suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/05/2018

Causse-en-Paradis !

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumard

N’en déplaise aux croyants de tous bords qui pensent que seul le trépas peut nous ouvrir les portes du Nirvana - et encore si l’on est méritant ! - il y a sur la terre des coins de paradis. Ceux qui les connaissent, comme ceux d’ailleurs qui connaissent de bons coins de pêche ou à champignons,  se gardent bien, à juste titre, d’en parler - sauf à quelques amis de confiance - pour ne pas y voir débarquer des curieux ou des amateurs  par cars entiers.

Ce blog étant un lieu de partage relativement confidentiel et votre fidélité à me suivre chers lecteurs et chères lectrices témoignant de votre intérêt pour les beautés du Languedoc, j’ai décidé de vous faire découvrir deux endroits idylliques du causse du Larzac, comptant toutefois sur votre discrétion pour que vous n’en parliez qu’à vos amis les plus chers, afin de préserver la sérénité de ces lieux.

Le premier de ces lieux est le modeste hameau de St Xist constitué de quelques maisons multiséculaires et qui dépend de la commune du Clapier en Aveyron. Protégés du vent froid du nord par les falaises du plateau de Guilhaumard, quelques heureux manants vivent ici  que l’on peut considérer comme des privilégiés, car vivre entourés d’une telle beauté et d’une telle sérénité est aujourd’hui véritablement un privilège.

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumard

Bien que modeste, le hameau possède une étonnante église  bâtie au dixième siècle et dont  l’imposant tour-clocher se dresse au milieu d’un jardin « de curé » comportant plus de trois cents plantes médicinales et décoratives, parrainé – excusez du peu ! - par le prestigieux jardin des plantes de Montpellier. Parvenu à l’aube du vingt et unième siècle dans un grand état de délabrement, ce site a été restauré grâce à l’action d’une association réunissant quelques passionnés qui en sont tombés amoureux.  On ne peut qu’être admiratif du travail qu’ils ont accompli et les remercier d’avoir réhabilité ce site.

 

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumard

Le cimetière qui jouxte l’église est un havre de paix et de sérénité qui dissipe l’angoisse dont on est habituellement  saisit à l’idée de passer de « l’autre coté », surtout qu’on ne connaît pas la carte des vins qui y sont servis. Et boire du mauvais vin pour l’éternité, quelle horrible perspective !

 

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumard

En ce lieu paisible, on se sent comme ce coquelicot qui s’y dresse fièrement quand tous ses congénères ont déjà fait leur temps. Alors qu’il resplendit, ceux là sont porteurs de graines, promesses de nouvelles  floraisons. Et l’on se dit que lorsque notre présente vie s’achèvera, nous en connaîtrons de nouvelles, en espérant toutefois, pour ce qui me concerne, revenir dans un pays où il y a des vignes.

 

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumard

A l’intérieur de l’église, de merveilleuses et étonnantes peintures contemporaines sur verre réalisées par le peintre suisse  Konz ont remplacé les vitraux sans doute détruits par les intempéries ou des vandales. Les imbéciles détruisent la beauté car ne pouvant la comprendre ou la ressentir, elles leur révèle leur bêtise et ça les rend furieux. Pour ces peintures, un ami croyant m'a donné les précisions suivantes :

Cette première peinture représente le chandelier à sept branches, symbole de l'alliance entre Dieu et le peuple hébreu (symbole qui représente un pied de vigne)

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumard

Celle ci- représente probablement le Roi Salomon accueillant la Reine de Saba.

 

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumard

Cette   peinture représenterait  la visite que des anges font à Abraham pour lui annoncer la naissance d'un fils.

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumard

Voici sans doute la lutte de Jacob (petit fils d'Abraham) avec l'ange, lutte qui lui voudra le nom d'Israël qui signifie "qui a lutté avec Dieu"

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumard

 Ici, il s'agit peut être d'une représentation de Moise avec les deux tables de la Loi.

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumard

Cette peinture représente le sacrifice du fils d'Abraham remplacé au dernier moment par un mouton.

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumardSortant de l'église, une autre merveille nous attend : une sculpture extérieure d’un artiste inconnu placée devant une simple croix de fer et qui représente une femme amoureusement blottie contre son amant qui l’enlace et lui tient tendrement la main.  Leurs visages révèlent un bonheur, un abandon, proches de l’extase.

 

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumardTrouver une telle sculpture là où il y a habituellement un calvaire sur lequel le christ agonise est une chose inouïe. J’ose formuler une hypothèse que  mes lecteurs croyants trouveront peut-être sacrilège : Le sculpteur profitant de l’isolement du lieu, loin de la hiérarchie conservatrice de l’église, a sans doute voulu illustrer la passion de Jésus pour Marie-Madeleine.   Car le fils de Marie et de Joseph  ne nous a-t-il pas enseigné que l’amour quand il est sincère n’est jamais un péché.

 

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumard

Nous rejoignons maintenant le hameau de Labastide des Fonts situé en bordure du plateau qui domine la vallée de l’Orb. Un mystérieux cataclysme, intervenu manifestement il y plusieurs décennies, semble avoir conduit les habitants à quitter soudainement ce lieu, les amenant à abandonner dans leurs champs les outils qu’ils étaient en train d’utiliser .

 

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumard

Depuis lors certains habitants sont revenus mais personne n'a dérobé ni déplacé ces outils par peur sans doute que leurs défunts propriétaires ne leur jettent un sort. Ils continuent néanmoins de faucher les prés tout autour. Ou peut être sont ce les fantômes de ceux qui se sont ainsi mystérieusement évanouis ? 

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumard

La vue que l’on a en contrebas sur le plateau qu’entaille au fond la vallée de l’orb est sublime. L’érosion a déchiré par endroits le manteau végétal et fait apparaître d’étonnantes marnes grises.

 

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumard

Le paysage morcelé en parcelles raconte l’histoire de ce pays façonné par les hommes. Combien de décennies d’efforts, de luttes , d’affrontements mais aussi de solidarité humaine pour dessiner cet entrelacs de champs et de bosquets .

 

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumard

Ici aussi un sculpteur anonyme a laissé deux chefs d’œuvre auxquels les intempéries  ont donné  une poignante beauté en conférant à la pierre l’aspect de la chair marquée par les ans.

 

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumard

Ainsi cet homme au visage émacié semble, malgré ses orbites vides,  voir au delà des siècles et ce qu’il voit du devenir de l’humanité manifestement le tourmente.

 

 

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumard

A ses cotés  se tient la statue d’une mère  souriant à son enfant (les croyants y verront sans doute Marie) scène qui apaise notre angoisse ressentie devant la statue de l’homme tourmenté.

  

st xist,mas raynal,bastide des fonts,guilhaumard

Mais le sourire de cette mère est teinté d’un trouble, sans doute celui de l’inquiétude maternelle sur le destin de son enfant.  Le trouble nous gagne aussi provoqué par l’indicible beauté de cette scène.

(Reprise d'archive)

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Je crois au matin" sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "Quand le mois de novembre... "

Vous pouvez aussi les écouter sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

 Texte & Photos Ulysse

21/04/2018

Périple en Aveyron au cœur du Rougier de Camarès

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

Qui ne connaît pas, au moins de nom, l’Aveyron, pays qui a donné au monde l’Aligot et le Roquefort ! C’est l’un des plus grands départements français dont le territoire recouvre la plus grande partie de l’ancienne province du Rouergue. C’est une région de plateaux rocheux et de vallées verdoyantes, ponctuées par endroits, comme nous allons le découvrir dans notre périple, d’immenses saignées de terre rougeoyante (dénommées « rougier » ) dûe à la présence d’oxyde de fer.

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

C’est un pays où les hivers sont rudes et les étés ardents mais où les gens comme les animaux semblent heureux d’y vivre. Il faut dire que l’on ne s’y marche pas sur les pieds et que l’on y trouve air pur et belle nature à volonté !

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

Cette région a été occupée par l’homme depuis des temps immémoriaux. C’est le département français où l’on trouve le plus de mégalithes (plus de mille !) ce qui étonnera plus d’un breton, comme ce dolmen de Lascoude qui a malheureusement subi les outrages du temps. Ce qui en reste laisse toutefois pantois l’homme que je suis, incapable de monter trois parpaings droit !

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

Nous voici dans le village perché de la Bastide Pradines qui comme tous les villages de l’Aveyron a conservé de nombreuses bâtisses des siècles passés. Nous sommes face à la porte de l’ancien logis de Pierre, viguier (juge) du Commandeur des Hospitaliers. Sur son fronton est inscrite la date de 1648, ce qui lui confère un âge canonique de plus de trois siècles et demi. Pas sûr que la maison moderne que j’habite reste debout aussi longtemps.

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

Imposants sont les remparts de la cité médiévale de St Jean d’Alcas fondée au XIème siècle par l’abbaye de Nonenque (Abbaye de nonnes des environs) pour cultiver les terres alentour et qui a été fortifiée au XVème siècle pour protéger ses habitants des bandes de pillards. Ces fortifications profitèrent au demeurant à l’abbesse de Nonenque qui s’y réfugia au cours des guerres de religion en 1573. Rappelons au passage que les grandes familles nobles se disputaient le poste d'abbesse pour une de leurs filles et pouvaient ainsi accaparer une partie des revenus de l'abbaye. La cupidité des puissants n’est pas une nouveauté !

 

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

La cité abrite une magnifique chapelle gothique dont l’élégance tranche avec l’austérité de la cité. Un lieu de paix et de sérénité au cœur d’un endroit qui connut tant de guerres !

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

La chapelle est dotée de magnifiques vitraux modernes dont l’un qui représente la nativité est l’œuvre d’un maitre verrier contemporain au nom prédestiné d’Abel Ange Clermont. On y voit Jésus en gestation dans le ventre de Marie alors que l’ange Gabriel lui en apporte la nouvelle.

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

L’Aveyron est depuis la nuit des temps un lieu de cultures et d’élevage et nombreuses sont les cazelles (capitelles en languedoc, bories en Provence) qui ponctuent le paysage. Les paysans et bergers y rangeaient leurs outils ou s’y abritaient des intempéries.

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

Même si cette région a maintenu nombre de ses traditions et pratique une agriculture qui respecte la nature et le bien être des animaux, elle a depuis longtemps abandonné les outils traditionnels qui finissent leur existence dans les granges.

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

Ces vieux engins agricoles ont une allure d’œuvre d’art et quand on voit aujourd’hui ce que l’on voit dans les musées, comme les tableaux de l’expert en fumisterie Soulages (le noir est sa "couleur" fétiche !) non loin de là à Rodez, je ne serais pas choqué qu’ils y soient exposés. 

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

Nous pénétrons au cœur du « rougier » de Camarès alors que les prairies verdoyantes et fleuries du printemps offrent un superbe contraste avec les terres rougeoyantes.

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

Ces terres riches en oxyde de fer ont par endroits une épaisseur de 2000mètres. Quand un paysan a l’heureuse idée d’y semer du colza la nature alors devient « Art ».  

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

Nous allons rendre visite au château de Montaigut bâti sur un promontoire qui domine la vallée du Dourdou. Sa première mention remonte au Xème siècle et il assurait la défense de la ville de Saint Affrique contre les invasions du sud.

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

Plusieurs seigneurs puis propriétaires civils s’y succèderont avant qu’il ne soit abandonné en 1920 et tombe en ruine. En 1968 une association est créée qui assure sa restauration.

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

Magnifiquement restauré et meublé, sa visite est un retour au temps médiévaux où les soirées sans télé ni facebook et en compagnie de gentes dames ne manquaient pas de charme !

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

Sans avoir à remonter au moyen âge, les cuisines de nos grands mères dans la campagne française ressemblaient à celle-ci, aussi incroyable que cela puisse paraître à nos petits enfants qui se nourrissent en ouvrant le réfrigérateur.

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

Le maniement des outils de cuisine dotait la cuisinière de biceps qui devaient faire craindre les fessées dont elle menaçait les chapardeurs de nourriture !

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

Vous avez intérêt à ne pas marcher sur les pieds de ce reitre qui garde la chambre de la princesse en l’absence de son seigneur et maître parti à la chasse ou à la guerre !

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

S’il n’y avait le garde, on aurait bien envie de consoler la princesse qui semble se lamenter de sa solitude, lassée de la broderie qu’elle a entreprise. Son nourrisson, que l’on emmaillotait comme un rôti à l’époque, dort pour l’heure et nous pourrions passer un agréable moment, mais ce n’est pas compris dans le prix de la visite !

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

Nous achevons notre périple en faisant un détour par Sylvanès pour admirer et visiter l’étonnante église orthodoxe qui a été édifiée en pleine forêt au lieu dit du Prieuré des Granges. Elle a été conçue, fabriquée en pièces détachées en Russie pour être ensuite montée dans ce coin perdu de l’Aveyron.

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

Elle a été construite à l’initiative du Centre des Rencontres Spirituelles et Culturelles de l'Abbaye de Sylvanès qui donne une place importante à la culture russe et à sa tradition orthodoxe. Au moment de la "perestroïka" les fondateurs du Centre, le Père André Gouzes et Michel Wolkowitsky, 
se sont rendus en Russie. Ils ont noué des liens privilégiés avec Mgr Alexandre Moghilev, évêque de Kostroma. Au cours d'un voyage en France, ce dernier, impressionné par la beauté du site du Prieuré des Granges, proposa de construire cette église afin de concrétiser le lien entre les deux églises.

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

A l’intérieur règne une atmosphère de sérénité créée par la chaleur sensuelle du bois et la lumière solaire pénétrant par les nombreuses fenêtres.

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

L’iconographie est riche comme dans toutes les églises orthodoxes

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès 

Une œuvre en tissu est particulièrement émouvante qui représente la nativité. Elle confère à Marie le statut d’une mère comme les autres veillant sur son enfant sous la tendre protection de son époux Joseph.

 

rougier,camarès,montaigut,sylvanès

Mais il nous faut hélas reprendre nos montures et rentrer au bercail !

 


*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Je crois au matin" sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER

Certaines sont aussi publiées sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "les êtres chers qui sont partis devant"

 

Vous pouvez aussi les écouter sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos Ulysse

 

 

 

14/04/2018

Le Caroux par la piste des Aiguilles

aiguilles,olympe,oréades,caroux

Le temps exécrable qui règne en Languedoc nous ayant privés de sortie, je poste une  note tirée des archives

 

Depuis des années que nous arpentons le massif du Caroux, nous pensions, Gibus et moi, en avoir emprunté tous les itinéraires, le dernier que nous avions découvert – la piste des charbonniers – s’étant révélé le plus périlleux ! Mais regardant à la loupe la carte IGN du secteur, nous avons fini par trouver une vague piste en pointillés, dénommée « Piste des Aiguilles », partant du col de Bertouyre et grimpant en ligne droite vers le Roc du Caroux qui donne son nom au massif.  Les prévisions météo étant favorables nous décidons d’aller l'explorer sans  plus tarder . 

 

aiguilles,olympe,oréades,caroux

Son nom n’est, de fait, pas usurpé car cette piste remonte le flanc ouest du massif en offrant des vues vertigineuses sur les aiguilles rocheuses dont il est orné. Le brouillard qui submerge la plaine et les vallées environnantes confère au paysage un caractère fantomatique.

 

aiguilles,olympe,oréades,caroux

Le soleil matinal dissipe peu à peu ce brouillard faisant émerger du néant d’énormes monolithes jaillissant d’une toison arborée.

 

aiguilles,olympe,oréades,caroux

Dans cette atmosphère brumeuse les montagnes qui pèsent des millions de tonnes semblent flotter dans le ciel comme des montgolfières.

 

aiguilles,olympe,oréades,caroux

Progressant dans notre ascension, nous passons au dessus du banc de brouillard qui ressemble à une énorme vague figée prête à engloutir le Caroux

 

aiguilles,olympe,oréades,caroux

Nous contournons,  un peu plus haut, le Roc du Miral (887m) qui, émergeant  d’une mer de nuages, prend des allures d’Olympe. Ainsi coupés du monde des vivants, Gibus et moi scrutons les lieux pour voir si, par chance, quelques accortes oréades n’y gambaderaient pas, mais hélas notre quête reste vaine.

 

 

aiguilles,olympe,oréades,caroux

Le seul être que nous croisons en ces lieux est une énorme murène qui, profitant du brouillard, a quitté  la mer pour  remonter  le cours de l'Heric et tente vainement de gober la lune.

 

aiguilles,olympe,oréades,caroux

Dépités, nous poursuivons notre ascension en direction du Roc du Caroux. Nous escaladons d'immenses dalles rocheuses où la piste disparaît. Mais elles sont fort heureusement parsemées de cairns qui nous permettent de garder le bon cap.

 

 

aiguilles,olympe,oréades,caroux

 Approchant du plateau sommital nous apercevons le roi du Caroux adossé contre une falaise et qui admire le lent flux de la mer de nuages qui baigne les flancs de son royaume.

 

aiguilles,olympe,oréades,caroux

Et il est vrai que ce spectacle est royal et rois, aussi, nous sommes, Gibus et moi, seuls en ces lieux et libres de jouir sans restriction de la beauté du monde. 

 

aiguilles,olympe,oréades,caroux

Enivrés de beauté (il n' y a pas que les vins d'Oc qui nous enivrent ! ) nous accédons enfin au plateau sommital dont nous entreprenons la traversée avant de redescendre vers la vallée.

 

aiguilles,olympe,oréades,caroux

L’or roux des fougères brûlées par l’été, entremêlé du vert intense de genêts, illumine le plateau et entretient notre radieuse félicité. Un jour comme celui ci est un jour passé au paradis. 

 

aiguilles,olympe,oréades,caroux

Hélas, nous redescendons bien vite sur terre car nous rencontrons sur le bord du chemin un pigeon blessé par des chasseurs que nous venons de croiser. Celui ci volette d’une aile en titubant,  l’autre ayant été brisée par une balle. Je ne veux pas diaboliser les chasseurs car il y a parmi eux des gens respectables (bien que je ne comprenne pas que l’on prenne plaisir à tuer)  mais trop nombreux sont ceux qui sont de purs « viandards » prêts à tirer par bêtise et dépit sur tout ce qui bouge. A ceux là, je rappelle le poème De Victor Hugo intitulé : "A un homme partant pour la chasse ":

Oui, l'homme est responsable et rendra compte un jour.


Sur cette terre où l'ombre et l'aurore ont leur tour,

Sois l'intendant de Dieu, mais l'intendant honnête.

Tremble de tout abus de pouvoir sur la bête.


Te figures-tu donc être un tel but final

Que tu puisses sans peur devenir infernal,

Vorace, sensuel, voluptueux, féroce,

Échiner le baudet, exténuer la rosse,


En lui crevant les yeux engraisser l'ortolan,

Et massacrer les bois trois ou quatre fois l'an ?

Ce gai chasseur, armant son fusil ou son piège,

Confine à l'assassin et touche au sacrilège.


Penser, voilà ton but ; vivre, voilà ton droit.


Tuer pour jouir, non. Crois-tu donc que ce soit

Pour donner meilleur goût à la caille rôtie


Que le soleil ajoute une aigrette à l'ortie,

Peint la mûre, ou rougit la graine du sorbier ?

Dieu qui fait les oiseaux ne fait pas le gibier.

  
*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

ma dernière étant LUPO (pour la défense du loup et des animaux sauvages)

que je viens de poster sur mon blog

Canta-la-Vida

Vous pouvez aussi les écouter sur les plateformes musicales sous le nom de Old Nut

ainsi que mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

  

Texte & Photos Ulysse 

 

07/04/2018

En route pour Rosis, la montagne d’or !

 

sénat,or,hercule,rosis

( Article tiré de mes archives)

Notre pouvoir d’achat est en berne mais le cours de l’or n’a jamais été aussi élevé. Les bijoutiers nous font ainsi des offres mirobolantes pour racheter nos bijoux de famille (les vrais !) et des apprentis « forty-niners » écument le moindre ruisseau à la recherche de pépites.  Un conseil donc : ne dormez pas la bouche ouverte sous peine de vous réveiller sans vos couronnes en métal doré. On sait pourtant que l’or rend fou mais ça ne calme pas pour autant la frénésie de ses adorateurs. Qui possède un million en veut deux ; qui en a deux en veut quatre et ainsi de suite, tous ces millionnaires étant engagés dans une compétition forcenée pour être le plus riche macchabée du cimetière. Heureusement épargné par cette frénésie grâce à l’attention sans faille de mon inspecteur des impôts (qu’il en soit remercié) je vous propose de partir en quête du seul or qui vaille, de cet or qui ne corrompt pas mais enchante : l’or des genêts qui fleurissent  dès la fin mai sur la montagne de Rosis.

Nul besoin d’exploiter ou de truander son prochain ou d’appartenir à la confrérie des banquiers, assureurs, sénateurs, bijoutiers, horlogers ou fripiers pour pouvoir contempler cet or là.  Bien au contraire. Des goûts simples, l’aptitude à l’amitié et à la solidarité ainsi que de bons mollets sont de rigueur. Tout ce que l’on risque dans l’aventure c’est de prendre un bain non désiré dans le torrent qu’il faut traverser pour partir à l’assaut de cette somptueuse montagne.

 

sénat,or,hercule,rosis

La beauté de cet endroit vous donne, je n’en doute pas, l’envie de séjourner quelques jours dans cette masure. Profitez en, car pour le moment elle est libre ! Certes le confort en est plus que sommaire et les voisins, mulots, fouines, mouflons, n’arrêtent pas d’aller et venir la nuit, mais quel bonheur de pouvoir assister au lever et au coucher du soleil sur ces genètières (ou ginestières).

 

 

sénat,or,hercule,rosis

Outre leur somptueuse beauté, ces genetières tiennent le sol, évitant ainsi l’érosion. Autrefois, elles étaient broutées par les moutons et servaient, notamment dans le lodévois tout proche,  à fabriquer de la toile plus résistante que celle en chanvre ou en lin.

 

 

sénat,or,hercule,rosis

Nous arrivons en vue d’un lieu familier à mes plus fidèles  lectrices et lecteurs : le portail de Roquandouire, curiosité géologique située sur le chemin qui mène au hameau de Caissenols et au Plo de Bru.

  

sénat,or,hercule,rosis

Cet étonnant vestige d’une couche sédimentaire mise à la verticale par la surrection des Pyrénées est un lieu idéal pour faire une halte un jour de grand vent, qu’il vienne de la Méditerranée ou de la Montagne Noire .

 

sénat,or,hercule,rosis

Si l’or  en barre n’a pas d’odeur (bien que certains aient du flair pour le repérer !) celle des genetières est envoûtante et nous prenons de la hauteur pour ne pas en être grisés.

 

 

sénat,or,hercule,rosis

Parvenant, ahanant et soufflant, en vue du Plo de bru, un arbrisseau nous tend une branche secourable pour nous aider à franchir les derniers mètres. Nous déclinons son offre charitable de peur de le briser. Ce n’est pas que nous soyons lourds car sveltes - vous n’en doutez pas j’espère - nous sommes. Mais nos sacs, eux le sont, car chargés de nombreux flacons (leur contenu relève du domaine privé)

 

 

sénat,or,hercule,rosis

Cet arbrisseau n’est que l’avant-garde d’une vaste pinède qui couvre  la partie orientale du Plo de Bru et abrite un champ de myrtilliers, témoin d’un sol léger et acide.  Les baies riches en vitamine C et en polyphénols (qui ont un rôle préventif contre le cancer)  sont délicieuses. Malheureusement il est déconseillé de les consommer dans les regions où le renard est malade de l'échinococcose ou "ténia du renard" à cause du risque de contamination à l'homme. C’est pourquoi nous sommes contraints d’aller chercher nos polyphénols dans le jus de vitis-vinifera (les plus mauvaises excuses font le sel de la vie).

 

sénat,or,hercule,rosis

Ayant atteint le col de l’Ourtigas, nous  redescendons vers le hameau de Caissenols pour y faire la pause pique-nique. Quelques amoureux de ce lieu ont, au cours des mois précédents, refait la toiture de la bâtisse principale qui prenait l’eau et réhabilité l’intérieur pour le plus grand bonheur des randonneurs de passage. Je saisis l’occasion, si jamais ils me lisent, de les en remercier chaleureusement.

 

 

sénat,or,hercule,rosis

Il faut dire que c’est un lieu idyllique hiver comme été où l’on peut se livrer sans vergogne (pourquoi vergogne y aurait-il d’ailleurs ?) à une sieste à l’air libre ou sous abri. Les polyphénols du raisin auraient, paraît-il, outre leur bénéfice anti-cancer un effet légèrement soporifique.

 

 

sénat,or,hercule,rosis

Sortis de nos flacons vides comme le génie de la lampe d’Aladin, un bestiaire fantasmagorique vient alors peupler nos rêves. On y voit ainsi le taureau de Crète poursuivi par Hercule…

 

  

sénat,or,hercule,rosis

Soudain le barrissement de l’un des éléphants perdus par Hannibal  au cours de son périple nous réveille en fanfare pour nous signaler qu’il est temps de lever le camp.

 

 

sénat,or,hercule,rosis

Et là , sur le chemin du retour, une émouvante scène nous attend : Un mouflon juvénile accompagné de sa mère sont sur le sentier. Grâce au vent contraire la mère ne nous a pas sentis venir et continue de brouter. Le juvénile qui n’a jamais rencontré d’homme et n’a donc pas appris à le craindre nous regarde ébahi, instant d’étonnement pour lui et d’émerveillement pour nous, gratifiés par cette confiance spontanée et innocente.

 

 

sénat,or,hercule,rosis

Mais la mère, mue sans doute par son instinct, lève la tête et nous découvre : stupeur et effroi se lisent dans son regard !

 

 

sénat,or,hercule,rosis

En une demi seconde c’est la fuite ! Cette scène illustre la piètre image dont jouit l’homme dans le monde sauvage où la rumeur court, aussi bien sur la  terre, dans le ciel que sous la mer, que nous sommes des prédateurs impitoyables. Et me reviennent en mémoire ces images insupportables d'un documentaire animalier, où l’on voit un chasseur embrasser la crosse de son fusil chaque fois qu’il tue un animal. Bourreau sans merci et pitoyable ayant autant d’intelligence qu’une bûche et  imperméable à la beauté du monde. J'espère que ces "bûches" là brûleront , au moins quelques jours, en enfer ! 

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

ma dernière étant LUPO (pour la défense du loup et des animaux sauvages)

que je viens de poster sur mon blog

Canta-la-Vida

Vous pouvez aussi les écouter sur les plateformes musicales sous le nom de Old Nut

ainsi que mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos  (sauf 10 Marie B ) Ulysse

 

12:25 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (52) | Tags : sénat, or, hercule, rosis