suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/01/2006

Une journée au cirque !

medium_img_3577.2.jpg
Je vous convie aujourd'hui à passer une journée au Cirque.....qui borde Mourèze, pittoresque village médiéval situé à 6Km à l'ouest de Clermont -l'Héraut (34).

Empruntez la ruelle qui monte vers la Chapelle romane et passez devant la buvette du Cirque qui, les jours de grosse chaleur, offre une halte rafraichissante à l'ombre d'un majestueux platane. A 200 m s'offre à vos pas un incroyable chaos de roches fruit de l'érosion de matériaux sédimentaires, appelées « dolomies » déposées au fond de la mer il y a près de 160 millions d'années. Parcourez alors le dédale de tours, de pitons, d'aiguilles de rochers aux formes bizarres sculptés par la pluie et le vent, fort propices à une partie de cache-cache...
medium_img_3492.4.jpgmedium_img_3488.3.jpg
D'autres splendeurs vous attendent si vous acceptez de prendre un peu de hauteur et de consommer un peu d'huile de mollet, en suivant le chemin fléché en bleu et vert qui monte travers les chênes verts, les buis et les bruyères. Ce parcours vous offre des vues panoramiques sur le cirque de Mourèze et le Pic de Vissou ....medium_img_3497.3.jpg
avant de vous conduire, par une belle grimpette, au sommet de la Montagne de Liausson (523m) d'où vous jouirez d'une vue fabuleuse sur les eaux turquoise et les ruffes rouge sang du Lac Salagou.
medium_img_3513.4.jpgmedium_img_3507.4.jpg

En partant vers l'Ouest suivez alors le sentier fléché de traits jaunes (et de flèches vertes moins nombreuse) qui vous amène au deuxième sommet de la Montagne de Liausson puis descend ensuite sur son versant nord.

Peu de temps après dans un virage une pancarte vous invite à emprunter un itinéraire en cul de sac qui conduit à des formations rocheuses pittoresques : la galerie du Mielblanc et les Orgues (1/2H AR). Le chemin est étroit et sinueux mais le lieu est très sauvage (les orgues sont à 300m à droite de l'embranchement après 10' de marche qui mène à la galerie du Mielblanc)
medium_img_3528.4.jpgmedium_img_3543.5.jpg

Une fois revenu sur le chemin principal, poursuivez la descente jusqu'à un carrefour (lieu dit Col des Portes) et prenez alors à gauche le chemin fléché en bleu qui vous ramène au village de Mourèze en vous faisant traverser une autre partie magnifique du cirques.

Vous pouvez enfin poser votre sac et votre séant sur les sièges de la buvette à l'ombre du Platane....à la belle saison bien évidemment !!

Cartes IGN :TOP 25 2643 OT Lodève/Bédarieux/Lac du salagou. Le temps de marche total est de 3H30-4H00 selon que vous faites ou non le chemin en cul de sac.

16:20 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (1)

24/01/2006

Tea for eight au Mont Aigoual

Dans les grandes capitales du monde la mode est lancée des « Ice Kube » un genre de pubs dont les murs sont constitués, à l'instar des Igloos, de parpaings de glace et où la "jet set" vient boire de la vodka en combinaison de ski ou en manteau d'astrakan. Je vous invite à une expérience autrement plus gratifiante qui est d'aller déguster un thé brûlant ou un chocolat chaud au milieu des congères du Mont Aigoual...Pour ce faire suivez les pas de 8 globbe-trotters qui ont fait récemment ce périple.

En cas d'enneigement récent ou de risque de verglas le meilleur itinéraire pour rejoindre le Mont Aigoual est de passer par Ganges (40km au nord de Montpellier) puis de rejoindre Pont d'Hérault et de là emprunter la D 986 qui passe par Valleraugue. Arrêtez vous à L'Espérou pour y louer - c'est préférable - des raquettes (mais pour gagner le sommet des chaussures de randonnée peuvent convenir si la neige est tassée ) (location- réservation chez Jean Marie Sport 04 67 82 61 25) puis reprenez votre véhicule pour aller vous garer au delà de la station de ski Prat Peyrot le long de la route à l'endroit où démarre une très large piste de neige qui monte (doucement ) entre des pins.


medium_img_3390.jpg medium_img_9110.jpg

La progression dans la neige est assez énergivore mais la vue qui s'élargit progressivement sur le paysage environnant vous récompense de vos efforts.

medium_img_3399.jpg medium_img_3413.jpg

Le manteau neigeux de certains pins témoigne de la violence des tempêtes de neige qui surviennent en ce lieu, réputé pour être le plus venté de France.

medium_img_3415.jpg medium_img_3417.jpg

Ne vous laissez pas impressionner par le tombeau de quelque promeneur égaré et poursuivez jusqu'à L'Observatoire météorologique du Mont Aigoual (1567 m) dont la tour d'observation (accessible par la gauche en suivant la pancarte buvette snack-bar (fermé à cette saison) vous attend pour vous offrir un panorama sur plus d'un quart de la France

medium_img_9119.jpgmedium_img_3428.3.jpg

Vous pouvez alors redescendre, de préférence par le même itinéraire jusqu'au bar (portatif !) où vous pourrez vous réchauffer avec un thé brûlant ou un chocolat chaud.

medium_img_3442.2.jpg

Si, comme nos amis baroudeurs, vous voyez passer un vol d'oies sauvages, regagnez vite la vallée car la tempête de neige n'est pas loin !!!

PS : l'aller-retour jusqu'à l'Observatoire prend au maximum 1H 30; des restaurants et snacks sont ouverts à l'Espérou et Prat- Peyrot

10:15 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (1)

20/01/2006

Sur les pas des romains !

medium_img_3287.jpg

Vous voulez faire un saut dans le passé de plus de 2000 ans....? Alors munissez vous de votre carte de « promenade » N° 65 de l'IGN, et rendez vous au village de Pinet (à 5km au nord de Marseillan situé au bord du bassin de Thau).

Le point de départ de ce voyage dans le temps est situé à la cave coopérative « L'ormarine » (qui produit de délicieux Picpoul) près de grands panneaux pédagogiques sur l'ancienne province romaine « La Narbonnaise » et la Via Domitia (ex « autoroute romaine) qui la traversait. Des bornes positionnées le long de l'itinéraire vous amèneront, à 4 km de là, au coeur du bois de Villalongue où passe cette ancienne voie romaine, environné de collines couvertes de vignobles et de garrigues.

medium_img_3293.jpg medium_img_3295.jpg

Après avoir laissé votre « char » près d'une aire de pique nique fort bien aménagée par la commune de Pinet (tables et barbecue), vous pourrez découvrir une étonnante coupe transversale de la via domitia, puis l'emprunter sur 300m en suivant des bornes pédagogiques qui vous feront découvrir l'empreinte de la civilisation romaine sur les paysages environnants. Une borne milliaire (ancêtre des bornes Michelin qui indiquait les « mille » correspondant à mille pas soit 1 481.5m) se dresse encore à environ 1KM vers l'Est sur la Via Domitia au pied d'un aulne multi-centenaire.

medium_img_3316.jpg medium_img_3303.jpg

La Via Domitia a été construite vers 120 avant JC par par le consul Cneus Domitius Ahenobarbusrs afin de mieux contrôler ses possessions espagnoles. Elle traversait Narbonne (Narbo) Béziers (Baeterrae) Nîmes (Nemausus) pour rejoindre à Arles la Via Aurelia se dirigeant vers l'Italie. Elle fut au départ utilisée principalement par les légions qui se rendaient en Espagne, puis ensuite par les marchands et le service des postes. Le général phénicien Hannibal, un siècle avant sa construction est passé dans les parages pour aller combattre les romains avec 46.000 fantassins, 8.000 cavaliers et 37 éléphants !! Imaginez le tohu bohu ! D'ailleurs la poussière soulevée par cette cohorte n'est pas encore tout à fait retombée ! Ce n'est qu'en 1683 que la voie a cessé d'être utilisée dans les environs de Pinet.

La visite de ce site vous enseignera deux faits méconnus de la civilisation romaine: les romains raffolaient du civet ...d'écureuil ! et les légions romaines furent envoyées au baléares pour y exterminer...les lapins devenus un véritable fléau pour les récoltes !

Pour prolonger votre séjour dans l'antiquité, je vous invite également à aller visiter le musée gallo-romain de Loupian qui présente et explique le fonctionnement et le rôle économique d'une immense villa gallo-romaine du Vème siècle comportant de somptueuses mosaïques polychromes : mosaïques aux chardons, aux étoiles, de l'automne et de l'hiver et bien d'autres encore (fermé du 1er au 31 janvier tel 04 67 18 68 18)

10:25 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (2)

17/01/2006

Leçon d'histoire sur le Causse d'Aumelas

medium_virees_pays_006_19_.jpg
Vous êtes amateurs de nature sauvage et de monuments anciens battus par le vent dont les seuls habitants portent poils et plumes ? Suivez moi, je vous emmène sur les étendues arides du causse d'Aumelas situé à mi-chemin entre Montpellier et Clermont L'Hérault.. Deux sites en cet endroit méritent votre visite Le Castellas d'Aumelas et la Chapelle romane Saint Martin de Cardonnet.

medium_virees_pays_006_8_.jpg medium_virees_pays_006_22_.jpg


Le Castellas d'Aumelas :

Construit au début du XIIIème siècle par Guilhem V de Montpellier et démantelé sur ordre de Richelieu, ce château est assorti d'une pittoresque chapelle et offre un point de vue somptueux sur la vallée de l'hérault et les Pyrénées. Il offre un endroit idéal de pique-nique les jours ou Eole est en RTT.

Deux itinéraires permettent de l'atteindre (en 1/2H de marche environ) 1) Soit par un chemin qui part à droite de la D 114 à environ 12 km de Cournonterral au niveau de la bergerie de la Clapisse 2) Soit , et c'est mon itinéraire préféré, en partant d'un chemin qui part d'une route à droite de la D 139 qui va de Vendémian à la N 109 . Cette petite route mène au Mas Blanc et vous laissez votre voiture 300m après l'avoir dépassé. (carte IGN série bleue 2643 E et carte de promenade 65 ) Le chemin grimpe dans la garrigue et vous permet de découvrir successivement la chapelle puis le château.

medium_virees_pays_006_29_.jpg

La Chapelle Saint-martin de Cordonnet

Cette chapelle, dont l'architecture est très sobre, a été construite au XIIème siècle et devait faire partie d'un prieuré au vu des importants vestiges qui subsistent aux alentours. Un charme infini se dégage de son isolement au milieu du Causse, et votre coeur est touché par la lecture d'une épitaphe récente écrite à l'intention d'une femme aimée..

On y accède par une route caillouteuse qui part à droite de la D 114 venant de Cournonterral 800M après l'embranchement avec la D 114 E (mêmes cartes que ci dessus)

22:30 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (0)