suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/12/2006

C'est bientôt Noël, partez à la chasse aux arcs en ciel !

medium_IMG_6183.2.JPG

Selon une antique légende Baloise tenue secrète, la vue d'un arc en ciel conduit à votre enrichissement dans l'année, si vous avez dans chacune des poches de votre pantalon une pièce d'un franc suisse. C'est la raison pour laquelle tous les Balois sont riches comme Crésus et que les Baloises portent uniquement des pantalons et jamais de jupe ! En France nos élites politiques qui aiment et fréquentent beaucoup la Suisse ont eu vent de cette légende mais se sont bien garder de la divulguer. Donc seuls ceux qui accèdent aux charges suprêmes ministérielles et présidentielle sont dans la confidence. C'est la raison pour laquelle ces heureux élus, qui avant d'occuper ces fonctions, ne disposent généralement que de revenus limités, peuvent après leur élection se payer des vacances dans les palaces sous les tropiques, acheter des chateaux, des appartements de 300m2 dans les quartiers chics de Paris ou de magnifiques villas dans le Luberon ou sur la côte d'Azur. De fait, ils sillonnent toute l'année les routes de France et de Navarre sous le prétexte de rendre visite à leurs électeurs mais en vérité ils passent leur temps à traquer les arcs en ciel avec des francs suisses dans leurs poches !

Maintenant que vous êtes dans le secret, vous allez pouvoir passer un très joyeux Noël ! Mettez dans chacune de vos poches une pièce d'un franc suisse et faites comme nos hommes politiques, partez à la chasse aux arcs en ciel !!

Texte & Photo Ulysse

01/12/2006

N'ayez crainte, chien gentil....

medium_IMG_2023.JPG


En cette période préélectorale où les tous les candidat(e)s potentiel(e)s nous promettent un monde plus humain, plus sur, plus juste où chacun aimera son prochain comme soi même (sauf bien sur, il faut l'espérer, ceux qui ne s'aiment pas !) je me prends à rêver que les propriétaires de chiens qui affichent sur le portail de leur propriété « Attention chien méchant » remplacent cette annonce belliqueuse par ces mots fraternels «  N'ayez crainte, chien gentil ».

Ce serait d'autant plus pertinent qu'il n' y a pas, en fait, de chien méchant, car la méchanceté implique l'intention de nuire. Or le chien est mené par ses instincts et on ne peut attendre de cet animal,dont le QI est à peine supérieur à celui des poules, (les chiens de traîneau et de berger mis à part) qu'il ait des intentions particulières. De fait il faut savoir que 40% du cortex cérébral du chien est occupé par le centre de fonctionnement des intestins, le reste étant partagé entre le centre des aboiements (29%) ceux du remuement de la queue et du grattage de puces (tous deux à 10%) et le reste, soit 1%, pour les autres fonctions.

Donc un chien ne peut pas être méchant, il est au pire agressif et encore dans ce cas il est très facile de le maîtriser, car le chien est généralement un faux dur fort en gueule (sauf ceux malheureusement dressés pour tuer !). Pour l'amadouer il suffit de se munir d'un gros « nonos » (même en plastique) qui est en quelque sorte le « Graal » des chiens, pour qu'il abandonne toute vélléité de défense de la maison de ses propriétaires et qu'il vienne vous lécher la main (signe évident de soumission).

D'ailleurs certains propriétaires plus intelligents que les autres ont vite compris que le chien qu'on leur avait vendu comme étant un molosse qui monterait la garde nuit et jour pour protéger leurs biens, était tout simplement un mouton aboyeur...ils en ont tiré les conséquences pour éviter le ridicule et annoncent clairement la couleur !
medium_IMG_5944.JPG


Ce sens de l'humour est d'ailleurs généralement partagé par les personnes qui hébergent des chats (on n'est jamais le propriétaire d'un chat, car c'est lui qui vous tolère dans la maison où il a élu domicile). Au contraire du chien, l'intelligence de cet animal est incontestable vu la cruauté dont il fait preuve à l'égard des souris et vu l'humeur massacrante qu'il manifeste à l'égard de son hôte s'il ne le nourrit pas au paté de lapin au jus de truffe ou à la poularde farcie aux morilles. Ainsi si vous lui fichez la paix et ne le chassez pas du coussin en soie sur lequel il fait sa sieste, un chat ne sera jamais agressif, au pire il vous fera la gueule !

medium_IMG_3137.JPG


Celà étant dit pour en revenir à nos amis les chiens, je conseillerais aux propriétaires qui souhaitent éloigner les importuns de troquer leur pancarte "chien méchant" par celle qui suit et qui à mon avis devrait être beaucoup plus efficace !
medium_IMG_3136.JPG


Texte & photos Ulysse

22/11/2006

Trouvé caniche blanc, prière de nous appeler rapidement...

medium_DSC00286.2.JPG

Les propriétaires du caniche blanc que nous avons récupéré hier dans la montagne de la Gardiole sont priés de venir le récupérer d'urgence car il a une facheuse tendance à prendre nos chaussures et nos tapis persans pour des croquettes. Merci de nous appeler au numéro suivant 08 92 68 02 34


PS: Photo d'Ulysse

15/11/2006

Préférez vous le pain assez cuit ou pas trop cuit ?

medium_pain_003.jpg

Les conversations et dialogues de mes concitoyens me plongent parfois dans un abîme de perplexité qui m'entraîne dans des réflexions sans fin sur les subtilités de la langue française. Ainsi, je prends l'exemple de ce dialogue entendu ce matin chez mon boulanger. Une cliente qui commandait un pain, se voit demander par le boulanger « vous le voulez cuit ou pas trop cuit ? » celle-ci répond du tac au tac « non, je le veux assez cuit » et le boulanger, grand expert en cuisson de pains devant l'Eternel, de se saisir immédiatement d'un pain parmi la dizaine entreposés sur son étagère à la grande satisfaction de la cliente! Moi j'avoue que j'aurais été bien en peine de distinguer un pain assez cuit d'un pain pas trop cuit ! Je ne saurais vous dire quel est le moins cuit des deux et si j'avais un jour à vendre du pain (tout peut arriver dans ce monde de plus en plus imprévisible) je crois que je resterais des heures devant les pains pour déterminer ceux qui sont assez cuits et ceux qui sont pas trop cuits. Car enfin un pain assez cuit, n'est, à mon avis, pas tout à fait cuit, sinon il serait tout simplement cuit et donc il n'est pas trop cuit ! Alors quelle est la différence ? J'avoue que je suis admiratif devant ces personnes qui en l'espace d'un soupir savent décoder ces subtilités de language. Peut être que Pierrot, qui doit savoir faire la différence, entre une 1664 assez fraiche et une 1664 pas trop fraiche peut m'éclairer sur le sujet et m'éviter de tomber ainsi chaque fois dans un abîme de réflexions ? Je le remercie à l'avance....

Texte & Photos Ulysse