suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/08/2018

Les petits loups en crapahut au Montahut !

 

bourdils,montahut,espinousse,caroux

Après avoir affronté en canoë les rapides de l’Hérault et s’y être rafraîchis (voir la note de la semaine passée), nous emmenons nos infatigables « petits loups » en crapahut à l’assaut du Montahut, sommet rocailleux du massif de l’Espinousse.

 

bourdils,montahut,espinousse,caroux

La montée se fait au départ dans une antique châtaigneraie autrefois gérée par les hommes qui y ont dressé de magnifiques bâtisses, dont il ne reste plus hélas que quelques pans de murs. Ces pierres parfaitement appareillées, et qui résistent à l’assaut des siècles, témoignent d’un temps où les loisirs se résumaient à faire la sieste dans les fougères, broder un napperon ou fumer sa pipe sur un banc de pierre, se raconter des histoires au coin du feu et contempler, la nuit, les étoiles. Quand les diaboliques joujoux inventés par Bill, Mark et autres Geek gogoliens auront perdu de leur attrait, peut être y reviendrons nous ?

 

bourdils,montahut,espinousse,caroux

L’hiver a été fort pluvieux et venteux dans la région et de nombreux arbres ont été fauchés qui bloquent le chemin, provoquant un brin d’inquiétude chez Romain dont l’agilité ne compense pas la modeste taille des gambettes (mais plus pour très longtemps !). Je l’aide à franchir l’obstacle, heureux de pouvoir lui montrer que les anciens ne sont pas en tout obsolètes !

 

bourdils,montahut,espinousse,caroux

Ayant pris de l’altitude, les châtaigniers laissent la place aux hêtres qui prospèrent dans les lieux plus frais et humides. Ces magnifiques arbres à l’écorce gris argenté favorisent un biotope d’une grande richesse. Mais ils risquent hélas de disparaître de notre région avec le réchauffement climatique en cours. Le hêtre est aussi appelé « fayard », notamment par les forestiers, car ce nom est plus sonore lors des inventaires et des martelages. Son nom occitan est « fag » et la hêtraie est nommée « fage ». Le feuillage des hêtraies inonde d’or les sous bois l’automne venu .

NB : Martelage : marquage au marteau pour signaler les arbres à couper.

 

bourdils,montahut,espinousse,caroux

Après deux heures de grimpe dans une chaleur moite quasi tropicale, nous arrivons sur le plateau des Bourdils où nous avons prévu de pique-niquer. Jamais les paroles de la Bible qui imposent à l’homme de gagner son pain à la sueur de son front ne nous ont paru aussi pertinentes.

 

bourdils,montahut,espinousse,caroux

La vue que nous avons de notre salle à manger est de toute beauté : nous avons en face de nous le moignon rocheux du peyre Azent et, derrière, le vaste plateau du Caroux où nous trainons régulièrement nos semelles.

 

bourdils,montahut,espinousse,caroux

Après nos agapes et, pour ce qui me concerne, une sieste écourtée et perturbée par mes chérubins - bien que je leur ai dit que c’était un péché mortel, mais qui a peur de l’enfer aujourd‘hui ? – nous nous mettons en route pour l’objectif du jour le Montahut. Le « charme » de ce modeste sommet (1053mètres) est qu’il faut d’abord descendre d’une centaine de mètres avant d’y grimper !

 

bourdils,montahut,espinousse,caroux

L’autre particularité est que le chemin d’accès est gardé par un vieillard peu amène, au menton en galoche, assis sur un rocher et qui n’aime pas trop que l’on pénètre sur son domaine. Mais Emilie a l’idée de le prendre par la barbichette et de lui faire le coup de la comptine, ce qui le fait rire aux éclats et l’amène à nous laisser passer. C’est pour cela que depuis je me laisse pousser la barbichette dans l’espoir qu’une jeune fille veuille jouer avec moi !

 

 

bourdils,montahut,espinousse,caroux

Le sentier d’accès au sommet est somptueux et on comprend que le vieillard veuille le préserver des randonneurs indélicats, du genre de ceux qui laissent leurs ordures dans un coin ni vu, ni connu ! Et hélas ils sont nombreux, comme les salopards qui ont transformé le refuge de Font Salesse en dépotoir !

 

 

bourdils,montahut,espinousse,caroux

Mais oublions les cancrelats qui salopent la planète (et il y en a de gros !) pour admirer le somptueux paysage que Gaïa nous offre là où l’homo sapiens ne l’a pas encore défigurée. Parcourir à pieds ces espaces permettent à notre corps, notre âme de s’imprégner de l’énergie tellurique qui leur a donné naissance.

 

bourdils,montahut,espinousse,caroux

Et en voyant la dent dressée du roc dOurliadès qui jouxte le Montahut, on imagine les séismes qui ont secoué dans le passé Gaïa et qui la secoueront encore périodiquement bien après que les os du dernier homo sapiens seront retournés à la poussière dont nous sommes nés. J’aurais le plaisir d’ajouter à la poussière cosmique quelques molécules de vin et de Ti Punch qui intrigueront peut être des savants extra terrestres qui en feront l’analyse !

 

bourdils,montahut,espinousse,caroux

Mais revenons à notre ascension où je tiens à montrer à mes petits loups que mes «vieux os» sont toujours vaillants et que je peux encore faire la course en tête (plus pour très longtemps !)

 

bourdils,montahut,espinousse,caroux

J’arrive au sommet en tête en faisant mentalement un pied de nez à tous ces hygiénistes et diététiciens qui veulent nous persuader que le jus de la vigne ou le jus de canne à sucre sont des poisons pour l’homme. Que ces tristes sires relisent la Bible et les évangiles !

 

bourdils,montahut,espinousse,caroux

Mes petits loups me suivent de près et je lis dans le regard de Romain quelque chose comme « Papi, l’année prochaine, c’est moi qui serai devant ! ». C’est bien que les jeunes se lancent des défis ! 

 

bourdils,montahut,espinousse,caroux

Nous admirons longuement le Caroux, que nous parcourons avec mon ami Gibus mais aussi en famille de haut en bas et de long en large depuis plus de quinze ans, sans que l’on en soit lassé.

 

bourdils,montahut,espinousse,caroux

Mais il est hélas l’heure de descendre et là les « petits loups » prennent l’avantage, mes articulations n’ayant plus la souplesse des leurs ! 

 

bourdils,montahut,espinousse,caroux

Nous retrouvons avec bonheur la fraîcheur de la hêtraie en se laissant guider par les antiques murets qui bordent par endroits le chemin.

 

bourdils,montahut,espinousse,caroux

Nous croisons une vieille connaissance, le marquis des Bourdils, que nous avions rencontré il y a quelques hivers sur ce même chemin et dont la crinière moussue lui vient de son séjour en ces lieux humides. Il nous propose de venir boire une soupe d’ortie aux limaces, mais nous déclinons poliment son invitation, prétextant que nous sommes attendus chez des amis. « Bon ce sera pour une prochaine fois » nous lance-t-il ! « Entendu"  répondons nous, mais je ne suis pas sûr que mes petits loups aient envie de le rencontrer à nouveau !

*****

Si vous souhaitez me laisser un commentaire,

une rubrique en bas de page est prévue à cet effet

Pour être averti(e) des nouvelles notes, souscrivez à la newsletter


*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Tu es l'obscur objet de mon désir"

sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "Tu parlais à l'oreille des chevaux"

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte Ulysse, Photos Sébastien & Ulysse

04/08/2018

Les petits loups en canoë, ohé ohé !

 

 

hérautl,canoë,crapaud

Pour affronter la canicule qui sévit dans le Sud, il n’y a pas de meilleur remède que de faire une balade en canoë. Avec Gibus et son petit fils Tom, nous nous apprêtons donc à faire la descente de l’Hérault, dans la région de St Guilhem le Désert.

 

hérautl,canoë,crapaud

Nous partons avec trois canoës, le premier où Gibus embarque avec Tom et Romain, les deux moussaillons d’eau douce, le second occupé par Sébastien et sa fille Emilie et le dernier où je suis avec ma fille Fabienne. Le départ se fait piano, le temps de retrouver ses réflexes.

 

hérautl,canoë,crapaud

Bientôt, nous abordons les premiers rapides dont le passage n’est pas difficile, mis à part quelques gros rochers qui impliquent une certaine vigilance. Ceux que nous avions affrontés l’an passé sur l’Orb étaient autrement plus sportifs !

 

hérautl,canoë,crapaud

Pour pimenter le parcours relativement paisible, fabienne et moi décidons d’aller à l’abordage de Sébastien et Emilie….

 

 

hérautl,canoë,crapaud

Nous sommes accueillis par une douche rafraîchissante qui confirme que l’arroseur finit toujours arrosé !

 

hérautl,canoë,crapaud

Romain qui, l’an passé s’était laissé conduire par ses coéquipiers, met cette fois la main à la pâte avec maestria.

 

hérautl,canoë,crapaud

Les  "anciens" ne s’en sortent pas mal non plus.

 

hérautl,canoë,crapaud

Par endroits, le cours paisible de l’Hérault nous permet de nous laisser porter et de jouir paisiblement du splendide paysage.

 

hérautl,canoë,crapaud

Emilie, navigatrice hors pair, fait la démonstration de son sens de l’équilibre.

 

 

hérautl,canoë,crapaud

Puis les rapides reprennent, mettant un peu de piment dans notre aventure

 

hérautl,canoë,crapaud

Nous débarquons sur une plagette pour pique-niquer….

 

hérautl,canoë,crapaud

Ce qui n’a pas l’air de plaire à l’occupant habituel des lieux.

 

hérautl,canoë,crapaud

Puis vient l’heure, pour votre serviteur, le navigateur le plus ancien, de faire une sieste réparatrice. Mais cette tentative est perturbée par Emilie qui vient me « rafraîchir » !

 

hérautl,canoë,crapaud

La remise à l’eau des canoës -  le "rosé" aidant ! -  se révèle pour certains délicate. Mais plus grave encore, nous découvrons que le canoë de Gibus a un trou dans la coque et s’est rempli d’eau. Nous devons donc l’abandonner sur place et se répartir dans les deux canoës restants.

 

hérautl,canoë,crapaud

Heureusement le reste du parcours est paisible, mais le poids des embarcations nous oblige à souquer ferme, nous privant du bonheur de jouir du paysage.

 

hérautl,canoë,crapaud

Nous faisons une nouvelle halte pour reprendre des forces en un lieu idyllique, dont le charme est cependant gâché par la perspective des trois kilomètres qui restent à parcourir.

 

hérautl,canoë,crapaud

Mais si vous interrogez Romain, il vous affirmera que ce fut une partie de plaisir et que l’on peut descendre l’Hérault les doigts dans le nez !

 

Si vous souhaitez me laisser un commentaire,

une rubrique en bas de page est prévue à cet effet


*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Tu es l'obscur objet de mon désir"

sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "Trop belle la fille du motel "

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

Texte Ulysse, Photos Emilie & Ulysse 

28/07/2018

Les petits loups jouent les casse-cou dans les Canoles du Larzac

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Nous voila partis pour une nouvelle aventure avec les petits loups. Mais pour cette virée, nous délaissons les sommets du Haut Languedoc pour  explorer les canoles * du Larzac, profondes et étroites failles creusées par l’érosion dans le plateau calcaire du causse. Au préalable, histoire de nous mettre en jambes, nous partons à la découverte de la magnifique source du Durzon, vigoureux torrent qui coule dans une dépression du causse et se jette dans la Dourbie.

* Appelées aussi Canalettes du fait de la proximité de la maison forestière des Canalettes.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Nous cheminons dans une magnifique forêt où les feuillus cohabitent avec les résineux, créant un dense et rafraichissant fouillis végétal, alors que la fournaise plombe la plaine. Ici le monde végétal vit à son rythme, les arbres morts gisants au milieu des vivants, contraignant les bipèdes qui y cheminent à quelques acrobaties, plus ou moins aisées à accomplir, selon l’âge de leurs articulations.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Soudain le chemin descend en pente raide vers la source située 200mètres plus bas et prend un aspect plus raviné et chaotique qui fait le bonheur de mes petits loups, mais que je déconseille aux randonneurs peu aguerris.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Le bonheur de cette balade est qu’il nous permet de prendre un régénérant « bain d’arbres », tant à la mode dans les magazines pour « Bobos »  stressés, mais que nous pratiquons en famille depuis des décennies.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Nous arrivons à la source du Durzon où Romain, subjugué par la clarté et la vivacité des eaux, s’apprête à y faire un plongeon. Nous avons de la peine à l’en dissuader !

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

De véritables escadrilles de « demoiselles » survolent les eaux limpides, en quête de proies, larves d’insectes et minuscules alevins, dont elles se délectent, précieux auxiliaires des humains dans la chasse aux moustiques. Merci mesdemoiselles !

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Au contraire des libellules (anisoptères) dont les ailes sont horizontales au repos, les «demoiselles » (zygoptères) replient leurs ailes à la verticale. Mais tous ces « odonates » ont en commun des yeux extraordinaires qui leur permettent de repérer leurs proies, même les plus infimes.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Nous longeons un moment le cours du Durzon dont la fraîcheur des eaux est préservée par un dense couvert arboré. De rares rais de lumière le traversent qui illuminent les flots tumulteux.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Etant remontés sur le causse et ayant pique-niqué à la maison forestière des Canalettes, où de confortables tables ombragées attendent les randonneurs, nous partons explorer les canoles. Dans ces étonnantes failles règne en toutes saisons une température fraîche et humide propice au développement de mousses, lichens et fougères, leur conférant une allure de jungle tropicale.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Les petits loups, partis en éclaireurs dans la première des canoles, sont confrontés à un éboulis dont l’escalade apparaît risquée, surtout que les rochers sont glissants et que nous n’avons pas pris de corde.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Mais à l’observation, un orifice se révèle à la base de l’éboulis où Romain et Emilie arrivent à s’engouffrer.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Fabienne, leur maman puis, Sébastien, leur papa, suivent avec un peu moins de facilité.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Ne voulant pas être en reste, votre serviteur s’engage également avec détermination dans l’étroit boyau, pour ne pas perdre la face vis à vis de ma descendance, mais aussi vis à vis de vous chères lectrices et chers lecteurs.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte 

Mais hélas mes vieilles articulations ne sont guère faites pour ce genre d’exercice et je renonce, par prudence, à suivre le reste de l’équipe. Je n’imagine pas un seul instant devoir rester bloqué une soirée dans une canole (les secours mettraient quelques heures à arriver !) et être privé de dîner en étant condamné à boire l’eau de ma gourde !

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Suivons donc le reste de l’équipe, photographiée par Sébastien, ses photos révélant l’aspect un brin scabreux de l’aventure ! Finalement je ne regrette pas d’être resté coincé !

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

La mine de nos lascars, qui contemplent Sébastien franchir un nouvel obstacle, en dit long sur les difficultés du parcours…

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Une désagréable surprise attend notre équipe au bout de la canole, car là où une corde permet normalement d’en sortir, le terrain a été fortement raviné par les pluies intenses de l’hiver et le franchissement de cet obstacle est risqué sans corde ou harnais de sécurité. Notre petite troupe est donc contrainte à faire le chemin inverse, doublant leur ration d'émotions et de plaisir.

NB : On peut accéder à la canole sans passer par l’éboulis en empruntant un autre chemin qui y descend de façon abrupte sur la rive gauche en regardant vers  le Nord et que j’ai emprunté il y a quelques années.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Notre petite troupe est donc revenue au trou de « souris » du départ, ce coté vous donnant un meilleur aperçu de la difficulté du passage !

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Nous partons explorer la deuxième canole où l’extrême densité de la végétation n’est guère appréciée d’Emilie dont la toison, autrement plus conséquente que la mienne limitée aujourd’hui au menton, fait obstacle à sa progression.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Il est vrai que l’on se croit transportés dans une jungle tropicale où l’on s’attend à voir surgir des frondaisons à tout instant chimpanzés ou cacatoès.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Malgré un rocher en suspension au dessus de nos têtes, mais qui au vu de la végétation dont il est couvert semble bien arrimé, nous nous engageons résolument dans la canole.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Mais là aussi très vite, nous rencontrons un obstacle, la faille s’étant rétrécie à la base et ne permettant qu’un passage en hauteur. Sébastien, le plus téméraire, tente de passer mais doit renoncer en raison de la roche trop glissante pour prendre de bons appuis.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Nous partons alors à la découverte de la troisième canole, la plus profonde et la plus impressionnante, où le soleil peine à darder ses rayons.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

A l’entrée une arche nous accueille que nos petits loups, un brin présomptueux, essaient vainement de surélever ! Mais il bon que la jeunesse tente l’impossible !

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Il faut avoir la taille mannequin pour se faufiler à ‘intérieur de la canole et Emilie est, sur ce point, favorisée.

 

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Un rocher facétieux a eu la bonne idée de se bloquer à un mètre du sol nous obligeant à quelques contorsions. A vrai dire, on progresse un peu inquiet en se disant que d’autres rochers peuvent à tout moment chuter .

 

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Le fond de la canole donne accès à une galerie souterraine qui n’est accessible qu’aux spéléologues.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Nous rebroussons donc chemin, ravis par cette exploration mais conscients qu’à tout moment le ciel peut nous tomber sur la tête !

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

Il nous reste une merveille à explorer que nous mettons du temps à découvrir : une source souterraine !

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

En prévision de son exploration, nous nous sommes munis de lampes qui se révèlent précieuses. Nous descendons par un antique escalier, signe que la source servait à l’approvisionnement en eau potable dans les temps anciens.

 

larzac,canoles,canalettes,durzon,grotte

La galerie débouche sur un ruisseau souterrain dont la fraîcheur ravit les petits loups harassés par les aventures du jour ! Ainsi s’achève une journée qui restera dans leur mémoire de petits parisiens condamnés le reste de l’année aux horizons bétonnés et aux miasmes d'un air empoisonné.

 
*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Tu es l'obscur objet de mon désir"

sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "Trop belle la fille du motel "

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 Texte Ulysse, Photos Ulysse & Sébastien (2 à 4  & 13 à 18)

 

21/07/2018

Deux petits loups à mes trousses dans l’Espinousse

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

La semaine passée Romain vous a emmenés sur le Caroux, aujourd’hui c’est Emilie - qui nous a rejoint avec ses parents - qui va donner le « tempo » et vous guider à la découverte de la montagne d’Aret et du vallon du Vialay dans le massif de l’Espinousse. J’ai près de six décennies d’avance sur elle mais plus que quelques centimètres. Le jour où les petits enfants nous dépassent, on sait que l’on n’aura bientôt plus jamais mal aux dents !

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

Ignorant la perspective de ce moment funeste, nous partons d’un bon pas à l’assaut de la montagne d’Aret couverte de genêts et de bruyères.

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

Les os de cet antique massif de l’Espinousse émergent par endroits de sa toison mauve estivale. Ce massif est l’un des plus vieux du monde et il fut dans sa jeunesse aussi haut que l’Himalaya ! Respect !

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

C’est autrement plus festif et gratifiant de gravir sous un ciel bleu, le nez au vent, une montagne d’une telle splendeur que l’Everest, en quête d’une gloire illusoire, harnachés comme des cosmonautes et assistés par des sherpas que l’on traite comme des animaux de bât. Qui plus est les « éverestiens » sont pour la plupart des salopards qui abandonnent leurs équipements inutiles au sommet, faisant de cet endroit la déchetterie la plus haute du monde!

 

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

J’ai arpenté de nombreux massifs bien plus hauts que ceux du Caroux et de l’Espinousse mais jamais je n’ai contemplé une telle variété de paysages : ici s’offrent à nos yeux des aiguilles rocheuses et des falaises vertigineuses qui surgissent au dessus de plateaux couverts, au printemps, de l’or des genêts et, l’été, de la parure mauve des bruyères .

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

Sur ces crêtes caillouteuses et arides où la Tramontane peut souffler à 150 km à l’heure, rares sont les arbres qui arrivent à s’implanter et survivre. Quand ils meurent longtemps leur silhouette orne le paysage, touchant témoignage de leur ténacité.

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

Mais revenons à nos deux « petits » loups (ce qui n’est plus tout à fait le cas d’Emilie !) qui parcourent la crête de la montagne d’Aret en tenant leur chapeau en raison de la Tramontane qui souffle vigoureusement ce matin.

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

Romain a eu un instant de relâchement et il a dû courir après son chapeau emporté par le vent. Bon, je ne lui ferai aucun reproche vu le nombre de casquettes qu’Eole m’a subtilisées au cours de mes randonnées.

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

Par contre ce mérou fossilisé n’a guère de crainte d’être emporté par le vent ou alors si cela se produisait en raison du dérèglement climatique en cours, les homo sapiens auraient du souci à se faire !

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

Où que l’on regarde, le spectacle est somptueux et à part notre petite troupe on n’y voit personne. Les vacanciers sont agglutinés sur les plages du Languedoc ignorant ces merveilles de l’arrière pays. Mais finalement qui s’en plaindrait ?

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

Quand je dis que l’on n’y voit personne, je dois, de fait, nuancer mon propos car un troupeau de vaches y fait tranquillement la sieste, sans doute les vaches les plus heureuses et chanceuses du monde. Mais le savent-elles ?

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

Par contre moins chanceux je suis à l’heure où, traditionnellement, après le pique-nique, je fais la sieste, car mes deux petits loups se transforment en « mouches » que mon éthique m’interdit de taper !

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

Mais j’oublie bien vite cet innocent harcèlement, car étant descendus dans le vallon du Vialay, j’ai l’immense privilège et bonheur de me baigner dans son onde fraîche et claire avec une jolie et joyeuse naïade !

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

Revigorés par cette baignade, nous prenons le chemin du retour et suivons le délicieux vallon herbeux creusé par ce torrent qui se trouve fort opportunément protégé de l’ardent soleil par une magnifique hêtraie.

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

Un lézard rassuré par nos mines radieuses et pacifiques nous regarde paisiblement passer. Par contre aucun mouflon n’est en vue, au grand désespoir des petits loups ! Mais hélas trop de Nemrods bedonnants, qui les pourchassent impitoyablement armés de leur fusil longue portée, règnent l’automne venus en ces lieux pour qu’ils osent encore se montrer dès qu’un fumet d’homo sapiens se fait sentir dans les parages. Je le dis et redis, supprimons la chasse, cette tradition archaïque et barbare, et laissons les loups réguler les ongulés et la Terre redeviendra un jardin d’Eden pour les randonneurs.

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

Prenant un peu d’altitude pour rejoindre le col de Salis, nous retrouvons une zone rocailleuse où les petits loups se livrent aux joies de l’escalade pour mieux admirer la formidable dent du Fourcat qui déchire au loin le ciel .

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

Leurs jeunes gambettes ont un rythme que ne suivent pas celles, plus vieilles, des autres membres de notre petite troupe et quand une ombre opportunément se présente ils font la pause. La montagne est une belle école de solidarité !

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

Bientôt le Fourcat se dresse devant nous, vieil et impressionnant chicot de Gaïa qui n’aura rien perdu de sa grandeur alors que je machouillerai les pissenlits par la racine .

 

espinousse,everest,bruyère,mouflon,chasse

Nous abordons une ultime montée pour rejoindre le col de l’Ayrolle, les petits loups aussi frais que s’ils venaient de se lever ! Bon, sans vouloir fanfaronner, je soulignerai que je suis devant pour prendre la photo ! Leur papi a encore de beaux restes !

 


*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons

Trois nouvelles dont "Tu es l'obscur objet de mon désir"

sont postées sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Certaines sont aussi publiées illustrées par des photos sur mon blog Canta la Vida

la dernière étant "Trop belle la fille du motel "

Vous pouvez aussi les écouter classées par album sur mon blog

OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf les 2 derniers albums - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)


Texte Ulysse / Photos Ulysse & Sébastien