suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/09/2014

Tous ces voiliers immobiles.....

 
 
 
 
DSC06529.JPG


Tous ces voiliers immobiles,

Abandonnés dans les marinas,

De quel rivages, de quelles îles,

Nostalgiques, ne rêvent ils pas ?


DSC06531.JPG



Après avoir fendu les vagues,

En compagnie des dauphins,

Des récifs, frôlé les dagues,

Et affronté les vents marins.


DSC06493.JPG



Les voilà comme chiens en laisse,

Ligotés, au point mort,

Condamnés aux viles caresses,

De l'eau poisseuse des ports.


DSC06494.JPG



Ainsi trop souvent en est il ,

De nos vies, de nos destins,

Nous en perdons un jour le fil,

Et rebroussons chemin.


DSC06536.JPG



On renonce à ses rêves,

Et perd de vue les étoiles,

Parce qu'un vent contraire se lève,

On ramène les voiles.


DSC06566.JPG



Qui nous rend si pusillanimes ?

Hommes de peu de foi !

Si oublieux de cette vérité ultime :

Nous ne vivons qu'une fois !


DSC06558.JPG



Est ce l'appât du confort

Qui nous fait jeter l'ancre ?

La crainte de la mort,

Qui fait de nous des cancres ?


DSC06571.JPG



Des cancres de la vie,

Des infirmes de l'amour,

Des ectoplasmes, des zombies,

Qui dilapident leurs jours,


DSC06553.JPG



Reclus dans nos bunkers,

De béton et de ferraille,

A se rêver centenaires,

Longue vie de funérailles !


DSC06574.JPG



Quand menace la tempête,

Que le vent souffle fort,

Relevons donc la tête,

Et tirons bord sur bord.


DSC06576-1.JPG



Laissons sans peur la houle,

Fleurir nos fronts d'écume,

Abandonnons la foule,

A ses rêves posthumes.


DSC06502.JPG

Après cette balade maritime je vous invite à grimper en musique sur les cimes en écoutant "Léo là Haut" sur mon blog PIQUESEL   (cliquez sur le nom)

 


Texte & Photos Ulysse

23/08/2013

Se laisser porter par la brise...


Ayant besoin de lever le pied pendant quelques jours, je vous propose de vous replonger dans mes archives.

Merci de votre visite et de vos commentaires

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC06382.JPG


Je vous emmène pour  une balade poétique autour du lac de Vézoles situé non loin de Fraisse-sur-Agout dans les hauts cantons, un de ces lieux qui invitent à la méditation.



Quitter la plaine et sa torpeur,

Où les esprits tournent en rond,

Figés par un soleil de plomb,

Ou s'égrènent vides nos heures.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04249.JPG



Prendre son bâton et grimper le col,

Traverser de vastes sapinières,

S'enivrer de leur haleine amère,

Pour découvrir le lac de Vezoles.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04243.JPG



Se mirer dans ses eaux claires,

Où se marient les pluies anciennes,

Et qui en songe nous ramènent,

A nos années premières.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04235.JPG



Quand nous faisions des ronds dans l'eau,

Et contemplions en surface,

Ces cercles mouvants qui s'effacent,

Comme nos vies, bientôt.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04262.JPG



Ce vaste lac aux eaux si lisses,

Qui reflètent les nuages,

De notre âme est à l'image :

La nuit règne dans ses abysses.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04267-1.JPG




Lorsqu'il est loin de la foule,

L' homme éprouve sa solitude,

Et se dévêt de ses habitudes,

Qui le protègent de la houle.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04272.JPG




Ainsi immergé dans la nature,

Il renoue avec l'élan vital,

Et comprend que tout le mal,

Vient de l'Ego qui le torture.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04264.JPG




Il faut alors lâcher prise,

De l'eau glisser à la surface,

Prendre son envol dans l'espace,

Et se laisser porter par la brise.



http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC04246.2.JPG

J'ajoute à ma note un poème tout a fait dans le ton que m'a laissé en commentaire  l'une de ma fidèles lectrices, Monique, que je remercie :

 

 

Tu sais des lieux magiques
Où les rêves se réalisent
Des endroits romantiques
Une vraie terre promise

Un peu d'eau, du soleil
Des arbres et des chemins
Un pays des merveilles
Dans l'odeur du jasmin 

Connaître cette terre
Loin des bruits, des méchants
S'enivrer de grand air
Voir ces lieux alléchants

Aventure si légère
Qu'elle devient plénitude
Quand bien même éphémère
Une douce solitude

f

Texte & Photos Ulysse (sauf dernier poème Monique)

26/03/2013

Rangez vos cartes postales....


Je m'absente quelque temps et poste des notes tirées de mes archives.

Je vous remercie de votre visite

DSC06681.JPG



Rangez vos cartes postales,

De golfes clairs aux eaux bleutées,

Quand la Méditerranée s'emballe,

L'heure n'est plus à rêver !


DSC06734.JPG



Adieu les doux flic-flacs,

Sur le ventre replet,

De nonchalantes barques,

Dans des criques ombragées.


DSC06625-1.JPG



Quand elle se met à rugir,

Le phare d'Agde surpris,

A bien du mal se tenir,

Droit comme un «  i » .


DSC06641.JPG



On la croit alors en colère,

Mais on se méprend,

Le coupable, ce faux frère,

Est le Grec, son amant


DSC06697.JPG



Quand il pose sur ses hanches,

Ses doigts brulés par le soleil,

Un orgasme immense,

La projette vers le cie
l.


DSC06654.JPG



Le vieux lion*, du bord de l'eau,

Contemple leur étreinte,

Ses rugissements font écho,

A leurs râles et leurs plaintes.


DSC06683.JPG



Les ailes immobiles,

Les plumes lissées,

Une mouette gracile,

Vient l'oeil se rincer !


DSC06753-1.JPG



L'écume qui bouillonne,

Le fracas des eaux,

Rien vraiment n'impressionne ,

Cet audacieux oiseau.


DSC06617.JPG



Le Grec pétrit les vagues,

Poitrine tumultueuse,

De sa maîtresse qui divague,

Sous ses caresses fougueuses.


DSC06615.JPG



Aussi soudaine que rare,

Survient une accalmie,

Le rivage devient un miroir,

Où un vague soleil luit.


DSC06746.JPG



Mais leur danse sur le mole,

Reprend de plus belle,

Et le Grec orne d'écume les épaules

Accueillantes de sa belle


DSC06744.JPG



PS : Ces photos ont été prises au Cap d'Agde . Le Grec est le vent venant de l'Est qui souffle parfois violemment et provoque des tempêtes surtout l'hiver.


* Par ailleurs, si vous voulez connaître 'histoire du Lion du Golfe cliquez ici



Textes & Photos Ulysse

12/01/2013

Allons frotter nos semelles au sentier des Fenestrelles

 

Aujourd’hui, Gibus et moi vous invitons à nous suivre sur l’étonnant chemin dit « des Fenestrelles » qui part de St Guilhem et permet de franchir la falaise du cirque de l’Infernet. Il a été probablement édifié au Xème ou XIème siècle par les moines de l’Abbaye de Gellone afin de permettre aux pèlerins du causse du Larzac d’y accéder, mais aussi pour faciliter la transhumance des moutons vers les prairies herbeuses du causse.

Cette réalisation audacieuse invite à la méditation. Il m’a déjà inspiré un poème que vous pouvez découvrir en cliquant ICI. Aussi c’est dans une encre poétique que je vais, de nouveau,  tremper ma plume pour vous guider sur ce chemin. Je m’inspirerai pour cela des haïkus japonais - poèmes extrêmement brefs qui visent à célébrer la nature, les saisons et à suggérer l’évanescence des choses - mais sans en respecter toujours la codification stricte. L’essentiel est d’en garder l’esprit et de faire naître en vous, chères lectrices et chers lecteurs, une émotion ou une réflexion.

D’ailleurs, je vous invite à me proposer des haïkus que vous inspireraient mes photos et je les mettrai à la suite des miens.

 haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

 D’or je suis vêtu,

Mais demain je serai nu,

Ainsi va la vie.


Haïku proposé par Maria D :

 

 L'homme heureux va


Sur le chemin les cailloux

Les arbres sont d'or 


Haïku proposé par Colette :

 

Au dessus tout l'or

Sous tes pas le chemin,

long
vers d'autres saisons 

 

Haïku proposé par Monique :

 

Les couleurs d’automne


Quand le chemin s’illumine


Allégresse de l’âme  

 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

D’une mer, autrefois

Est née cette  muraille.

Elle y retournera .


Haïku proposé par Maria D :

 

L'homme en plein effort

 Vers la muraille il s'élève

 Puissance des ans


Haïku proposé par Monique  (1):



Au pied des falaises


Il évalue les distances


Le crapahuteur


 

 (1) Monique n'ayant pas de blog je n'ai pas créé de lien hypertexte signalé en ocre

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Pluie, gel et soleil,

Prédateurs redoutables.

La roche devient sable.


Haïku proposé par Maria D :

 

Paysage de pierre

 L'homme et l'arbre s'épaulent

 Solidarité


 

 Haïku proposé par Monique  :

 

Chaque pas grignote


La distance à parcourir


Aujourd’hui, demain

 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

 Chemin de pierres,

Accroché à la falaise.

Nous mènera-t-il au ciel ?


Haïku proposé par Maria D :

Aride est la route


L'homme courbe l'échine


sous le poids des pierres

 

Haïku proposé par Monique :


Au cœur des rochers


Dans le giron des montagnes


Il creuse sa route 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

D’en haut, vaste est la vue.

Les chemins nous font voir,

Un monde inconnu.

  

Haïku proposé par Maria D :

Paroi et vertige


Là-bas la route serpente


Si vaste le monde


Haïku proposé par Monique :


Voir le monde d’en haut


Lui reconnaitre sa splendeur


La contemplation 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Que de zigs et de zags

Pour franchir l’obstacle.

Leçon de courage.


Haïku proposé par Maria D :

 

Artères de la pierre


 Puissance verticale 


 Chemins escarpés

 

Haïku proposé par Monique :


Des rubans de pierre


Accrochés à la colline 


La route sera longue 

 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Chandelles de pierre,

Soufflées par le vent.

Le temps les consume.


Haïku proposé par Maria D :

 

L'homme téméraire 


 affronte les hautes colonnes

 
Salut de l'âme




Haïku proposé par Monique :


 Si la pierre se ronge


L’homme va s’affaiblissant


La marche du temps

 

 

 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Rochers friables,

En équilibre instable.

Vivons l’instant présent.


Haïku proposé par Maria D :

Mère et enfant


Accolade de pierre


Amour statufié


 

Haïku proposé par Monique :


Sans dessus dessous


Les éboulis centenaires


Le chambardement 


haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Un lion de pierre

Rugit dans le vent.

Seul désespérément  !


Haïku proposé par Maria D :

Réveil du tigre


Là-bas les arbres tremblent


Entre eux le silence


Haïku proposé par Monique :


 

Fantôme de pierre


A la croisée des chemins


Spectre du temps 

 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Le soleil se cache,

Un érable le remplace !

Qui a besoin de nous ?


Haïku proposé par Maria D : 

L'homme seul passe


L'arbre d'or se prosterne


L'homme est fait dieu


Haïku proposé par Monique :


Mille reflets d’or


Sur le chemin de l’espoir


La conquête de soi 


haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Surplombant le vallon.

Un château en ruine,

Tout pouvoir est une illusion.


Haïku proposé par Monique :


Orgueil des seigneurs


Mais quand le château s’écroule


Retour aux enfers 


Vers proposé par Ysengrin:

Edenté par le temps...


 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Pourquoi vouloir rester

Près de son clocher.

Si beau est le monde !


Haïku posté par Michel à Franquevaux 

Ils tournent les poissons, 

Au bassin l'oeil les voit !

(Il fait référence au bassin du Cloître en contrebas)


Haïku proposé par Monique :


Au creux du vallon


Fleurissent les saisons


La vie suit son cours 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

 L’automne rassure

Nos âmes immatures

La mort  y est belle !


Haïku proposé par Tanette :

L'homme émerveillé

Peine à quitter ces lieux

Symbiose avec la nature


Haïku proposé par Monique :


 Valse des couleurs


Sur les flancs de la montagne


Danse de l’automne 

 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Le temps pas à pas

Nous mène au trépas.

Flânons en chemin.


Haïku proposé par Monique :


Je sais le chemin


Où nous conduisent nos pas


La sérénité 


 

haïku,siant guilhem,fenestrelles,infernet

Quand nous franchirons la porte,

Faisons en sorte.

D’avoir vécu au moins !


Haïku proposé par Maevina

Doucement la pierre

Repousse l'horizon

Que les cîmes dessinent


Haïku proposé par Colette :

 

On passe le seuil


Nos caillouteuses journées


se teintent d'après

 


Haïku proposé par Juliette :

Gibus et Ulysse

L'un devant, l'autre derrière,

Défient les cîmes.


Haïku proposé par Monique :


Au jardin d’Eden


Nous poserons le fardeau


La fin du voyage 


Et, pour conclure, voici  deux Haïkus fort élogieux pour mon blog et qui font souffrir ma modestie et vont faire enfler mes chevilles (ce qui va m'empêcher de randonner !) mais ces lectrices ayant joué le jeu je me sens obligé de les poster :


Haïku proposé par Arécol:


Sûr ! ce blog est magique

Ses acteurs sont uniques

Et les coms magnifiques


Haïku proposé par Marithé :


Quelles vues magnifiques

Quelles photos magiques 

La nature est belle!


Haïkus proposés par Maïté en souvenir d'une visite  de St Guilhem :

 

Saint Guilhem désert
Son platane séculaire
Comme une forteresse

Pierres et fleurs
Des eaux silencieuses
L’ombre du tombeau

Ruelles, venelles
Venez, toquez aux heurtoirs
La vigne est lourde

Le chemin est long
Qui s’en va vers le causse
l’automne est d’or

A flanc de falaise
Le bestiaire de pierre
Le pont est au diable

Les ruines du temps
Grises les dents du passé
Maisons de poupée.

Là sous les voûtes
Les cyprès les oliviers
Bonheur d’arpenter.

de l'or des couleurs
Le peintre à son atelier
l'immortalité.


Haïku proposé par eMma  :

 

Appel des sirènes

mais saison après saison

Ulysse chemine 

 

Quatrain proposé par Ginette :

 

L'automne illumine ce chemin de pierre
une porte s'ouvre livrant le secret
d'un bonheur tout simple
rempli de beauté

 

 

  Et maintenant, à vos "souris" pour me proposer vos propres Haïkus (en m'indiquant la photo correspondante. Je les posterai à la suite du mien


Photos Ulysse & haïkus Ulysse et quelques uns de mes lecteurs et de mes lectrices que je remercie vivement de s'être prêtés si magnifiquement à ce jeu poétique