suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/07/2016

Périple avec les P’tits loups en Andorre

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Aimer passionnément le Caroux n’interdit pas qu’on lui fasse des infidélités. Les montagnes, à vrai dire, ne sont pas comme les hommes, elles n’ont pas d’égo et se soucient comme d’une guigne que l’on aille trainer ses guêtres sur d’autres sommets. Et cette année Gibus et moi avons décidé de faire découvrir les magnifiques cimes andorannes à nos p’tits loups : Tom, Romain et Emilie. Voyager permet de découvrir que les gens qui vivent au delà de nos frontières purement conventionnelles ont, pour leur grande majorité, la même ambition que nous : mener une vie tranquille sous le double sceau de l’amour et de l’amitié. C’est un bon antidote pour ne pas prêter l’oreille à ceux pour qui, à priori, l’étranger est un trouble fête ou au pire un ennemi.

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Nous voici donc partis pour cette première randonnée à la découverte du lac de Cressans. Bien que l’on soit à près de 2500 mètres d’altitude le temps est estival et notre randonnée adopte l’allure d’une aimable balade. Chacun grimpe à son rythme, heureux de jouir de l’air pur, de la lumière, des vastes espaces vierges et sauvages et du spectacle sans cesse renouvelé des sommets environnants.

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Arrivés près d’un névé Emilie et Romain, titis parisiens qui ne connaissent de la neige que la boue noirâtre qu’elle devient aussitôt tombée sur la ville du fait de la pollution automobile, s’y précipitent, essayant vainement de skier sur la semelle de leurs chaussures. Tom, qui vit en Haute Savoie où la neige est sa compagne plus de six mois de l’année, n’a pas la même fascination pour cette substance que d’aucuns appellent pourtant l’or blanc! Cet « or » qui a rendu fou les hommes et les a conduit à défigurer une grande partie des montagnes.

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Nous arrivons à un col qui marque la frontière avec la France et découvrons les sommets ariégeois sous un ciel bleu inhabituel. Gibus et moi espérons qu’ils jouiront encore de ce climat idyllique pendant les deux prochaines semaines, car nous avons prévu de refaire début août l’ascension de la triplette des « trois milles » : pic de Moncalm ( 3077m) pic de Verdaguer (3129m) et pic d’Estats (3143m) que nous avons déjà effectuée en septembre 2010, au temps de ma « jeunesse » folle ! Affaire à suivre…..

 

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

En vue de nous préparer à cette prochaine expédition, Gibus et moi décidons de faire une peu de « cardio » en grimpant un modeste sommet avoisinant. Le jour où je ne rêverai plus de gravir les sommets, je ne mettrai plus de vin dans ma cave car il sera alors temps de commander mon corbillard !

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Mis en forme par cette courte escapade, nous décidons le lendemain matin de nous rendre au lac de L’Estanyo, soit 650 mètres de dénivelé, ce qui, rapportés à la hauteur des jambes de Tom et de Romain, est considérable !

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Tout au long de notre ascension, nous longeons le torrent qui descend du lac et qui permet à Emilie de mettre en évidence ses talents de jeune photographe !

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Le magnifique lis des Pyrénées se plait sur ses rives, ce qui donne aux photographes une bonne excuse pour faire une halte.

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Mais l’ascension se poursuit sans précipitation, chacun étant soucieux de jouir au maximum du grandiose paysage qui se dévoile à nos yeux, sauf notre étonnant Romain qui manifeste une aptitude à grimper beaucoup plus naturelle que certains coureurs du Tour de France.

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Mais solidarité montagnarde oblige, Romain est contraint d’attendre les retardataires, ce qu’il fait d’autant plus volontiers que ceux-ci portent son pique-nique !

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Nous arrivons enfin au bord du lac où les plus courageux - qui ne sont pas en l’occurrence les plus jeunes ! - piqueront une tête avant de festoyer.

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Après nos agapes Gibus et moi avons pour tradition – mes lectrices et lecteurs le savent – de nous abandonner quelques instants au soleil dans les bras de Morphée afin de recharger nos batteries. Mais mes p’tits loups s’ingénient à vouloir me priver de ce plaisir malgré les terribles représailles dont je les menace ! Vous me connaissez assez pour savoir que je ne plaisante pas !

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Mais voilà que, Oh félonie ! Oh trahison ! mon ami Gibus se range du coté des perturbateurs et me prive de cet instant de Nirvana, suprême récompense de mes randonnées en montagne. Que voulez vous que je fisse sinon renoncer à cet indicible plaisir, mais en promettant à Gibus de lui servir un jour un Ti’Punch à l’eau, ce qui sera pour mon ami une horrible vengeance dont il aura du mal à se remettre!

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Puis vient, à regret, le moment de la descente. Bien que l’on emprunte le même chemin, nous jouissons d’un panorama complètement différent, ce qui fait le charme des randonnées en haute-montagne dont les reliefs offrent une multitude de perspectives.

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

La sérénité de notre groupe est un instant contrariée par un incident technique, l’une des semelles d’Emilie s’étant décollée. Il faut dire que vu le prix des chaussures de randonnée et la pousse incessante des pieds des petits loups, nous avons l’habitude dans la famille de recycler les chaussures au fur et à mesure que les petits enfants (ils sont quatre espacés dans le temps ) grandissent. Ce qui fait que les derniers nés marchent avec de vieilles godasses ! Quel triste sort ! Dure la vie ! Mais l’ami Gibus trouve une solution de fortune en consolidant la semelle avec le lacet. Ce ne sera, bien sûr qu’une solution provisoire et le lendemain Emilie aura droit à une paire de chaussures neuves : toujours à quelque chose malheur est bon ! La montagne est aussi une belle occasion de philosopher !

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Ce handicap n’empêche pas Emilie d’effectuer la descente juste derrière Romain qui entend conserver sa place de leader. Pourtant aucune Andoranne ne lui fera la bise à l’arrivée d’étape ! Les garçons de cet âge n’ont pas besoin de stimulus pour galoper, c’est bien plus tard qu’ils végètent dans les canapés en se musclant les pouces !

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Le lendemain, pas de répit, une nouvelle expédition est prévue pour le lac Bleu avec au programme, de nouveau, 600mètres de dénivelé ! Romain qui a pris goût à faire la course en tête mène le train.

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

A juste titre, Tom et Romain prennent la pause pour immortaliser leur (futur) exploit : l’ascension du col de Siguer (« port » en catalan) avec des gambettes mini format, alors que le moins décati des sénateurs (et pourtant ce n’est pas leur fonction qui les fatigue !) ne serait pas capable de se rendre au poteau de départ !

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

L’ascension commence et se révèle rude, même Gibus qui a des gênes de mouflon a pris des bâtons de marche, c’est pour dire !

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Du coup, Romain doit laisser à contre cœur la tête à Gibus mais arrive à se maintenir devant moi, ce dont il n’est pas peu fier ! Bon, je ne vais vous ressortir l’excuse du gros sac à dos que je porte, ce serait « petit » de ma part ! Tom et Emilie, fière d’arborer ses chaussures neuves, suivent juste derrière.

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

L’ascension se poursuit en silence, chacun étant concentré sur son souffle et perdu dans ses pensées. L’un des grands bénéfices de la marche est de nous concentrer sur nous même, cerveau, cœur et âme étant dans ces moments intimement unis. Et le sentiment de vivre en est décuplé.

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Nous avons juste le temps d’apercevoir une marmotte qui, effrayée sans raison par notre présence, se précipite dans son terrier. C’est une malédiction que partout la présence de l’homme soit perçue par la faune sauvage comme une terrible menace. Il est vrai que pour de nombreux hommes tuer confère un sentiment de supériorité alors que ce n’est la manifestation que d’une terrible faiblesse : l’incapacité à aimer la vie !

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

L’observation de la marmotte nous donne l’occasion d’attendre les mamies qui vont leur train régulier, appliquant le sage dicton « chi va piano, va sano e va lontano » …

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

L’ascension vers le col reprend, la pente se faisant moins forte…

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

…et enfin, nous sommes au col du Siguer, emplis d’une joie indicible d’avoir surmonté la fatigue et contraint notre corps, par moments récalcitrant, à avancer coûte que coûte pour satisfaire cet incompréhensible caprice (notamment pour un sénateur ventripotent) d’accéder au but que l’on s’est fixé !

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Notre récompense prend la forme des eaux idylliques (au plan de la couleur, mais pas de la température !) du lac Bleu (situé en Ariège) que l’on aperçoit en contrebas. Sans attendre le reste de la troupe, Romain dévale le sentier qui y mène…

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Mais il se fait vite doubler par Gibus qui veut être le premier à se jeter dans l’eau.

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

A vrai dire, à part votre serviteur ainsi que Marie, l’épouse de Gibus et Tom, il n’y aura pas d’autre candidat à la baignade, enfin disons plutôt à la trempette, car elle ne durera guère plus de temps qu’il n’en faut à un sénateur pour s’assoupir en séance parlementaire !

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Tom et Romain sont légitimement heureux et fiers de leur exploit du matin et nous fêtons dignement l’événement avec les flacons qui ont si lourdement pesé dans nos sacs à la montée. Mais ça en valait la peine !

 

andorre,port de siguer,marmotte,lac bleu,ariège

Et le retour se fait d’un pas et d’un cœur léger car il n’y a rien de tel qu’une randonnée en montagne pour emplir notre âme de félicité. Pour conclure, je vais vous dire un secret : ne cherchez pas le paradis dans le ciel, il est à la portée de nos pieds !

 

*****

Je viens de publier mon dernier CD "Bulles de savon" sur les plateformes musicales Deezer, Itunes, Fnac Juke box, Google play etc...

Voici le lien vers : DEEZER

Mes autres chansons sont publiées sur mon blog musical en accès libre

OLD NUT

(cliquez sur les noms en rouge)

 

 Texte Ulysse & photos Emilie, Ulysse, Sébastien et Gibus

 

19/09/2015

Périple en Andorre : Pluie et brouillard !

andorre,brouillard,pluie,nuagesAlors que nous avons prévu de faire une randonnée, le ciel semble vouloir nous contrarier en déversant un tombereau de nuages sur la vallée.....

 

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesMais, chères lectrices et lecteurs, vous nous connaissez suffisamment pour savoir que nous ne sommes pas du genre à nous laisser impressionner par ce genre d'impédiment.

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesAussi, vêtus de nos pèlerines, nous partons à l'assaut de la montagne, espérant que le ciel, face à notre détermination, finira par se montrer plus clément.

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesMais, non content de subir la pluie qui tombe du ciel, nous essuyons au passage les fougères qui bordent le chemin.

 

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesParvenus sur le plateau, nous découvrons qu'il est envahi par le brouillard....

 

andorre,brouillard,pluie,nuages

Mais vu que l'on est déjà trempé jusqu'à la moelle, il ne serait d'aucun intérêt de faire demi tour maintenant, d'autant que, compte tenu des agapes auxquelles nous nous livrons pendant nos soirées festives, nous avons quelques calories à perdre.

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesIl est certain que la vue de ces arbres morts crée une ambiance fantasmagorique qui n'est guère rassérénante, mais nous avons connu sur les sommets pyrénéens des situations bien plus scabreuses et nous poursuivons notre périple sans sourciller.

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesPendant un bref instant, le soleil semble pouvoir triompher des nuages mais ce n'est qu'un faux espoir...

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesLe brouillard s'impose de plus belle et nous marchons au hasard, comme le roi mage Balthasar, espérant trouver quelque part une crèche hospitalière.

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesLa vue d'un cairn nous rassure, car c'est l'indice que nous sommes sur un chemin fréquenté qui doit forcément mener quelque part...

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesNous avons bien fait de persévérer car nous arrivons enfin en vue d'un refuge...

 

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesNous y faisons aussitôt un feu pour tenter de nous réchauffer et d'égoutter au maximum nos vêtements....

 

andorre,brouillard,pluie,nuagesAprès des agapes réparatrices, nous entamons notre descente vers la vallée toujours submergée par les nuages.

 

andorre,brouillard,pluie,nuages

Mais au fur et à mesure que nous descendons, le manteau de nuages se déchire, conférant une majestueuse beauté à la vallée.

 

andorre,brouillard,pluie,nuages

Finalement, qu'il fasse grand beau ou qu'il pleuve, la montagne est belle et c'est pourquoi nous l'arpentons quelles que soient les conditions ! Bon, cela dit, espérons que demain il fera grand beau !

 

 

******** 

Et comme en France tout finit par des chansons je vous invite à aller écouter celles que j'ai composées et qui sont diffusées sous mon nom d'artiste OLD NUT sur 

DEEZER 

Vous pouvez aussi les écouter sur mon nouveau blog musical 

OLD NUT

Cliquez sur les mots "Deezer" ou "Old Nut" pour y accéder) 

 

Texte & Photos Ulysse

 

 

11/09/2015

Périple en Andorre : le lac Esbalçat

J'ai passé quelques jours en Andorre où je vous emmène à la découverte du lac Esbalçat. Ma plume étant paresseuse, nous cheminerons en silence....

 

andorre,ordino,lac esbalçat,chevaux

 

andorre,ordino,lac esbalçat,chevaux

 

andorre,ordino,lac esbalçat,chevaux

 

andorre,ordino,lac esbalçat,chevaux

 

andorre,ordino,lac esbalçat,chevaux

 

andorre,ordino,lac esbalçat,chevaux

 

andorre,ordino,lac esbalçat,chevaux

 

andorre,ordino,lac esbalçat,chevaux

 

andorre,ordino,lac esbalçat,chevaux

 

andorre,ordino,lac esbalçat,chevaux

andorre,ordino,lac esbalçat,chevaux

andorre,ordino,lac esbalçat,chevaux

 

andorre,ordino,lac esbalçat,chevaux

 

Et comme en France tout finit par des chansons je vous invite à aller écouter celles que j'ai composées et qui sont diffusées sous mon nom d'artiste OLD NUT sur 

DEEZER 

Vous pouvez aussi les écouter sur mon nouveau blog musical 

OLD NUT

Cliquez sur les mots "Deezer" ou "Old Nut" pour y accéder)

 

Photos Ulysse

21/10/2012

Vers les sommets andorrans : Fin - le Pic de Tristaina (2878m)

 

andorre,tristaina,fourcat,vautour

En ce matin du 7 septembre 2012 le ciel  azurin est agrémenté d’une étole de nuées blanches du plus bel effet.  Nous sommes manifestement dans les petits papiers de Zeus qui décide du temps qu’il fait, comme chacun le sait, sauf à l’évidence Météo-France qui est la seule à croire que ses ordinateurs servent à quelque chose. Il faut dire que la veille au soir nous avons dédié à ce dieu fantasque quelques chopes de San Miguel en espérant qu’il nous gratifie d’une météo favorable.  Si jamais il lit ce blog qu’il sache que nous lui en sommes gré.

Nous prenons donc l’esprit serein la direction du Pic de Tristaina  (2878m) qui se mire dans les eaux du lac du même nom et dont l’ascension est réputée « assez » sportive. J’ouvre là une parenthèse sémantique pour souligner combien le sens du mot « assez » varie selon le contexte. Ainsi le « assez » « d’assez bien » n’a pas la même valeur que le « assez «  d’assez cher ou « d’assez sportif » comme nous l’allons voir tout à l’heure.

 

andorre,tristaina,fourcat,vautour

Au fur et à mesure que nous nous rapprochons du Pic nous découvrons plus en détail la configuration de ses flancs qui nous laisse penser qu’effectivement son ascension ne sera pas des plus aisées. Mais bon, nous ne sommes pas venus là pour cueillir des pâquerettes, d’autant plus que ce n’est plus la saison.

 

andorre,tristaina,fourcat,vautour

Parvenus au pied du Pic nous essayons de repérer la voie qui permet son ascension. A vrai dire nous ne voyons pas très bien par où il nous faudra passer, mais bon c’est le principe même et le charme de la vie : on ne sait pas de quoi le moment qui vient sera fait !

 

andorre,tristaina,fourcat,vautour

Et nous voilà partis cherchant des yeux les quelques marques jaunes qui ponctuent la voie d’accès, avec pour seul motif de consolation l’espoir qu’en cas de chute nous avons quelques chances de finir  dans les eaux du lac en contrebas plutôt que contre un rocher.

 

andorre,tristaina,fourcat,vautour

Nous escaladons quelques « cheminées », heureusement aidés par les conseils de l’ami Gibus, notre expert en la matière, qui arriverait à vous persuader qu’on peut grimper en haut de la Tour Eiffel sans prendre l’ascenseur ni les escaliers .

 

 

andorre,tristaina,fourcat,vautour

Dans ce genre de situation mieux vaut ne pas jouer les fanfarons,  prendre son temps et  vérifier la solidité de ses appuis et puis si possible éviter de regarder le vide…..

 

andorre,tristaina,fourcat,vautour

Cela dit,  quand vous avez les deux pieds bien calés et les mains bien arrimées il ne vous est pas interdit de regarder le paysage, surtout qu’à ces altitudes il est généralement somptueux, comme celui que l’on découvre ici avec la tache « bleuissime » du grand étang Fourcat situé en Ariège. Une bouffée de nostalgie nous envahit alors en découvrant notre pays natal que l’on ne reverra peut être jamais …bon je plaisante !

 

 

andorre,tristaina,fourcat,vautour

Nous parvenons enfin sur l’arête terminale qui mène au sommet et qui fait à peine deux mètres de large. Mieux vaut donc s’assurer que les pierres sur lesquelles on marche sont bien stables, car les pierres en général ne sont pas fiables. Il ne faut pas oublier que Pierre a renié trois fois le christ ! Mais bon soyons indulgent, qu‘aurions nous fait à sa place ?

 

andorre,tristaina,fourcat,vautour

Pour corser un peu plus notre affaire,  le chemin est hérissé par endroits de pierres pointues qui rendent notre progression plus périlleuse. Il faut être un peu « barjos» vous ne trouvez pas pour aller se balader dans des endroits pareils ?

 andorre,tristaina,fourcat,vautourNous sommes enfin en vue du cairn sommital. Le danger dans ce cas est de presser le pas pour y parvenir au plus vite, mais notre expérience de la montagne nous a appris à temporiser et nous restons calmes et concentrés jusqu’au but final.

 


andorre,tristaina,fourcat,vautourLe panorama qui s’offre alors à nous nous récompense au centuple de nos efforts et de nos  frayeurs. Nous sommes au pays où se fabriquent les nuages, là où la vapeur d’eau qui monte des lacs en contrebas se condense au contact de l’air plus froid

 

andorre,tristaina,fourcat,vautour

Tout ici nous parle du mystère de l’univers. Les quelques touffes  d‘herbe jaunies qui nous disent la fragilité et la ténacité de la vie, les formidables montagnes qui nous rappellent les forces titanesques qui les ont soulevées, le vent, le bleu du ciel et le ballet des nuages qui nous amènent à réfléchir au délicat équilibre de ce monde complexe où nous  avons surgi pour on ne sait quel destin et que nous négligeons et détruisons sans vergogne.

 

andorre,tristaina,fourcat,vautour

Au loin sur la droite nous apercevons le sommet de la Coma Pedrosa (2942m) plus haut sommet de l’Andorre, que nous avons gravi il y a deux ans. Celui là aussi était « assez » sportif  comme vous pouvez le découvrir en cliquant ICI !

 

andorre,tristaina,fourcat,vautour

Au moment où nous nous apprêtons à redescendre un vautour se met à voler au dessus de nous avec sans doute l’espoir que l’un d’entre nous manifeste des signes de faiblesse. Mais il s’éloigne bien vite dépité de nous voir prendre le chemin du retour avec vigueur et détermination. Notre énergie est effectivement décuplée par le fait  nous avons prévu de pique-niquer au bord du lac avec les membres de notre groupe qui n’ont pas voulu faire l’ascension et qui ont la garde des précieux flacons. Il n’aurait pas fallu qu’on les casse en chutant !

 

andorre,tristaina,fourcat,vautour

Nous retrouvons nos autres compagnons au bord du lac où je ne vous montre que le reflet de nos agapes car je risque de faire l’objet d’un procès par la ligue des buveurs d’eau pour incitation aux débauches « libatoires ». Mais quand on a risqué sa vie, on a le droit de fêter ça, Non ?

 

andorre,tristaina,fourcat,vautour

Nous quittons à regret les lieux car ce sont nos dernières heures dans ces magnifiques montagnes andorranes. Mais c’est décidé : l’année prochaine nous reviendrons !


andorre,tristaina,fourcat,vautour

Mais qui ne reviendrait pas dans un pays dont même le mauvais temps n'altère pas la beauté !


Texte & Photos Ulysse