suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/09/2013

L'appel de l'ouest !

Je vous invite à suivre sur mon blog PIQUESEL le récit de mon périple à
travers le parc naturel des Bardenas Reales en Espagne.

Pendant ce temps, vous retrouverez sur Eldorad'OC le récit d'un périple effectué en Cerdagne en 2009 et tiré de mes archives
 
 
DSC08624.JPG

Celles et ceux qui me lisent régulièrement se souviennent sans doute que dans la nuit du 10 mars 2008 j'avais reçu un appel téléphonique du « Grand Nord » m'enjoignant de le rejoindre sans délai d'un ton comminatoire qui ne souffrait aucune contestation. Le bougre, grand manipulateur et connaissant mes points faibles m'avait d'ailleurs laissé entendre que si je ne répondais pas à son appel, je trahirais les mannes du héros de mon adolescence Jack London et je m'étais donc exécuté. J'en étais revenu frigorifié jusqu'à la moëlle et il m'avait fallu tout l'été pour me décongeler !


Et bien figurez vous que la nuit dernière sur le coup de deux heures du matin, voilà que mon téléphone a retentit au moment où en rêve (hélas !) j'étais en train de déguster un Romané Conti 1947 en compagnie de Miss Bourgogne. De surprise j'ai failli renverser mon verre sur les draps et en titubant je suis allé décrocher mon combiné.

« Allo, qui est à l'appareil ? » ai je balbutié d'une voix hésitante (sous l'effet du Romané Conti !) m'attendant une nouvelle fois au pire.

« C'est un appel de l'ouest, cher monsieur, il faut que vous veniez d'urgence ! » me répondit une voix rocailleuse

« Vous plaisantez je suppose, votre confrère du nord m'a déjà fait le coup l'an passé et j'ai eu la faiblesse de succomber à sa demande, ce qui m'a valu de revenir glacé comme un sorbet. Cette fois ci je ne me ferai pas avoir, allez au diable! »


«  Je ne peux pas aller au diable, cher monsieur, car vous savez comme moi que c'est une faribole inventée par les champions du goupillon pour effrayer leurs ouiailles et remplir les troncs d'église. Non il faut vraiment que vous alliez à l'ouest et je vais vous expliquer pourquoi : Vous tenez un blog qui s'appelle Eldorad-Oc qui a la prétention de nous emmener à la découverte des pépites du pays d'OC, or comme vous le savez les plus belles pépites se trouvent toujours à l'ouest, là où se couche le soleil, comme en témoigne les ruées vers l'or qui ont eu lieu aux Etats Unis. Or, que je sache, vous avez jusqu'à présent plutôt négligé l'ouest du pays d'Oc, ce qui nuit à la prétention d'exhaustivité de votre blog et peut laisser penser que vous êtes "ouestophobe" ! Ce qui peut vous valoir un jour un procès des gens du coin qui sont du genre sourcilleux.

DSC07035-1.JPG

Aussi vous ai-je déniché un lieu idyllique qui mérite doublement votre visite puisque le village où je vous envoie s'appelle Dorres, niché au coeur de la Cerdagne et qu'il est en ce moment couvert d'or blanc. En matière de pépite on ne peut donc pas faire mieux et il serait malvenu de votre part de vous défiler. Vos lectrices et lecteurs vous prendraient pour un dégonflé ! »

Ebranlé par ces arguments j'ai tenté timidement de lui rétorquer « Mais je vais encore me cailler là haut et attraper la crève »

« A d'autres Ulysse, ne faites pas votre mauvaise tête, avez vous pensé aux nombreux vins chauds dont vous pourrez légitiment vous régaler ! » m'a-t-il alors répondu en ricanant.

Comment voulez vous que je résiste avec un pareil argument « OK » lui ai-je alors dit « mais à une condition c'est que les vins chauds me soient offerts! »

« Pas de problème mon cher Ulysse, je vous garantis le vin chaud à volonté ! Go West, old man et n'oubliez pas vos raquettes, elles vous seront indispensables pour crapahuter ! »

Voilà pourquoi je suis de nouveau obligé de m'absenter pour quelques jours en quête des pépites de Cerdagne que je partagerai avec vous à mon retour, enfin, si jamais je reviens !


Mais je préviens d'avance « l'Est » et « le Sud » que c'est la der des der et que s'ils me font le coup de l'appel nocturne je les enverrai balader! Promis, juré...........à moins que le Génépi ou l'Ouzo  ne soient offerts à volonté !



IMG_0216.JPG


A suivre....

 


Texte & Photos Ulysse

30/08/2013

Géomètres-poêtes nos ancêtres ?


Devançant les oiseaux migrateurs,
Je suis parti vers d'autres cieux,
Mais ne soyez pas marris chers lecteurs,
Ceci n'est pas un adieu !


(Reprise d'archive)
DSC08457.JPG

C'est toujours pour moi un magnifique et étonnant spectacle que de contempler d'une hauteur la disposition des cultures..

DSC08475.JPG

Ces champs et vignobles qui couvrent plus de 40% du pays d'Oc ont été façonnés par l'homme au moyen d'outils rudimentaires aidés de la force animale il y a plus de deux millénaires. Dans les zones caillouteuses, ce défrichement a représenté un travail titanesque et la manipulation de millions de tonnes de pierres qui ont été utilisées pour bâtir les murs de soutiens des terrasses et les habitations.




DSC08471.JPG

Et toujours je m'interroge sur les règles et les contraintes qui ont conduit à déterminer leurs formes et leurs tailles si diverses.


DSC08472.JPG

La loi du "premier arrivé" puis celle du plus fort ont du jouer un rôle essentiel conduisant à la naissance de « potentats » puis de seigneurs locaux. Ainsi nos sociétés dites "modernes" ont elles été fondées sur l'appropriation et la violence, alors que des sociétés dites "primitives" connaissent encore la propriété collective et la solidarité. Mais ces dernières sont hélas menacées.


DSC08811.JPG

Mais si ces facteurs peuvent expliquer l'importance des parcelles, ils ne rendent pas compte de formes tourmentées qu'elles ont parfois. Car comme ces photos l'illustrent ceux qui ont les premiers défriché ce pays avaient un sens de la géométrie pour le moins pittoresque...


DSC08813.JPG

Pourquoi, en effet, ces arrondis, ces décrochements, ces rétrécissement que les particularités du terrain ne semblent pas justifier ?



DSC08814.JPG

Pourquoi ces intrusions irrégulières dans le manteau forestier ou dans la garrigue ? Nos ancêtres étaient-ils facétieux ou poêtes et mettaient-ils ainsi dans leurs cultures la fantaisie qu'ils ne trouvaient pas dans leurs vies ?


DSC08817.JPG

Ou peut être laissaient-ils leurs chevaux ou leurs boeufs de labour décider pour eux de la forme des parcelles et dès que la terre se faisait plus lourde ou qu'une grosse pierre obstruait le passage, ceux-ci faisaient un détour ?


DSC09079.JPG

Ou bien alors étaient-ils joueurs et pariaient ils le soir à la veillée en jouant aux dés des petits bouts de leurs parcelles, ce qui a conduit peu à peu à ces étonnants patchworks.



DSC06454.JPG

Quelle qu'en soit l'origine, ces patchworks contribuent aujourd'hui grandement à la beauté des paysages de nos régions. La diversité des cultures ou des cépages qui les couvrent offrent en toutes saisons un kaléidoscope de couleurs et d'aspects. Mais le mitage des terrains dû à l'urbanisation rampante et les campagnes d'arrachage de nos vignes imposées par les technocrates de l'Europe (alors que le monde entier se met à boire du vin) risquent de détruire à jamais ce merveilleux manteau d'Arlequin qui couvre notre pays.


Alors arrosons de bon vin nos oesophages pour sauver nos paysages !


DSC06453.JPG



Texte & Photos Ulysse


30/12/2012

Api Niou Yeur !

 Pour cette année nouvelle,  je vous souhaite…..

 

DSC00251.JPG

 De toujours dormir avec un toit sur votre tête,


barcelone 013.jpg

et d’avoir chaque jour quelque chose à mettre dans votre assiette,

 

DSC08858.JPG

…. surtout du dessert !

 

DSC07288-1.JPG

Si ce n’est pas encore fait,  de trouver l’âme sœur.

 

IMG_8852.JPG

De ne pas manquer d’ami(e)s avec qui refaire le monde en dégustant de divins nectars,

 

IMG_9911.JPG

Je vous souhaite également que votre banquier ne se montre pas intraitable  à votre égard…


DSC05987.JPG

Et s’il l’est, envoyez le balader, car sachez qu’un trésor est enterré au pied de chaque arc-en-ciel. Le seul problème est qu'il faut trouver un arc-en -ciel et y arriver le premier !!


 

DSC04569.JPG

Je souhaite également plein succès à  vos projets, qu’ils ne s’enlisent pas dans les sables,

 

DSC03517.JPG

Et que vous ne tourniez pas en rond, en cherchant désespérément une solution à vos problèmes.


DSC06038.JPG

 Mais le succès implique parfois que l'on prenne des risques...

 

 

DSC03558.JPG

Et que l'on batte le fer pendant qu’il est chaud

 

DSC04582.JPG

Il ne faut pas hésiter à contourner les obstacles,

 

 

DSC07178.JPG

Et  se méfiez des jaloux qui  veulent nous mettre des bâtons dans les roues.


DSC03027.JPG

Il faut aussi souvent  faire preuve de patience


phare 139.jpg

 Et rester  à l’écoute des autres

 

IMG_9954.JPG

Et ne pas trop se mettre en valeur

 

P1020880.JPG

Et si quelqu’un entend nous barrer la route,

 

aubrac 029.jpg

N’hésitons pas à  prendre du recul ,

 

DSC06119.JPG

 Et à faire le dos rond face aux éléments défavorables,

 

DSC08141.JPG

Mais ne soyons pas rancuniers et soyons les premiers à rompre la glace...

 

 

DSC02249.JPG

 ....pour tenter de recoller les morceaux

 

DSC05611.JPG

La vie est trop courte pour se fâcher et il faut profiter de chaque jour qui passe,

 

DSC04525.JPG

 Le bonheur est une chose fragile


DSC02738.JPG

Et pour le préserver il suffit d’ouvrir son cœur, comme vous savez le faire mes très chères lectrices et mes non moins chers lecteurs !


 Je vous souhaite  

une année emplie d'amour et de beauté



Texte & Photos Ulysse (sauf une de Daniel D)

 

 

28/11/2012

Chasse au lion dans le Golfe du Lion.....

(reprise d'archive)
 
http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/soleil_couchant_038.jpg

Il existe diverses hypothèses sur l'origine du nom donné au Golfe du Lion qui contestent toutes qu'il y ait un lien avec le félin du même nom. Rappelons que  les géographes anciens l'avaient baptisé « Sinus Gallicus » (golfe de Gaule en quelque sorte) et que l'appellation plus tardive de Golfe du Lion serait due, selon certains experts, à une déviation d'une autre appellation « sinus lagunis » qui lui aurait été attribuée par les romains en raison de la présence de lagunes le long du Golfe. Cette appellation aurait ensuite été déformée en Launis puis francisée en Lion.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09190.JPG


Cette hypothèse a l'air crédible mais, selon mes propres recherches, elle est malheureusement erronée, car du temps des romains les lagunes n'existaient pas, la mer remontant alors jusqu'à Narbonne. De fait,  le nom donné à ce golfe a bien un lien avec le roi de la jungle,

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/blanville-pomerol_020.jpg



En effet on trouve dans le récit qu'a fait Platon de ses nombreux voyages dans les pays qui bordent la Méditerranée, un passage où il rend compte de son approche de la ville d'Agathé Tyché (ce qui veut dire la bonne fortune) occupée par une colonie grecque (l'actuelle Agde). Il raconte être passé près d'une cote rocheuse qui l'a étonné, le reste de la côte étant constituée de dunes.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09170.JPG


Il dit avoir été subjugué par la beauté des roches noires plongeant dans les eaux émeraudes de la mer et avoir demandé au capitaine de s'ancrer quelques heures dans une magnifique baie entourée d'une falaise ( l'actuelle plage de la Grande Conque au cap d'Agde) pour observer les lieux.

Et de l'endroit où ils avaient jeté l'ancre, il aperçut soudain éclairé par les feux du soleil couchant un immense lion tapi sur le bord de la falaise, ou du moins un rocher en ayant l'apparence. C'est ainsi qu'il décida de baptiser le golfe du nom du félin.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/soleil_couchant_009.jpg


Fort de ces précisions je suis allé arpenté la cote rocheuse où se tient aujourd'hui le Cap d'Agde pour aller à la chasse au "lion" qu'a aperçu Platon! Quelle ne fut pas ma surprise et mon bonheur de découvrir à l'extrémité est de la plage de la Conque, le rocher en forme de Lion décrit par le philosophe, ce qui confirme bien cette hypothèse. Je vous invite à aller vérifier par vous même et à découvrir cet endroit d'autant plus émouvant à contempler que l'on sait que l'on pose ainsi les yeux là où ce grand philosophe de l'antiquité les a posés.



Texte & Photos Ulysse