suivi de mon blog
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/01/2018

Là où la lune se baigne.....

 
http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC06949.JPG
(Reprise d'archive)


J'aime ces endroits où l'eau et la terre se cotoient, s'entrelacent se défient parfois, ces endroits où l'univers se dédouble par la simple magie d'un ballet de photons sur un miroir d'eau . Non loin de Portiragnes, il est un tel endroit où les chemins sont de simples traits tirés au travers d'une lagune et où les arbres semblent y jouer les équilibristes .

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC06975.JPG


Parfois une lande de terre a gagné provisoirement son combat sur l'eau et héberge  quelques quadrupèdes qui s'y repaissent d'une herbe toujours renouvelée.

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC06988.JPG

Mais dans ce monde changeant, hybride, incertain les lois de la matière n'ont plus droit de cité. 

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC06993.JPG

Les photons des rayons du soleil, qu'aucun obstacle n'arrête, semblent se mêler aux atomes des plantes et des êtres qui y vivent et leur donnent un aspect fantomatique.




http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07005.JPG

Parfois l'on surprend la lune prenant un bain dans son plus simple appareil pour se rafraîchir des ardeurs du soleil qui ne cesse de lui faire la cour.




http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07009.JPG

Des armées de platanes semblent guetter le long de la liquide frontière du Canal du Midi un ennemi qui ne viendra jamais.


 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07040-1.JPG

Au fur et à mesure que le soleil se rapproche de l'horizon, l'incendie gagne les bosquets d'arbres qui se jettent à l'eau pour éviter de partir en fumée.

 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07042.JPG

Le monde se dédouble alors dans les eaux de la lagune et si l'on n'y prend garde on risque de quitter la terre ferme et se perdre dans ses eaux.



http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07041.JPG

Peut être que des Ondines nous y attendent et que nous passons ainsi à coté de plaisirs insoupçonnés ?


 

http://eldorad-oc.midiblogs.com/images/DSC07035-1.JPG

Soudain au détour du chemin, on aperçoit la masse imposante du Canigou qui domine cet univers aquatique, sous l'oeil indifférent des flamants roses qui continuent, imperturbables, de fouiller la vase pour leur dîner. Il est alors temps de regagner la terre ferme si l'on ne veut pas disparaître enlisé !

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons ?

Mon dernier album Canta la Vida est disponible sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Vous pouvez aussi écouter mes autres chansons sur mes autres blogs

1) CANTA-la -VIDA

La dernière chanson mise en ligne étant "Ne perds pas tes rêves en chemin"

(blogs de chansons illustrées par des photos)

2) OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)


Texte & Photos Ulysse

06/01/2018

Le roi mage du vallon de l’Espaze

 

DSC01319.JPG

(Reprise d'archive)

En attendant de reprendre la semaine prochaine mes randonnées, je vais vous parler des trois rois mages, excellent prétexte après les agapes de Noël et du nouvel an, pour satisfaire sans vergogne à nouveau sa gourmandise en se régalant de galettes . La tradition nous raconte qu’ils étaient trois : Melchior qui offrit de l’or à jésus, symbole de sa royauté, Gaspard qui lui apporta de l’encens, symbole de sa divinité et Balthazard, de la myrrhe, que l’on utilisait pour embaumer les corps, pour lui signifier qu’il ne ferait pas de vieux os (vraiment sympa ce Balthazard !)

Mais la tradition se trompe, car il y en avait un quatrième, Jéroboam, natif de Marcq-en-Baroeuf qui avait prévu d’offrir à Jésus un paquet de carambars (délice local) pour égayer sa prime enfance, vu le sort tragique qui lui était ensuite dévolu. Mais Jéroboam était gourmand et, toutes celles et ceux qui ont goûté au carambar savent qu’il est difficile de résister à cette confiserie diaboliquement délicieuse. Aussi ce qui devait arriver arriva : Jéroboam se mit à piocher dans sa boite à carambars au fur et à mesure de sa progression, tant et si bien qu’arrivant à Camplong la boite était vide. N’osant paraître devant jésus les mains vides , le roi mage alla se réfugier dans le vallon de l’Espaze pour cacher sa honte. Il y est resté et il arrive qu’on le rencontre prostré dans la forêt méditant sur son forfait.

 

 

DSC01307.JPG

Nous voilà donc partis, Gibus, Marie (la compagne de Gibus, pas celle de Joseph!) et moi, un matin d'un hiver passé à la recherche du roi mage pour le convaincre qu’il y a maintenant prescription et que Jésus lui a depuis longtemps pardonné son forfait qui n’est qu’une douce billevesée par rapport aux crimes quotidiennement commis par l’humanité. Le ciel laiteux et les oripeaux de l’hiver ont gommé les couleurs du monde conférant au vallon de l’Espaze les allures d’un lieu de pénitence. On comprend que Jéroboam s’y soit réfugié.

 

DSC01318.JPG

Des draperies de glace ornent le tronc d’un arbre mort, seule note de fantaisie dans cet univers glacé.

  

DSC01314.JPG

Que les lois de la physique conduisent à l’élaboration de telles merveilles est pour moi source d’interrogation : quel divin artiste a conçu ces magnifiques bijoux éphémères ?

 

DSC01324.JPG

Il est difficile en hiver de déterminer le sexe des arbres, certains d’ailleurs pouvant être hermaphrodites. Mais à mon avis ces magnifiques pendentifs ne peuvent appartenir qu’à des « arbresses ».

 

DSC01335.JPG

Une averse de neige nous surprend au cours de notre progression et en tendant l’oreille on perçoit le doux chuintement que font les flocons en heurtant le sol et le tronc des arbres. Nous redoublons de vigilance au cas où le roi mage profiterait de cette averse pour sortir de son repère.

  

DSC01365.JPG

Mais cette averse est de courte durée et bientôt le sous bois s’illumine et le monde reprend des couleurs sous le soleil retrouvé.

 

 

DSC01368.JPG

Nous suivons un chemin en balcon qui surplombe le vallon de l’Espaze et redoublons d’attention mais notre roi mage reste introuvable

  

DSC01357.JPG

Et puis soudain nous l’apercevons en contrebas du chemin, figé dans une posture méditative serrant son coffret à carambars vide contre lui . Nous l’interpellons en lui disant que Jésus se soucie comme d’une guigne desséchée de cette affaire d’autant qu’il peut s’offrir tous les carambars qu’il souhaite, vu qu’il a déjà multiplié des petits pains et des poissons pour des milliers de personnes. Le roi mage n’en croyant pas ses oreilles se met à danser la gigue puis commence à dévaler la pente ; nous le hélons en lui demandant où il compte aller : « je m’en retourne à Marc-en-Baroeuf nous dit-il les carambars, c’est trop bon !

 

 

DSC01376.JPG

Nous poursuivons notre chemin heureux d’avoir rasséréné une âme mortifiée. Combien de vies ont été ainsi gâchées par la hantise du péché et la menace de l’enfer brandie par des ayatollahs mortifères menant une existence de cancrelats. Ceux qui font de l'amour ou de la gourmandise un péché sont les seuls vrais hérétiques. Le bruit de nos pas étant étouffés par la neige, nous surprenons, un brin gênés, un couple de hêtres tendrement enlacés s’embrassant passionnément sur la mousse .

 

DSC01385.JPG

Nous allons bientôt quitter le chemin ombragé et glacial qui sinue sur le flanc de l’ubac pour gagner la terre promise de l’adret illuminée par le soleil. Ainsi nos vies passent-elles en permanence de l’ombre à la lumière et inversement et il faut savoir se garder à la fois de l’éblouissement et de la désespérance si l’on veut ne pas perdre son cap.

 

DSC01401.JPG

Les œuvres éphémères nées du mariage de l’eau et du gel ornent le moindre filet d’eau. Le soleil les dissipera bientôt dans l’espace, comme « la camarde » le fera un jour de nos existences, libérant nos atomes pour de nouvelles aventures.

 

 

DSC01409.JPG

Nous voilà cheminant au soleil, l’air cristallin et la neige conférant une gracieuse légèreté au monde environnant. On se sent prêt à voler au sommet de la crête strié d’un fil blanc que l’on découvre à l’horizon. Mais nous serions vite rappelé à l’ordre par la loi de la gravité; l’homme qui rêve si souvent au ciel est condamné  à ramper sur la terre comme un cloporte, dont il n'est en définitive guère différent.

  

DSC01415.JPG

Nous sommes en vue du refuge, autant dire pour nous, montagnards, du paradis ! D’aucuns placent leur « nirvana » dans le ciel, ou dans les palaces, ou encore dans les bras d’une autre personne (je n’ai pas ajouté du sexe opposé, car il faut vivre avec son temps). Mais pour ce qui nous concerne, à cet instant précis, il est là dans cette masure de guingois, ce qui ne veut pas dire que nous n’apprécions pas les effusions …mais bon avec ce froid !

 

 

DSC01426.JPG

Revigorés par un vin chaud, une collation et un feu d’enfer ….. ayant illuminé notre paradis  nous poursuivons notre périple bercé par le vent qui chante dans les vastes sapinières que traverse le chemin.

 

DSC01437.JPG

Un ruisseau facétieux et poète a brodé à la branche d’un chêne pubescent des fleurs de glace . Elles ne vivront hélas que ce que vivent les roses : l’espace d’un matin !

 

 

DSC01433.JPG

Dans le sous bois où il fait plus doux car le vent glacial n’y pénètre pas, la neige n’adhère plus que sur le tracé du chemin où le sol est plus compact et donc plus froid. A l’instar du fil d’Ariane, ce fil neigeux nous guide  jusqu’à notre point de départ

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons ?

Mon dernier album Canta la Vida est disponible sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Vous pouvez aussi écouter mes autres chansons sur mes autres blogs

1) CANTA-la -VIDA

La dernière chanson mise en ligne chantée par les Petits Loups étant "Dis papa pourquoi ? "

(blogs de chansons illustrées par des photos)

2) OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

 

Texte & Photos Ulysse 

 

01/01/2018

 Pour cette année nouvelle,  je vous souhaite…..

 

 

DSC00251.JPG

 D'avoir un toit sur votre tête,

 

barcelone 013.jpg

et chaque jour quelque chose à mettre dans votre assiette,

 

DSC08858.JPG

…. surtout du dessert !

 

DSC07288-1.JPG

Si ce n’est pas encore fait,  de trouver l’âme sœur.

 

IMG_8852.JPG

De ne pas manquer d’ami(e)s avec qui refaire le monde

en dégustant de divins nectars,

 

IMG_9911.JPG

Je vous souhaite également d'éviter les mauvaises rencontres.


DSC05987.JPG

Et que votre ciel soit traversé d'arcs en ciels,

 

 

DSC04569.JPG

Que vos projets ne s’enlisent pas dans les sables,

 

DSC03517.JPG

Que vous ne tourniez pas en rond,

en cherchant désespérément une solution à vos problèmes,


DSC06038.JPG

 Pour avancer il faut accepter de prendre des risques...

  

DSC03558.JPG

Et battre le fer pendant qu’il est chaud

 

DSC04582.JPG

Il ne faut pas hésiter à contourner les obstacles,

 

 

DSC03027.JPG

Et  faire preuve de patience

 

phare 139.jpg

 Rester  à l’écoute des autres

 

IMG_9954.JPG

Et ne pas trop se mettre en valeur

 

P1020880.JPG

Et si quelqu’un entend nous barrer la route,

 

aubrac 029.jpg

Ne pas hésiter à  prendre du recul ,

 

DSC06119.JPG

 Et  faire le dos rond face aux éléments défavorables,

 

DSC08141.JPG

Mais ne soyons pas rancuniers et soyons les premiers à rompre la glace...

 

 

DSC02249.JPG

 ....pour tenter de recoller les morceaux

 

DSC05611.JPG

La vie est trop courte pour se fâcher et il faut profiter de chaque jour qui passe,

 

DSC04525.JPG

 Le bonheur est une chose fragile


DSC02738.JPG

Et pour le préserver il suffit d’ouvrir son cœur, comme vous savez le faire mes très chères lectrices et mes non moins chers lecteurs !

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons ?

Mon dernier album Canta la Vida est disponible sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Vous pouvez aussi écouter mes autres chansons sur mes autres blogs

1) CANTA-la -VIDA

La dernière chanson mise en ligne chantée par les Petits Loups étant "Dis papa pourquoi ? "

(blogs de chansons illustrées par des photos)

2) OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)

  

Texte & Photos Ulysse (sauf la 16ème de Daniel Delorme)

 

22/12/2017

L'Oranger de Pomerols

DSC07504.JPG

 (Reprise d'archive)


Nous sommes en avril 1908, au lendemain de la crise viticole qui a conduit aux tragiques évènements de 1907 et laissé l'économie du Languedoc exsangue. Victor Marchand, suivant l'exemple de nombreux jeunes gens de la région, après quelques jours de réflexion et d'hésitation, prend la route un matin, espérant trouver bonne fortune ailleurs. Après une journée de marche, il se retrouve sur le port de Sète où il s'engage comme matelot sur un cargo en partance pour Alger. Les années passent sans que sa famille n'ait aucune nouvelle. Tous ceux qui l'ont connu pensent ne jamais le revoir, quand un soir de décembre 1912, alors que les parents de Victor sont attablés pour le dîner, on frappe à la porte.

Dans la pénombre qui règne dehors, la mère ne reconnaît pas de suite son fils mais l'homme qui est dehors lui ouvre les bras et elle est soudain saisie d'une joie indicible. « C'est Victor ! » crie-t-elle. Victor se retrouve vite entraîné à l'intérieur, débarrassé de son sac et de son manteau, enlacé par son père et sa mère puis, après que l'émotion des retrouvailles soit apaisée, harcelé de questions. Il raconte sa vie en Algérie où il a trouvé du travail comme mécanicien agricole . Ayant économisé un bon pécule, il a décidé de revenir au pays avec l'intention de créer son propre garage dans la région.

« On va fêter dignement ton retour » dit le Père, « nous allons réunir toute la famille pour le réveillon de Noël ». Lui adressant un grand sourire et soulevant son énorme sac, Victor lui rétorque alors « c'est une excellente idée, d'autant que je vais pouvoir jouer au Père Noêl ! »

Le soir de Noêl, la famille de Victor est donc rassemblée chez ses parents. Il y a là, la grand mère maternelle (ses autres grands parents étant décédés), son oncle et ses deux tantes, ses deux soeurs et leurs maris et leurs quatre enfants. Victor est enlacé, embrassé, harcelé de questions tant et si bien que dix heures sonnent sans qu'ils aient commencé à dîner.

La mère de Victor, entendant la cloche de l'église se lève soudain et s'écrie « Mon dieu «  j'ai oublié ma dinde dans le four, elle va être brûlée ». C'est le signal de ralliement autour de la table. La dinde fort heureusement se révèle exquise et le reste du repas aussi. Quand le dessert arrive et que le père de Victor met sur la table des bouteilles de Blanquette de Limoux, bien meilleure selon lui que le meilleur des Champagnes. Victor se lève alors et dit à la cantonnade « je vous ai ramené quelques présents d'Algérie ».

Les enfants se mettent à crier et si les adultes ne manifestent pas leur exitation, leurs yeux parlent pour eux. Victor fait un peu de place sur la table pour y poser son sac et distribue les présents qu'il a rapportés. Les femmes reçoivent ainsi de superbes djellabas et les hommes des babouches en cuir ornées d'arabesques. Aux enfants Victor a ramené des poupées arabes pour les trois filles et un superbe couteau pour le garçon (à l'époque la question du "genre" n'était pas d'actualité).

DSC07519-1.JPG


Une fois ces cadeaux distribués, il reste sur la table une boite mystérieuse en bois ajouré de trente centimètres de haut sur dix de large. Intrigués les membres de la famille regardent Victor. « Et cette boite qui reste, c'est pour qui ? » demande alors le garçon, lançant la question que personne n'osait poser .

« Ah ça » dit Victor « C'est le plus beau cadeau que l'on puisse faire, un présent digne des mille et une nuits, et je le réserve à ma mère et mon père : c'est un arbre magique qui, à la saison de Noêl, se pare lui même de magnifiques boules d'or et dont la beauté surpasse tous les sapins de Noêl »

« Comment cela se peut-il ? » s'écrient en choeur les membres de sa famille « montre nous vite cette       merveille ! » Victor ouvre alors la boite et en sort fièrement un minuscule arbrisseau dans un pot de terre.

«  Quoi, c'est ça ta merveille ! » s'esclaffent en riant ses soeurs ! Ses parents, à qui le cadeau est destiné, et les autres membres de la famille n'osent quant à eux rien dire, mais ils sont un peu étonnés de l'apparence dérisoire de ce cadeau dont Victor fait si grand cas.


Victor, qui à vrai dire s'attendait à la réaction de ses soeurs, ne se laisse pas démonter « Riez , riez mes chères soeurs, Ignorantes que vous êtes ! il s'agit d'un oranger et vous verrez que d'ici quelques années sa parure d'oranges vous émerveillera ! »

De fait, après quelques années l'oranger prospéra et se couvrit d'oranges à chaque Noêl, faisant l'admiration de la famille et la régalant de ses fruits.

Un siècle après, il est toujours vaillant et constitue l'un des joyaux de Pomerols, pittoresque village de l'Hérault.

DSC07522.JPG

Je souhaite un très joyeux Noêl à toutes celles et tous ceux qui passent sur mon blog en les remerciant de leur fidélité.

PS : je remercie les propriétaires de l'oranger de m'avoir autorisé à le photographier et à publier ce conte qui n'est que pure fiction pour illustrer les photos.

 

*****

Si vous aimez ce blog, peut être aimerez vous aussi mes chansons ?

Mon dernier album Canta la Vida est disponible sur les plateformes musicales

dont DEEZER (cliquez sur le nom)

Vous pouvez aussi écouter mes autres chansons sur mes autres blogs

1) CANTA-la -VIDA

La dernière chanson mise en ligne chantée par les Petits Loups étant

"Dis papa y a-t-il un monde? "

(blogs de chansons illustrées par des photos)

2) OLD NUT WIX

(intégralité des chansons - sauf le dernier album - classées par album)

(cliquez sur les liens dans le haut de la colonne à droite)


Texte & Photos Ulysse