suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/09/2008

Je m'en vais prendre l'air.....

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC02249.JPG


Je m'en vais prendre l'air,

Vers les cîmes pyrénéennes,

Où le vent, le soleil et le gel,

Par leurs assauts millénaires,

Sans colère et sans peine,

Brisent les pierres.




Texte & Photo Ulysse

11/08/2008

Un bel été au Salagou...

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03683.JPG


Les vacanciers envahissent les plages,

Qui sont comme d'immense fourmilières,

Où chacun ne pense qu'à son bronzage,

Trophée d'été bien éphémère.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03986.JPG


Tandis que l'occident au soleil expose,

Ses brochettes rougeoyantes de Bidochons,

Les mouettes écoeurées par cette overdose,

De ventres grassouillets et de tétons,


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03750.JPG



Désertent les rives de leur mère nourricière,

La plume en berne, l'âme emplie de blues,

Pour gagner du Salagou les eaux bleu outremer,

Serties d'un écrin de ruffes rouges..


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03763.JPG


A défaut de maquereaux et de sardines,

Elles y trouvent le calme et la volupté,

D'une eau fraiche et d'une brise caline,

Aux senteurs de romarin et de serpolet.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03774.JPG


Les marins qui connaissent bien ces volatiles,

Savent que malgré leur cervelle d'oiseau,

Elles n'ont pas des humains le coté futile,

Et savent apprécier ce qui est beau.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03753.JPG



A elles donc ces volcans endormis,

Couverts de leur toison émeraude,

Surgissant vers un ciel bleu inouï,

Où quelques nuages ivoire rodent.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03694.JPG


Oui, à elles ces criques secrètes,

Aux eaux polynésiennes,

Où des demoiselles discrètes,

Viennent reposer leur ailes.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03746.JPG


Ainsi jouissant d'un paysage,

Mêlant Seychelles et Tombouctou,

Les mouettes passent loin du tapage,

Un bel été au Salagou.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03776.JPG


Texte & Photos Ulysse

04/08/2008

Une journée d'été dans les monts d'Orb

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC06459.JPG


La plaine est brûlante,

Sous le soleil qui l'étrille,

Dans la ville ardente,

Le feu tombe des tuiles.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03335.JPG


Suivons ce chemin de verdure,

Grimpant vers les sommets,

Pour au milieu de l'azur,

Baguenauder,


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03356.JPG


La haut sur le plateau,

La vue est sans limite,

Les chemins tirés au cordeau,

Font voyager plus vite.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC06376.JPG


Les mains fraiches du vent,

Brisent les rayons du soleil,

Et vous poussent ardemment,

Jusqu 'aux abords du ciel.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03368.JPG


Les hommes ont semé le blé,

Sur les pentes ardues des combes,

Et l'or des chaumes moissonnées,

Les couvre d'une parure blonde.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03383.JPG


Des indigènes un brin sauvages,

Gisent repues dans les prés,

Et regardent passer les nuages,

Au dessus des monts bleutés.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03385.JPG


Une vénérable chapelle,

Au détour du chemin,

Sereinement m' interpelle,

Ton esprit a t il faim ?


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03387-1.JPG


Les vestiges du printemps se dérobent;

L'or des genêts finissant,

Laisse la place aux épilobes,

Qui se dressent dans le vent.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03396.JPG


Sur le chemin du retour ,

Me menace un dragon,

Mais ce n'est qu'un mauvais tour,

Des elfes du vallon.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03403.JPG


Mais la balade s'achève,

Là bas le soleil se saborde,

Comme elle fut bien trop brève,

Cette journée d'été dans les monts d'Orb.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC06155-1.JPG


Texte & Photos Ulysse

09/07/2008

Je connais un endroit....(reprise d'archives)

medium_blanville-pomerol_033.jpg


Alors que les galas,

Aux temples des cités,

Vous laissent le coeur las,

le coeur désabusé,

Je connais un endroit,

Un théâtre de sable,

Que le vent fou du Nord,

Emiette de ses doigts,

Je connais une endroit,

D'une beauté ineffable,

Où les feux de l'aurore,

Mettent mon coeur en émoi.



Alors que les cités,

Rutilantes prisons,

Tiennent la vie enchaînée,

Dans leurs bras de béton,

Je connais un endroit,

Un vaste champ de dunes,

Où sans lien, sans amarre,

La mer s'en vient s'en va,

Je connais un endroit ,

Où sous l'oeil de la lune,

je vais danser le soir,

Dans le vent qui tournoie.



Texte & photo Ulysse