suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/08/2015

Qui a vu le coeur d'un arbre ? (reprise d'archive)

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/IMG_0293bis.JPG

Par un chaud dimanche de septembre où je parcourais les sentiers de l'Aveyron dans la région de Nant, je me suis reposé un instant à l'ombre d'un châtaignier. Il n'y avait pas un souffle d'air et pourtant les feuilles étaient animées d'un infime mouvement qui m'a semblé provenir d'une lente pulsation de l'arbre lui même. Je me suis alors demandé si les arbres avaient un coeur ? Pour qu'ils puisent dans le sol l'eau et les éléments nécessaires à leur croissance, il faut bien qu'à l'origine de cette action il y ait un « moteur ». Quand ce moteur s'arrête l'arbre meurt. Ainsi j'en suis arrivé à la conclusion que les arbres ont un coeur, bien que je n'en ai jamais trouvé la mention dans aucun ouvrage de botanique ! Mais où se cache ce coeur ? 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07153.JPG Dans les chloroplastes des feuilles qui captent le soleil et le transforment en bois? Je ne le pense pas, car lorsque à l'automne les feuilles tombent, l'arbre hiberne mais ne meurt pas ! Il n'est pas non plus dans le tronc, car lorsque l'on coupe un arbre, très souvent des rejets se forment. Alors dans les racines ? Sans aucun doute, car lorsque l'on coupe les racines d'un arbre, il meurt !!

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07146.JPG

Mais quelle forme a ce coeur ? Mystère ! J'ai souvent observé des arbres déracinés par les tempêtes et je n'ai jamais aperçu le coeur d'un arbre ! Qui peut m'aider à résoudre ce mystère ?

 

*******

C'est la période des vacances  et vous allez vous retrouver à coincer la « bulle » quelque part dans un jardin, sur une plage ou au bord d’un ruisseau, votre MP 3 collé sur les oreilles, car c’est connu la musique adoucit les mœurs et vu l’état du monde vous avez bien besoin que vos mœurs soient apaisées ! Pourquoi ne pas y mettre quelques chansons de mon cru qui figurent dans mon dernier album "Ti Punch" et qui vous emmèneront aux Antilles, lieu éminemment dépaysant ! Vous pourrez ainsi écouter "la complainte du Coupeur de canne",  vous laisser bercer par la langueur de Marie-Galante, sentir les envoutantes effluves du Ti’ Punch ou écouter la sensuelle histoire du Bernard-l’hermite…..

C’est sur Deezer (cliquez sur Deezer) ou Spotify  ou encore Itunes…(faites une recherche sur Old Nut).

Vous y trouverez aussi mes autres albums "Bidochon dream " et "Jennifer" (cliquez sur le titre)

 

Vous pouvez également vous tenir au courant de la parution de mes prochains albums en vous inscrivant sur ce nouveau blog Old Nut Zimbalam 

 


Texte & Photos Ulysse

15:12 Publié dans Divagations | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : arbre, coeur

12/07/2015

Le mystère de la pantoufle bleue.....(reprise d'archive)

IMG_4104.JPG


Alors que je promenais de bon matin sur le rivage, je suis tombé nez à nez, ou plutôt devrais je dire, pied à pied avec cette pantoufle bleue. Regardant aux alentours, je ne vis rien ni personne, pas même un sac ou une serviette sur la plage qui puissent être associés avec cette pantoufle. En l'examinant de plus près je constatais qu'elle était faite d'un cuir de qualité et arborait des broderies qui lui donnaient un air de babouche de mille et une nuits.

Que pouvait bien faire cette pantoufle sur le rivage de si bon matin ? Elle était détrempée ce qui me conduisait à deux hypothèses : soit on l'avait perdue sur la plage et les vagues l'avaient submergée, soit elle venait du large, mais alors, dans quelles circonstances ?

Examinant la première hypothèse, j'imaginais que Cendrillon avait fini par se lasser de son prince charmant et nous refaisait le coup de la pantoufle perdue, espérant qu'un riche estivant la retrouverait et chercherait à savoir à qui elle appartenait, lui donnant l'espoir d'une nouvelle idylle dorée sur tranche (ou sur semelle comme vous préférez !) Mais si c'était le cas, sa chance l'avait abandonnée car en guise de carosse, tout ce que je pouvais lui proposer c'était un vélo avec une seule selle ! Mais je renonçais très vite à cette hypothèse car, après réflexion, je pense que Cendrillon aurait plutôt choisi Cannes et la période du festival pour perdre sa pantoufle plutôt que les environs de Palavas les Flots (vous imaginez un nom pareil dans un conte de fée !)

J'examinais donc la seconde hypothèse d'une arrivée par la mer et j'imaginais un drame de la passion au cours d'une croisière au long cours, tel que la dispute d'un couple en plein coeur de la nuit avec la lune pour seul témoin. Sans aucun doute un mari jaloux des oeillades lancées par sa belle 
au moussaillon qui les servait lors du dîner  (pour avoir du rab, je suppose vu la pointure de la pantoufle : un bon 40 !) et qui lui fait une scène une fois revenus dans leur cabine. Il s'emporte, frappe sa dulcinée qui se tue en se fracassant la tête sur le coin du lit. Affolé le mari la balance par dessus bord par la fenêtre pour ne pas laisser de trace de son méfait. La belle sombre dans la mer avec une seule pantoufle aux pieds, l'autre est restée dans la cabine à l'insu du mari. Il suffirait donc d'alerter les autorités maritimes afin qu'ils inspectent les cabines de tous les paquebots de croisière étant passés au large de Palavas les Flots cette nuit là, pour démasquer le criminel en découvrant la pantoufle manquante. Mais vous connaissez la police, si je l'alerte, bronzé comme je suis, elle risque de me suspecter et de me mettre en garde à vue ! Et puis après tout d'autres hypothèses sont possibles et peut être que vous même avez une petite idée ? Alors aidez moi, j'ai besoin de vos conseils car je ne sais que faire !

C'est la période des vacances  et vous allez vous retrouver à coincer la « bulle » quelque part dans un jardin, sur une plage ou au bord d’un ruisseau, votre MP 3 collé sur les oreilles, car c’est connu la musique adoucit les mœurs et vu l’état du monde vous avez bien besoin que vos mœurs soient apaisées ! Pourquoi ne pas y mettre quelques chansons de mon cru qui figurent dans mon dernier album "Ti Punch" et qui vous emmèneront aux Antilles, lieu éminemment dépaysant ! Vous pourrez ainsi écouter la complainte du Coupeur de canne,  vous laisser bercer par la langueur de Marie-Galante, sentir les envoutantes effluves du Ti’ Punch ou écouter la sensuelle histoire du Bernard-l’hermite…..

C’est sur Deezer (cliquez sur le nom) ou Spotify  ou encore Itunes….

PS Vous y trouverez aussi mes autres albums "Bidochon dream " et "Jennifer" (cliquez sur le titre)

Vous pouvez également vous tenir au courant de la parution de mes prochains albums en vous inscrivant sur ce nouveau blog Old Nut Zimbalam 

 

Texte & Photo Ulysse

04/07/2015

On a retrouvé la brouette de Ben-Hur! (Reprise d'archive)

 
 

f09b837b611d8c7c640ac6ef41f23752.jpg

 


Une découverte archéologique extraordinaire vient d'être faite dans la garrigue de Pinet à l'endroit mondialement connu où passe l'ancienne voie romaine, la Via Domitia. Cette « autoroute » romaine a été construite vers 120 à l'instigation d'un général romain, Cneius Domitius Ahenobarbus (qui lui donna d'ailleurs son nom) chargé de combattre les gaulois Allobroges et les Arvernes et qui descendit ensuite vers cette voie célèbre en poursuivant les derniers Arvrnes "sur le dos d'un éléphant" dit la légende. Assurant la jonction avec les possessions romaines en Espagne, elle traversait Narbonne (Narbo) Béziers (Baeterrae) Nîmes (Nemausus) pour rejoindre à Arles la Via Aurelia se dirigeant vers l'Italie. 

 

1bd0a6ece9acd3a13691cb93e2d79777.jpg


Une coupe de cette via a été mise à jour sur le site de Pinet il y a une vingtaine d'annéee qui permet de comprendre sa technique de construction, au demeurant très sophistiquée.

e1dcbcda1ff89b40989ee5d5496ccfa2.jpg



Des fouilles avaient repris récemment sur le bas-côté de la Via, à l'endroit où l'on supposait qu'il existait un relais pour le repos des voyageurs et le changement de chevaux. Ayant mis à jour une cavité, construite il y a environ 2000 ans, les archéologues ont eu l'immense surprise d'y découvrir une brouette parfaitement conservée grâce au climat sec de la région.


Elle était couverte de tâches brunes qui les ont intrigués et qu'ils ont fait analyser par un laboratoire spécialisé. Quelle ne fut pas leur stupeur de découvrir qu'il s'agissait de taches de sang correspondant à celui que l'on a identifié il ya quelques années sur une tunique de Ben-Hur retrouvée dans sa tombe proche du Colisée à Rome.


Après s'être perdus pendant des jours en infinies conjectures, les archéologues sont parvenus à l'hypothèse suivante pour expliquer la présence d'une brouette ensanglantée ayant appartenu à Ben Hur sur le site de Pinet


37e16068194f15a6d87778b1893955e4.jpg



Premièrement, les fameuses courses de chars soit-disant organisées par les romains dans les arènes, selon la version popularisée par les péplums hollywoodiens, étaient en fait des courses de brouettes dans lesquelles excellait Ben-Hur. De fait de la dimension réduite des arènes ne permettait pas de faire courir plusieurs attelages avec des chevaux de front. D'autre part, l'hypothèse des archéologues explique parfaitement la présence de cals osseux retrouvés sur les os des mains de ben Hur dus à la manipulation intensive des bras de la brouette. Deuxièmement, lors d'une course Ben-Hur a du trébucher et se frapper le front sur le bord de la brouette, d'où les traces de sang.


Enfin, du fait de ses nombreuses victoires, la brouette de Ben Hur est devenue un objet précieux et un larron avisé a du la voler puis s'enfuir de Rome par la Via Domitia dans le but de la vendre en Gaule où les brouettes étaient très appréciées pour transporter ceux qui abusaient de la cervoise. Etre ramené chez soi dans la brouette de Ben-Hur, quel honneur ! Ayant fait étape au relais de Pinet le voleur a probablement confié sa brouette à l'aubergiste qui ayant reconnu le précieux trophée, l'a trucidé dans la nuit espérant en tirer un bon prix. Il l'a cachée dans sa cave mais un événement indéterminé ne lui a pas permis de vendre son butin.. La brouette est donc restée dans sa cachette jusqu'à ce jour de juillet 2015 où elle vient d'être redécouverte !


Grâce à une subvention du ministère de l'environnement qui entend promouvoir l'usage de la brouette pour les déplacements urbains, vous pourrez prochainement contempler ce magnifique engin au musée d'Agde où il sera exposé au côté de l'Ephèbe.

39a2a18c32b04bf6b7ce427b584a6223.jpg

 

Les vacances approchent et vous allez bientôt vous retrouver à coincer la « bulle » quelque part dans un jardin, sur une plage ou au bord d’un ruisseau, votre MP 3 collé sur les oreilles, car c’est connu la musique adoucit les mœurs et vu l’état du monde vous avez bien besoin que vos mœurs soient apaisées ! Pourquoi ne pas y mettre quelques chansons de mon cru qui figurent dans mon dernier album "Ti Punch" et qui vous emmèneront aux Antilles, lieu éminemment dépaysant ! Vous pourrez ainsi écouter la complainte du coupeur de canne,  vous laisser bercer par la langueur de Marie-Galante, sentir les envoutantes effluves du Ti’ Punch ou écouter la sensuelle histoire du bernard-l’hermite…..

C’est sur Deezer (cliquez sur le nom) ou Itunes….

PS Vous y trouverez aussi mes autres albums "Bidochon dream " et "Jennifer" (cliquez sur le titre)

Vous pouvez également vous tenir au courant de la parution de mes prochains albums en vous inscrivant sur ce nouveau blog Old Nut Zimbalam 


Texte & Photos Ulysse

07/03/2015

La pêche au cornichon ! (reprise d'archive)

 
 
 
medium_img_9311.2.jpg
 
 
Le printemps est une période propice à la pêche et nombreux sont ses adeptes qui vont  jeter le bouchon  au bord des lacs et des rivières, souvent après  l'avoir prélevé sur une dive bouteille ! Il existe pour les profanes de nombreuses revues qui leur enseignent les mille et une manières pour leurrer goujons, carpes, perches, sandres ou brochets. Mais jamais aucune ne  traite d'une pêche réputée parmi les plus difficiles dans le cercle des experts et dont je suis un adepte : la pêche aux cornichons et je vais donc aujourd'hui vous en livrer tous les secrets.


medium_img_9296.3.jpgBien entendu, je ne parle pas ici du cornichon qui prolifère dans les eaux saumatres d'un bocal "Maille" et que l'on pêche avec un filet en plastique...je laisse celà aux paresseux qui ne pensent qu'à dévorer leur sandwich jambon-cornichon sans faire le moindre effort. Certes quand on est patron de bar et que l'on est face à une meute de clients accros au jambon-beurre-cornichon, qui vous menacent d'une émeute si vous ne les servez pas dans la minute, je comprends que l'on choisisse la solution de facilité. Mais quand on est chez soi et que rien ne nous presse alors la déontologie de la pêche au cornichon exige que l'on s'attaque à l'aide d'une fourchette (et non d'une cuillère comme pour les autres pêches) au cornichon qui évolue librement dans le milieu saumatre d'un bocal artisanal.

Voici donc à cet égard quelques conseils tirés de l'expérience: premier point important mettez vous face au soleil pour mieux surprendre le cornichon, sinon votre ombre portée pourrait l'alerter et alors adieu le cornichon ! Deuxième règle ne regardez jamais le cornichon que vous voulez attraper mais celui d'en dessus ou d'en dessous pour endormir sa méfiance. Bon je sais cela ne facilite pas la tâche mais avec un peu d'entraînement vous arriverez très bien à dissocier le mouvement des yeux et celui de la fourchette. Troisième point si vous manquez votre coup ne le traitez sutout pas de cornichon, car alors il deviendrait irrascible et du coup sa chair en raison de la tension accumulée deviendrait immangeable.

Si vous respectez ces trois points, je suis sûr que vous deviendrez un expert de la pêche au cornichon et vous savourerez alors le plaisir incomparable de déguster un jambon beurre au cornichon pêché à la fourchette. Je vous assure que vous trouverez la même différence, si vous êtes par ailleurs amateur de poisson, qu'entre un loup (ou un bar pour les bretons !) pêché à la ligne par rapport à un loup pêché au filet ! Et si jamais vous n'arrivez pas à pêcher vos cornichons à la fourchette, des stages sont organisés par des spécialistes au 55 rue du Faubourg Saint-Honoré Paris 8ème
 . Bonne pêche !

PS : je rappelle aux amateurs que tous les cinq ans notre beau pays organise une série de  compétitions au niveau national de pêche au cornichons...Consultez régulièrement le Journal officiel !

 

Et maintenant si vous souhaitez vous réchauffer je vous invite à aller faire un tour à Madère sur mon blog PIQUESEL (cliquez sur le nom du blog).

Ou alors à aller écouter ma dernière chanson "La tête dans les étoiles" sur mon blog OLD NUT (cliquez sur le nom du blog)

 

Texte & Photos Ulysse