suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/07/2007

Ne laissons pas de trace !

medium_IMG_0005.JPG

L'un des grands plaisir du voyageur est de découvrir des terres vierges de toute présence humaine et d'avoir le sentiment d'avoir laissé derrière soi, pour un temps, le monde utilaire et marchand. Ce contact exclusif avec la nature nous ressource en nous faisant remonter à l'aube de l'humanité, quand notre univers matériel était fait exclusivement de bois ,de pierre d'os ou de corne issus de la terre même ou du monde vivant. Dans cet environnement originel et sauvage on perçoit alors notre filiation avec l'univers.

Mais aujourd'hui trop souvent un intrus est là dont la présence ruine ce contact privilégié en nous ramenant immanquablement vers le monde artificiel dans lequel nous évoluons le plus souvent. Il peut s'agir d'un tesson de bouteille, d'une vielle carte de téléphone, d'un briquet, d'un mégot, d'une canette etc...abandonnés là par un promeneur indélicat et qui s'imagine que la nature en fera vite son affaire !

Hélas comme le montre la pancarte conçue par des écoliers pour sensibiliser les promeneurs, les objets « modernes » que l'on abandonne ainsi polluent le paysage pendant longtemps. Alors pensons y quand nous nous promenons, ne laissons aucune trace de notre passage pour préserver l'agrément de ceux qui viendront après nous!

Texte & Photo Ulysse

05/05/2007

Y'A PLUS DE SAISONS !

On a eu le printemps en hiver et nous voilà avec l'automne au printemps, comment voulez vous que l'on ne prenne pas froid !

ATTTCH.....

medium__DSC6700.JPG


TCHHH..........

medium__DSC6696.JPG


....CHOUM !.........

medium__DSC6699.JPG

19/04/2007

Connaissez vous les Empuses ?

medium_bagnas-grau_006.jpg

Lorsque nous sommes en quête de dépaysement, de paysages ou d'animaux fabuleux nous pensons généralement aux pays exotiques en oubliant qu'à notre porte un monde extraordinaire souvent nous attend !

La moindre parcelle de garrigue ou de prairie recèle un bestiaire fantastique pour peu que l'on prenne la peine de la visiter à bonne hauteur, c'est à dire allongée sur le sol, ce qui est en soi est loin d'être désagréable, car la position requise se prête également à la sieste !

Si vous suivez mon conseil vous ne manquerez pas de tomber un jour nez à nez avec une Empuse ou "diablotin ".

Selon l'encyclopédie Wikipédia l''empuse (Empusa pennata (Thunberg, 1815)) est un insecte de la famille des Empusidae (l'ordre des mantoptères, anciennement Dictyoptera).

L'empuse a une tête oblongue terminée en cône avec des antennes doubles chez le mâle. Sa couleur peut être marron ou verte.
L'empuse est attirée parfois par les lumières.

Les empuses se nourrissent de petites proies surtout des mouches. Une mouche endormie (à l'éther) introduite dans une boite contenant une empuse n'est pas touchée par elle. Quand la mouche se réveille, elle parcourt la boite, puis au bout d'un moment s'immobilise, attend quelques dizaines de secondes, et se jette sur l'empuse pour être dévorée par elle. On ne connaît pas les raisons exactes de ce phénomène, que l'on suppose pour le moment de type olfactif [réf. nécessaire].

Les empuses sont adultes entre mai et août, ce sont les jeunes appelés aussi diablotins en raison de leur abdomen toujours relevé qui passent l'hiver.

Ce sont des insectes qui se prêtent fort bien à l'élevage dans un réceptacle en verre adapté à cet effet. La contemplation de leurs évolutions a des vertus apaisantes et pour peu que vous mettiez le bocal au ras du sol, propice à l'endormissement ! Insomniaques, vous savez donc ce qu'il vous reste à faire !

Texte (sauf citation Wikipédia) & Photos Ulysse

14/04/2007

Rendez vous avec les Oiseaux au Pont-de-Gau !

medium_ste_marie_049.jpg

Le dernier rapport que le Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (G.I.E.C) vient de publier met l'accent, entre autres effets du réchauffement climatique, sur la menace qu'elle fait peser sur la biodiversité. La disparition des espèces animales et végétales s'est considérablement accélérée depuis un siècle et pourrait menacer à terme la survie de l'homme.
medium_ste_marie_037.jpg

En effet, pour reprendre les propos des experts « quand dans les écosystèmes une maille saute une deuxième lache puis une troisième et le tissu se désorganise ». Hors, l'espèce humaine ne vit pas « hors sol », même si nos sociétés hyper-urbanisées et industrialisées nous donnent le sentiment du contraire et ces experts nous préviennent que si les écosystèmes ne sont pas assez robustes pour encaisser le choc climatique, nous ne le serons pas non plus.
medium_ste_marie_059.jpg

Il est donc urgent que l'ensemble des activités humaines prennent en compte la nécessité de protéger l'environnement pour assurer la survie des espèces (y compris la notre) qui en dépendent. Comme l'a dit l'un de nos hommes politiques (au demeurant plus enclin aux beaux discours qu'aux actions) lors d'une conférence internationale sur l'environnement : « la maison brûle et nous regardons ailleurs! »
medium_ste_marie_042.jpg

Pour que les actions politiques douloureuses mais nécessaires soient adoptées en ce domaine, il faudrait que les pouvoirs publics engagent un formidable effort de pédagogie. Nos candidats à la présidentielle ont certes pour la plupart signé le pacte écologique de Nicolas Hulot mais on peut craindre que pour certains ce ne soit qu'une attitude opportuniste.
medium_ste_marie_026.jpg

medium_ste_marie_074.jpg

En attendant que se produise cette révolution des mentalités et des priorités politiques, il faut saluer et soutenir les initiatives privées qui tentent d'ores et déjà de préserver des espaces naturels afin de sensibiliser le public à la richesse et à la beauté du monde animal et végétal.
medium_ste_marie_022.jpg

Il en est ainsi du parc ornithologique du Pont de Gau en Camargue (près des Saintes Maries de la Mer) où j'ai pris l'ensemble de ces photos. Il a été fondé en 1949 par André lamouroux naturaliste et son fils en a repris la gestion en 1974 dans un souci de conservation et d'éducation à l'environnement.
medium_ste_marie_057.jpg

Je vous invite à en faire la visite avec vos enfants ou petits enfants pour mieux leur faire comprendre ce que nous risquons de perdre si nous continuons à vivre comme nous le faisons.
medium_ste_marie_038.jpg

Pour conclure sur une note humouristique, on peut continuer à faire comme si de rien n'était en se mettant la tête dans le sable comme les autruches où sous l'aile comme les flamants roses....
medium_ste_marie_069.jpg

où prendre le problème de haut comme cette aigrette garzette...
medium_ste_marie_067.jpg

où rester très terre à terre comme ce ragondin, à qui revient le mot de la fin.
medium_ste_marie_064.jpg


Texte & Photos Ulysse