suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/11/2016

L'hiver est sorti de sa remise....

DSC07467.JPG

L'hiver est sorti de sa remise,

Par un matin brumeux de novembre,

Et a descendu le val de la Nize,

Dont j'ai suivi, rêveur, les méandres.
 
DSC07333.JPG



En cet endroit loin de tout village,

Où les hommes ne se risquent guère,

J'ai surpris l'étreinte sauvage,

D'une liane et d'un aulne centenaire.

DSC07342.JPG



Parvenus en haut de l'Escandorgue,

Ce plateau du pays Lodévois,

Je crus entendre retentir des orgues,

Mais ce n'était que le vent dans les bois.

 

DSC07367.JPG




En cette période où les arbres frissonnent,

Sans leur frondaison qui gît fanée à terre,

Et que notre âme n'est qu'une plaine morne,

Quelle douceur, quelle beauté qu'un pré vert !

DSC07374.JPG



Sous le soleil, le ballet des nuages,

Crée un théatre d'ombres et de lumières,

Qui courrent à travers le paysage,

Et rendent aimable l'hiver.

DSC07372.JPG



Au loin on aperçoit le miroir,

Des eaux laiteuses du Salagou,

Où les étoiles se baignent le soir,

Avec la lune ! Me croyez vous ?

DSC07377.JPG



Suivez moi sur cette piste herbeuse,

Qui sinue entre ciel et terre,

Dans ces espaces, mon âme rêveuse,

Devient légère comme l'air.

DSC07385.JPG



Faisons halte dans cette bergerie,

Brebis égarée loin d'un monde insidieux,

Dont les lanternes ne sont que des vessies,

Et les éphémères idoles, de faux dieux .

 

DSC07477.JPG



La bas, sur la plus haute cîme,

L'hiver a posé son manteau,

Blanc comme celui de l'hermine,

Qui va nourrir les oiseaux ?

 

DSC07407.JPG



Parfois on aperçoit le fantôme,

De la chèvre de Monsieur Seguin,

Qui semble nous dire "quittez ces lieux, hommes »,

Je vous crains plus que le loup Ysengrin.

 

DSC07403-1.JPG



Captant les rayons du soleil qui décline,

Dans une clairière des « arbresses » dansent,

Pour qui donnent-t-elles cette pantomime ?

Pour ce beau chêne là bas, je pense !

 

DSC07427.JPG




Je regagne les berges de la Nize

Où se mirent les arbres de la forêt,

Par ce spectacle mon âme est conquise,

Un jour prochain, je reviendrai !

 

DSC07421.JPG

 

Si vous appréciez ce blog, je vous invite à découvrir mes autres blogs:

Old Nut (Wix) où vous pouvez écouter librement toutes mes chansons

Canta-la-Vida où j'illustre certaines chansons en photos.

La dernière postée ce jour, s'intitule "Les doudous et les blessures"

Piquesel : "bloc-note photos" où les photos sont accompagnées de commentaires humoristiques ou poétiques.

Vous pouvez y accéder en cliquant sur les noms figurant en haut de la colonne de droite.


Texte & photos Ulysse

28/10/2016

L'été a remis ses babouches....

DSC06351.JPG


L'été a remis ses babouches,

Puis doucement s'en est allé,

L'automne nonchalant, par petites touches,

Envahit montagnes et vallées.

 

DSC06313.JPG



Sur les érables et les sycomores,

Les frênes, les chênes pubescents,

Ses pas lancent des étincelles d'or,

De pourpre, d'ambre et de sang.

DSC06294.JPG



L'incendie gagne parfois la colline,

Et vient lêcher les roches blanches,

Des falaises que le soleil illumine;

La nature n'est qu'éxubérance !

DSC06306.JPG



Non, le ciel ne peut être vide,

Mais qui est donc ce créateur,

Qui sous nos yeux dévide,

Tant d'harmonie et de splendeur ?

DSC06282.JPG



Ceux qui invoquent sa parole,

Pour nous faire mettre à genoux,

Nous racontent des fariboles,

Des contes à dormir debout.

DSC06311.JPG



Ce créateur là est un artiste,

Un poète et un jouisseur,

Dont les oeuvres nous invitent,

A courir après le bonheur.

 

DSC06318.JPG



Alors, chantons, dansons, mes frères,

Aimons nous les uns les autres,

Plus que tout respectons notre terre,

Soyons en les apôtres.

 

DSC06331.JPG



Faisons en tous lieux ses louanges

Célébrons sa beauté parfaite

Notre terre est bleue comme une orange

Ainsi que l'a écrit le poète *

 

DSC06336.JPG



La ronde des saisons qui passent,

Est à l'image de notre vie,

Nos passions fleurissent puis trépassent,

Et comme les feuilles tombent sans bruit.

 

DSC06277.JPG



Contempler la nature nous rend sage,

Et nous résigne au passage du temps,

Après les émois, les passions, les orages,

Vient le moment des renoncements.

DSC06341.JPG



Les splendeurs de la nature,

Réjouissent nos coeurs et nos esprits,

Elles apaisent nos angoisses, nos blessures,

Et entr'ouvrent les portes du paradis.

 

DSC06250.JPG



* vers tiré d'un poème de Paul Eluard


PS: les photos ont été prises au cours d'une randonnée dans le massif du Marcou à partir du village de St Geniès de Varensal.

 

*****

Si vous appréciez ce blog, je vous invite à découvrir mes autres blogs: 

Old Nut (Wix) où vous pouvez écouter librement toutes mes chansons

Canta-la-Vida où j'illustre certaines chansons en photos.

La dernière, postée ce jour, s'intitule "Ecoute ton âme"

Piquesel : "bloc-note photos" où les photos sont accompagnées de commentaires humoristiques ou poétiques.

Vous pouvez y accéder en cliquant sur les noms figurant en haut de la colonne de droite.

 


Texte & photos Ulysse

27/08/2016

La belle et le platane (reprise d'archive)

medium_DSC06000.JPG


Un platane séculaire et de belle prestance,
Se mirait dans le canal du Midi.
Il était assez fier de son apparence,
Et pensait être de loin le plus joli .

Chaque matin au lever du soleil,
Il demandait d'un voix claironnante: :
« De tes rives suis je toujours la merveille
Majestueux canal aux eaux indolentes ? »

Jusqu'à ce jour, disait d'une voix rassurante,
Le canal, tu n'as pas de concurrence,
Ta taille et ta frondaison impressionnantes,
T'assurent sans problème la prééminence.

Mais voilà qu'un matin dans les parages,
Une demoiselle vint à passer.
Le canal en apercevant son visage,
En fut de suite amourachée.

De ses flots il caressa l' image,
De la demoiselle qui sourit d'aise,
De se voir ainsi rendre hommage,
A l'instar d'Artémis d'Ephèse.

L'orgueilleux platane en prit ombrage,
Et voulut pousser la belle dans l'eau,
En lui donnant un coup de branchage,
Sournoisement dans le dos .

Mais le canal aperçut le manège,
Et le révéla par reflet à la belle,
Qui put ainsi éviter le piège,
De son rival fourbe et cruel.

Le canal furieux de la forfaiture,
De celui qu'il avait si longtemps reflété,
Lui déclara "Platane je te jure,
Que je ne renverrai plus jamais ton reflet ".

Triste devint alors l'existence,
De ce platane hors du commun,
Pour avoir privilégier son apparence,
Au détriment de son prochain.

 

*****

Il y a du nouveau sur mes autres blogs:  

Piquesel  devient un  "bloc-note photo" où les photos sont accompagnées de commentaires humoristiques ou poétiques.

Sur Old Nut (Wix) j'ai profité de l'été pour ré-enregistrer toutes mes chansons (en modifiant parfois l'accompagnement, le rythme voire la mélodie) et j'y ai publié mon dernier album "Bulles de savon"

enfin j'ai créé Canta-la-Vida pour illustrer certaines chansons en photos.

Vous pouvez y accéder en cliquant sur les noms figurant en haut de la colonne de droite.

 

Texte et photo Ulysse

 

06/05/2016

Voix d'enfants dans le lointain....

DSC09780.JPG




Voix d'enfants dans le lointain,

Gouttes de pluie sur les feuillages,

Ainsi notre vie va son chemin,

Ponctuée de lumière et d'ombrages.




Matins argentés de décembre,

Nuits opalines de juillet,

Nos jours passés ne sont que cendres,

Nos jours futurs, des pointillés.




Un jour notre coeur cesse de battre,

La lumière de nos yeux s'éteint,

Qui donc entretient le feu dans l'âtre ?

Qui décide de notre destin ?

 

*****

Vous aimez lire mes récits ou mes poèmes publiés sur ce blog, alors sans doute apprécierez vous mes chansons publiées sur mon blog musical OLD NUT . Certaines d'entre elles sont reprises et illustrées par des photos sur mon blog PIQUESEL (Cliquez sur les noms de blog pour y accéder).




Texte & Photo Ulysse