suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/09/2006

Balade familiale sur les hauteurs du Caroux

medium_IMG_3255.JPG

Le cirque "nombrilo-politico gaulois" envahit de nouveau les médias et les flots rugissants et polluants de bagnoles sont de retour dans les rues de Nîmes, Montpellier, Béziers, Narbonne et Perpignan. Vous avez la nostalgie des vacances trop vite passées et vous aspirez au silence et aux grands espaces où seuls les arbres et les nuages arrêtent votre regard. Alors au cours du prochain week-end, emmenez votre famille parcourir les hauteurs du Caroux, l'un des sommets du parc Régional du Haut Languedoc où le vent s'imprègne des senteurs des bruyères, de fougères et de pins qui ont colonisé ces lieux.
medium_IMG_3218.JPG

Si vous êtes attentifs et discrets, avec un peu de chance vous pourrez admirer le vol d'un aigle ou la cavalcade de chevreuils ou de mouflons. Cette balade sans difficulté particulière vous prendra 3 à 4 heures et vous fera grimper (en dénivelé cumulé) 250m.

Rendez vous tout d'abord à Douch à 880m d'altitude (localisation) et garez vous sur le parking situé à gauche de la route avant l'entrée du village. Empruntez la large piste (signalée par des traits jaunes) qui part du bout du parking vers l'est et grimpe en longs lacets vers le sommet.
medium_IMG_3180.JPG

Elle passe ensuite près d'un arbre isolé et rejoint un énorme cairn de pierres entouré de murets, terme de l'ascension (1091m). Arrivés là, oh! Surprise ! un banc vous attend où vous pourrez reprendre votre souffle et admirer la beauté des lieux. C'est sans doute l'un des plus hauts bancs publics du monde ! C'est le banc idéal pour méditer car il y a peu de risques que vous soyez dérangés sinon par les « grilh «  ces criquets languedociens aux ailes colorées qui pullulent en ces lieux.
medium_IMG_3184.JPG

Pour poursuivre la randonnée il faut dépasser le cairn vers l'ouest pour retrouver le chemin qui bientôt bifurque vers le sud-sud-est en direction du GR 7 qui traverse le plateau. Parvenus au niveau de ce dernier, il faut l'emprunter par la droite (les marques jaunes du PR et rouge et blanc du GR coexistent). Le chemin traverse bientôt la tourbière de la Lande, milieu insolite que l'on « survole » sur des pilotis et où règnent la drosera (plante carnivore), les sphaignes et le lézard « nageur ».
medium_IMG_3222.JPG

Puis le chemin aborde une pinède avant de rejoindre une piste avec un panneau de localisation. Partez vers la gauche, le chemin (marques jaunes) vous conduit à une table d'orientation d'où vous apercevrez par temps clair le mont Ventoux et les Pyrénées.
medium_IMG_3257.JPG

Reprenez le chemin marqué de jaune ponctué par des cairns qui se dirige vers le refuge de Font Salesse (où l'on peut dormir et faire du feu) installé au milieu d'une superbe pinède.

A partir du refuge, deux possibilités s'offrent à vous : soit rentrer à Douch par le PR (marqué en jaune) qui rejoint le GR 7 à la fontaine de Salesse (1/2H) soit, et c'est celle que je vous conseille pour la beauté des paysages et la probabilité d'apercevoir des chevreuils ou des mouflons si vous êtes silencieux et que le vent vous est favorable, prendre le chemin qui part vers l'ouest non signalé mais régulièrement ponctué de cairns.
medium_IMG_3270.JPG

Cet itinéraire qui prend environ 1H contourne le plateau rocheux du Plo de la Maurelle d'où vous jouissez de vues somptueuses.
medium_IMG_3279.2.JPG

Le chemin descend ensuite dans la rocaille (direction nord-nord ouest) vers le fond d'un vallon où coule un ruisseau que vous traversez. Poursuivez alors tout droit pour reprendre le chemin qui monte plein nord (ne pas suivre la trace bleue) et rejoint une large piste qui monte en pente douce (direction nord-nord est) vers la Jasse de L'Ermite(ruine) auprès de laquelle elle passe avant de biffurquer vers l'ouest pour rejoindre le GR 7 qui vous ramène à Douch.
medium_IMG_3296.JPG

Le village et sa pittoresque chapelle mérite une viste avant que vous ne repreniez votre véhicule. Vous pouvez également y passer la nuit dans le superbe gite d'étape ou les Gites de France qui y sont installés et surtout, car j'ai gardé le meilleur pour la fin (ou la faim) y faire un délicieux et copieux repas à l'Auberge de La Jasse.(réservation conseillée tel. 04 67 95 07 64 voir le superbe article que Iris lui a consacré sur son passionnant blog vigneron.
medium_IMG_3319.JPG

17:25 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (5)

01/09/2006

Randonnée sportive dans le massif du Caroux !

medium_img_3046.jpg

Si vous avez le souffle court et le pied et ou le mollet sensibles et êtes sujet au vertige cette balade n'est pas faite pour vous ! Mais si vous êtes capable de marcher 7 à 8 heures (environ 23km) avec un dénivelé cumulé de près de 1100 m alors allez y sans réserve, elle vous fera parcourir certains des plus beaux sites du Haut Languedoc.

medium_img_3135.3.jpgGarez votre monture sur l'un des deux parkings situés à proximité de l'église de St Martin de l'Arçon (localisation) à environ 260m d'altitude. Partez alors en direction du nord vers le vieux et magnifique village de pierres. Arrivés à une bifurcation empruntez vers la droite le chemin marqué d'un trait bleu qui croise une piste bétonnée avant de rejoindre un réservoir. Tourner à gauche avant ce dernier dans un chemin caillouteux toujours marqué de bleu et qui grimpe vers le nord-est. au milieu des chataîgners
medium_img_3021.jpg

medium_img_3027.jpg

Au col de la Romarède ( 503m) le chemin bifurque vers le nord en direction de la magnifique cascade d'Albine(malheureusement souvent à sec l'été). Traversez le lit de la cascade (en se déchaussant si besoin est) pour retrouver de l'autre coté le chemin marqué de points bleus qui rejoint plus haut une « draille » (chemin bordé de murs de pierres qui servait autrefois à la transhumance des moutons) qu'il faut prendre vers la gauche et qui mène aux barraques de Caylus (710m). Il faut poursuivre sur le chemin marqué de points bleus qui part vers la droite et passe au pied des barres rocheuses de la Roque Rouge puis des Razals.
medium_img_3048.3.jpg

Arrivés au niveau d'un petit replat ignorez le chemin qui descend tout droit devant v vous ers le fond des gorges de Colombières et suivez sur votre gauche le chemin marqué en jaune et signalé par une flèche et une inscription « Madeleine-La Fage qui figure sur gros rocher posé sur le replat. A partir de là soyez attentifs car les marques jaunes sont assez anciennes et le chemin (non marqué sur la carte IGN) sinue entre 700 et 750 m d'altitude au milieu des éboulis.
medium_img_3069.jpg

Quelques cairns aident à repérer le chemin. Après un assez long parcours dans une très vielle chataigneraie vous rejoignez le chemin des gorges de Colombières environ 500m avant le Gite d'étape de La Fage, à proximité d'un endroit idéal pour pique niquer et se baigner dans la rivière d'Arles qui a creusé les gorges.(pour cela quitter le chemin et dirigez vous vers la rivière) (il vous faut environ 3H30 à 4H pour arriver à ce point)
medium_img_1691.2.jpg

Reprenez votre cheminement vers le gite d'étape de La Fage que vous traversez (possibilité de faire le plein d'eau potable en bas de l'escalier près de la salle d'accueil) pour rejoindre le GR 7(marques rouge et blanche) qui part sur la gauche un peu plus haut vers le sommet du Caroux que vous atteignez après une montée de 300m de dénivelé. Parvenus au sommet (environ 1050m d'altitude) la vue s'étend à l'infini aux quatre points cardinaux et le tapis de bruyères et de fougères qui couvre le Caroux offre de sompteux camaïeus de couleurs.
medium_img_3093.jpg

Poursuivez sur le GR qui traverse le plateau du Caroux vers le sud ouest et cohabite bientôt avec un chemin de "petite randonnée" (PR marques jaune). Vous croisez quelques arbres isolés dont la ténacité a eu raison des vents souvent violents qui balaient le massif.
medium_img_3090.jpg

Le chemin traverse ensuite une vaste tourbière - domaine de prédilection des sphaignes et des droséras, plantes carnivores ! - que vous franchissez sur des pilotis. Le chemin pénètre ensuite dans une pinède pour croiser une piste avec un paneau d'orientation. Tournez à gauchesur cette piste (marques jaunes) et allez jusqu'à la table d'orientation d'où la vue est prodigieuse.
medium_img_3111-1.jpg
De là suivez sur environ 150m le chemin PR (marque jaune) qui part vers l'ouest et longe le plateau jusqu'à un imposant cairn (tas de pierres).medium_img_3112.jpg
Environ 30m après au niveau d'un petit cairn, laissez le PR qui part vers le nord et poursuivre sur le chemin qui poursuit vers l'ouest avant de descendre plein sud dans les éboulis à l'endroit du rocher de Luchet (mentionné sur la carte IGN ). Le chemin est signalé par des cairns, dont certains sont de véritables oeuvres d'art, placés à intervalles réguliers. Au cours de votre descente ne vous laissez pas entraîner par la pente et prenez le temps d'admirer le paysage environnant.
medium_img_3119.jpg


medium_img_3115.jpg

A environ 700m d'altitude vous croisez une piste que vous ignorez et continuez à descendre tout droit plein sud jusqu'au village de St Martin de l'Arçon.

Cartes: IGN Promenade 65 Béziers Montpellier et TOP 25 2543 OT Lamalou Les Bains/ L'Espinousse/Le Caroux

20:45 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (10)

27/08/2006

Marche et méditation dans la garrigue de Puéchabon!

medium_img_2844.jpg

Afin d'aérer vos poumons saturés de vapeur d'ambre solaire et votre esprit encrassé par les séries racoleuses de la télé estivale, je vous invite à prendre un bain revigorant de garrigue et à vous immerger quelques heures dans un lieu pétri d'histoire et de spiritualité. Pour ce faire, dirigez vous vers Puechabon (cliquez ici pour la localisation) et garez vous sur le parking qui se situe près du domaine du Mas des Brousses (qui produit d'excellents vins) à proximité de l'église. La Balade que je vous propose vous fera cheminer à travers une garrigue luxuriante à la découverte de la magnifique Eglise millénaire de St-Sylvestre des Brousses qui se dresse au milieu des oliviers.

En sortant du parking partez vers la droite sur la route qui longe bientôt un terrain de football et croise le chemin Farrat. Tournez à gauche dans le chemin de Crouzille bordé de murs de pierres . Le chemin aborde bientôt la garrigue et passe devant un magnifique chêne multiséculaire dont le pied est assorti d'un banc de pierre ou pendant des générations des hommes sont sans doute venus méditer. Les ramures de l'arbre bruissent encore de leurs pensées.
medium_img_2798.jpg

A la rencontre d'un chemin tournez vers la gauche pour rejoindre une petite route qu'il faut suivre vers la droite pendant 400m, puis la quitter en empruntant un chemin vers la gauche (direction Ouest et présence d'un poteau vert de circuit VTT). La garrigue environnante est parsemée de vignes et d'oliveraies composant un somptueux camaïeu de verts.
medium_img_2802.jpg


Parvenus à environ 20m du sommet d'un courte cote (d'où part une piste vers la gauche que vous prendrez au retour), quitter votre chemin en vous engageant vers la droite sur une piste herbeuse qui bientôt descend au travers d'une végétation luxuriante peuplé d'arbousiers, de genévriers, de chênes verts séculaires. Elle débouche sur une piste forestière qu'il faut prendre vers la gauche et qui monte vers l'église St Sylvestre des Brousses.
medium_img_2843.jpg


Cet austère et majestueux édifice construit au XIème siècle émerge bientôt de la garrigue entourée de frêles oliviers, jeunes rejetons florissant sur des pieds sans doute aussi vieux que l'église elle même. Du plateau où elle est installée, on jouit d'une vue panoramique sur la campagne environnante d'où se détache au loin le pic isolé de Tantajo.
medium_img_2838.jpg


Pour revenir à Puechabon, empruntez la piste qui part de l'église vers le sud-est puis s'oriente vers l'est et descend au milieu de la garrigue pour remonter en zig zags jusqu'à un croisement de chemins. Tournez alors vers la gauche et allez tout droit en ignorant les autres chemins. En étant attentifs et avec un peu de chance, vous trouverez des fossiles parmi les pierres qui bordent le chemin.medium_img_2907.jpg

Parvenus au sommet de la cote mentionnée à l'aller, tourner à droite sur un chemin qui descend vers le sud-est et rejoint une large piste qui vous ramène au village.Ne manquez pas de saluer au passage, un très vieil et majestueux olivier qui, à l'instar du vieux chêne du début de la balade, a du voir passer plusieurs générations de paysans ou randonneurs et vous invite à méditer sur la brièveté de l'existence humaine.
medium_img_2887.2.jpg

medium_img_2895.jpgAvant de reprendre votre attelage, la visite de la circulade de Puechabon prolongera un instant votre incursion dans le riche passé de ce pays.

Ref. Cartes : IGN Carte de promenade 65 Béziers-Montpellier et TOP 25 2642 ET St Guilhem le Désert- Cirque de Navacelles.

14:45 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (4)

24/08/2006

Allez voir les yacks du Cactus parc !

medium_img_2419.2.jpg

Vos enfants n'ont plus rien à apprendre de la technique des chateaux de sable et sont écoeurés des gaufres du plagiste, votre bronzage est à point et vous aspirez à contempler autre chose que les charmes indiscrets de vos congénères. Vous pouvez à peu de frais vous dépayser en vous rendant au Cactus Parc situé à mi chemin sur la D 137 entre Bessan et Vias (localisation). En deux heures vous ferez un voyage express à travers les continents en déambulant au milieu d'intéressantes plantations de cactus et d'enclos peuplés d' animaux exotiques (notamment des yacks et des lamas)
medium_img_2478.2.jpg


medium_img_2537.jpg

medium_img_2520.jpg

Mais ce tableau séducteur s'accompagne de quelques "couacs", car, comme trop souvent malheureusement dans notre région, le professionnalisme de l'accueil laisse à désirer (ce qui explique sans doute pour une part la baisse de fréquentation touristique). Ainsi, alors que le parc présente une intéressante collection de cactus et des animaux que l'on ne rencontre pas dans la région, le tout est un peu gâché par un laissez aller général dans l'entretien et l'aménagement. Les mauvaises herbes envahissent les lieux, les clotures des enclos sont bancales, des bâtisses et des murs en parpaing ornés de tessons de verre gâchent l'environnement.
medium_img_2535.jpgmedium_img_2523.jpg
medium_img_2574.3.jpg

Ces aspects mis à part, avec un oeil très indulgent, vous y passerez malgré tout un bon moment avec vos enfants.

15:45 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (9)