suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/08/2006

Entre chataigners et bruyères dans les Gorges de Colombières

medium_img_1721.jpg

Vous aimez les gorges sauvages bordées de falaises vertigineuses, vous adorez vous baigner dans les torrents, vous raffolez des chataîgnes cuites au feu de bois, vous êtes un amoureux des « vieilles pierres » , vous êtes sensible à la beauté d'un champ de bruyère et vous aimez (beaucoup) marcher ? Alors prenez la direction de Colombières – sur – Orb situé le long de la D 108 à 15km à l'ouest de Lamalou – les -Bains.

Cliquez ici pour localiser le village
medium_img_1660.jpgGarez vous derrière la mairie (parking payant de 2€) et redescendez la route d'accès sur 30 m jusqu'au niveau d'un panneau d'information sur les randonnées du secteur planté près d'un escalier qui constitue le point de départ de notre balade.(Fort bien balisée par des traits jaunes - voir le schéma en fin de description). Le chemin grimpe allègrement, bordé de chênes et de vénérables chataîgners.medium_img_1674.3.jpg


Il surplombe le ruisseau d'Arles qui, bien que modeste , a creusé d'impressionnantes gorges bordés de falaises déchiquetées par l'érosion.
medium_img_1669.jpg



La végétation accrochée à la moindre anfractuosité et les brumes qui montent du fond de la vallée confèrent aux gorges un petit air de Cordillère des Andes !
medium_img_1661.jpg


Le chemin passe devant une habitation troglodytique que je vous invite à visiter. Elle abritait autrefois des « charbonniers » qui fabriquaient du charbon de bois.medium_img_1680.jpg

Puis le chemin aborde une zone où la végétation moins dense laisse apercevoir le ruisseau d'Arles dont les vasques emplies d'une eau limpide vous invitent à la baignade ( il y a pour cela un endroit particulièremnt propice dans un virage où il faut quitter le chemin pour descendre un petit raidillon d'une trentaine de mètres).
medium_img_1691.jpg


Le chemin rejoint ensuite le superbe hameau de la Fage (Gite d'étapes) du XVII ème siècle parfaitement restauré auprès duquel vous trouverez également des lieux propices à la baignade.

Après avoir traversé le hameau, poursuivez par une petite route goudronnée bordée de hêtres et de noisetiers qui franchit le ruisseau sur un superbe pont de pierre.medium_img_1709.jpg

Parvenus sur le plateau, ignorez le chemin des Avels et continuez de suivre les traits jaunes sur une piste de terre ( la 2ème à droite) qui conduit à un chemin qui sinue à travers de magnifiques champs de bruyère et offre des vues magnifiques sur les gorges et la vallée de l'Orb jusqu'aux Pyrénées.
medium_img_1719.jpg


medium_img_1734.jpg


Arrivés à une bifurcation, prenez le chemin de doite dit « chemin des Fleysses » (toujours fléché en jaune) Ce chemin caladé et bordé de murets de pierres a été emprunté depuis l'antiquité pour les échanges commerciaux entre la « montagne » et la vallée. Par endroits vous croisez quelques piles d'énormes assiettes abandonnées là par des géants ayant festoyé autrefois en ces lieux.medium_img_1737.jpg

Puis, après avoir slalomé au travers de magnifiques chataigneraies, vous passez devant une source captée qui sort d'un muret. Peu après vous quittez ce chemin pour emprunter un chemin qui part à droite vers le hameau des Seillols. Arrivés au hameau vous entamez la descente d'escaliers successifs qui passent entre les maisons et vous ramènent sur la route qui mène à Colombières. Il vous faut alors tourner à droite pour rejoindre à 300 m le parking de la mairie.

medium_img_1657.jpgLa balade représente environ 13 km et 650 m de dénivelé soit 4H30 à 5h de marche Cartes IGN de promenade N° 65 et Top 25 2543 OT (très bon fléchage jaune et plan au départ et en cours de ballade)

10:15 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (15)

21/07/2006

N'attendez pas qu'il neige pour visiter les gorges de la Buège !

medium_soleil_couchant_057.jpg

Malgré la canicule qui sévit vous avez envie de faire un brin d'exercice pour éliminer les 1664 et les crèmes glacées que vous avez absorbées pendant le mondial, et vous cherchez un endroit plutôt rafraichissant. Alors rendez vous à St Jean de Buèges blotti dans la vallée verdoyante de la Buèges au pied du Roc de Tras Castel, site réputé d'escalade. (à 20km au sud de Ganges et 45 km au NO de Montpellier) pour une ballade d'environ 2H30 le long des berges de la Buège.

Pour jouir d'une très belle vue sur ce très pittoresque village, je vous conseille d'arriver du village de Causse de la Selle par la D 122, Cette petite route en balcon offre en effet de superbes panoramiques sur l'ensemble de la vallée.
medium_img_9783.jpg

Quand vous arrivez au village, traversez le en direction de St André de Buèges et allez vous garer devant le syndicat d'intiative en face de la cave coopérative.

medium_img_9789.jpgComme la plupart des villages des environs Saint Jean vivait, autrefois, de l'élevage des vers à soie, ainsi qu'en témoignent les anciennes magnagneries et filatures du village.

Le nom de Buèges vient du mot bauge qui signifiait terre inculte et plus tard gîte fangeux de certains animaux tel le sanglier, par extension terre marécageuse. La rivière, profonde en de nombreux endroits, se prête aux baignades rafraichissantes.. On peut y voir de nombreuses truites et avec un peu de chance et de patience des martin-pêcheurs.

Comme beaucoup de rivières karstiques, la Buèges disparaît après quelques kilomètres en s'infiltrant à nouveau dans la roche calcaire poreuse, et ne refait surface qu'en cas de fortes pluies pour alors rejoindre l'Hérault.

Pour accéder au village et en savoir plus sur son histoire et environnement cliquez ici

LE CIRCUIT DE LA BALADE :

Cliquez ici pour localiser Saint Jean de Buèges
Pour trouver le début de la balade, revenez vers le village et passez devant un café dont les tables installées sous les platanes seront une halte bienvenue à votre retour. Longez un canal pavé à sec et biffurquez vers la gauche au niveau du pont de pierre qui rejoint la route d'accès au village. Poursuivez par une ruelle qui passe au pied de l'ancien château et débouche après la dernière maison du village sur un chemin goudronné en légère descente qui passe devant un calvaire et aboutit à un espace de parking. Poursuivez par la route pierreuse qui passe en contrebas du Roc de Tras Castel.

medium_img_9799.jpgParvenus à une barrière (qui mène à un gué sur la rivière par lequel vous reviendrez), empruntez le chemin qui part vers la gauche (pancartes) et qui peu après longe les terrasses bordées de murets de pierres, vestiges d'anciennes cultures aujourd'hui abandonnées.

Le chemin se rapproche de la Buège qui offre de nombreux lieux propices au pique nique et à la baignade (mais à cette saison le niveau de l'eau est plutôt bas et permet tout juste de se rafraîchir les mollets, ce qui est un peu juste je le reconnais pour l'entraînement de waterplouf !). Avec un peu de patience, vous surprendrez quelques truites rendues somnolentes par la température relativement élevée de l'eau ou une grenouille immobile en attente d'une mouche imprudente

medium_img_9809.3.jpgmedium_img_9828.3.jpg








medium_img_9830.jpgA un moment il vous faut prendre le chemin à gauche qui monte à flanc de colline et mène à une piste en balcon qui surplombe les gorges de la Buège. Elle vous mène à une barrière métallique qu'il faut dépasser et tourner à droite vers le pont de pierres de Vareilles du XV ème siècle qu'il faut franchir. Parvenus de l'autre coté, il faut tourner à droite pour emprunter un sentier qui borde la Buège (souvent à sec à cet endroit à cette saison) et vous ramène vers St Jean de Buèges.

Après avoir suivi ce chemin en ignorant les sentiers partant vers la gauche, le murmure de l'eau se fait entendre de nouveau et la végétation très riche et dense couvre la rivière d'un tunnel de verdure propice au repos ....
medium_img_9875.jpg


....et aux rencontres de "demoiselles" pas très farouches...
medium_img_9850.jpg


medium_img_9897.jpgAprès avoir repris votre chemin, il vous faut à un moment donné prendre la voie de gauche et poursuivre jusqu'à une petite station de recyclage de l'eau devant laquelle vous passez pour atteindre un gué avec des plots qui vous permet de traverser la rivière et vous ramène sur le chemin du départ.
medium_img_9900.jpg


Cartes de référence: IGN Promenade 65 Béziers Montpellier et TOP 25 2642 ET St Guilhem le Désert - Cirque de Navacelles

11:50 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (10)

14/07/2006

Retour au calme à l'ermitage...

medium_img_8161.jpg

Après avoir plus ou moins volontairement subi le maelstrom des matchs de la coupe du monde, vous aspirez sans doute à un peu de recueillement et de solitude, alors laissez moi vous guider jusqu'à l'ermitage Notre Dame de Belle Grâce niché dans une combe envahie par de magnifiques pins de lanzman.

Rendez vous à Saint Guilhem le Désert et garez vous dans le parking en haut du village (pour ceux qui ne connaissent pas le village voir le très beau reportage sur le blog de Christian Tarozzi.

Cliquez ici pour localiser le village

Gagnez la place de la Liberté où trône un magnifique platane plus que centenaire et qui offre généreusement son ombre à des terrasses de café (mais la halte est programmée pour le retour ). Poursuivez par la rue du Bout du Monde et avant la dernière maison tournez à droite dans un chemin balisé en rouge et blanc (GR 74) qui monte vers l'ancienne porte du mur d'enceinte. Perché sur un promontoire vertigineux qui domine le village vous apercevez les ruines du château dit du Géant aujourd'hui interdites d'accès pour des raisons de sécurité.
medium_img_8191.jpg

Arrivés à un col d'où part l'ancien chemin vers le chateau vous jouissez d'un superbe panorama sur le village et les monts avoisinnants dont le célèbre Pic Saint Baudille. Poursuivez par le GR qui grimpe régulièrement vers le nord en ignorant le chemin qui arrive de la droite (circuit du retour). Vous passez devant le calvaire des Trois Croix pour atteindre enfin, en partie caché par les magnifiques pins de Salzman qui ont colonisé l'endroit, l'ermitage Notre dame de Belle Grâce (dénommé aussi dans certains documents « du lieu plaisant) lieu idéal de repos et de pique-nique. Un robinet d'eau potable est implanté derrière la Chapelle au pied du rocher qui la domine.
medium_img_8144.jpg

On peut soit revenir par le même chemin soit poursuivre par le GR qui continue vers le nord-nord au milieu des buissons de romarin et de bruyère et des bosquets de pins de Salzman. Celui ci grimpe jusqu'au col de Ginestet (534 m d'altitude) qui offre vers la droite de belles vues sur le massif de la Séranne. On descend alors jusqu'à une confortable piste forestière que l'on prend vers la gauche et qui sinue au dessus d'une large combe.
medium_img_8167.jpg

Elle nous amène en direction du sud vers le Cap ou Col de la Pousterle que l'on atteint par un chemin que l'on prend à gauche un peu avant que la piste ne tourne en direction de l'ouest et qui est barré par des chicanes en bois . Ce chemin qui descend nous ramène sur le GR emprunté à l'aller. Dans ce sens le chemin offre des vues magnifiques sur le village de saint Guilhem et Cirque de l'Infernet qui s'ouvre à droite avant de rejoindre le village.
medium_img_8196.jpg

Celles et ceux qui ont eu le courage d'emprunter le grand circuit ont le droit de faire une pause à la terrasse d'un des cafés ombragées par le platane et les autres....aussi !
medium_img_8214.jpg

La balade fait environ (pour le grand tour) 10km avec un peu plus de 400m de dénivelé ce qui demande environ 3H30 de marche. Le petit circuit demande 1h de moins.
Ref cartes: Michelin Promenade N° 65 promenade et Top 25 2642 ET

10:10 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (7)

12/07/2006

Je baguenaude, tu baguenaudes, il (ou elle) baguenaude au Dolmen des Laudes

medium_img_0507.jpg

Comme je vous l'ai indiqué dans ma note sur Minerve, les alentours recèlent des sites qui méritent vraiment le détour et vous ne regretterez pas les quelques gouttes de gazoline que vous consommerez pour les atteindre ..(à moins que vous ne préfériez utilisez de l'huile de genoux, ce qui serait tout à votre honneur!)

Parmi ces sites, il en est un qui vous fait faire un saut dans le passé de quelques milliers d'années, il s'agit du Dolmen des Fades qui s'élève sur une colline plantée de pins au lieu dit « mourel de los fados » (coteau des fées) le long de la D 168 à 2km au nord de Pépieux et à 8km au sud ouest de Minerve. (le dolmen fait l'objet d'une signalisation et d'une présentation documentée dans un abri creusé dans le flanc du tumulus)

On est étonné de découvrir un tel site en Languedoc car généralement on associe ce type d'édifice avec la Bretagne. Mais de fait le Languedoc en comporte deux fois plus que cette dernière. un excellent ouvrage a d'ailleurs été écrit sur le sujet (cliquez ici pour la présentation et les références)
medium_img_0514.jpg

D'une longueur de 24 m, il constitue la plus grande tombe dolmenique du midi de la France. Le tumulus sur lequel il est bâti est ombragé de pins qui confèrent à ce lieu un caractère sauvage et romantique. Si vous avez la chance d'être seul lorsque vous le visiterez, je ne doute pas que le génie et la foi des hommes qui ont édifié ce monument vous habiteront.

PS :Vous êtes priés de ne pas déplacer les pierres !

11:35 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (4)