suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/08/2006

Découvrez les oeuvres d'Astras Lunarès

medium_img_1115.jpg

Astras Lunarès est une peintre naturaliste non figuratif apatride (elle récuse le concept de nationalité qu'elle juge arbitraire ) dont on ne connaît pas la date précise de naissance. Bien qu'affichant un age fort avancé ses oeuvres sont d'une grande modernité, tout en étant intemporelles. Astras s'inspire beaucoup des reflets de lumière sur l'eau qu'elle considère comme la base physique et métaphysique de la vie (lire son essai à ce sujet « Agua nunca duerme » aux Editions Tequila ). De fait Astras adore les ambiances nocturnes et sa palette est généralement limitée au noir et blanc, auxquels elle ajoute parfois une nuance verdâtre ou bleutée qui rappelle le monde aquatique d'où la vie est issue. Astras qui est, il faut le dire, assez excentrique a pour habitude de peindre et d'exposer ses oeuvres au bord d'un cours d'eau une fois le soleil couché afin de mettre en valeur le clair obscur de ses compositions. Pour avoir les dates et coordonnées des ses prochaines expositions cliquez icimedium_img_1121.jpgmedium_img_1150.jpg

08/08/2006

La stratégie de l'escargot ....

medium_img_8420.jpg

L'observation du monde sauvage nous réserve sans cesse des surprises ....Au cours de mes nombreuses promenades estivales j'ai souvent observé, à mon grand étonnement, des grappes d'escargot perchés sur les herbes de la garrigue ...Au début j'ai pensé qu'ils étaient morts surpris par la canicule et qu'ils étaient restés ainsi collé aux herbes à la suite d'une sortie imprudente après un épisode de pluie. Mais pas du tout, en parcourant un ouvrage sur la faune et la flore de la garrigue, j'ai découvert qu'iil s'agissait au contraire d'une stratégie d'adaptation des escargots. En effet, en se suspendant ainsi aux herbes, les escargots trouvent un relative fraîcheur dans le vent qui, dans notre région, souffle régulièrement alors que le sol reste surchauffé du fait du stockage la chaleur du soleil. (on constate nous même cet effet sur les plages où le sable peut être brûlant alors que lla température de l'air reste supportable) En outre, la fraicheur relative de l'air par rapport au sol est accentué la nuit. Ainsi paradoxalement les escargots prennent ils un bain de soleil pour rester au frais !

medium_img_8446.jpgmedium_img_8449.jpg

05/08/2006

Haro sur les mégoteurs !

medium_img_1919.jpg

Ayant un penchant pour les endroits calmes et sauvages je n'avais pas mis les pieds sur la plage depuis le début de la saison touristique. Mais hier je me suis décidé à aller vérifier que la mer était toujours là et quelle ne fut pas ma stupeur de découvrir que le rivage était jonché d'un genre particulier de coquillages : le mégot de cigarettes ! Au delà de l'impact néfaste pour l'environnement, ce comportement pose aussi un problème de santé publique, notamment pour les enfants grands ratisseurs de sable. Aussi je ne peux résister à revenir sur un sujet qui à déjà nourri l'une des premières chroniques de mon blog.

De fait, ce geste mécanique et désinvolte accompli par certains fumeurs me laisse perplexe. Croient ils ces "innocents" que les mégots qu'ils jettent se transformeront en pieds de « plante à Nicot » (dans ce cas plante à Nigaud !) leur permettant ainsi de fumer gratis ? Depuis le temps que leurs tentatives sont stériles ils devraient pourtant être convaincus de l'inanité de leurs espoirs ! Mais peut être s'agit-il tout simplement d'un réflexe atavique déterminé par les gènes de leurs ancêtres paysans (nous sommes, quasiment tous petits fils de paysans..). Le résultat est que les rues et les plages sont jonchés de leurs résidus que la Méditerranée, en raison sans doute du soleil accablant, a la flemme de nettoyer au contraire de l'océan qui a le courage deux fois par jour de faire le ménage sur ses plages!

Quoi qu'il en soit, pour les débarasser de cette facheuse habitude, ne mégottons pas ! je suggère que l'on crée une prime de 5 centimes pour chaque mégot ce qui inciterait nos chers mégotteurs à les ramener à leur buraliste. Certains vont penser que mon idée est fumeuse, moi je pense au contraire qu'elle devrait faire un tabac !!

12/07/2006

Orage ! oh désespoir ! oh vieillesse ennemie !

medium_img_1524.jpg

Orage ! oh désespoir ! oh vieillesse ennemie,
Mes pauvres jambes usées par les ans ont failli,
Et je n'ai pas pu prendre la poudre d'escampette,
Quand du ciel l'océan m'est tombé sur la tête.

Pierre Ulysse Corneille

Si vous êtes intéressés par l'héritage culturel de P. Corneille (mon ancêtre très indirect) cliquez ici