1964, Enfin, on apprend pourquoi il est préférable de ne jamais sortir sans sa lampe de poche !!

Arrivé à ce stade, vous ne pourrez plus fermer le livre sans l'avoir fini, quoique vous ayez à faire. Vous serez fasciné par le sort de « l'aspirant aux bottes rouges » qui cloué dans son lit, va, grâce à ses écrits, se nouer d'amitié avec Paul Elouard, Louis Aragon Elsa Triolet , Jean Paulhan , Proust , André Gide Henri de Montfreid... prouvant que, par la force de son esprit, on peut surmonter bien des handicaps. Puis vous serez gagné par la fièvre du pétrole qui a un temps agité le Languedoc ainsi que par l'obession d'un prêtre qui voulait percer les montagnes.

Il se fait tard !! Fatigué ou pas, plus question de dormir : votre coeur battra pour Francèse De Cézelly qui assura au XVI ème siècle la défense de Leucate, et vous vous prendrez à rêver au mammouth de Durfort et aux éléphants d'Hannibal avant de frémir pour les aventures de l' « Arsene lupin » du Languedoc ou du « sanglier ». Enfin vous souffrirez avec les passagers de l'Exodus » avant de sombrer dans le sommeil en rêvant que gît dans votre grenier un tableau de Léonard de Vinci oublié !!

medium_img_3664.jpg

18:15 Publié dans Bonheurs | Lien permanent | Commentaires (0)