suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/01/2018

 Pour cette année nouvelle,  je vous souhaite…..

 

 

DSC00251.JPG

 D'avoir un toit sur votre tête,

 

barcelone 013.jpg

et chaque jour quelque chose à mettre dans votre assiette,

 

DSC08858.JPG

…. surtout du dessert !

 

DSC07288-1.JPG

Si ce n’est pas encore fait,  de trouver l’âme sœur.

 

IMG_8852.JPG

De ne pas manquer d’ami(e)s avec qui refaire le monde

en dégustant de divins nectars,

 

IMG_9911.JPG

Je vous souhaite également d'éviter les mauvaises rencontres.


DSC05987.JPG

Et que votre ciel soit traversé d'arcs en ciels,

 

 

DSC04569.JPG

Que vos projets ne s’enlisent pas dans les sables,

 

DSC03517.JPG

Que vous ne tourniez pas en rond,

en cherchant désespérément une solution à vos problèmes,


DSC06038.JPG

 Pour avancer il faut accepter de prendre des risques...

  

DSC03558.JPG

Et battre le fer pendant qu’il est chaud

 

DSC04582.JPG

Il ne faut pas hésiter à contourner les obstacles,

 

 

DSC03027.JPG

Et  faire preuve de patience

 

phare 139.jpg

 Rester  à l’écoute des autres

 

IMG_9954.JPG

Et ne pas trop se mettre en valeur

 

P1020880.JPG

Et si quelqu’un entend nous barrer la route,

 

aubrac 029.jpg

Ne pas hésiter à  prendre du recul ,

 

DSC06119.JPG

 Et  faire le dos rond face aux éléments défavorables,

 

DSC08141.JPG

Mais ne soyons pas rancuniers et soyons les premiers à rompre la glace...

 

 

DSC02249.JPG

 ....pour tenter de recoller les morceaux

 

DSC05611.JPG

La vie est trop courte pour se fâcher et il faut profiter de chaque jour qui passe,

 

DSC04525.JPG

 Le bonheur est une chose fragile


DSC02738.JPG

Et pour le préserver il suffit d’ouvrir son cœur, comme vous savez le faire mes très chères lectrices et mes non moins chers lecteurs !

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons ?

Mon dernier album Canta la Vida est disponible sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Vous pouvez aussi écouter mes autres chansons sur mes autres blogs

1) CANTA-la -VIDA

La dernière chanson mise en ligne chantée par les Petits Loups étant "Dis papa pourquoi ? "

(blogs de chansons illustrées par des photos)

2) OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

  

Texte & Photos Ulysse (sauf la 16ème de Daniel Delorme)

 

08/07/2017

Connaissez vous le peuple des coquelicots ?

 

DSC04540.JPG

Nous avons souvent tendance à simplifier, caricaturer et à faire d'injustes amalgames, l’intensité de ce travers variant en fonction de notre éducation, de notre environnement socio-culturel et de notre tempérament. Ainsi pour les "intellos" tous les footeux ont la cervelle dans les crampons et pour les "footeux" tous les "intellos" sont des  têtes d’œuf. Pour les citadins toutes les vaches se ressemblent et pour les fans de "l'Eurovision" la musique de Richard Clederman vaut celle de Mozart. Pour nous, français, les chinois sont des stakanovistes du boulot qui consacrent leur vie à fabriquer des chaussettes à deux balles, tandis qu'ils pensent que nous partageons notre temps entre les vacances, les RTT, les grèves et les congés-maladie. De même nous voyons nos voisins d'outre-rhin comme d'austères bonnets de nuit luthériens tellement disciplinés qu'ils installent des passages cloutés jusque dans les rues piétonnières alors qu'eux nous considèrent comme un peuple braillard et désordonné, la preuve en est que Marianne, notre égérie nationale, a perdu son soutien gorge !

 

DSC00387.JPG

Les idées toutes faites et les préjugés évitent de réfléchir – activité épuisante - et sont souvent la cause de mépris et de tensions qu’un brin d’objectivité réduirait à néant. Le problème est qu’ils donnent à bon compte un sentiment de supériorité et c’est pourquoi ils sont durs à extirper.

 

 

DSC04479.JPG

Ainsi parmi les fleurs, il en est une que l’on croit volontiers simplette avec sa robe rouge de soubrette et que l’on méprise souvent vu qu’elle traîne dans les champs. Notre mépris a d’ailleurs failli la faire disparaître, bombardée qu’elle était de pesticides et d’insecticides déversés sans retenue par ceux qui sont pourtant ses confrères : les paysans. Certains d’entre eux ont toutefois retrouvé la raison et leur font aujourd’hui un peu de place dans leurs champs.

 

 

DSC01258.JPG

Or, si on leur prête un peu d'attention les coquelicots apparaissent infiniment diversifiés. Pour s’en rendre compte il suffit de s’asseoir au bord d’un talus et de longuement les observer. La variété de leurs comportements ne manquera pas de vous stupéfier

 

 

DSC04452.JPG

Vous observerez ainsi le two-o'clock-licot, romantique en diable et qui passe son temps en tête à tête avec, selon sa préférence, une ou un de ses congénères.

 

 

DSC04462.JPG

Vous verrez aussi le baroque-licot aux manières un peu surannées

 

 

DSC04542.JPG

Si vous apercevez un coquelicot au comportement un peu louche , c’est un équivoque-licot

  

DSC04525.JPG

Si son comportement est déjanté, c’est un débloque-licot

  

DSC04504.JPG

Si le coquelicot semble prendre plaisir à jouer avec le vent, c’est un foc-licot

 

 

DSC04532.JPG

S’il danse de façon endiablé c’est un rock-licot

 

 

DSC01165.JPG

S’il est bagarreur, c’est un estoc-licot

 

 

DSC04438.JPG

S’il se rit de la pluie , c’est un pébroque-licot

 

 

DSC04548.JPG

Si vous l’entendez se parler à lui même c’est un soliloque-licot

 

 

DSC04479.JPG

S’il jette ses pétales aux orties, c’est un défroque-licot

 

IMG_6412.JPG

S’il est un brin railleur c’est un moque-licot

 

 

DSC04469.JPG

Et enfin, si vous avez de la chance, vous apercevrez peut être le rarissime cataploc-licot qui préfère habituellement les champs de course mais qui s’égaie parfois dans la nature. Mais peut être en connaissez vous d’autres et je serais heureux que vous me les présentiez !

 Pour conclure cette note voici in poème hommage à cette fleur posté par Monique l'une de mes fidèles lectrices ; Je l'en remercie.

 

Ami des poètes il est vrai
fleur du printemps et de l'éveil
à profusion jamais n'est trop
quant au printemps il déchiffonne
sa belle robe rouge coquelicot

*****

Mon dernier CD "La casa de Maria" comportant dix nouvelles chansons est disponible sur les plateformes musicales (Itunes, Google Play, Amazon, Spotify et Deezer)

cliquez ICI pour y accéder

Vous pouvez écouter librement mes autres chansons sur mes autres blogs

CANTA-la -VIDA

(blogs de chansons illustrées par des photos)

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos Ulysse

 

 

29/04/2017

Un grand calamar m'a dit.....

 
DSC07795.JPG
Alors que je me promenais, il y a quelques jours,  sur l'une des plages du Grau d'Agde, j'aperçus, échoué sur le sable, un calamar géant en train d'agoniser. Tout d'abord effrayé, je restai à une distance respectable et m'apprêtai à le contourner quand, à ma grande stupéfaction, il me héla et me dit « Holà Ulysse, tu n'as rien à craindre de moi, je suis aussi inoffensif que les sardines que les hommes mettent en boite, approche toi j'ai quelques chose à te dire »

A moitié rassuré, j'hésitai quelques secondes, mais prenant mon courage à deux pieds je me dirigeai vers lui et m'arrêtai à quelques mètres. Ses tentacules s'agitèrent faiblement, faisant naître chez moi quelques frissons, puis il roula sur le coté et me contempla de son oeil fixe, hublot ouvert sur l'infini de ces gouffres amers d'où il venait.

 

DSC07782.JPG


« Quelle tempête t'a arraché aux abysses ! Elle a du être monstrueuse pour qu'en dépit de ta taille et de ta force tu n'aies pu lui résister ! » lui dis-je. « Aucune tempête ne m'a fait violence, Ulysse, aucune d'ailleurs ne le pourrait, là d'où je viens je suis maître en mon royaume et ne crains ni les courants, ni la houle, ni les requins, ni les orques qui sont parmi les plus redoutables prédateurs marins » me répondit-il.

« Alors quel événement extraordinaire t'a fait échouer sur cette plage ? » ai je poursuivi interloqué. « Je me suis échoué volontairement Ulysse à cause de l'homme qui est en train de faire des océans et des mers des déserts liquides où ne flotteront plus bientôt que des bouts de plastique. Sur tous les rivages des individus aveuglés et hypnotisés par le chant des Sirènes qui on pour nom Avidité et Cupidité pillent et polluent ce paradis liquide d'où sont issus vos ancêtres.

Ces inconscients ne se rendent pas compte que le jour où les océans seront devenus de vastes espaces stériles, les jours de l'homme seront comptés. Je me suis donc échoué pour protester contre ces actes de banditisme auxquels se livrent impunémént ces individus et sauver les océans d'une mort certaine, ainsi que votre espèce par la même occasion ».


 

DSC07791.JPG


« Mais pourquoi te sacrifier pour sauver une espèce aussi peu recommandable que la notre ?» dis-je un brin perplexe. « Parce qu'il y a fort longtemps j'ai rencontré un homme respectable, le capitaine Némo, qui naviguait à bord du Nautilus et qui a fuit le monde des hommes pour vivre sous les mers. Après quelques affrontements, nous avons appris à nous respecter et c'est en hommage à cette belle amitié que je suis venu protester et vous prévenir de ce qui vous attend»

Sur ces derniers mots, je vis son oeil se ternir puis se tentacules se raidir. Il venait d'expirer sous mes yeux. D'un pas accablé je suis rentré chez moi et je vous fais passer son message afin que vous même vous le colportiez et que ce magnifique et admirable calamar ne se soit pas sacrifié en vain.


 

mimosa 082.jpg

 

*****

Mon dernier CD "La casa de Maria" comportant dix nouvelles chansons vient de sortir sur les plateformes musicales (Itunes, Google Play, Amazon, Spotify et Deezer)

cliquez ICI pour y accéder

Vous pouvez écouter librement mes autres chansons sur mes autres blogs

CANTA-la -VIDA

(blogs de chansons illustrées par des photos)

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & photos Ulysse

  

10/04/2017

Homme libre toujours tu chériras la mer …

 

DSC08810.JPG

Homme libre toujours tu chériras la mer,

La mer est ton miroir; tu contemples ton âme

Dans le déroulement infini de sa lame,

Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer.

........

 

Ce sont les premiers vers d'un poème de Charles Baudelaire que ma génération a ânonné sur les bancs de l'école. Aujourd’hui on ne lit plus guère Baudelaire mais des millions de gens se précipitent dès qu’ils le peuvent au bord de la "grande bleue". Les uns, enfants décomplexés des « soixante-huitards qui ont cherché la plage sous les pavés du quartier latin, sont adeptes du « sea, sex and sun » et les autres, zombies broyés par le rouleau compresseur du capitalisme financier, pratiquent avec résignation le « sea, sieste and sun ».

Et les vagues de la mer,  qui ont autrefois englouti tant de bateaux de pêcheurs, ne font plus aujourd’hui que bercer de leur clapotis des idylles saisonnières incluses dans les forfaits des clubs-vacances et qui faneront quand tomberont les premières feuilles mortes.

  

DSC08811.JPG

Dans les temps anciens un homme qui se prétendait fils de dieu a, selon les évangiles chrétiennes, réussit l’exploit de marcher sur l’eau et, par ce miracle, remisé au placard les dieux de l’Olympe. Aujourd’hui avec l’aide d’Eole, qui prend ainsi sa revanche, tout un chacun peut défier les lois de la pesanteur et glisser sur les flots.

 

 

DSC08817.JPG
Les lames de leurs skis tracent de longues rayures ourlées d’écume blanche sur l’épiderme de la mer qui, magnanime, les laisse faire.
 
 
DSC08833.JPG

L’homme en tire un fallacieux sentiment de puissance. Il croit être le maître de cette mer immense dont il écume les richesses sans vergogne . Mais son pouvoir n’est qu’un fétu de paille, car ce que la mer a décidé de prendre ou de reprendre, rien n’y personne ne peut l’en empêcher.

 

 

DSC00758.JPG

Par un incessant travail de sape, elle ronge , grignote, démantèle, dissout caps et falaises qui finissent en grains de sable

 

 

DSC00677.JPG

Sous le regard ébahi d’un vieux pirate, elle engloutit peu à peu des îles dont les lambeaux servent d’égouttoir aux cormorans qui viennent y faire sécher leurs ailes détrempées.

 

 

DSC08132.JPG

Mais elle sait se montrer avenante quand une belle sirène africaine s’y baigne …..

 

 

DSC05438.JPG

 …sous le regard émoustillé d’un descendant de King-kong qui s’est jeté à la mer pour échapper à la vindicte des humains. 

 

DSC08170.JPG

Quant elle en a assez d’être pillée et polluée elle envoie vers les rivages une vague solitaire annonciatrice de sa colère qui menace.

 

 

DSC00346.JPG
Nul port n’est alors à l’abri de ses langues salées qui peuvent happer et engloutir n’importe quel bateau comme un vulgaire bulot.

 

 

DSC06649.JPG

Et ce n’est pas le lion du golfe, aussi vaillant soit-il, qui peut l’amadouer et la soumettre.

 

 

DSC06533.JPG

Elle se déchaîne alors, donnant toute la mesure de sa puissance et on comprend que sa beauté sauvage ait inspiré à la plume de Victor cet autre immortel poème  « Océnano nox »

 

 

DSC06754.JPG

Les mouettes sont alors à la fête et se gaussent des bipèdes pliés en deux par dessus les bastingages en se tenant les entrailles et implorant son pardon pour lui avoir manqué de respect

 

 

DSC08055.JPG

Et puis s’étant défoulée, la mer s’apaise. Les humains peu à peu s’enhardissent et reviennent sur la plage

 

 

DSC07819.JPG

Les bateaux de pêche profitent alors de la trêve pour jeter leurs filets, accompagnés par une nuée de mouettes qui réclament à grands cris leur part du butin

 

 

DSC07950.JPG

D’humeur badine la mer s’entend alors avec Eole pour faire « mariner » un voileux présomptueux parti à sa conquête.

 

 

soleil tamarissière 079.jpg

Et puis le soir tombant, elle s'offre à la caresse des rayons du soleil couchant

 

 

DSC08235.JPG

 C’est l’heure où les voiles des bateaux des marins d'eau douce se prennent à rêver du cap Horn au pied de mâts orgueilleux qui n’ont jamais reçu d’embruns.

 

DSC08238.JPG

 

Mon dernier CD "La casa de Maria" comportant dix nouvelles chansons vient de sortir sur les plateformes musicales (Itunes, Google Play, Amazon, Spotify et Deezer)

cliquez ICI pour y accéder

 

Vous pouvez écouter librement mes autres chansons sur mes autres blogs

CANTA-la -VIDA

OLD NUT WIX

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos Ulysse

 

15:05 Publié dans Divagations | Lien permanent | Commentaires (43) | Tags : mer, baudelaire, hugo, lion