suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/02/2006

Promeneur va, cours, vole à La Gardiole !

medium_img_4626.jpg

Le massif de la Gardiole comporte un joyau : l'abbaye de Saint-Felix-de-Montceau que l'on rejoint par une petite route qui part du centre de Gigean, village situé sur la N 113 à 15 km au sud ouest de Montpellier.
medium_img_4637.jpg
medium_img_4638.3.jpg
L'abbaye, tel un vaisseau de pierre se dresse sur les flancs du massif dans une mer de garrigue. Fondée au tout début du XII ème siècle par des moniales, elle fut tour à tour cistercienne puis bénédictine. Malgré les atteintes du temps et des hommes qui s'en sont servis comme pierrier après son abandon au XVIème siècle ,suite au recul de la foi, les ruines restent imposantes.Elles comprennent deux églises l'une, la plus petite, qui date de la fondation et l'autre plus majestueuse, qui est de l'époque gothique.

medium_img_4648.jpgLes moniales du temps où l'abbaye était bénédictine avaient la réputation d'être très « accueillantes » si bien qu'on l'avait surnommée l'abbaye des « douze nonnes et des treize berceaux ! ». En dépit de sa position sur les hauteurs l'abbaye ne manquait jamais d'eau, étant située à la confluence de plusieurs sources. Quand la sécheresse sévissait sur la région, les villageois s'emparaient du buste de Saint Felix, patron de l'abbaye, et allaient lui faire boire la tasse dans la citerne de l'abbaye. Ainsi bien abreuvé Saint Felix faisait pleuvoir sur la région environnante (il n'était pas rancunier le bougre !!). D'autres légendes courent sur les diverses apparitions dont auraient été témoins dans le passé des visiteurs de l'abbaye....mais quand j'y suis passé le site était paisible !medium_img_4649.jpg

Le groupe de bénévoles qui a entrepris sa restauration a récemment recréé « l'herbularius », jardin de plantes médicinales appelées « simples » qui occupait traditionnellement une grande place dans les abbayes et atteste des connaissances médicales des ordres monastiques.

medium_img_4662.jpgDe même ont ils reconstitué « le jardin des senteurs » qui était à la fois un lieu de recherche et de méditation, un lieu de dialogue entre Dieu et l'homme, un passage entre la terre et le ciel et la préfiguration du paradis. Ainsi, la configuration circulaire symbolise le ciel; le carré interne évoque la terre (qui était plate à l'époque ne l'oublions pas !) la croix évoque les 4 axes du monde ou les 4 fleuves de l'Eden, au centre figure l'arbre de vie et enfin, les fleurs louent la bonté du Seigneur.

Ce site est magique et comme l' y invite l'une des pancartes plantées en ce lieu où sont inscrites des paroles de sagesse : « promeneur, arrête toi un peu, repose toi, pense à toi et tu seras le maître de ta vie. Ne cours pas après elle, mais profite du jour présent. »
medium_img_4654.jpgVous êtes convaincus j'espère que cette visite vaut « plus qu'un clou » ! Aussi n'oubliez pas de planter le votre (ou les votres que vous paierez chacun un euro) pour contribuer à la poursuite de la restauration de ce chef d'oeuvre.medium_img_4670.jpg
Pour vous imprégner pleinement de la beauté des lieux, parcourez ensuite les routes forestières du massif à pied ou en VTT qui offrent, selon leur orientation, des panoramas magnifiques sur la Méditerranée, les Pyrénées où les Cévennes. Pour ce faire, le mieux est, après la visite de l'abbaye, de poursuivre par la route empierrée qui gavit le massif pour aller se garer au sommet près de grandes antennes . A partir de ce point 20 à 30 km de chemins sont à vous.Pour vous orienter munissez vous de la carte IGN Top 25 2743 ET Montpellier/Palavas les Flots.
medium_img_4690.3.jpgmedium_img_4696.3.jpg





NB: Le massif de la Gardiole est menacé par un projet de méga-décharge qui le défigurerait et serait une source de nuisances pour les villages environnants. Si vous aimez cet endroit, apportez votre soutien à l'association qui s'oppose au projet en allant sur ce site Les Gardiens de la Gardiole.

15:55 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (5)

15/02/2006

J'ai marché sur l'eau à Peyriac de Mer

medium_bagesrieutort_018.2.jpg
Je vous inivte aujourd'hui à en faire de même..!! Pour vous rendre à ce charmant village situé à environ 12 km au sud de Narbonne au bord de l'étang de Bages et Sigean, empruntez de préférence, si vous venez du Nord, la D105 qui part de la N9 et passe à Bages, autre pittoresque village de pêcheurs perché sur un promontoire. Arrivé à Peyriac, garez vous sur les parking bordant le vieux village et les anciens marais salants du Sel Fort.

Revenez sur vos pas et allez chercher le chemin qui s'engage au milieu des anciens marais salants et qui conduit à des pilotis qui surplombent les marais vous donnant l'impression de marcher sur l'eau. Parvenus au bout des pilotis, empruntez le chemin qui gravit la colline « Je Mour » et offre une vue spectaculaire sur l'étang de Bages et Sigean, la Méditerranée et au loin, par temps clair (ce qui est mauvais signe car annonciateur d'une dépression) les Pyrénées.

medium_bagesrieutort_034.4.jpgPoursuivez par le chemin de crête qui surplombe le curieux étang de Doul qui présente la particularité d'être aussi salé que la mer morte (43% de sel par litre). A la belle saison, y nager ou plutôt y flotter est une expérience déroutante ! Le cadre est sauvage et permet d'imaginer la beauté de la Côte Languedocienne avant l'invasion du béton ! Vous pouvez revenir en descendant sur la gauche vers la petite route qui borde l'étang de Doul et vous ramène en 1km environ au village. Mais vous pouvez également faire le tour de la presqu'île en empruntant un chemin qui vous ramène par le nord au village par la D 105 ( environ 2.5km).medium_bagesrieutort_058.7.jpg







medium_bagesrieutort_021.3.jpgUne partie de l'étang de Bages Sigean est classé « Réserve naturelle » et on peut y apercevoir des flamants roses, des hérons et autres oiseaux de mer.

Ceux que l'histoire de la région intéressent seront passionnés par la visite du musée archéologique de Peyriac qui réunit des objets provenant d'un oppidum tout proche (04 68 41 38 12). Un dernier conseil : évitez les jours de grand vent !!

medium_bagesrieutort_071.jpg


Réf cartes : IGN Promenade 72 Béziers Perpignan et TOP 25 Narbonne 2546 OT

17:30 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (0)

29/01/2006

Une journée au cirque !

medium_img_3577.2.jpg
Je vous convie aujourd'hui à passer une journée au Cirque.....qui borde Mourèze, pittoresque village médiéval situé à 6Km à l'ouest de Clermont -l'Héraut (34).

Empruntez la ruelle qui monte vers la Chapelle romane et passez devant la buvette du Cirque qui, les jours de grosse chaleur, offre une halte rafraichissante à l'ombre d'un majestueux platane. A 200 m s'offre à vos pas un incroyable chaos de roches fruit de l'érosion de matériaux sédimentaires, appelées « dolomies » déposées au fond de la mer il y a près de 160 millions d'années. Parcourez alors le dédale de tours, de pitons, d'aiguilles de rochers aux formes bizarres sculptés par la pluie et le vent, fort propices à une partie de cache-cache...
medium_img_3492.4.jpgmedium_img_3488.3.jpg
D'autres splendeurs vous attendent si vous acceptez de prendre un peu de hauteur et de consommer un peu d'huile de mollet, en suivant le chemin fléché en bleu et vert qui monte travers les chênes verts, les buis et les bruyères. Ce parcours vous offre des vues panoramiques sur le cirque de Mourèze et le Pic de Vissou ....medium_img_3497.3.jpg
avant de vous conduire, par une belle grimpette, au sommet de la Montagne de Liausson (523m) d'où vous jouirez d'une vue fabuleuse sur les eaux turquoise et les ruffes rouge sang du Lac Salagou.
medium_img_3513.4.jpgmedium_img_3507.4.jpg

En partant vers l'Ouest suivez alors le sentier fléché de traits jaunes (et de flèches vertes moins nombreuse) qui vous amène au deuxième sommet de la Montagne de Liausson puis descend ensuite sur son versant nord.

Peu de temps après dans un virage une pancarte vous invite à emprunter un itinéraire en cul de sac qui conduit à des formations rocheuses pittoresques : la galerie du Mielblanc et les Orgues (1/2H AR). Le chemin est étroit et sinueux mais le lieu est très sauvage (les orgues sont à 300m à droite de l'embranchement après 10' de marche qui mène à la galerie du Mielblanc)
medium_img_3528.4.jpgmedium_img_3543.5.jpg

Une fois revenu sur le chemin principal, poursuivez la descente jusqu'à un carrefour (lieu dit Col des Portes) et prenez alors à gauche le chemin fléché en bleu qui vous ramène au village de Mourèze en vous faisant traverser une autre partie magnifique du cirques.

Vous pouvez enfin poser votre sac et votre séant sur les sièges de la buvette à l'ombre du Platane....à la belle saison bien évidemment !!

Cartes IGN :TOP 25 2643 OT Lodève/Bédarieux/Lac du salagou. Le temps de marche total est de 3H30-4H00 selon que vous faites ou non le chemin en cul de sac.

16:20 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (1)

24/01/2006

Tea for eight au Mont Aigoual

Dans les grandes capitales du monde la mode est lancée des « Ice Kube » un genre de pubs dont les murs sont constitués, à l'instar des Igloos, de parpaings de glace et où la "jet set" vient boire de la vodka en combinaison de ski ou en manteau d'astrakan. Je vous invite à une expérience autrement plus gratifiante qui est d'aller déguster un thé brûlant ou un chocolat chaud au milieu des congères du Mont Aigoual...Pour ce faire suivez les pas de 8 globbe-trotters qui ont fait récemment ce périple.

En cas d'enneigement récent ou de risque de verglas le meilleur itinéraire pour rejoindre le Mont Aigoual est de passer par Ganges (40km au nord de Montpellier) puis de rejoindre Pont d'Hérault et de là emprunter la D 986 qui passe par Valleraugue. Arrêtez vous à L'Espérou pour y louer - c'est préférable - des raquettes (mais pour gagner le sommet des chaussures de randonnée peuvent convenir si la neige est tassée ) (location- réservation chez Jean Marie Sport 04 67 82 61 25) puis reprenez votre véhicule pour aller vous garer au delà de la station de ski Prat Peyrot le long de la route à l'endroit où démarre une très large piste de neige qui monte (doucement ) entre des pins.


medium_img_3390.jpg medium_img_9110.jpg

La progression dans la neige est assez énergivore mais la vue qui s'élargit progressivement sur le paysage environnant vous récompense de vos efforts.

medium_img_3399.jpg medium_img_3413.jpg

Le manteau neigeux de certains pins témoigne de la violence des tempêtes de neige qui surviennent en ce lieu, réputé pour être le plus venté de France.

medium_img_3415.jpg medium_img_3417.jpg

Ne vous laissez pas impressionner par le tombeau de quelque promeneur égaré et poursuivez jusqu'à L'Observatoire météorologique du Mont Aigoual (1567 m) dont la tour d'observation (accessible par la gauche en suivant la pancarte buvette snack-bar (fermé à cette saison) vous attend pour vous offrir un panorama sur plus d'un quart de la France

medium_img_9119.jpgmedium_img_3428.3.jpg

Vous pouvez alors redescendre, de préférence par le même itinéraire jusqu'au bar (portatif !) où vous pourrez vous réchauffer avec un thé brûlant ou un chocolat chaud.

medium_img_3442.2.jpg

Si, comme nos amis baroudeurs, vous voyez passer un vol d'oies sauvages, regagnez vite la vallée car la tempête de neige n'est pas loin !!!

PS : l'aller-retour jusqu'à l'Observatoire prend au maximum 1H 30; des restaurants et snacks sont ouverts à l'Espérou et Prat- Peyrot

10:15 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (1)