suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/06/2016

Une bande de copains en Ardèche : Balade le long de La Baume

  

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

Il y a de nobles traditions qu’il ne faut pas perdre, surtout quand elles sont forgées par l’amitié ! Il en est ainsi de notre réunion annuelle avec des amis belges qui nous amène à cheminer ensemble sur des sentiers de randonnée. Cette année malheureusement, Marc à l’origine de cette tradition, n’est plus physiquement des nôtres mais il reste dans nos pensées et continue ainsi de vagabonder à nos côtés.

  

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

Nous partons de notre repaire choisi par nos amis belges, niché sur les hauteurs de Ruoms en Ardèche. C’est une région de garrigues calcaires où les pierres sont aussi nombreuses que les grains de sable du sahara. Au cours des siècles passés, les générations se sont succédées pour les ramasser et les utiliser pour bâtir leurs maisons et édifier des murets qui bordent les chemins qui courent sur des dizaines de kilomètres.

 

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

Nous arrivons au pittoresque village de Labeaume, ainsi nommé en raison de nombreuses grottes (dénommées Baumes dans le sud) qui ornent les falaises au pied desquelles il est niché.

 

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

Nous allons dans un premier temps remonter le cours de la Baume, limpide rivière aux eaux vives qui longe le village et se jette un peu en aval dans l’Ardèche.

 

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

En ce printemps pluvieux, les sols sont détrempés et offrent des reflets fugaces qui «titillent » mes réflexes de photographe ! Ah ! celle là je l’ai réussie !

 

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

A un endroit particulièrement propice à la contemplation de la rivière, pour les plus méditatifs, ou à la baignade, pour les plus sportifs, nombreux sont ceux qui ont lancé un défi à la gravité en édifiant cette multitude de cairns.

 

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

La prochaine crue les emportera, comme seront aussi emportés par le temps nos audacieux gratte-ciels et autres œuvres monumentales de notre génie indomptable et illusoire.

 

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

En attendant ce sort inéluctable, ce modeste cairn défie les flots fougueux de la rivière, comme nos existences défient le destin qui peut hélas nous balayer d’un jour à l’autre, comme ce cher Marc. Carpe diem !

 

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

Un peu plus en amont, le cours de la rivière s’aplanit et nous offre un aspect plus paisible.

 

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

Nous prenons un peu d’altitude, et la rivière devient un ruban bleu argenté qui se perd dans une mer végétale.

 

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

Soudain nous entendons un battement d'ailes au dessus de nos têtes, c'est un héron qui se dirige vers la rivière en vue sans doute d’y prendre son déjeuner.

 

 

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

Inspiré par son exemple, nous faisons de même, après avoir pour certains d’entre nous, tâté de l’eau de la rivière dont la température n’est pas plus élevée que celle du rosé qui accompagne notre pique-nique.

 

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

Après le pique-nique nous rebroussons chemin sur quelques centaines de mètres. On remarque au passage les étonnantes strates de sédiments qui constituent la falaise dans laquelle a été creusé le chemin que nous suivons. La terre nous révèle ainsi sa longue histoire qui se poursuivra bien après que l’espèce humaine en aura saccagé toutes les ressources nécessaires à sa survie.

 

 

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

Nous empruntons ensuite un chemin qui accède sur le haut des falaises d’où la rivière ne devient alors plus qu’un maigre filet d’eau perdu dans son large lit caillouteux.

 

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

Sur les quelques replats qui émaillent les falaises des hommes audacieux ont autrefois édifié des jardins « suspendus », aujourd’hui à l’abandon.

 

 

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

Puis nous retrouvons un sentier encadré de murets de pierres qui hier bordaient d’ingrates parcelles où les hommes tentaient de cultiver de quoi survivre et qui sont aujourd’hui ombragées par des chênes qui ont pris possession de ce territoire.

 

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

Têtus, persévérants, ils jaillissent à des endroits inattendus, comme de cette anfractuosité où s’est accumulé un peu d’humus propice à l’éclosion des graines.

 

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

Certains atteignent une taille respectable mais leur ramure tourmentée témoigne de leurs difficultés d’existence, leurs racines devant se frayer un chemin dans un socle stérile de calcaire pour s’alimenter.

 

ardèche,ruons,labeaume,héron,bacchus

Et nous voilà revenus au bercail, heureux de cette belle journée de cheminement et d’amitié qui, s’agissant d’une équipe franco-belge, sera célébrée au cours de la soirée par moult «mousses » et « breuvages de Bacchus » ! Prochain rendez-vous au printemps prochain !  A bientôt les amis !

 

*****

Je viens de mettre en ligne une nouvelle chanson "Marie-Galante"sur mon blog

PIQUESEL

Mes autres chansons sont publiées sur mon blog musical

OLD NUT

(cliquez sur le nom des blogs)

 

17/06/2016

Périple en pays cathare - 5 - l'ascension du Bugarach (1230m)

 

bugarach,cathare,arche d'alliance,vautour

Après l’avoir maintes fois aperçu dans le lointain au cours de notre périple en pays cathare, la météo étant favorable, nous nous décidons à partir à l’assaut du Bugarach (1230) plus haut sommet du massif des Corbières. Comme je l’ai rappelé dans une note précédente, ce mont a connu une notoriété mondiale en 2012 lorsque quelques illuminés avaient déclaré que c’était le seul lieu sur la planète qui serait épargné par la fin du monde devant se produire le 21 décembre de cette même année. Il faut dire que ce mont est l’objet de nombreuses légendes dont l’une prétend que l’Arche d’Alliance serait cachée dans l’une des grottes dont il est truffé. Mais quelque soient les mystères qu’il recèle, une chose est évidente : son ascension exige d’avoir de bonnes jambes et un cœur solide.

 

 

bugarach,cathare,arche d'alliance,vautour

Après avoir cheminé dans une magnifique hêtraie, on émerge au pied d’aiguilles rocheuses que le sentier contourne en offrant de somptueuses vues sur la vallée en contrebas. On pénètre dans le domaine des vautours dont le tournoiement incessant nous laisse penser qu’ils espèrent une chute de notre part pour enfin déjeuner !

 

bugarach,cathare,arche d'alliance,vautour 

Mais comment en vouloir à ces magnifiques oiseaux, maîtres des courants aériens. Le monde des animaux sauvages est régi par une loi fondamentale : manger ou être mangé ! Homo sapiens est la seule espèce qui tue sans nécessité.

 

bugarach,cathare,arche d'alliance,vautour

Ayant contourné les aiguilles rocheuses, nous apercevons au loin, bien au dessus de nous, le sommet où se profilent quelques silhouettes. A chaque randonnée en haute montagne je suis sidéré de constater les distances et difficultés que les « microbes » que nous sommes peuvent parcourir ou surmonter, simplement en mettant un pas devant l’autre et en recommençant obstinément sans autre but ou raison que de vouloir aller « au sommet » ! Faut être « fada » pour marcher pour « rien » me disent certains, mais ce « rien » là vaut « tout»!

 

bugarach,cathare,arche d'alliance,vautour

Car les efforts à accomplir pour parvenir au sommet, loin de nous coûter, nous stimulent au contraire, exacerbent notre bonheur d’exister, et sont la source d’une intense jouissance.

 

bugarach,cathare,arche d'alliance,vautour

Pas après pas, mètre après mètre, le sommet se rapproche….

 

 

bugarach,cathare,arche d'alliance,vautour

…et bientôt il est en vue….

 

bugarach,cathare,arche d'alliance,vautour

En se retournant, on est impressionné par le chemin parcouru qui sinue au pied de la barre rocheuse qui se déploie sous nos pieds.

 

bugarach,cathare,arche d'alliance,vautour

Nous longeons d’impressionnants à-pics qui nous incitent à délaisser pour un temps la contemplation du paysage et à regarder où nous posons les pieds…

 

bugarach,cathare,arche d'alliance,vautour

Et puis nous entamons la dernière pente, la joie d’être arrivés insufflant un sursaut d’énergie dans nos jambes qui commencent à ressentir les efforts de l’ascension.

 

bugarach,cathare,arche d'alliance,vautour

Les derniers mètres du sentier commencent à nous révéler un somptueux panorama sur les Pyrénées qui s’étalent vers le sud.

  

bugarach,cathare,arche d'alliance,vautour

Et nous y voici tous, unis par l’amitié et par le bonheur d’avoir gravi ensemble ce sommet symbolique. Un de plus à notre collection déjà bien fournie de sommets de France, de Navarre et de Suisse....

 

bugarach,cathare,arche d'alliance,vautour

Et la récompense suprême est cette vue imprenable sur le Canigou que nous allons avoir le loisir de contempler pendant notre pose pique-nique.

 

bugarach,cathare,arche d'alliance,vautour

Mais la récompense est aussi dans cette succulente galette charentaise, confectionnée par Ghis et portée à l’horizontale dans son sac à dos par Jean-Mi, que nous partageons confraternellement sous l’œil envieux des choucas qui passent et repassent au dessus de nos têtes par l’odeur alléchée !

 

bugarach,cathare,arche d'alliance,vautour

Avant de redescendre nous donnons un dernier coup d’œil à la chaine des Pyrénées encore en partie enneigée.

 

bugarach,cathare,arche d'alliance,vautour

Puis nous entamons prudemment la descente, le sol étant recouvert de rochers très glissants qui nous vaudront plusieurs chutes sans gravité.

 

bugarach,cathare,arche d'alliance,vautour

A ceux que tenterait l’aventure, je ne saurais que trop conseiller de prendre des bâtons de marche, auxiliaires indispensables dans ce genre de terrain.

 

bugarach,cathare,arche d'alliance,vautour

Mais bientôt nous apercevons le village de Bugarach où quelques « blondes » venues du nord nous réconforterons après tant d’efforts !

 

*****

Je viens de mettre en ligne une nouvelle chanson "Marie-Galante"sur mon blog

PIQUESEL

Mes autres chansons sont publiées sur mon blog musical

OLD NUT

(cliquez sur le nom des blogs)

 

 Texte & Photos Ulysse

28/05/2016

Périple en pays cathare -2 - Balade autour du château de Quéribus

 

quéribus,cathare,vitis vinfera,croisade

Aujourd’hui je vous invite à faire une randonnée passant par le château de Quéribus que vous apercevez sur son promontoire rocheux vertigineux, encore nimbé des brumes nocturnes que la lumière naissante du soleil teinte de rose. Perché à plus de 700 mètres, il domine le village de Maury -  prestigieux cru de vin doux naturel qu’affectionne particulièrement mon gosier, mais quel nectar mon gosier n’aime-t-il pas ! – et offre une vue grandiose sur le massif du Canigou. Construit au début du XIème siècle par un vassal du roi d’Aragon,  ce château fut le dernier refuge des cathares, jusqu’à ce qu’il tombe en 1255 aux mains des croisés français.

 

quéribus,cathare,vitis vinfera,croisade

Quéribus est ensuite devenu une pièce maîtresse du dispositif défensif du roi de France  dont le centre de commandement était Carcassonne. Il était d’ailleurs l’un des « cinq fils » de cette cité avec les châteaux de Peyrepertuse et Puilaurens (où je vous emmènerai dans les semaines à venir) ainsi que ceux d’Aguilar et de Termes .

 

quéribus,cathare,vitis vinfera,croisade

Le château a beau être ébréché et rapiécé de toutes parts,  sa formidable silhouette reste impressionnante.

 

quéribus,cathare,vitis vinfera,croisade

De fait la localisation de ce château le rendait quasiment imprenable sauf qu’il comportait une faiblesse : le manque d’eau, les résidents devant se contenter de celle qui tombait du ciel et en été elle n’y tombe pas souvent. C’est sans doute la soif qui conduisit Chabert de Barbaira qui le défendait contre les « croisés » à se rendre.

 

quéribus,cathare,vitis vinfera,croisade

Aujourd’hui on y entre sans craindre de se faire transpercer par une flèche d’arquebuse ou de recevoir sur la tête un seau de purée de poix. Seule la tramontane qui y souffle parfois de façon violente peut vous mettre à mal et vous conduire à rebrousser chemin.

 

 

quéribus,cathare,vitis vinfera,croisade

Parvenu dans les lieux on a pour récompense une vue sur le Canigou qui laisse sans voix ! C’est l’occasion de respecter une minute de silence en mémoire de tous ces pauvres bougres qui sont morts pour l’édifier (la tâche était périlleuse ) ou le défendre.

 

quéribus,cathare,vitis vinfera,croisade

L’étole de brume qui traine au fond de la vallée donne le sentiment que le sommet du Canigou flotte dans l’espace.

 

quéribus,cathare,vitis vinfera,croisade

Le donjon comporte, chose rarissime, une salle de style gothique (une chapelle ?), merveille architecturale dont la voûte soutenue par un unique pilier central est constituée de quatre croisées d’ogives.

 

quéribus,cathare,vitis vinfera,croisade

Notre visite terminée nous redescendons dans la magnifique vallée de l’Agly dont les ondulations sont recouvertes pour l’essentiel de vignobles.

 

quéribus,cathare,vitis vinfera,croisade

C’est toujours pour moi un grand bonheur de parcourir ces terroirs où naissent des grands vins. Il y a un lien charnel entre le climat, la géographie et la géologie d’un lieu et le jus qui sort de Vitis Vinifera. Boire du bon vin c’est voyager, c’est retrouver le lien secret qui nous lie à notre berceau céleste. Et ceux qui s’en privent ne connaitront probablement jamais le paradis car je doute qu’il soit au ciel : pour moi il est ici au milieu des vignes !

 

quéribus,cathare,vitis vinfera,croisade

Ayant quasiment terminé notre balade nous apercevons de nouveau la silhouette de Quéribus vu de la face nord. D’ici on perçoit mieux encore l’audace et le génie de ceux qui ont eu l’idée de l’édifier.

 

quéribus,cathare,vitis vinfera,croisade

Le nom de citadelles du « vertige » qui lui a été donné ainsi qu’à Peyrepertuse n’est pas usurpé.

 

quéribus,cathare,vitis vinfera,croisade

Pendant que nous rentrons dans notre confortable auberge, la château se dissout peu à peu dans la nuit, gardien d’une histoire millénaire pleine de bruits et de fureur qui continue de nous fasciner et de nous faire rêver.

 

*****

Je viens de mettre en ligne une nouvelle chanson chantée par mes petits loups, Emilie et Romain, qui s'intitule "Dis papa y a-t-il un monde au delà de l'horizon..."sur mon blog 

PIQUESEL

Mes autres chansons sont publiées sur mon blog musical

OLD NUT

(cliquez sur le nom des blogs)

 

Texte  & Photos Ulysse 

20/05/2016

Périple en pays cathare :1 - le château de Puivert

 

  

IMG_9025.JPG

Avec quelques amis, dont Gibus et Marie que mes lecteurs connaissent bien, nous sommes allés à la découverte de quelques châteaux dits « Cathares » perchés sur des promontoires vertigineux au coeur des montagnes des Corbières. Etant plutôt du genre « épicuriens » nous avons choisi comme « camp de base » l’excellente auberge de Cucugnan, qui porte le nom du village où elle est située, village que vous apercevez sous les pieds du parapentiste et qui est juché sur une colline enrobée pour l’heure d’une brume qui n’est guère méridionale.

 

IMG_9211.JPG

Le village est célèbre depuis des décennies grâce à la légende du « Curé de Cucugnan » qu’Alphonse Daudet a reprise dans « Les lettres de mon moulin ». Parlant de moulin, Cucugnan en arbore un en parfait état de marche qu’un boulanger utilise au demeurant pour produire la farine destinée à ses délicieux pains « bios » à l’ancienne !

 

IMG_9202.JPG

Presque aussi vieille que le moulin, une antique charrue jouit paisiblement de sa retraite au bord d’un champ qu’elle a probablement labouré dans sa jeunesse. Sa vue me rappelle que je fais sans doute partie de la dernière génération à avoir vu ses consoeurs à l’œuvre.

 

IMG_9433.JPG

Non loin de là, nous croisons une horde de chevaux parfaitement immobiles dont pas un crin ne bouge ! Ils sont de fait en train de dormir car ces animaux possèdent la faculté de bloquer leurs articulations et donc de se reposer debout sans se fatiguer. C’est un dispositif qui leur permettait du temps où ils vivaient en liberté de s’échapper très vite si un prédateur survenait.

 

 

IMG_9427.JPG

Moins paisible que nos équidés, ce panneau d’interdiction de stationnement pourrait vous laisser croire que les gens du cru ne sont pas très hospitaliers. Il n’en est rien, les touristes y sont chaleureusement accueillis sauf ceux qui, parce qu’ils sont en vacances loin de chez eux, se croient tout permis.

 

IMG_9195.JPG

Non seulement les voyages forment la jeunesse mais il permettent également de se   cultiver car c’est dans l’une des rues de Cucugnan que nous avons découvert cette savoureuse affichette qui nous a permis de connaître l’origine de la formule « travailler pour des prunes »!

  

IMG_9194.JPG

S’il y a un quidam qui ne travaille pas pour des prunes, c’est le ferronnier d’art de Cucugnan qui dans une journée doit abattre plus de travail que nos 348 sénateurs dont les ronflements font trembler les murs du palais du Luxembourg. Quel est l'homme politique qui aura le courage de supprimer cette maison de retraite princière payée par les contribuables !

 

 

IMG_8960.JPG

Cette présentation faite de notre lieu de villégiature, il est temps de commencer nos visites, la première étape nous amenant au château de Puivert édifié au XIIème siècle. Ce château n'avait pas une vocation guerrière et son architecture élégante dominée par son donjon de 30m de haut est une transition entre le château féodal et le château renaissance. IL fut le rendez vous des plus grands troubadours roussillanais et provençaux autour d'Ermengarde de Narbonne et d'Adélaïde de Carcassonne. Leurs chansons et poèmes célébraient la féminité et l'amour mais certains d'entre eux, tels que Guilhem Figueras et Peire Gardenal ont composé aussi des pamphlets contres les inquisiteurs qui s'acharnaient après les cathares.

 

D’ailleurs en dépit de sa dédication à l'amour courtois, le chateau de Puivert ne fut pas épargné par la croisade contre les cathares, auquel il servit de refuge. En 1210 après 3 jours de combat il tomba aux mains des croisés, sinistre épisode qui mit un terme à la période fastueuse des troubadours.

 

puivert,cathare,sénat,ferronnier d'art

Avant de pénétrer dans le fier donjon qui domine les ruines, rappelons brièvement ce qu’était le catharisme. L'épopée cathare a commencé dans la deuxième moitié du XIIème siècle pour s'achever par la chute de Quéribus en 1259, les cathares s'étant ensuite réfugiés dans la clandestinité poursuivis par l'inquisition qui brûla le dernier cathare, Guilhem Bélibaste, en 1321 au Château de Villerouge Termenès. Ce mouvement aurait été inspiré par le "Bogomilisme » qui s’est développé au Xème siècle en Bulgarie et prônait un retour au christianisme primitif.

 

Les fondements de cette religion peuvent se résumer à une interrogation : « Si Dieu est infiniment bon et tout puissant, comment peut il tolérer le mal sur la terre ? » Et les Cathares répondaient en disant qu'il ne pouvait pas être tout puissant puisque le mal existait sur la terre et que Dieu donc ne régnait que sur le monde des âmes. Le monde matériel où sévissaient la souffrance et le vice était la création de Satan. Il fallait donc mener une vie pure et d'abstinence pour libérer l'âme de sa prison corporelle. De fait, pour les cathares, l'enfer n'était pas dans le ciel mais sur la terre. Il n'y avait pas de jugement dernier et toutes les âmes étaient appelées à être sauvées, même s'il leur fallait plusieurs vies d'efforts à travers la réincarnation.

 

puivert,cathare,sénat,ferronnier d'art

Ils se sont progressivement organisés pour fonder une véritable « Eglise » avec un clergé et des séminaires dans les régions de Foix, Toulouse, Carcassonne, Béziers et Albi mais ils ne construisaient pas de lieux de culte car tout bâtiment relevait du monde matériel donc du mal.

Le clergé était composé de cinq évêques compétents pour les régions précitées et de « Bonshommes » ou « Bonnesfemmes » (les femmes étant pour eux les égales des hommes) qui étaient seuls tenus à l'abstinence de nourriture carnée et à la continence sexuelle et c’est pourquoi ils étaient dénommés par dérision « parfaits » par les inquisiteurs. Les autres membres de la religion cathare s'appelaient les « croyants » et s'efforçaient de faire le bien, mais ils pouvaient pêcher, c'est à dire manger de la viande, procréer, car c'est le diable qui pêchait en eux. Cela les conduisait à la réincarnation jusqu'à ce qu'ils deviennent à leur tour des « bonshommes » et des « Bonnesfemmes » A la fin de leur vie, ils recevaient le « consolament » qui atténuait leurs péchés et on enlevait une tuile du toît afin que l'âme puisse s'échapper du monde matériel.

 

puivert,cathare,sénat,ferronnier d'art

Rien dans la société d'aujourd'hui ne subsiste de leur foi qui a pourtant imprégné fortement la culture et la société occitane au XIIIème siècle (on estime que la moitié de la population était cathare). Leurs croyances et leur héritage ont été balayés par des siècles d'indifférence, comme l'ont été les cendres de leurs martyrs par la Tramontane et le vent d'Autan.

Les vicomtes de Béziers, d'Albi, de Carcassonne et les Comtes de Toulouse et de Foix ont pris fait et cause pour les cathares, soutenus par le Roi d'Aragon, leur suzerain, sans pour autant tous se convertir à cette religion. Leur défaite conduira à la mainmise du Roi de France sur leurs possessions par le traité de Corbeil en 1239. Les châteaux dits « Cathares » (car les cathares s’y sont réfugiés) deviendront alors des forteresses royales assurant la défense du royaume sur les « marches » d'Espagne. Mais la signature du traité des Pyrénées en 1659, reculant la frontière avec l'Espagne aux limites actuelles, fera perdre tout intérêt défensif à ces citadelles, qui seront démantelées ou tomberont dans l'oubli.

 puivert,cathare,sénat,ferronnier d'art

Après cette digression historique, entrons dans le donjon et accédons par un escalier étroit en colimaçon à la salle où se réunissaient le seigneur du lieu et les troubadours. Les croisées d’ogives qui soutiennent le plafond sont ornées de culs de lampe ornés de magnifiques statues de musiciens tel celui ci qui erbore un pasaltérion ancêtre du xylophone

 

puivert,cathare,sénat,ferronnier d'art

 

 

 ou cet autre qui tient une viole

 

puivert,cathare,sénat,ferronnier d'art

 Une magnifique tapisserie nous montre également une joueuse de harpe

 

puivert,cathare,sénat,ferronnier d'art

En dessous de cette pièce, on accède à une salle d’allure plus austère qui nous donne le sentiment de pénétrer dans le lieu de réunion des chevaliers de la Table Ronde.

 

puivert,cathare,sénat,ferronnier d'art

Elle est placée sous la surveillance d’un garde en armure qu'il vaut mieux ne pas "titiller"

 

puivert,cathare,sénat,ferronnier d'art

D’ailleurs un malheureux touriste qui lui a manqué de respect l’a payé cher ! Mais soyez rassuré si vous visitez les lieux, donnez lui un bon pourboire et il vous laissera aller en paix !

 

A suivre.....

*****

Vous aimez lire mes récits ou mes poèmes publiés sur ce blog, alors sans doute apprécierez vous mes chansons publiées sur mon blog musical OLD NUT . Certaines d'entre elles sont reprises et illustrées par des photos sur mon blog PIQUESEL (Cliquez sur les noms de blog pour y accéder).

 

 Texte & Photos Ulysse