suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/04/2016

Retour au port....

DSC07195.JPG

J'ai toujours été fasciné par la mer, ce vaste « mystère » liquide où est née la vie. Et je suis admiratif des marins qui la sillonnent. Mais que l'on m'entende bien, quand je parle de marins, je pense aux « voileux » ou aux pêcheurs « artisans » qui dans leurs frêles esquifs affrontent ses colères au péril de leur vie. Pour moi, ce terme ne s'applique pas aux «yatcheux bunkerisés » ni aux voyous de la mer qui sur leurs immenses thoniers ou chalutiers traquent à l'aide de sonars et, dans certains cas d'avions, les bans de poissons et désertifient le fond des mers en traînant leurs chaluts sur les plateaux maritimes où ils dévastent tout.

 

DSC05918.JPG

Ces "pirates de la mer", dont certains ne savent même pas que la mer est salée et qui n'ont jamais reçu un paquet d'écume, amassent des fortunes en détruisant l'équilibre halieutique. Face à la raréfaction de la ressource qu'ils ont créée et qu'ils continuent de nier ces gredins tendent aujourd'hui sans vergogne leur sébille vers les pouvoirs publics pour qu'ils les aident à continuer de piller les mers ou à se reconvertir ou leur assurer une retraite dorée. Lire ICI un accablant rapport sur ce point.

 

DSC05944.JPG

Et les pouvoirs publics cèdent comme à l'habitude, fidèles, au principe qui régit le capitalisme  actuel et qui se résume à la privatisation des bénéfices et la socialisation des pertes des groupes de pression ayant une capacité de pression et donc de nuisance sur la société.  Et leur liste est longue qui comprend,  outre les pêcheurs "industriels" les transporteurs routiers, les banques, les groupes pétrochimique, les agriculteurs affiliés à la FNSEA....

 

DSC05983.JPG

Définitivement désespéré par le manque de courage de nos hommes politiques face à la catastrophe écologique annoncée, il ne me reste que les mots pour célébrer ceux qui par leur comportement responsable oeuvrent à la préservation de la richesse et de la beauté de ce monde. J'ai donc écrit ce poème en hommage aux vrais marins.





Jours gris,
Jours blancs,
Nuées orageuses.

Forte pluie,
Grand vent,
Vagues monstrueuses.


La peur,
Le froid,
Gouffres amers.

Le bonheur,
Parfois,
Par grand ciel clair.

DSC07198.JPG



Fourbus,
Fouettés,
Par les embruns,

Têtus,
Rablés,
Rudes marins.



Vies fragiles,
Au bout d'un fil,
Un trait dans l'eau.

Blanc sillage,
Qu'un naufrage,
Peut rompre bientôt.

DSC05947.JPG



Nuit noire,
Prendre le quart,
Ensommeillé,

Les étoiles,
Au ciel s'installent,
L'heure de rêver.


Là bas à terre,
Amours amères,
En pointillés,

De vague en vague,
Vies qui divaguent,
Démâtées

DSC07204.JPG



Terre en vue,
Ombre ténue,
Derniers efforts,

Ballet de mouettes
Qui font la quête
Retour au port !

DSC05968.JPG

*****

Vous aimez lire mes récits ou mes poèmes publiés sur ce blog, alors sans doute apprécierez vous mes chansons publiées sur mon blog musical OLD NUT . Certaines d'entre elles sont reprises et illustrées par des photos sur mon blog PIQUESEL (Cliquez sur les noms de blog pour y accéder).


Texte & Photos Ulysse

22/04/2016

Pour grimper au ciel ....

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC05429.JPG




Pour grimper au ciel,

Suivez les ganivelles,

Engagez vous sur le sable,

Attention ! C'est instable !

Mettez un pied devant l'autre,

Et quoi d'autre ?

Accélerez l'allure,

Même si ça grimpe dur !

En haut de la dune,

Selon votre bonne fortune,

Choisissez un nuage,

De passage,

Ou mieux encore, un oiseau,

Pas petit, un gros.

Grimpez y à califourchon,

Et surtout tenez bon !

Il vous faut maintenant,

Etre très patient,

Car je ne sais pas comment s'y prendre,

Pour redescendre !

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC05430.JPG

*****

Vous aimez lire mes récits ou mes poèmes publiés sur ce blog, alors sans doute apprécierez vous mes chansons publiées sur mon blog musical OLD NUT . Certaines d'entre elles sont reprises et illustrées par des photos sur mon blog PIQUESEL (Cliquez sur les noms de blog pour y accéder).



Texte & Photo Ulysse

18/03/2016

La complainte des pylones !

15a0b5a8919ed85b42de93073555d9aa.jpg


La protection de l'environnement est un sujet complexe dont la responsabilité incombe toujours aux autres ! Par facilité on accuse les industriels, les agriculteurs, les pêcheurs de polluer la planète ou de surexploiter ses ressources, mais finalement nous sommes tous concernés étant les consommateurs des produits et services mis à notre disposition.

De fait cette question nous met face à nos contradictions. La solution n'est pas dans les anathèmes mais dans la modification de notre mode de vie. Nous pourrions prendre exemple sur les pays nordiques dont la culture est basée sur un profond respect de la nature et où un mouvement se développe qui prône la "simplicité volontaire" visant à éliminer le superflu de notre vie. Chez nous Pierre Rahbi a publié en 2010 chez "Acte Sud" en 2010 un ouvrage décapant et salvateur "Vers la sobriété heureuse" qui oeuvre en ce sens, n'en déplaise au Zozo Sarko qui n'y voit qu'une préoccupation de "Bobos".


Cela dit, loin de moi l'idée de vous inciter à faire la peau de la fée "Electricité" et à revenir au temps des cavernes (encore que j'en connaisse de bien confortables avec une vue paradisiaque) mais de simples gestes peuvent déjà contribuer à réduire notre impact sur l'environnement. Boudha a dit « Si tu veux changer le monde commence par te changer toi même..... ». Le problème est que chacun pense que c'est plutôt à l'autre de changer, car comme l'on dit, on voit "la paille dans l'oeil du voisin mais pas la poutre qui est dans le sien...". De même on veut de l'électricité chez soi mais pas d'éolienne ou de ferme photovoltaïque dans son environnement et encore moins de pylônes électrique. C'est une réaction humaine que les anglo saxons,  qui ont le sens de la formule, qualifient de 'NIMBY" qui veut dire "Not In My Backyard" (pas dans mon environnement).


Pour illustrer nos contradictions sur ce point, j'ai composé cette fable intitulée "la complainte des pylones"

medium_img_3463.jpg



De jour comme de nuit, hiver comme été,
Faisant fi de la canicule et des gelées hivernales,
Nous traversons le pays à grandes enjambées,
Par monts et par vaux, la tête dans les étoiles.
Nous apportons, tels de modernes rois mages ,
Au plus lointain hameau, à la moindre chaumière,
Le feu du ciel dérobé aux orages,
Pour faire tourner télé, fours et frigidaires !
Et pourtant, nous sommes mal aimés,
Nous défigurons paraît il le paysage !
Mais que veulent donc ces humains insensés ?
S'éclairer à la bougie et revenir au moyen âge ?
Certes nous sommes prêts à en convenir,
Nos volts ne font pas toujours l'objet d'un bon usage,
Mais si on les utilise souvent pour le pire,
Que l'on ne nous reproche pas ce gaspillage !
Il est vrai que pour rien notre énergie se perd,
Nous donnant alors envie de baisser les bras,
Quand elle transporte dans votre salon Foucauld Jean Pierre
Ou vous lave le cerveau avec Hanouna.
Mais quand elle réconforte l'insomniaque solitaire,
Qui, voulant calmer ses angoisses et sa faim,
Trouve dans l'antre de son frigidaire,
Du pain frais, du vin et du Boursin,
Alors, nous avons le sentiment d'être utiles
Et d'adoucir l'humaine condition.
Mais hélas les humains, souvent, sont futiles
Et dénaturent notre noble mission !
Et puis, n'en déplaise à nos critiques,
Nous avons une certaine élégance,
Nous sommes tout aussi photogéniques,
Que la tour Eiffel d'Ile de France,
Devant qui le monde entier est bouche bée,
Malgré son allure famélique,
Et dont il faudrait se taper les escaliers,
Sans notre courant électrique !



******

Vous aimez lire mes récits ou mes poèmes publiés sur ce blog, alors sans doute apprécierez vous la chanson que j'ai composée " Léo là haut" qui célèbre la marche en haute montagne et que vous pouvez écouter sur mon blog PIQUESEL (cliquez sur le nom)

 

Texte & Photos Ulysse

20/11/2015

L'automne a descendu à pas de loup...(2ème partie)

 
 
 
http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08818.JPG


Les vagues de couleurs chatoyantes,

Montent à l'assaut des collines,

Et leurs couleurs illuminent,

La campagne environnante.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08855.JPG


Ici et là de tortueux oliviers,

Arborent leur chevelure verte,

Qui a l'automne fièrement tiennent tête,

Au coeur des vignes ensanglantées.

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08900.JPG


Au loin les montagnes bleues,

Forment un imposant rempart,

Aux brumes et brouillards,

Prêts à éteindre ce feu.

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08873.JPG


Par milliers les rangées de ceps,

Forment leur bataillons,

Qui plongent dans les sillons,

Leurs corps noueux d'ascètes,

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08911.JPG



Parfois une vigne abandonnée,

Dresse sa chevelure hirsute,

D'herbes folles sur une butte,

Que le soleil vient caresser.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08934.JPG


Et quand le jour se défile,

Les bosquets de pins sombres,

Déploient lentement leurs ombres,

Qui se mêlent au sang des vignes.

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08930.JPG


Avant de tirer leur révérence,

Les derniers rayons du soleil,

 Folâtrent au milieu des treilles,

Pendant qu'au loin la nuit avance.

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08915.JPG


 FIN

 

*******

Si vous appréciez ce blog je vous invite à aller écouter mes chansons dont les trois dernières "Gaïa Blues" "Un monde meilleur" et "J'aimais" sont consacrées à l'état alarmant de notre chère planète sont diffusées sous mon nom d'artiste "OLD NUT" sur

DEEZER

Vous pouvez aussi les écouter sur mon nouveau blog musical

OLD NUT

( Cliquez sur les mots "Deezer" ou "Old Nut" pour y accéder)

 

 

Texte & photos Ulysse