suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/03/2006

Les papilles s'affolent...à Pomerols !

medium_img_3626.jpg

Vous aimez déambuler dans les ruelles de villages séculaires et, à l'occasion, vous délecter de délicieuses spécialités régionales ? le village de Pomerols situé à 10km au sud de Pézenas et à 3km du bassin de Thau est fait pour vous !

D'ailleurs le nom du village vient des pommiers que l'on y cultivait dans un lointain passé (3 pommes figurent sur le blason du village) et tout le monde sait que la pomme est le fruit de la tentation !

medium_img_3632.jpgConstruit au XIIème siècle et entouré alors d'une enceinte dont il reste quelques vestiges, le village a subi de gros dommages au cours de la guerre de cent ans, puis lors des guerres de religion, à l'issue desquelles il fut rebâti. Muni du plan que vous vous procurerez au syndicat d'initiative situé sur la grand place, partez à la découverte de vieilles demeures datant du XVIème siècle, de l'église St Cyr et Ste Julite et de son retable du XVIIème siècle, de ses anciennes portes fortifiées, de la fontaine qui chante sur la place de la mairie, et de la pittoresque rue Provencale. medium_img_3685.jpg
Les noms des ruelles où les pas des chalands des siècles passés résonnent encore constituent un véritable inventaire à la Prévert : rue des Riches, de la Brèche, du Champ de l'Horte, du Château-Barbu, des Flots bleus, de la Quille, de l'Amour.....

medium_img_3652.jpgAu cours de vos pérégrinations rendez visite tout d'abord à la Boutique de Guy Bouzigues, boulanger-patissier de métier et grand expert « es » chocolaterie, Master d'or Européen 2004 et Trophée du concours Hérault Gourmand, qui, dans le secret de son « laboratoire », élabore avec du pur beurre de cacao venu du Brésil, de l'Equateur et du Mexique de délicieux chocolats de dessert et d'apéritif. Maître Bouzigues a eu l'idée originale et réjouissante pour nos papilles d'unir dans ses chocolats la banane et le poivre , le roquefort et la poire, l'olive et la poire, le chèvre et l'olive, le roquefort et la figue, qui accompagnés à l'apéritif d'un Picpoul ou au dessert d'un Saint-Chinian , d'un Faugères ou mieux encore (selon mon goût) d'un vin de Maury ou d'un Banyuls ou d'une Cuvée d'Eulalie (voir ci-après) offrent un festival inouï de saveurs. A Paques et à Noël sa boutique se transforme en arche de Noé en chocolat !(tel : 04 67 77 04 99 Email : guybouzigues@wanadoo.fr fermé le mercredi et le dimanche après-midi)
medium_img_5203.jpg


medium_img_5218.jpgAprès avoir dégusté les chocolats de Guy Bouzigues il vous reste à rendre visite à la cave coopérative Les Costières de Pomerols située à l'entrée du village (route de Florensac) et qui est classée dans les guides spécialisés parmi les meilleures caves coopératives de France (Guide hachette, Vins et santé, Gault Millau, Gilbert & Gaillard) . Ses vins sont d'ailleurs régulièrement primés au Concours Général Agricole de Paris. La cave est dotée d'une technologie de pointe qui lui a valu d'obtenir la norme ISO 9001 en 2003 et applique une démarche respectueuse du terroir. La cave coopérative exporte 68 % de sa production (Pays-bas, Allemagne, USA, Belgique , Grande-Bretagne, Canada) ce qui dans le contexte du marché mondial actuel dominé par les vins dits du « nouveau monde » est une performance remarquable et témoigne de la qualité des vins.

medium_img_5226.2.jpg

La gamme très diversifiée comprend des AOC Picpoul, des vins de pays de la gamme « Beauvignac », des vins effervescents ainsi qu'un vin doux naturel la « Cuvée d'Eulalie » et offre un excellent rapport qualité prix. Vous serez de surcroît très agréablement accueilli pour une dégustation (tel :04 67 77 01 59 Email: info@cave-pomerols.com) ( ouvert toute l'année de 8H30 à 12H00 et de 14H à 18H00 tous les jours de la semaine + Dimanche et jours fériés en juillet et août de 10H00 à 13H00 et de 16H00 à 19H00)

medium_img_3979.jpgVous pouvez également très agréablement agrémenter votre visite d'une ballade en calèche avec « les Attelages du Piquepoul » qui pourront, selon la saison et le temps dont vous disposez, vous faire faire le tour de Pomerols, vous emmener sur les pas des Romains vers la Via Domitia (voir une balade précédente de mon blog) ou vous faire faire la tournée des domaines viticoles de la région avec pique-nique dans la guarrigue (réservation la veille : 06 14 31 17 18)

10:11 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (5)

10/03/2006

Partez à la conquête du chateau de La Roquette !

medium_img_4802.jpg

Si vous aimez jouer les funambules dans les ruines de chateaux posées en haut d'une falaise comme un nid d'aigle, le château de la Roquette (ou de Viviourès) est pour vous!

Ce château est en effet situé sur la crête méridionale de l'Hortus surplombant de plus de 200 m la vallée qui sépare ce massif du Pic Saint Loup. D'après une intéressante et exhaustive étude de Lucien Bayrou, le château, qui avait une vocation à la fois de défense et d'habitation, peut être daté de la fin du XIIIème ou du début du XIVème siècle. Sa construction serait due à Guillaume de Pian ancien sénéchal de carcassonne ou à ses descendants. Elle est intervenue dans le contexte de la grande période de construction qui a suivie l'acquisition par la monarchie capétienne du territoire du Languedoc qui s'est alors couvert de chateaux nobles et de forteresses royales de Najac à Puylaurens, de Carcassonne à Aigues-Mortes et Beaucaire.
medium_img_4772.jpg medium_img_4795.jpg
On peut gagner le château par 2 chemins, le premier part de la D 1 qui va de St Martin de Londres à St Mathieu de Tréviers au niveau de l'aplomb du château et le second, que j'ai personnellement emprunté, part de la D 122, 300m après son embranchement avec la D 1 précédente, en direction du village « Les camps ».

Le départ du chemin est marqué par trois grosses pierres auprès desquelles vous pouvez vous garer. Ignorez au départ un chemin qui monte à droite et poursuivez jusqu'à un embranchement avec un chemin de pierres blanches qui part sur la gauche et que vous empruntez
medium_img_4779.jpg
Peu de temps après être passé devant trois grosses pierres posées au bord du chemin, empruntez un autre chemin qui se faufile sur la droite entre des genévriers et vous mène jusqu'au château auquel vous accédez par une rampe qui part du chemin vers la droite.

Les arbres qui poussent dans l'embrasure des fenêtres et au milieu des salles autrefois consacrées aux réceptions confèrent au site un caractère éminemment romantiques et la chanson du vent dans leurs cimes rappelle le son des harpes qui devaient autrefois y résonner. Les points de vue sur les vallées environnantes et le Pic Saint Loup sont vertigineux.
medium_img_4786.jpg medium_img_4813.jpg
Profitez de votre séjour dans la région pour aller déguster les délicieux vins de Fabien Reboul du Domaine "Château de Valflaunès" (voir la rubrique Délices)
L'aller retour prend environ 1H sans tenir compte du temps de la visite. Les cartes IGN correspondantes sont la TOP 25 Ganges/StMartin de Londres/Pic St Loup et la carte de promenade N°66 Avignon/Montpellier

11:05 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (3)

04/03/2006

Partez pour le bout du monde !

medium_img_4862.jpg

Si vous n'êtes pas sujet au vertige, rendez vous au village de Gourgas (à 9km au Nord Est de Lodève) niché au pied du Cirque du Bout du Monde et garez vous près de la Fontaine.

Creusé par l'érosion dans les contreforts du Larzac, le Cirque du Bout du Monde constitue une véritable frontière géographique naturelle quasiment infranchissable et pourtant je vous invite à jouer les funambules sur le fil de ses chemins.
medium_img_4876.jpg medium_img_4899.jpg






Le départ se fait par la route goudronnée qui file à droite à travers champs et traverse le ruisseau de Rieussec, qu'elle remonte sur 200m avant de virer à droite en direction de St Etienne de Gourgas. Poursuivez sur cette route jusqu'à une villa (sur la droite) dénommée « Les Arcades » longez la cloture jusqu'au second portail un peu plus haut et tournez à gauche devant un portail en bois pour emprunter une route caillouteuse. Arrivés à une patte d'oie empruntez la voie qui descend vers la gauche et passe devant des terrasses bordées de murets. Cette voie longe en suite une clairière pour se transformer en piste forestière qui grimpe au milieu des pins noirs de la forêt de Parlatge.
medium_img_4878.jpg medium_img_4941.jpg





Elle débouche sur une autres piste que vous empruntez à gauche (le retour se fait par la droite). Poursuivez jusqu'à atteindre un chemin qui part sur la gauche signalé par un panneau « chemin dangereux A pics » que néanmoins vous empruntez (de fait si vous n'abusez pas du rosé au pique nique il est sans danger !). Ce chemin qui sinue sur le flanc du cirque offre des vues splendides sur la vallée et les falaises environnantes. Peu de temps après une plateforme s'offre à vous qui est le seul endroit du parcours se prêtant au pique nique.
medium_img_4889.jpg medium_img_4911.jpg





Vous parcourez ensuite toute la longueur du cirque (ignorez un chemin non fléché qui part à un moment donné sur la droite) pour arriver à une jonction avec un large chemin (dit de la camargue) fléché en jaune et en rouge /blanc (GR 653) qui monte vers la droite en direction du plateau du Larzac. Empruntez le quelques instants jusqu'à l'endroit où le GR 653 fléché en rouge et blanc (plus étroit) le quitte sur la droite pour retraverser le cirque dans l'autre sens au dessus du chemin que vous avez emprunté. Arrivé de l'autre coté du cirque laissez le GR qui monte vers la gauche sur le Causse et empruntez le chemin marqué en jaune et bleu qui descend pour vous ramener à la jonction avec la piste forestière que vous avez emprunté le matin. (Le circuit fait de 15 à 17km soit 4h30 à 5 h de marche)
medium_img_4959.jpg medium_img_4978.jpg

18:40 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (3)

23/02/2006

Promeneur va, cours, vole à La Gardiole !

medium_img_4626.jpg

Le massif de la Gardiole comporte un joyau : l'abbaye de Saint-Felix-de-Montceau que l'on rejoint par une petite route qui part du centre de Gigean, village situé sur la N 113 à 15 km au sud ouest de Montpellier.
medium_img_4637.jpg
medium_img_4638.3.jpg
L'abbaye, tel un vaisseau de pierre se dresse sur les flancs du massif dans une mer de garrigue. Fondée au tout début du XII ème siècle par des moniales, elle fut tour à tour cistercienne puis bénédictine. Malgré les atteintes du temps et des hommes qui s'en sont servis comme pierrier après son abandon au XVIème siècle ,suite au recul de la foi, les ruines restent imposantes.Elles comprennent deux églises l'une, la plus petite, qui date de la fondation et l'autre plus majestueuse, qui est de l'époque gothique.

medium_img_4648.jpgLes moniales du temps où l'abbaye était bénédictine avaient la réputation d'être très « accueillantes » si bien qu'on l'avait surnommée l'abbaye des « douze nonnes et des treize berceaux ! ». En dépit de sa position sur les hauteurs l'abbaye ne manquait jamais d'eau, étant située à la confluence de plusieurs sources. Quand la sécheresse sévissait sur la région, les villageois s'emparaient du buste de Saint Felix, patron de l'abbaye, et allaient lui faire boire la tasse dans la citerne de l'abbaye. Ainsi bien abreuvé Saint Felix faisait pleuvoir sur la région environnante (il n'était pas rancunier le bougre !!). D'autres légendes courent sur les diverses apparitions dont auraient été témoins dans le passé des visiteurs de l'abbaye....mais quand j'y suis passé le site était paisible !medium_img_4649.jpg

Le groupe de bénévoles qui a entrepris sa restauration a récemment recréé « l'herbularius », jardin de plantes médicinales appelées « simples » qui occupait traditionnellement une grande place dans les abbayes et atteste des connaissances médicales des ordres monastiques.

medium_img_4662.jpgDe même ont ils reconstitué « le jardin des senteurs » qui était à la fois un lieu de recherche et de méditation, un lieu de dialogue entre Dieu et l'homme, un passage entre la terre et le ciel et la préfiguration du paradis. Ainsi, la configuration circulaire symbolise le ciel; le carré interne évoque la terre (qui était plate à l'époque ne l'oublions pas !) la croix évoque les 4 axes du monde ou les 4 fleuves de l'Eden, au centre figure l'arbre de vie et enfin, les fleurs louent la bonté du Seigneur.

Ce site est magique et comme l' y invite l'une des pancartes plantées en ce lieu où sont inscrites des paroles de sagesse : « promeneur, arrête toi un peu, repose toi, pense à toi et tu seras le maître de ta vie. Ne cours pas après elle, mais profite du jour présent. »
medium_img_4654.jpgVous êtes convaincus j'espère que cette visite vaut « plus qu'un clou » ! Aussi n'oubliez pas de planter le votre (ou les votres que vous paierez chacun un euro) pour contribuer à la poursuite de la restauration de ce chef d'oeuvre.medium_img_4670.jpg
Pour vous imprégner pleinement de la beauté des lieux, parcourez ensuite les routes forestières du massif à pied ou en VTT qui offrent, selon leur orientation, des panoramas magnifiques sur la Méditerranée, les Pyrénées où les Cévennes. Pour ce faire, le mieux est, après la visite de l'abbaye, de poursuivre par la route empierrée qui gavit le massif pour aller se garer au sommet près de grandes antennes . A partir de ce point 20 à 30 km de chemins sont à vous.Pour vous orienter munissez vous de la carte IGN Top 25 2743 ET Montpellier/Palavas les Flots.
medium_img_4690.3.jpgmedium_img_4696.3.jpg





NB: Le massif de la Gardiole est menacé par un projet de méga-décharge qui le défigurerait et serait une source de nuisances pour les villages environnants. Si vous aimez cet endroit, apportez votre soutien à l'association qui s'oppose au projet en allant sur ce site Les Gardiens de la Gardiole.

15:55 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (5)