suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/10/2006

Réchauffement climatique (suite)......

medium_img_1020.jpg

Dans une note du 12 février dernier je vous ai déjà alerté sur les signes visibles du réchauffement climatique. Des indices de plus en plus probants confirment ce réchauffement sur les causes duquel les experts s'affrontent encore....Al Gore l'ex futur président des USA parcourt la planète pour présenter un documentaire alarmiste sur le sujet qui vient de sortir sur nos écrans "Une vérité qui dérange" (Inconvénient truth). Il nous invite à changer nos comportements d'urgence si l'on ne veut pas finir par griller comme des sardines sur un barbecue !

Parmi les conséquences évidentes de ce réchauffement j'ai lu récemment un article sur la déroute des ours polaires obligés de fuir leurs territoires traditionnels de chasse sous l'effet de la fonte du permafrost, ce sol imbibé d'eau qui était jusqu'à présent gelé. Ne vous étonnez donc pas si, comme moi, vous en trouvez un un jour réfugié dans votre frigidaire !

Celà étant si l'on se fie à la loi de l'évolution définie par Darwin, on peut espérer qu'ils finiront par s'adapter à un environnement estival, avec le risque qu'un jour vous en retrouviez un allongé sur un transat au bord de votre piscine !
medium_img_1026.jpg

12/07/2006

Orage ! oh désespoir ! oh vieillesse ennemie !

medium_img_1524.jpg

Orage ! oh désespoir ! oh vieillesse ennemie,
Mes pauvres jambes usées par les ans ont failli,
Et je n'ai pas pu prendre la poudre d'escampette,
Quand du ciel l'océan m'est tombé sur la tête.

Pierre Ulysse Corneille

Si vous êtes intéressés par l'héritage culturel de P. Corneille (mon ancêtre très indirect) cliquez ici

27/06/2006

J'aimais ......

medium_img_5813.jpg

On a retrouvé Balou et j'en suis fort aise, mais j'ai décidé de prendre un peu de bon temps et de rentrer par le chemin des écoliers .... je vous livre en attendant mes premières impressions de voyage un brin nostalgiques, le monde change si vite !

J'aimais l'élégante silhouette,
Des bruissants moulins,
On leur a coupé la tête,
En un tournemain.

J'aimais les grèves sauvages,
Ourlées de liserons,
Mais l'on brode sur les rivages,
Des fleurs de béton.

J'aimais de leurs vagues folles,
Les baisers salés,
Mais aujourd'hui au pétrole,
Sont assaisonnés.

J'aimais les fleurs clandestines,
Au milieu des blés,
Les champs font place aux usines,
Meurent les bleuets

j'aimais des vents de Catalogne,
M'enfler m'ennivrer,
En coeur s'y mouchent sans vergogne,
Mille cheminées.

J'aimais la haute stature,
des chevaux fermiers,
Ils sont partis chercher pature,
dans la voie lactée.

J'aimais autrefois mon frère
Quand il était nu
Qu'il n'avait pas mis la terre
Sens dessous dessus !

19/06/2006

Pour voir un magnolia fleurir....

medium_img_0356.jpg

Pour voir un magnolia fleurir
Il faut s'armer de patience
Car ses fleurs au parfum intense
Prennent leur temps pour s'ouvrir !

Tout commence par une flamme blanche
Qui sous la chaleur du soleil estival
Entrouve peu à peu ses pétales :
Alors le spectacle commence !
medium_img_0355.jpg

Un parfum envoutant s'exhale
Qui vous transporte sans coup férir
En l'espace d'un soupir
Dans une forêt tropicale
medium_img_0362.jpg

Abandonnant alors toute décence
La fleur nous révèle son coeur gracile
Arborant de frêles pistils
Imprégnés de divines esssences
medium_img_0334.jpg

Attirée par les odeurs de miel
Surgit soudain en vrombissant
L'infatigable butineuse des champs
J'ai nommé notre amie l'abeille !
medium_img_0536.jpg