suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/06/2008

Etonnez vous, allez au Salagou !

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00271.JPG


Avec le prix du kérosène qui grimpe plus vite que les avions qu'ils propulsent, les

voyages aériens seront bientôt réservés aux seuls ministres des affaires étrangères (fonction

oblige) et aux quelques "happy few" dont les revenus sont indexés sur les cours de l'or

noir.



Aussi vous qui rêviez d'exotisme pour vous changer de la morosité ambiante vous avez

le moral dans les chaussettes qui avaient déjà tendance à tomber sur vos chaussures (c'est

normal, vu qu'elles sont "merde in china" !)



Haut les coeurs sacrebleu ! car j'ai dans ma besace de randonneur de quoi vous

dépayser sans quitter notre doux et beau pays que le monde entier nous envie avec sa tour

Eiffel, ses 35 heures et sa première dame aussi sexy !.


Il s'agit d'un endroit étrange et fantastique, mélange de Polynésie et d'Arizona, que celles et

ceux qui me lisent régulièrement connaissent déjà : le lac Salagou !



Je vous sens ragaillardi(e)s par la perspective de pouvoir vous dépayser sans devoir

remplacer votre baguette et votre camembert par d'infâmes sushis, hamburgers ou autres

sauterelles grillées. Allez prenez votre gourde, votre maillot de bain et vos godasses de rando et

on y va !


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00088.JPG


Nous l'aborderons cette fois en nous faufilant le long de la berge en direction du Pioch

de la Roque qui arbore son chicot de basalte (neck) , vestige d'un temps où la chaine des


volcans d'auvergne, qui descendaient jusqu'à la mer, étaient encore en activité (- 700.000 ans)


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00095.JPG


Ce « neck » émerge aujourd'hui d'une masse de ruffes rouges faite de grès et d'argiles

déposés il y a 250 millions d'années et qui gardent la trace de leurs conditions de formation :

rides de courant, rainures de dessication, empreintes de pas de reptiles (voir la plaque de la

Lieude) et même gouttes de pluie !


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00108.JPG


Lorsque l'on contourne le Pioch de la Roque on découvre de l'aute coté du lac le village

de Celles niché au pied du Cébérou. Ce village qui a failli disparaître lors de la création du lac

(voir ma note du ...) renaît peu à peu et l'on peut rêver de le voir devenir un centre

d'information sur l'histoire du lac et de sa région (mais on préfère donner de l'argent aux

thoniers pour qu'ils aillent dévaster la mer!)


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00154.JPG


On contourne ensuite le pioch de la Sure dont les flancs érodés par les violents orages

qui sévissent parfois dans la région n'ont rien à envier au relief tourmenté des parcs nationaux

de l'Arizona


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00275.JPG


Le Pioch est couronné par une impressionnante masse d'orgues basaltiques dont la

musique wagnérienne s'est tue depuis quelques centaines de milliers d'années.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00201.JPG


En face se dresse l'imposante pyramide du Rouens, énorme meringue au chocolat que

semble convoiter deux pêcheurs qui s'en approchent an catimini dans leur minuscule

raffiot.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00244.JPG


Nous prenons de la hauteur et découvrons un paysage digne de la Toscane d'où

émerge au loin la montagne de Liausson derrière laquelle se cache le magnifique cirque de

Mourèze (que l'on retournera visiter un de ces jours!)


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00241.JPG


Notre horizon s'élargissant à l'infini, la pyramide du Rouens revient à des dimensions plus

modestes dans un décor magnifié par les touffes de lilas d'Espagne et les genêts



http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00287.JPG


Notre périple s'achève et nous revenons en vue du Pioch de la Roque en dévalant un

sinueux canyon qui nous donne le tournis


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00293.JPG


Nous jetons un dernier coup d'oeil au Lac à l'endroit où les vignes viennent y puiser

l'eau pour la transformer en un breuvage plus digeste, que l'on dégustera pour en célébrer la

beauté !



Texte & Photos Ulysse

08:43 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : salagou, pioch, volcan, ruffes

13/05/2008

Un site paradisiaque.....

.......qui, par endroits, a des allures de cloaque !

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC05447.2.JPG


Le 31 mars 2006 j'ai posté une note sur cette petite merveille géographique et

touristique qu'est le bassin de Thau, dans laquelle je déplorais les négligences et méfaits dont il

est victime de la part de ceux là même qui en vivent ou qui résident sur ses rives pas toujours

enchantées.



Depuis le déclassement du bassin de catégorie « A » en « B », qui a créé un véritable

électrochoc, les choses ont un peu évolué, les communes riveraines et les autorités

départementales et régionales se sont concertées pour tenter de sauver le bassin d'une mort

(biologique) certaine !



L'ancienne décharge ( et oui , il y avait autrefois une énorme décharge au bord de

l'étang !) du secteur de Maldormir a été réhabilitée, mais les masures, dont beaucoup sont en

situation illégale et polluent le sous sol (donc le bassin), sont encore là et pour longtemps. Des

zones de lagunage ont été créées du coté de Marseillan pour réduire la pollution des eaux de

ruissellement et des mesures devraient être prises pour réduire l'urbanisation dans les zones

sensibles. Des actions pédagogiques sont organisées à l'initiative du dynamique Alain Sacaze,

président de l'Organisation des Producteurs, à l'intention des conchyliculteurs - qui ne sont pas

les plus respectueux de ce bassin qui les fait pourtant vivre - et des étudiants engagés dans la

filière.



Espérons que ces initiatives parviendront à sauver, et pourquoi ne pas rêver, à rétablir

dans sa beauté originelle le bassin de Thau qui, vu de loin ou d'en haut, a des aspects

paradisiaques, mais qui en de trop nombreux endroits présente des allures d'un cloaque du fait

de la négligence, de la bêtise ou du « j'menfoutisme » de trop nombreux individus qui le prennent

(sans doute comme le reste de leur environnement) pour une poubelle !



Vous pensez que j'exagère ? Suivez mes pas et visitons d'abord le coté « jardin » avant

de chausser nos bottes pour aller regarder ce qui se passe du coté « cour »!



Nous voilà grimpés sur la butte du Domaine de Bellevue qui appartient désormais au

conservatoire du Littoral d'où l'on a vue splendide sur l'ensemble du bassin qui présente à cet

endroit (on le voit de loin!) des aspects de lagon polynésien.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09506-2.JPG


De cet endroit on domine les tables des ostréiculteurs qui sont l'un des emblèmes

paysagers du bassin


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/bouzigues_033.jpg


Parmi les villages installés sur les berges du bassin, le plus pittoresque est sans

conteste celui de Bouzigues dont les huitres sont réputées (quand elles sont consommables !)


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/bouzigues_051.jpg


Quelques barques traditionnelles somnolent en rêvant du temps où les berges du bassin

n'étaient pas jonchées de vieux pneus, de sacs plastiques et d'objets divers (je n'exagère rien,

attendez de voir !)


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/phare_005.jpg


Les flamants roses semblent apprécier l'endroit , mais celà n'a rien d'étonnant vu quils

passent leur existence la tête dans l'eau à chercher leur nourriture et se soucient comme d'une

guigne du paysage


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/thau_097.jpg


et leur envol est l'un des plus beaus spectacles que l'on puisse voir sur le bassin .

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/phare_026.jpg


Quand le vent se calme, l'eau se fait miroir et dédouble l'univers

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/soubes_002.jpg


Le phare des Onglous qui n'a jamais connu de tempête rêve de vacances en Bretagne

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/thau_087.jpg


Par endroits des roselières facétieuses chatouillent le ventre des nuages

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/thau_174.jpg


Par moments le bleu de la mer voisine submerge le paysage

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC06762.JPG


et fait place quand le soleil se retire à un vaste incendie qui dévore les nuages du ciel avant d'enflammer les eaux de l'étang

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/IMG_5670.JPG


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/IMG_5704.JPG


Paradisiaque is not it ? Mais ces clichés sont trompeurs, suivez moi maintenant dans les coulisses pour voir l'envers du décor !

7b43bab4bda991b4e543f0a813156968.jpgCommençons par la baie de Ste Marie située à proximité de l'Ecole des Glénans; prière d'amener un rateau si vous voulez y étendre votre serviette !

Poursuivons par ce cliché pris sur le chemin qui va de l'école des Glénans au phare des Onglous : les chasseurs de canards tiennent apparamment à leur confort !0e88feebea70b5c5110c1a117082ddc2.jpg

a74af3a65224c2d97f0c7dd04a60471b.jpgUn peu plus loin, une opération "vide-grenier" est ouverte en permanence !

437b31a5420ceb27f9be0504e8e18d51.jpgLe Loch Ness a son serpent et le bassin de Thau ses pneus flottants dont voici un beau spécimen flottant entre deux eaux dans la crique de l'angle .

Et voici quelques vestiges antiques en face de la station d'ostréiculture du Mourre Blanc (pas comme neige !)81231282df1cb0908ad0b1dec6e0edef.jpg

e3e1242a7d963f6bf7554595493eae11.jpgPetit aperçu du rivage au niveau d'une exploitation de conchyliculture ! Ah l'inimitable goût de noisette des huitres du Bassin de Thau (dixit la pub!)

Faites votre "shopping" le long de la promenade cotière à la sortie de Marseillan : crème solaire, paquet de cigarette, canette de bière, sont à votre entière dispostion!dcbae34f039a0dd1b609a5fbcf248b8d.jpg


5abc81aecb66a543df998f75ae1481f0.jpgBelle collection aussi du coté du

secteur de Maldormir ...mais apparamment ce ne sont pas ces déchets qui les empêchent de

dormir !



Après avoir exterminé les canards, certains chasseurs s'entraînent sur des canettes

bière (une fois qu'ils les ont vidées bien sur !) dont les tessons et les débris jonchent leur zone

de tir dans la zone des salins du Quinzième
!7918ec1cb725cccf9b8cd0858fda3b8d.jpg

0eb96b622b39d4c11d30e0e72df87f1b.jpgDevant la beauté du site un admirateur en est tombé à la renverse et a oublié de ramener son fauteuil !

Et pour finir assistons au même coucher de soleil que tout à l'heure, pris au travers d'un

pneu qui traînait sur le rivage !
a737edd6f2471241c7b9d7d00ef5dfd2.jpg

Triste bilan, n'est ce pas, pour un site pourtant magnifique qui illustre à loisir les

dépliants touristiques de la région. Mais il ne faut pas désespérer de voir sa situation

s'améliorer. Les villages riverains (Mèze, Balaruc, Bouzigues, Marseillan) ont pris conscience du

problème et font de louables efforts pour protéger et embellir les rives de l'étang mais dans un

périmètre qui reste limité.



En outre, début avril l'Organisation des Producteurs à co-organisé au Lycée de la Mer

de Sète les journées de la Conchyliculture afin de sensibiliser les futurs professionnels aux

menaces qui pèsent sur le Bassin de Thau. A cette occasion Alain Lacaze le Président de l'OP a

déclaré dans une interview accordé au Midi Libre (dont je salue au passage la sensibilité aux

problèmes de l'environnement) "Il appartient à l'OP de communiquer aux jeunes de bonnes

habitudes à prendre.Et leur dire que pour sauver l'étang et la profession il faut être plus blanc

que blanc, puisque c'est nous qui vivons de ce milieu. Si nous balayons devant notre porte,

nous serons ensuite mieux placés pour rouspeter quand d'autres polluent
".



Ce message concerne aussi les riverains, les plaisanciers, les chasseurs et les

promeneurs qui fréquentent le Bassin et l'initiative devrait être prise par l'ensemble des

communes riveraines d'organiser des journées de rnettoyage des rives afin de rendre au Bassin

l'aspect paradisiaque qu'il a sur les photos "touristiques"



Texte & Photos Ulysse

11:35 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (39) | Tags : Thau, Bouzigues, huitre

03/05/2008

A travers la garrigue de Castelnau de Guers...(fin)

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC06089-1.JPG


(suite et fin de la précédente note)

Vous avez dormi comme une souche, la paille du gite était chaude et confortable et le

spectacle de la voie lactée au travers des trous de la toîture a avantageusement remplacé le JT

du 20heures. Certes, il n'y avait pas d'eau chaude, les toilettes étaient parcourues par les

araignées et les courants d'air et il ne restait plus une seule bouteille de Picpoul de Pinet dans

la cave. Mais vous êtes néanmoins enchanté(e) et prêt(e) à reprendre la visite de la garrigue

malgré le temps qui tourne à l'orage. Alors allons y !


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08951.JPG


Prenons tout d'abord la direction du Tempot de Buard que domine un pioch de ruffe

rouge et dont le nom plutôt exotique m'a longtemps plongé dans un abîme de

perplexité.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08947.JPG


Mes recherches sur Internet et dans les dictionnaires occitan ne m'ont rien appris sur la

signification de Tempot, étant noté que Buard est probablement le patronyme de celui qui

possédait ou exploitait à l'origine ce lieu. C'est un lecteur de mon blog, Robert Jaeger, familier

des lieux puisqu'il y possède des vignes (je parlerai prochainement de ses vins) qui m'a donné la

clef de l'énigme. Je vous livre les précisions qu'il m'a apportées : "En patois un tempot

(prononcer le t final) est un récipient qui servait a recueillir les jus de raisons ou les vins bruts à

la sortie des pressoirs. C'est donc un récipient. Par extension cela peut-être une mare. Cette

mare existe juste derrière le Pioch pris en photo "


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08944.JPG


Le Pioch qui domine le Tempot de Buard est coiffé d'une strate de calcaire

sédimentaire déposé par la mer il y a 35 millions d'années. Sous l'effet de l'érosion cette strate

se morcelle en énormes morceaux de « sucre » que la pluie mettra également quelques millions

d'années à dissoudre
.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08959.JPG


Un magnifique amandier dresse sa toison blanche vers la mer de nuages menaçants qui

semblent vouloir submerger la terre


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08970.JPG


Derrière le Tempot de Buard les vignes s'étendent à perte de vue, promesse d'un fleuve

de Pic Poul qui ira un jour réjouir nos gosiers assoiffés, n'en déplaise aux pisse-vinaigre et aux

ayatollahs des ligues anti alcooliques qui confondent les buveurs de vins civilisés que nous

sommes avec les brutes alcooliques qui prennent les routes pour des pistes de

bowling.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08974.JPG


Nous avons fait à peine quelques kilomètres et nous débarquons soudain sur la lune, au

lieu dit joliment nommé de « l'étendoir des fées » qui offre un paysage minéral digne de la mer

de la Tranquillité où Amstrong posa le pied un jour de juillet 1969


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC08975.2.JPG


On trouve à cet endroit d'énormes « molaires » fossiles dont on pourrait croire qu'elles

ont appartenu aux dinausores qui ont hanté les lieux il y a soixante millions d'années



Remontant vers le nord et grimpant sur les collines qui dominent l'Hérault on découvre

l'Ermitage de Saint Antoine du Lac qui aurait été construit par les Antonins dont l'ordre a été

rattaché à celui des Chevaliers de Malte. Les Antonins soignaient les gens atteints du mal des

ardents ou feu de « Saint-Antoine » dû à l'ergot de seigle.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09703.2.JPG


Il reste peu de chose de l'ermitage, mais le seul arc ogival qui subsiste et se dresse

vers le ciel confère au site une aura de spiritualité. Malheureusement au cours de l'été 2007 un

incendie a partiellement brûlé l'énorme pin séculaire qui ombrage les ruines.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09676.JPG


En revenant vers le coeur de la garrigue, on arrive en un lieu où un champ de blé en

herbe donne au paysage un air de Normandie....


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09546.JPG


Vous êtes conquis ou conquise, vous avez décidé d'élire domicile ici , je vous

comprends et je viendrai souvent vous rendre visite. J'amènerai bien sur les tielles et le

Picpoul !.



Texte & photos Ulysse

01/05/2008

A travers la garrigue de Castelnau de Guers (première partie)

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC06088-1.JPG


L'urbanisation galopante du monde ramène l'humanité au rang des fourmis et des

abeilles, à la différence près que nous ne travaillons pas pour une reine, sauf les anglais qui ne

font jamais rien comme tout le monde. Mais, comme elles, nous consacrons la majeure partie de

notre vie à aller de l'alvéole où nous travaillons à celle où nous vivons pour assurer la

subsistance de nos rejetons. De surcroît quand nous allons de l'une à l'autre nous passons

notre temps à nous curer le nez dans nos cercueils à roulettes bloqués dans les embouteillages

ou serrés comme des manchots empereurs dans les wagons bondés des trams, des métros et

des trains de banlieue.



Et pendant tout ce temps nous rêvons de grands espaces et de nature vierge. Notre

esprit revêt sa tenue d'indiana jones et nous transporte au pied des Mitaines de monument

Valley au coeur de l'Arizona ou sur l'Eden Rock en plein coeur du bush australien.



Le problème est qu'avec l'envolée des cours du pétrole et la déconfiture des

promesses présidentielles, nos compte bancaires sont frappés d'anorexie et nous permettent

tout juste de faire un aller retour à Palavas les Flots



On se console en se disant que de toute façon il est plus dangereux de voyager sur des

avions américains que de traverser l'Iraq ou l'afghanistan en bus et qu'il n'est pas bon pour la

ligne de manger du kangourou pendant trois semaines; mais bon, notre rêve est tenace et la

mélancolie nous envahit .



Mais réjouissez vous car je connais un endroit à deux pas de Montpellier aussi

beau et dépaysant que les grands espaces américains ou australiens : il s'agit de la garrigue de

Castelnau de Guers.



Ce lieu est un véritable patchwork botanique et géologique qui a été bousculé par le

surgissement des Pyrénénes puis des Alpes. On y trouve des ruffes rouges, des dolomies, des

grès, des roches volcaniques, des "conglomérats" et des calcaires coquilliers provenant du fond

d'une ancienne mer qui recouvrait la région il y a 35 millions d'années.


Suivez moi à la découverte de ce « micro-continent » paradisiaque où se cotoient la garrigue,

les pinèdes et les vignes entretenues avec passion par les hommes depuis deux millénaires (la

via domitia la traverse!)


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC06083-1.JPG


Il faut tout d'abord grimper sur la butte qui domine la Font du Loup (photo

d'introduction) pour mesurer l'étendue du lieu et apprécier la diversité de ses paysages


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07766-1.JPG


La garrigue se présente alors dans toute sa beauté et sa diversité. La vigne y occupe

bien sur une place de choix (nous sommes au coeur d'une vieille civilisation !) mais ici

l'intelligence des hommes la laisse cohabiter avec les autres "peuples" du monde vert. Ces

plantations diversifiées maintiennent dans le sol les micro-organismes nécéssaires au maintien de

sa fertilité et font une vertueuse concurrence à la vigne contrainte d'aller chercher ses aliment

au plus profond des sols, donnant naissance à des nectars venus du coeur de la terre. Elles

offrent en outre le gite et le couvert à toute une faune d'insectes et d'oiseaux propices au

développement des vocations de botanistes et d'entomologistes. Enfin, au connaisseur

gastronome elles offrent salades, asperges, baies et condiments de toutes sortes.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07389-2.JPG


Les amandiers parsèment le paysage, impassibles guetteurs dont les fleurs blanches

signalent le retour des beaux jours.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07392.JPG


D'une vigne à l'autre le sol change de nature et de couleur, mais n'allez pas croire que

les sols blancs soient faits pour les vins blancs et les sols de « ruffes » pour les rouges !



http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07393.JPG


Au détour d 'un chemin, entre un bosquet de thym et de romarin, une belle aux allures

très exotique prend parfois la pose. Mon bouquin de botanique ne la connaissant pas, je fais

appel à mes lecteurs et mes lectrices pour m'en donner le nom !


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09354-1.JPG


Si l'envie vous prend de jouer les ermites et de faire retraite en ce lieu, les logis

pittoresques ne manquent pas


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07753-1.JPG


Vous avez le choix entre la maison méditerranéenne dans la pinède, ou bien la maison

de vigeron (avec un supplément pour avoir libre accès à la cave!)


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09402.JPG


Ou bien si vous avez la nostalgie de votre enfance, vous pouvez vous offrir aussi la

petite maison dans la prairie !


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC09661.JPG


La clé se trouve généralement sous une tuile placée devant la porte d'entrée

pour éviter les pies voleuses. Prière de laisser l'endroit aussi bucolique que vous l'avez trouvé !




La suite dans quelques jours !


Texte & photos Ulysse