suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/10/2013

Au pays des ruffes et des volcans

  

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

L’Hérault où je vis est un livre ouvert sur l’histoire de la terre.  Sa géologie a été particulièrement tourmentée par plusieurs incursions de la Méditerranée puis par les plissements provoqués par la surrection des Pyrénées et des Alpes il y a environ quarante millions d’années. Enfin un épisode volcanique, qui a commencé il y a deux millions d’années et s’est arrêté il y a environ cinq cent mille ans, a enrichi le paysage de coulées de lave et de « necks » comme celui érodé que l’on aperçoit en haut de ce monticule qui fut autrefois un volcan. Aux alentours s’étendent ces « ruffes rouges » terres argileuses sédimentaires contenant de l’oxyde de fer et provenant de lagunes qui ont occupé les lieux de moins trois cent millions à moins deux cent millions d’années.

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Nous sommes aux alentours du hameau de Mérifons situé non loin du lac Salagou. Par endroits les ruffes ont conservé la marque d’intenses périodes de sécheresse qui les ont craquelées.

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

En d’autres endroits, comme sur la plaque de la Lieude on aperçoit des empreintes laissées par des mammaliens, ancêtres des dinosaures, qui vivaient en ces lieux marécageux.

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

La tête fossilisée de l’un d’eux émerge du sol….du moins pourrait-on le croire ! Mais  il ne s’agit que d’un roc de basalte volcanique sculpté par les intempéries.

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Ici on croit voir un mur dressé par les anciens mais il s’agit également d’une coulée de lave mise à la verticale, probablement par la surrection des massifs alpin ou pyrénéen.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Là nous sommes face à un morceau d’ancien plateau sédimentaire d’une composition différente des ruffes – ce qui témoigne d’un changement climatique intervenu dans la région -  également bousculé par la surrection des massifs voisins. Gaïa a eu une jeunesse tumultueuse et elle a encore par moments des défoulements intempestifs qui font quelques dégâts et malheureusement de nombreuses victimes.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Non loin de là, un superbe « neck » dénommé la « Roque haute » se dresse dans le paysage.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Vu sous un autre angle il ressemble à un ours dressé, sans doute l’un des seuls qui survivra au massacre programmé de toutes les espèces animales comme on le voit partout : ours, loups, éléphants, tigres, rhinocéros, grands singes, requins sont  pourchassés ou exterminés par la cupidité et la stupidité de l’espèce humaine. Les hommes ne supportent que les animaux qu’ils «bouffent», exploitent ou dominent et exècrent ceux qui  les narguent par leur noblesse et leur goût de la liberté à laquelle ils ont eux mêmes depuis longtemps renoncé. 

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Dans ce paysage étonnant l’eau creuse des ravins qui vous donnent le sentiment de contempler les entrailles vivantes de Gaïa.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Quand les ravins deviennent « canyons » les arbres s’y réfugient car ils y trouvent l’humidité et la relative fraîcheur qui leur permettent de survivre à la fournaise estivale.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Sur les berges des canyons les coulées de lave s’effritent sous l’effet des intempéries et roulent pierre après pierre au fond des canyons. De là ces pierres érodées par l’eau qui y coule par intermittence commenceront leur lent chemin vers la mer. Les roches, que l’on croit immobiles, sont, comme les nuages, de grands voyageurs.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons

Le vent et la pluie offrent à Gaïa de jolis mamelons et broderies diverses dont je vous laisse apprécier la beauté et la diversité.

 

 

ruffes,neck,basalte,volcan,mérifons


Et si cette note vous a plu je  vous invite à découvrir

sur mon blog PIQUESEL le récit de mon péripleà travers

le parc des Bardenas Reales en Espagne.


 

Texte & Photos Ulysse

20/06/2013

Interlude hivernal au lac du Salagou

Avant de poursuivre le récit de nos dernières randonnées hivernales, je vous offre un interlude au bord du lac Salagou dont les ruffes rouges vieilles de 200 millions d'années ont été joliment maquillées par la neige en janvier dernier, spectacle rare et enchanteur à cette latitude !

salagou,va

Ces ruffes d'orignie sédimentaire ont été abandonnées par une ancienne mer qui recouvrait une partie de l'actuel Languedoc. Elles ont ensuite été chahutées et soulevées lors d'un épisode volcanique intervenu il y a environ deux millions d'années et dont les derniers soubresauts se sont produits il n'y a que sept mille ans. 

salagou,vailhès,celles,neck,volcan

On aperçoit ici et là un neck volcanique qui émerge des ruffes ainsi que des coulées de lave en basalte noir qui émaillent les flancs des anciens volcans.

 

salagou,va

Les pins et chênes verts qui colonisent les pentes les pentes des anciens volcans forment une toison verte incongrue en ce décor hivernal.

 

salagou,vailhès,celles,neck,volcan

Ces anciens volcans sont profondément assoupis, aucun tressaillement ne vient agiter les eaux turquoises du lac, mais soyons vigilants car, comme leurs lointains cousins des monts d'Auvergne, ils n'ont sans doute pas dit leur dernier mot ! Et pour ne pas les réveiller avant l'heure poursuivons notre visite en silence ! 

salagou,vailhès,celles,neck,volcan

 

salagou,vailhès,celles,neck,volcan

 

 

salagou,vailhès,celles,neck,volcan

 

 

 

salagou,vailhès,celles,neck,volcan

 

salagou,va

 

 

salagou,vailhès,celles,neck,volcan

 

salagou,vailhès,celles,neck,volcan

Vous avez apprécié la visite ? Oui ! Alors je n'attendrai pas le réveil des volcans pour vous y ramener !

 

Si vous appréciez  Eldorad'Oc je vous invite à suivre mon périple en Andalousie sur mon autre blog :

 PIQUESEL

 

et à découvrir mon nouveau blog consacré à la photographie grand format 

 

 FOTORAMA


 

Texte & Photos Ulysse

 

11/08/2008

Un bel été au Salagou...

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03683.JPG


Les vacanciers envahissent les plages,

Qui sont comme d'immense fourmilières,

Où chacun ne pense qu'à son bronzage,

Trophée d'été bien éphémère.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03986.JPG


Tandis que l'occident au soleil expose,

Ses brochettes rougeoyantes de Bidochons,

Les mouettes écoeurées par cette overdose,

De ventres grassouillets et de tétons,


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03750.JPG



Désertent les rives de leur mère nourricière,

La plume en berne, l'âme emplie de blues,

Pour gagner du Salagou les eaux bleu outremer,

Serties d'un écrin de ruffes rouges..


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03763.JPG


A défaut de maquereaux et de sardines,

Elles y trouvent le calme et la volupté,

D'une eau fraiche et d'une brise caline,

Aux senteurs de romarin et de serpolet.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03774.JPG


Les marins qui connaissent bien ces volatiles,

Savent que malgré leur cervelle d'oiseau,

Elles n'ont pas des humains le coté futile,

Et savent apprécier ce qui est beau.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03753.JPG



A elles donc ces volcans endormis,

Couverts de leur toison émeraude,

Surgissant vers un ciel bleu inouï,

Où quelques nuages ivoire rodent.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03694.JPG


Oui, à elles ces criques secrètes,

Aux eaux polynésiennes,

Où des demoiselles discrètes,

Viennent reposer leur ailes.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03746.JPG


Ainsi jouissant d'un paysage,

Mêlant Seychelles et Tombouctou,

Les mouettes passent loin du tapage,

Un bel été au Salagou.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC03776.JPG


Texte & Photos Ulysse

05/06/2008

Etonnez vous, allez au Salagou !

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00271.JPG


Avec le prix du kérosène qui grimpe plus vite que les avions qu'ils propulsent, les

voyages aériens seront bientôt réservés aux seuls ministres des affaires étrangères (fonction

oblige) et aux quelques "happy few" dont les revenus sont indexés sur les cours de l'or

noir.



Aussi vous qui rêviez d'exotisme pour vous changer de la morosité ambiante vous avez

le moral dans les chaussettes qui avaient déjà tendance à tomber sur vos chaussures (c'est

normal, vu qu'elles sont "merde in china" !)



Haut les coeurs sacrebleu ! car j'ai dans ma besace de randonneur de quoi vous

dépayser sans quitter notre doux et beau pays que le monde entier nous envie avec sa tour

Eiffel, ses 35 heures et sa première dame aussi sexy !.


Il s'agit d'un endroit étrange et fantastique, mélange de Polynésie et d'Arizona, que celles et

ceux qui me lisent régulièrement connaissent déjà : le lac Salagou !



Je vous sens ragaillardi(e)s par la perspective de pouvoir vous dépayser sans devoir

remplacer votre baguette et votre camembert par d'infâmes sushis, hamburgers ou autres

sauterelles grillées. Allez prenez votre gourde, votre maillot de bain et vos godasses de rando et

on y va !


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00088.JPG


Nous l'aborderons cette fois en nous faufilant le long de la berge en direction du Pioch

de la Roque qui arbore son chicot de basalte (neck) , vestige d'un temps où la chaine des


volcans d'auvergne, qui descendaient jusqu'à la mer, étaient encore en activité (- 700.000 ans)


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00095.JPG


Ce « neck » émerge aujourd'hui d'une masse de ruffes rouges faite de grès et d'argiles

déposés il y a 250 millions d'années et qui gardent la trace de leurs conditions de formation :

rides de courant, rainures de dessication, empreintes de pas de reptiles (voir la plaque de la

Lieude) et même gouttes de pluie !


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00108.JPG


Lorsque l'on contourne le Pioch de la Roque on découvre de l'aute coté du lac le village

de Celles niché au pied du Cébérou. Ce village qui a failli disparaître lors de la création du lac

(voir ma note du ...) renaît peu à peu et l'on peut rêver de le voir devenir un centre

d'information sur l'histoire du lac et de sa région (mais on préfère donner de l'argent aux

thoniers pour qu'ils aillent dévaster la mer!)


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00154.JPG


On contourne ensuite le pioch de la Sure dont les flancs érodés par les violents orages

qui sévissent parfois dans la région n'ont rien à envier au relief tourmenté des parcs nationaux

de l'Arizona


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00275.JPG


Le Pioch est couronné par une impressionnante masse d'orgues basaltiques dont la

musique wagnérienne s'est tue depuis quelques centaines de milliers d'années.


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00201.JPG


En face se dresse l'imposante pyramide du Rouens, énorme meringue au chocolat que

semble convoiter deux pêcheurs qui s'en approchent an catimini dans leur minuscule

raffiot.

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00244.JPG


Nous prenons de la hauteur et découvrons un paysage digne de la Toscane d'où

émerge au loin la montagne de Liausson derrière laquelle se cache le magnifique cirque de

Mourèze (que l'on retournera visiter un de ces jours!)


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00241.JPG


Notre horizon s'élargissant à l'infini, la pyramide du Rouens revient à des dimensions plus

modestes dans un décor magnifié par les touffes de lilas d'Espagne et les genêts



http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00287.JPG


Notre périple s'achève et nous revenons en vue du Pioch de la Roque en dévalant un

sinueux canyon qui nous donne le tournis


http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC00293.JPG


Nous jetons un dernier coup d'oeil au Lac à l'endroit où les vignes viennent y puiser

l'eau pour la transformer en un breuvage plus digeste, que l'on dégustera pour en célébrer la

beauté !



Texte & Photos Ulysse

08:43 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : salagou, pioch, volcan, ruffes